auteur
Manuel Mary

Du même auteur

> article suivant

Improbable dernière minute

> article précédent

L1 :: la Gazette :: J15

> article précédent

ManU, tu descends

24 heures dans la vie du FC Nantes

La première mise au vert des Jaunes n'a pas été une partie de plaisir pour Élie Baup. Nous étions là pour tout voir et tout entendre.

Partager

Afin de mieux découvrir le groupe qu’il est appelé à diriger pour une saison trois-quarts, Élie Baup décide d’emmener tout le FC Nantes en stage, à la veille de son premier match à La Beaujoire.


logo_fcna_parodie.jpg14h01: Le car jaune et vert est garé sur le parking de la Jonelière. Les joueurs s’y assoient deux par deux. Frédéric Da Rocha s’installe seul sur son siège, en souriant, et indique à Cubilier que la place à côté de lui est déjà prise.

14h05: Élie Baup se saisit du micro du car, et annonce: "Nous partons tous à Saint-Jean-de-Monts". "De votre quoi?", demande Guillaume Moullec. "De son cul!", marmonne Jérôme Alonzo, en refermant le dernier Michel Onfray.

14h38: En voyant le panneau directionnel, David de Freitas pousse du coude Eric Cubilier: "T’as vu, comme ça on sera directement sur la route de Niort".

15h30: Le car arrive devant l’hôtel. Posté sur le perron, le portier lance à chaque joueur les clés de leur chambre, qui arrivent pile dans leurs mains. Élie Baup leur donne une heure pour être en tenue et rejoindre le terrain voisin.

16h32: Michael Gravgaard arrive à la Jonelière. Il monte dans la voiture de Pascal Praud, qui l’a attendu.

16h40: Le groupe entre sur le terrain bosselé du Stade municipal de Saint-Jean-de-Monts, pour une mise en place. Élie Baup rematque l’endurance de Guirane N’Daw. Il glisse à Christian Larièpe: "Hé bé, celui-là on dirait qu’il a trois poumons". Larièpe sourit en coin, et ajoute tout bas: "Ben oui: en fait, il a vraiment trois poumons". Djordjevic et Bekamenga font une séance de tir aux vingt mètres.

16h50: Da Rocha multiplie les passes dans le vide, en souriant. À la demande de Baup, Djordjevic et Bekamenga font une séance de tir aux dix mètres. Lors du toro dit de "ceux-qui-savent-jouer-sans-contrôle", Djamel Abdoun fait un croc-en-jambe rigolo à Stefan Babovic.

17h02: Djordjevic et Bekamenga font une séance de tir aux trois mètres, mais ne trouvent pas le cadre. Baup prend à part Fabrice Grange, l’entraîneur des gardiens, et le complimente pour les progrès de Tony Heurtebis. Grange rougit et bafouille: "Je n’y suis pour rien, c’est grâce à ses mains". Baup, perplexe, n'y comprend goutte.


voiture_degage.jpg
Jérôme Alonzo ne savait plus comment faire comprendre les consignes de base à ses défenseurs. Mais il est peut-être allé un peu loin.

17h21: Tandis que Klasnic reste mystérieusement accoudé à la main courante, Ricardo Faty tacle à tout-va. Élie Baup se tourne vers le kiné: "Mais il ne s’est pas pété le tibia la semaine dernière?" Le kiné regarde ses pieds et répond: "Si, si… il va mieux…". Larièpe précise en clignant de l’œil: "C’est pas pour rien que c’est le frère de Ricardo, l'ancien du PSG".

17h42: Fin de la mise en place. De Freitas souffle à Keseru qu’il a quand même hâte de retrouver le terrain de La Licorne, qui est en bien meilleur état, sauf que les lignes sont pas tracées droit.

18h15: Début de la réunion stratégie entre Élie Baup, Waldemar Kita, Christian Larièpe et Pascal Praud. Élie Baup les questionne tout d’abord sur les joueurs: "Vous êtes sûrs qu’il est avant-centre, Filip Djordjevic?". Larièpe rétorque: "Évidemment, c’est son père qui nous l’a recommandé". Constatant la perplexité de Baup, Larièpe précise: "Son père: Djordjéo". Praud ajoute: "Et puis, quand même, il était dans les 2Be3".

18h18: Pendant la douche des joueurs, le portier de l’hôtel, depuis le jardin, lance les serviettes une à une par la fenêtre chaque chambre. Elles retombent bien pliées sur le bord de chaque lit.

18h32: Élie Baup s’interroge sur la carrière de Bekamenga. Pascal Praud explique qu’il a joué en Indonésie. Baup demande s’il a joué dans un vrai championnat, sinon. Praud incline un peu la tête et susurre qu’il a joué en première division malaise. Baup reprend: "Malaise, oui, j’avais remarqué, mais dans quel pays?"

18h40: Michael Gravgaard entre sur le terrain bosselé du Stade municipal de Saint-Jean-de-Monts.

