auteur
Maxime Arnan

Du même auteur

> article suivant

Incalifiés

> article précédent

Revue de Stress #54

> article précédent

L'Abécédaire du FC Nantes

24 heures dans la vie du PSG

Le Paris Saint-Germain a beau contrôler sa communication dans les moindres détails, nous avons réussi à nous immiscer dans le (vrai) quotidien des joueurs du PSG.

Partager

 

Le PSG a tellement changé depuis 2007 qu'il nous fallait rendre compte de son nouveau quotidien. Mais on vous encourage à relire les 24 heures dans la vie du PSG d'avant, c'est un geste citoyen.

 

*     *     *

 

06:40. En sortant de chez lui, Laurent Blanc salue Blaise Matuidi, qui comme à son habitude se rend à l’entraînement en footing. Jean-Louis Gasset, qui a entretemps fait chauffer le moteur de la voiture, prend place sur le siège passager.

 

06:55. Arrivée de Laurent Blanc au Centre d’entraînement Ooredoo. Blaise Matuidi, serviable, s’interrompt dans sa série de tractions pour lui ouvrir le portail.

 

07:10. Les joueurs arrivent les uns après les autres et s’installent au réfectoire Fly Emirates pour le petit-déjeuner. Comme tous les jours depuis qu’il a fait savoir son mécontentement à la direction quant à la distance exagérée du parking des joueurs, Zlatan Ibrahimovic reçoit son steak tartare et sa boisson maltée directement dans son Porsche Cayenne.

 

07:11. Les mains tremblantes du serveur laissent échapper la paille du verre. Vigilant, Maxwell la rattrape d’une main leste avant qu’elle ne touche le sol et la dispose soigneusement dans le récipient de son ami, accompagnée d’une rondelle de citron frais.

 

07:15. Edinson Cavani, qui attendait depuis dix minutes que Lucas veuille bien lui ramener la tartine beurrée qu’il lui avait demandée, se lève en maugréant pour couper la baguette lui-même.

 

 

07:20. Thiago Silva s’interpose devant Serge Aurier avant qu’il ne fasse une manœuvre de Heimlich à Cavani, qui a avalé son morceau de pain de travers. Javier Pastore se remet en effet à peine de sa côte fêlée suite à une manœuvre similaire.

 

07:32. Les joueurs partent pour l’échauffement. Ezequiel Lavezzi les accompagne.

 

07:55. Laurent Blanc commence sa causerie et insiste sur l’esprit collectif et le rôle d’égale importance attribué à chacun. Zoumana Camara est chargé de faire passer le message à Hervin Ongenda et Nicolas Douchez, partis installer les plots pour la séance.

 

08:15. La séance débute par un petit toro d’échauffement. Adrien Rabiot et Benjamin Stambouli prennent place au centre du cercle formé par Marco Verratti, Thiago Motta, Javier Pastore, Angel Di Maria et Maxwell. La séance proprement dite commencera à la perte du ballon.

 

08:55. Laurent Blanc décide de remplacer Javier Pastore par Ezequiel Lavezzi.

 

08:57. La séance peut enfin commencer. Jean-Louis Gasset prend le relais de Laurent Blanc, parti peaufiner son schéma tactique dans son bureau.

 

09:30. Après avoir revu son schéma selon les consignes laissées par Jean-Louis Gasset, Laurent Blanc fait une pause touillette.

 

09:45. Nasser Al-Khelaïfi arrive au Centre Ooredoo. Il salue tout le monde par son prénom puis s’éclipse une fois la cérémonie du baisemain à Zlatan Ibrahimovic effectuée. L’étude du positionnement tactique de l’équipe adverse peut débuter.

 

10:00. Laurent Blanc passe la tête par l’entrebaillement de la porte d’un Jean-Claude Blanc visiblement irrité: "Oui madame, je sais bien que votre fils a les meilleures statistiques à la récupération de toute l’équipe pour cette matinée, mais cela ne justifie aucunement cette demande d’augmentation!"

 

10:10. Un email de la part de recrutement@arsenal.co.uk arrive sur la messagerie de Jean-Claude Blanc.

 

10:30. Jean-Louis Gasset demande au chauffeur du bus d’enlever son véhicule du terrain, la mise en place tactique étant terminée.

 

10:40. Une petite opposition entre titulaires et remplaçants est décidée.

 

10:50. Les vigiles du Centre Ooredoo parviennent à déloger Salvatore Sirigu de son but et à l’accompagner jusqu’à l’autre moitié de terrain. Munis d’un drapeau, Nicolas Douchez et Hervin Ongenda se positionnent chacun sur un côté du rectangle.

