auteurs
Jean Mineur et Germinal Capone

> article précédent

Gaceta de la Liga - Jornada 27

24 heures dans la vie de l'AS Saint-Étienne

Sur les terrains d'entraînement et alentours, la vie des Verts trépide et soubresaute. Reportage heure par heure en caméra embarquée.

Partager

7h00. Un joueur, la coiffure en crête, court au loin dans la brume, sur un chemin qui surplombe le centre d'entraînement de L'Étrat.

7h30. Robert Herbin s'approche de la grille. Les chiens de la sécurité aboient. L'homme s'éloigne en fixant du regard le bâtiment des pros, récemment sécurisé par des anciens agents du Mossad sur demande de Laurent Roussey.

8h00. Le Hummer blindé de Laurent Roussey pénètre dans le sous-sol aménagé sous l'édifice.

8h08. Laurent Roussey découvre une tête de cheval posée sur son bureau.
 

24h_asse1.jpg



9h40. Tavlaridis se fraye un passage sur le parking au volant d’une voiturette sans permis, le sien lui ayant été retiré après une accumulation d'infractions. En claquant la portière sans délicatesse, il caresse affectueusement la tronçonneuse qui lui sert de porte-clés.

9h42. Ilan arrive de mauvais poil. Hier soir, madame a décidé de le mettre sur la touche après qu'il eut refusé de lui passer la télécommande.

9h50. Laurent Roussey s'aperçoit qu'on lui a dérobé son carnet d'entraînement. Il part à sa recherche. En ouvrant un placard, son contenu lui dégringole dessus: un carton plein de passeports vierges, une caisse bourrée d'anciens francs, un saucisson de sanglier et un cadavre desséché non identifiable.

9h58. Bafetimbi Gomis gare son Audi Q7 au milieu de sa place de parking et de celle de Gigliotti. L'avant du véhicule est tourné vers la sortie.

10h10. Pascal Feindouno fait son apparition. Il reste de longues minutes dans sa voiture en fixant l'ordinateur de bord, mais son espoir de voir la température extérieure remonter est déçu. Il sourit quand même en sortant.

10h16. La séance bat son plein. Déterminé à conquérir une place de titulaire, Payet part pour la sixième fois dans une série de dribbles. Comme lors des précédentes, il vient s'emplafonner dans Sall.

10h35. Pour se réchauffer, Feindouno décide de jouer pendant cinq minutes: deux buts et quatre passes décisives. Une journée bien remplie.

10h40. Payet s'acharne, mais le sort aussi. Alors qu'il vient enfin de passer Varrault en en faisant le tour, le sol s'effondre sous ses pieds. Le tunnel creusé par Robert Herbin vient de céder.

10h43. Nivaldo dégage son camp d’une aile de pigeon. La tronçonneuse de Tavlaridis lui siffle aux oreilles.

11h30. Fin de l’entraînement. Ilan s’enfuit avec le ballon. Frédéric Émile, l’intendant, et Loïc Perrin partent à sa poursuite dans les bureaux administratifs. À l’approche du Brésilien, le responsable du marketing cache la réplique des poteaux carrés d’Hampden Park bientôt en vente à la Boutique des Verts.

11h 34. Ilan pousse trop loin son ballon. La secrétaire de direction le récupère, le transmet à Perrin qui relance proprement sur Émile. Herbin, qui était en train d'enjamber la fenêtre, les applaudit.

11h55. Direction la cantine pour le groupe. Landrin part à la piscine en vélo.
 

24h_asse2.jpg



12h30. Les dirigeants déjeunent. En bout de table, Bernard Caïazzo prêche pour le bonheur et la fraternité du peuple vert. Ceci fait, il coupe le pain et verse le vin à ses disciples qui ont déjà vu cette cène et savent que Judas est parmi eux.

14h15. Retour aux vestiaires pour les joueurs. Matuidi en est quitte pour une grosse frayeur: accroché au plafond dans son costume de Spiderman, Jérémie Janot a fait une blague à ses coéquipiers.

14h25. Landrin repart en vélo au sprint à la piscine: il a oublié son bonnet de bain.

14h30. Les dirigeants se réunissent pour recevoir les candidats au poste de directeur sportif qui sera créé la saison prochaine. Jean-Michel Larqué est le premier auditionné. Son plan, consistant à souder le groupe contre un ou deux boucs émissaires et à mobiliser les joueurs en leur promettant la L2, ne convainc pas.

15h15. Le préparateur physique tâche d'expliquer à Tavlaridis que le but de ses séances de musculation n'est pas de casser les appareils.

15h30. Suite des auditions. Luis Fernandez expose son projet, basé sur la polyvalence des joueurs, estimant que le coaching de Laurent Roussey n'est pas assez audacieux – Loïc Perrin n'ayant pas encore été testé au poste d'avant-centre. Son objectif: une finale de Coupe de la Ligue en frôlant la relégation pour maintenir les joueurs sous pression, tout en dressant un kop contre l'autre.

15h41. Venu en voisin de Lyon, Vincent Duluc ironise au bord d'un terrain d'entraînement: "Même les jeunes du centre de formation ont l'air vieux, dans ce club". Omar Da Fonseca explique: "Non, ça, c'est les Sud-américains que j'ai fait venir depuis trois ans".