18h50: Christian Larièpe et Pascal Praud énoncent les perspectives du mercato. Larièpe suggère de recruter Jean-Marc Thibault, pour l’associer à Jean-Jacques Pierre. "Quand même, ils faisaient un malheur en duo, ils ont dû garder des automatismes". Praud approuve, en précisant qu’en plus il a table ouverte aux Deux Ânes: "C’est là que j’ai recruté Pierre Douglao!"


baup_encoin.jpg
On a retrouvé le vrai jeu à la nantaise. Malheureusement, c'est chat-bite.

18h52: Au salon, penché sur le journal d’Alonzo, Moullec fait remarquer: "Ouh là, y en a, des équipes, c'est quel championnat?" Alonzo soupire en tournant les pages saumon du Figaro, ouvertes sur la Bourse.

19h25: Élie Baup demande où en sont les jeunes du centre de formation. Christian Larièpe lui répond: "On ne recrute plus vraiment sur le talent, d’ailleurs on n’a plus le temps: on focalise sur le nom". Il précise que c’est pour ça qu’ils ont pris Mathias Coureur et William Vainqueur, et ajoute "On a aussi Kevin Buteur et Théo Tacleur-Boucher, mais ils ont huit et neuf ans, faut attendre un peu".

19h45: C’est l’apéro. Le portier de l’hôtel, derrière le bar, jette les glaçons dans les verres alignés à l’autre bout du comptoir. Les joueurs jouent au poker six par six. Moullec tire un roi et annonce:"Un K". Da Rocha joue tout seul à la bataille, en souriant. Capoue fait une réussite.

19h55: Élie Baup conclut en annonçant son onze de départ pour le match du lendemain. Soudain, Waldemar Kita se lève, furieux, et entraîne Baup dans un coin: "Mais tu vas pas tout de même pas faire jouer Ivan avant-centre, on ne l’a pas acheté pour ça, tu vas tout nous l’abîmer!" Baup, interloqué, réplique qu’il n’a guère le choix car c’est lui ou Goussé.

20h31: En arrivant au dîner, De Freitas demande où est Titi. Intrigué, Da Rocha demande s’il parle bien de Thierry Bonalair. "Non, non, Titi Buengo et Titi Giresse. D’habitude je m’assois toujours avec eux".

21h12: Abdoun réclame du sel. Babovic lui jette la salière, en visant manifestement le visage. Da Rocha passe les plats à sa droite, et les pose devant une chaise vide en souriant vers elle.

22h50: Les joueurs sortent de table, et improvisent une petite soirée jeux vidéo. Alonzo entreprend d’expliquer à Moullec les règles de Pacman.

23h15: Michael Gravgaard arrive au dîner. Il commence à beurrer une tartine.


praud2.jpg
"C'est vrai, c'est un peu mieux payé que mon blog sur lci.fr, mais bon, l'écriture me manque".

23h45: Pascal Praud glisse à Waldemar Kita qu’il a un tuyau pour faire revenir Wilhelmsson. Kita l’attrape par les oreilles, le suspend au portemanteau et lui souhaite bonne nuit. À Larièpe, venu le décrocher, Praud rappelle qu’il commence à avoir l’habitude.

0h05: Les joueurs vont se coucher. Michael Gravgaard achève de beurrer sa tartine. Il y a du beurre plein la table.

8h11: Élie Baup réveille tout le monde pour un footing sur la plage de Saint-Jean-de-Monts. Sitôt descendu sur la plage, Klasnic s’assoit sur un rocher, en respirant fort.

8h30: À la fin du footing, Baup va voir Klasnic sur son rocher, et lui rappelle qu’il compte sur lui pour jouer en pointe le soir même. Klasnic secoue la tête et répond: "Moi pas football. Moi pièces détachées". Intrigué, Baup se gratte la casquette. Soudain il repense aux trois poumons de N’Daw, aux mains d’Heurtebis, au tibia de Faty. Une sueur froide lui coule dans le dos.

8h55: Lors des exercices musculaires par binôme, les joueurs s’appuient dos-à-dos, accroupis. Da Rocha, seul, ne cesse de tomber à la renverse en souriant. Baup se tourne vers Larièpe, qui lui chuchote: "Vas-y doucement, avec Fred: on n’a jamais osé lui dire que Savinaud était parti. Il croit qu’il est toujours là".

9h18: Les joueurs jouent aux raquettes. Capoue au jokari. Djordjevic et Bekamenga visent la mer avec un ballon de volley. Loupé, mais de peu. À l’hôtel, le portier jette les croissants dans chaque corbeille depuis la boulangerie, située à 45 mètres.

10h15: Pascal Praud accourt dans la salle du petit-déjeuner, et annonce: "Wiltord veut bien venir chez nous!" Devant la stupéfaction du staff, il précise en baissant la tête: "Je lui ai promis le foie d’Ivan…" Michael Gravgaard arrive sur la plage de Saint-Jean-de-Monts.