 

10:55. Exténué, Ezequiel Lavezzi est évacué sur civière avant de se faire perfuser un mélange liquide à l’odeur particulière. Cela rappelle à David Luiz une anecdote amusante sur John Terry, qu’il s’empresse de raconter à Thiago Silva. Ce dernier fond en larmes.

 

11:00. David Luiz provoque un penalty après un coup de coude au visage sur Marquinhos. Marco Verratti profite de l’intervention de l’orthodontiste pour insulter Nicolas Douchez en italien. Thiago Motta se contente de lui mettre une olive avant de faire accuser Cavani, qui prend un carton jaune en maugréant.

 

11:20. L’équipe des titulaires est menée au changement de côté. Pour motiver ses coéquipiers, Zlatan Ibrahimovic part chercher son fusil de chasse dans sa voiture.

 

11:50. Victoire finale des titulaires. Salvatore Sirigu et Javier Pastore tentent négligemment de s’incruster sur le selfie de groupe de l’équipe victorieuse.

 

12:00. Pause déjeuner. Le groupe rejoint Ezequiel Lavezzi, en train de reprendre ses esprits devant un kir. Kevin Trapp se charge de prendre les commandes de tout le monde, sans aucune note, et les transmet aux cuisiniers dans un français parfait.

 

12:10. Kevin Trapp trébuche en revenant et fait tomber tous les plats dans un grand fracas. Salvatore Sirigu se lève en silence et fournit une nouvelle fois les commandes aux cuisiniers.

 

12:15. Mécontent de son positionnement près de la porte des toilettes, Edinson Cavani se plaint à Laurent Blanc. Ce dernier le réconforte et loue son esprit de sacrifice. El Matador reprend sa place en maugréant.

 

13:00. Le groupe part faire une promenade digestive en forêt de Saint-Germain-en-Laye. Ezequiel Lavezzi, qui a demandé un rab de coupe colonel, les rejoindra sur le chemin.

 

13:15. Javier Pastore se fait une élongation en trébuchant sur une pomme de pin. Blaise Matuidi le charge sur ses épaules et part en courant jusqu'à l’infirmerie. Ils croisent Zlatan Ibrahimovic et Zoumana Camara, embusqués en treillis près d’un étang.

 

13:25. Sur le chemin du retour, Serge Aurier raconte son dernier match avec la sélection de Côte d’Ivoire. Edinson Cavani prend discrètement des notes en vue d’une éventuelle confrontation en Copa América.

 

14:00. Profitant de la sieste des joueurs, Jérôme Touboul rédige un communiqué de presse à l’attention de la rédaction de L’Équipe, qui attend fébrilement ses informations pour remplir la double-page quotidienne sur les entraînements du PSG.

 

14:30. Fin de la sieste. Les joueurs tirent à la courte-paille qui sera chargé de réveiller Zlatan Ibrahimovic, encore assoupi.

 

 

14:35. Benjamin Stambouli, dont la paille avait été truquée par Thiago Motta, rejoint Javier Pastore.

 

15:00. Des ateliers à la carte sont laissés au choix des joueurs. Serge Aurier décide de les cumuler en commençant une série de jongles muni d’haltères.

 

15:30. Edinson Cavani demande à Lucas de lui passer une bouteille d’eau. Sans se baisser, ce dernier la fait rouler du pied, l’envoie en l’air et la rattrape de la main gauche en souriant, avant de la lancer à son destinataire.

 

15:31. Edinson Cavani ramasse en maugréant la bouteille d’eau qui vient de le frapper dans le dos.

 

15:32. David Luiz plaque Serge Aurier au sol avant que ce dernier n’entame un bouche-à-bouche à Edinson Cavani, qui a avalé de travers. Javier Pastore se remet en effet à peine de son embolie pulmonaire provoquée par une manœuvre similaire.

 

16:00. Fin de la séance. Jean-Louis Gasset fait son débriefing de la journée à Laurent Blanc, occupé à éliminer les sollicitations d’Olivier Tallaron sur Tinder.

 

19:00. Le dossier Adrien Rabiot est refermé, Jean-Louis Gasset et Laurent Blanc peuvent passer au reste des joueurs.

 

20.30. Comme tous les soirs depuis le départ de Kingsley Coman à la Juventus, Laurent Blanc enferme Presnel Kimpembe et Jean-Kévin Augustin dans la panic room de son bureau.