16h00. Fin de la dernière séance d'entraînement. Cédric Varrault est consigné et astreint à un exercice consistant à déborder pour centrer sur son pied gauche dans la surface, au lieu de repiquer systématiquement pour rater un centre du droit. Landrin, qui est resté pour lui servir de sparring-partner, l'encourage mais ne le laisse jamais passer.

16h30. Jacques Santini sort de son entretien d’embauche en roulant des yeux, déclarant qu'on ne lui a même pas laissé le temps de finir sa deuxième phrase. "Heureusement que mon palmarès parle pour moi", marmonne-t-il.

17h30. Conférence de presse des deux coprésidents pour présenter le futur organigramme, dont le schéma s'étend sur les sept mètres carrés du mur derrière eux, et le futur pacte d'actionnaires, résumé dans un document de 324 pages.

17h54. Séance de questions sur la politique des dirigeants. "Nous sommes sur la même ligne", affirme Roland Romeyer. "Mais c'est toi qui vas être sifflé hors-jeu", lance un journaliste.

19h00. Après avoir crypté les données de son ordinateur, mis sous clé son plan de jeu pour le prochain match et sondé les murs avec un détecteur de micros, Laurent Roussey quitte son bureau et rentre chez lui en vérifiant qu'il n'est pas suivi.

22h52. Au pied du mur d'enceinte, un vigile tombe sur le corps inanimé de Robert Herbin. "Merde, il s'est électrocuté sur les barbelés en essayant d'entrer". "Non, répond son collègue, ce sont ses cheveux qui sont comme ça".

23h30. La Société secrète des anciens Verts – vrais Verts (SSAVVV) se réunit dans un sous-sol de Geoffroy-Guichard afin d'évaluer différents plans pour s'emparer du pouvoir et réexpédier le club dans les Années 70.

------------------------
Retrouvez aussi :
24 heures dans la vie du PSG
24 heures dans la vie de l'OM
24 heures dans la vie du Stade rennais

Partager

> déconnerie

L'été des médusés

> Dossier

Déconneries

24 heures dans la vie de...


Maxime Arnan
2016-01-25

24 heures dans la vie du PSG

Le Paris Saint-Germain a beau contrôler sa communication dans les moindres détails, nous avons réussi à nous immiscer dans le (vrai) quotidien des joueurs du PSG.


Ramon Nibanief
2012-05-14

24 heures dans la vie du MHSC

Enfin un article sur Montpellier dans les Cahiers. Et encore, il a fallu recourir à un spécialiste local pour percer le secret de la réussite pailladine. Bonus: le Diaporama du MHSC.


Cris Tiago Rool Naldo
2012-04-27

24 heures dans l'ancienne vie de Jean-Claude Dassier

Cris Tiago Rool Naldo, le “boulanger” de la Ligue des Cahiers nous a quittés récemment. En guise d’hommage, voici son texte d’inscription – très imprégné de l’environnement marseillais.


>> tous les épisodes de la série "24 heures dans la vie de..."

Sur le fil

Très gros match des Lyonnais sur le plan mental, récompensé là où les Parisiens ont failli. Et quels beaux talents individuels…

RT @ZenonBedenik: Kylian Mbappé va bien et a demandé si le conducteur du camion était lui aussi indemne.

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Les jaunes, héros zen

aujourd'hui à 04h24 - Toni Turek : Et un record qui tient toujours plus d'un demi-siècle plus tard.Simon, Gondet... Une autre... >>


In barry we trust

aujourd'hui à 03h44 - José-Mickaël : Alors, il est pas bon, Foles ? Il est pas bon ? 141,4 de rating ! (Trois matchs de playoffs joués,... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 03h39 - Annyong : balashov22aujourd'hui à 01h30Il aurait dû le prendre 3 fois. Verratti, c'est un sursis permanent.... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 02h26 - Hyoga : Mik Mortsllakaujourd'hui à 01h30Pardon d'avoir osé émettre une critique, c'est vrai que Fékir... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 02h13 - Tricky : Non, mais il n'est pas mauvais Batum, et d'accord avec ce qui ne se voit pas dans les stats.Le... >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

aujourd'hui à 01h02 - Le Meilleur est le Pires : L'International Board a probablement du conclure la réclamation en décidant que Schumann Bah... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 00h53 - La Metz Est Dite : ricardo quaresmoi21/01/2018 à 19h02"Et puis j'ai réussi à mater la mass féminine."--> j'ai... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 00h36 - Hamlet : Bon maintenant que l'OL a rétabli la vraie hiérarchie de la Ligue 1, retour aux choses... >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 00h30 - Mevatlav Ekraspeck : Sinon on fait comme au basket : dès qu'il y a une grosse faute, où qu'elle soit commise, paf,... >>


Aux Niçois qui manigancent

21/01/2018 à 23h53 - Redalert : Je confirme pour l'année Hatem, Sylvain Armand doit encore s'en souvenir aussi. >>


Les brèves


Fahrenheit 4-5-1

"Quand la température monte entre joueurs et arbitres." (lequipe.fr)

Gigi, larmes rosso’

"Les tifosi de l'AC Milan ont fait craquer Gigi Donnarumma qui a fondu en larmes." (lequipe.fr)

Téléteubé

Lala : ‘Des erreurs bêtes’. (lequipe.fr)

Pibe de horror

"Une statue de Maradona complètement ratée." (libé.fr)

Se sortir les rince-doigts

"Les joueurs d'Everton privés de repas de Noël." (lequipe.fr)