10h55: Les joueurs sont rassemblés pour le retour. Soudain, Baup entend un bruit sourd, et voit Abdoun gisant sur le bitume, aux pieds de Babovic qui se masse la main droite. En un éclair, il regarde ses autres attaquants valides. Apercevant Bagayoko, Djordjevic, Bekamenga et Goussé, il se détourne de Babovic, et pointe son index vers Cubilier: "Eric, t’es viré".

11h05: Élie Baup se souvient que, sans Cubilier, il n’a plus que Moullec et Pierre Douglao comme latéraux. Il fonce alors vers le portier de l’hôtel, et lui demande son nom. "Rémi, m’sieur. Rémi Maréval". "Rémi, ce soir tu joues arrière gauche", répond Baup en le poussant de force dans les soutes du car.

11h31: Le car repart. Da Rocha s’installe seul sur son siège, en souriant. De Freitas demande au chauffeur pourquoi il ne prend pas la direction d’Amiens, comme d’habitude.

13h59: Michael Gravgaard sort de l’hôtel. Il monte dans la voiture de Pascal Praud, qui l’a attendu en sanglotant.

kita_doigt.jpg
"Ah oui, le jeu à la nantaise. Eh bien il est au ciel et il nous regarde. Mais il ne redescendra pas sur le terrain de sitôt, je vous préviens".

Partager

> sur le même thème

« Metz, c'était un bon tirage »

> Dossier

Déconneries

24 heures dans la vie de...


Maxime Arnan
2016-01-25

24 heures dans la vie du PSG

Le Paris Saint-Germain a beau contrôler sa communication dans les moindres détails, nous avons réussi à nous immiscer dans le (vrai) quotidien des joueurs du PSG.


Ramon Nibanief
2012-05-14

24 heures dans la vie du MHSC

Enfin un article sur Montpellier dans les Cahiers. Et encore, il a fallu recourir à un spécialiste local pour percer le secret de la réussite pailladine. Bonus: le Diaporama du MHSC.


Cris Tiago Rool Naldo
2012-04-27

24 heures dans l'ancienne vie de Jean-Claude Dassier

Cris Tiago Rool Naldo, le “boulanger” de la Ligue des Cahiers nous a quittés récemment. En guise d’hommage, voici son texte d’inscription – très imprégné de l’environnement marseillais.


>> tous les épisodes de la série "24 heures dans la vie de..."

Sur le fil

RT @LucarneOpposee: 🚨 L'heure est venue ! Ce lundi 20 novembre, Lucarne Opposée lance son magazine. Toutes les explications ⤵️ https://t.co…

RT @RemiBelot: Ce soir, il y a Huracan-Velez Sarsfield à Buenos Aires. L'occasion de se remémorer le magnifique plan séquence tourné au sta…

RT @rachid_tallaron: dans la peau d'un Sri-lankais de 42 ans, vous devrez vous échapper d'un chantier sans qu'on ne remarque votre disparit…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

In barry we trust

aujourd'hui à 05h33 - José-Mickaël : Wahou ! Le TD ultra-rapide, tout est encore possible ! Wilson est vraiment fantastique ! >>


Sport et santé

aujourd'hui à 03h39 - Redalert35 : Un point de 11 jours 2 posts juste au dessus, je crois que ça s'appelle plus un point... La... >>


Les stats, levant pire

aujourd'hui à 03h07 - Matu-Verratti-Vieira-Touré-Clément-Cearà : Ca m'etonnerait que Carlos Bianchi ait marqué des buts en ligue 1. >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 02h26 - Hyoga : Génésio est un très bon coach, car ses causeries font pleurer Bernard Lacombe. Et Génésio... >>


LA GAZETTE : les observations

aujourd'hui à 02h15 - Gouffran direct : Vous aimez voir des buts au Mondial?Rassurez vous, Mitroglou sera absent et Rami sera présent. >>


LA GAZETTE : Les gestes / Les antigestes

aujourd'hui à 02h05 - Gouffran direct : Geste: l'égalisation marseillaise qui fait gagner plein de parieurs chevronnés.Antigeste:... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 01h38 - Gouffran direct : Superbe arbitrage à domicile pour les Failing Lakers où on expulse Jokic et l’entraîneur des... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 00h42 - Label Deschamps : PSA était navrant, j'ai vu des équipes de promotion d'honneur avec un jeu de ligne plus élaboré... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 00h05 - Yul rit cramé : Christophe Lollichon était sur Canal ce soir, comme régulièrement.C'était particulièrement... >>


Scapulaire conditionné

20/11/2017 à 23h58 - Yul rit cramé : Oui, mais quand on regarde le détail, il y a des différences, et surtout, l'an dernier, on avait... >>


Les brèves

No country for old Maine

"Sans Rivière à Angers." (lequipe.fr)

Kanté pas dans le disert

"Kanté a laissé un vide." (lequipe.fr)

La lettre du QI moqué

"La lettre émouvante de Cristiano Ronaldo à propos de son enfance." (lequipe.fr)

Kylian aime bipper

"PSG : C’est quoi la montre de Kylian Mbappé ?" (sportune.fr)

Joueur dudit manche

"Une star du porno sponsorise un club de district." (footamateur.fr)