 

22:30. Un groupe d’ultras tente de s’infiltrer dans le centre d’entraînement pour laisser des tags de protestation. Un détachement du RAID envoyé par la préfecture de police les refoule prestement.

 

23:00. Prévenue, la direction organise immédiatement une infiltration officielle live tweetée par Jérôme Touboul. Les médias saluent l’initiative et la réactivité des pouvoirs publics.

 

00:00. Comme tous les soirs, Presnel Kimpembe et Jean-Kévin Augustin se racontent des histoires de terreur avant de s’endormir. Elles sont inspirées par les souvenirs des salariés les plus anciens du Centre Ooredoo, quand il s’appelait encore Camp des Loges.

 

Partager

> sur le même thème

La malédiction du nouveau stade

24 heures dans la vie de...


Ramon Nibanief
2012-05-14

24 heures dans la vie du MHSC

Enfin un article sur Montpellier dans les Cahiers. Et encore, il a fallu recourir à un spécialiste local pour percer le secret de la réussite pailladine. Bonus: le Diaporama du MHSC.


Cris Tiago Rool Naldo
2012-04-27

24 heures dans l'ancienne vie de Jean-Claude Dassier

Cris Tiago Rool Naldo, le “boulanger” de la Ligue des Cahiers nous a quittés récemment. En guise d’hommage, voici son texte d’inscription – très imprégné de l’environnement marseillais.


Borianvis
2011-08-31

24 heures dans la vie de l'OM / 31 août 2011

Vivez en direct la dernière ligne droite du mercato de l'Olympique de Marseille, forcément épique.


>> tous les épisodes de la série "24 heures dans la vie de..."

Sur le fil

RT @JP_Sacdefiel: Tout à fait d’accord avec Hervé. Trop de maillots dénaturés par le marketing, trop de marketing ! https://t.co/6bWTHyCy0c

Dans le compte-rendu de France-Pérou, notre candidature au concours d’éloges de Kanté - https://t.co/kJqBJ2iCXn https://t.co/Q43oliWQIe

France-Pérou : les Bleus, le pressing et le cynisme. Par @CKuchly - https://t.co/03prArCqU5

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Bréviaire

aujourd'hui à 00h38 - Pascal Amateur : C'est vraiment parce qu'il est tard. Polypes "Nzonzi : 'On a vraiment senti un groupe'."... >>


Coupe du monde 2018 : le groupe E

aujourd'hui à 00h34 - Run : Ah mais chacun ses gouts et preferences, c'est que ce soit aussi marque qui m'etonne. Il y a 4 ans,... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 00h13 - theviking : balashov2222/06/2018 à 15h47Dit comme ça, je me fais l'effet d'Euclide qui voulait prouver des... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 00h07 - Jean Luc Etourdi : La question est de savoir combien de temps encore les patrons de PME (ainsi que leur entourage pro... >>


Etoiles et toiles

22/06/2018 à 23h48 - J'ai remis tout l'allant : J'en avais entendu parler : enfin vu 'Sans un bruit' !Pour une fois qu'un pitch diaboliquement... >>


Changer l'arbitrage

22/06/2018 à 23h35 - La Metz Est Dite : Yul rit craméaujourd'hui à 21h36"D'autant plus que dans ce tableau, on pourrait rajouter certains... >>


Toujours Bleus

22/06/2018 à 23h22 - syle : CHR$aujourd'hui à 20h49manuFoU > pour toi peut-être, pour syle je ne jurerais pas.---------Tu... >>


Dans le haut du panier

22/06/2018 à 23h14 - Tricky : Mikal Bridge vs. Zhaire Smith, c’est plutôt pas mal en fait. Très bien pour Phœnix,... >>


World Cup, the road to Doha

22/06/2018 à 22h27 - Vel Coyote : Jusqu'ici y'aurait pas une grosse proportion de buts marqués après la 85ème ? >>


En Vert et contre tout

22/06/2018 à 22h24 - 12 mai 76 : Non c’est Lubo.Joyeux anniversaire! >>


Les brèves

Pepe honni

"Reina, gardien de Naples, dénoncé pour ses liens avec la mafia italienne." (20minutes.fr)

Mendycité

"Mendy : ‘J’ai la dalle’.” (lequipe.fr)

Pas Metz que un club

"Metz : Un groupe amoindri." (lequipe.fr)

DSKudetto

“Maurizio Sarri : ‘On a perdu le titre dans un hôtel’.” (lequipe.fr)

Mousse à mazout

"Sarr : ‘Il ne faut pas nous enflammer’." (sofoot.com)