auteur
Manuel Mary

Du même auteur

> article précédent

La Gazette > 16e journée

> article précédent

12 petits lots

24 heures dans la vie du Stade rennais

Détrompez-vous: Rennes n'est pas devenu un club normal. La preuve avec notre reportage dans son intimité la plus secrète.

Partager

24 heures dans la vie du PSG
24 heures dans la vie de l'OM
24 heures dans la vie de Matt Moussilou
--------------------------------

5h02: Pierre Dréossi arrive à La Piverdière. Il ouvre le cadenas et de la grille et se rend au club-house. Il enfile sa blouse, balaie les cotillons, les mégots, et trie les bouteilles de verre éparses. Hier soir, Sylvain Wiltord fêtait la Saint-Gontran avec quelques amis.

7h12: Frédéric de Saint-Sernin quitte le XVIe arrondissement et prend l’A10 vers la Bretagne pour rejoindre son club.

8h17: Le portable de Pierre Dréossi sonne. En pleine restauration du mur d’enceinte, il pose sa truelle et ses parpaings et décroche. "Bonjour Monsieur Pinault. Bien, merci. Un nouveau chef de la Sécurité? Oh, pas vraiment, vous savez, ici, c’est calme depuis que Piquionne nous a quit… Un nouveau chef de la Sécurité quand même? Charles Pasqua? Si vous y tenez, Monsieur Pinault".

9h11: À la bifurcation, Saint-Sernin prend la direction Nantes.

9h15: À la caisse du Géant de Saint-Grégoire, Pierre Dréossi paie les douze kilos de farine de sarrasin. De retour aux cuisines, il commence à préparer la pâte à galettes pour les buvettes du match de samedi.

9h57: Étienne Didot arrive au parking de la Piverdière. Il met ses warnings et jette ses clés à Pierre Dréossi, qui va la ranger à côté de celles de Briand et M’Bia.

logosrfc.jpg9h59: Didot retrouve sa place dans le vestiaire. À côté de lui, Rod Fanni, muni d’un papier abrasif, tente d’effacer le nom de Mario Melchiot gravé sur son casier.

10h01: Entraînement. Pierre Dréossi déclare qu’aujourd’hui, pour s’échauffer, c’est slalom entre Edman et Hansson. Sylvain Marveaux demande où sont les deux autres frères Hanson. Guy Drut, qui vient d’être nommé préparateur physique par le directoire de PPR, entame les tours de terrain avec Daniel Moreira.

10h16: Saint-Sernin fait demi-tour devant la Jonelière et prend la direction Rennes.

10h49: Tout en tondant la pelouse, Pierre Dréossi annonce une opposition attaque-Mensah. Etienne Didot lève le doigt: "Vous voulez dire attaque-défense?" Après avoir regardé Borne, Edman et Fanni, Dréossi fait non de la tête.

11h02: Mensah remporte l’opposition, en bloquant de la poitrine les vingt-deux tirs lointains de Cheyrou et Sorlin. Petit match pour finir l’entraînement. Moreira s’ouvre un doigt en distribuant les chasubles. Jérôme Leroy murmure que ça lui rappelle Guingamp.

11h26: Frédéric de Saint-Sernin, venant d’arriver, prend Pierre Dréossi à part et lui répète qu’il est vraiment persuadé qu’Emerson, c’est celui qui a joué à la Juve et au Real. Posant le taille-haies, Dréossi répond qu’il n’en est pas tout à fait certain, et qu’il n’est pas non plus convaincu qu’Esteban ait vraiment découvert les Cités d’Or.

12h05: Fin de l’entraînement. John Mensah déplace à mains nues la voiture d’Étienne Didot, qui bloquait la sienne.

12h15: Frédéric de Saint-Sernin répond à Pierre Dréossi: "Edman et Hansson? Ce sont les deux gars sympas qui étaient venus livrer mon canapé d’angle Ikéa. pourquoi? Sont costauds, hein?"

12h31: Sylvain Wiltord offre l’apéritif à tout le vestiaire. Il en profite pour annoncer que le soir même, il compte fêter la Saint-Habib par une soirée intime au Pym’s. Jimmy Briand objecte: "Euh, Nino, le Pym’s, il est fermé depuis cinq ans. Aujourd’hui, les jeunes vont à l’Espace". Vexé, Sylvain Wiltord menace de repartir à Lyon, le club de son cœur. Jérôme Leroy marmonne que ça lui rappelle le PSG.

13h22: Pendant le repas collectif, Mickaël Pagis dit qu'il veut regarder Le Renard à la télé. Didot lui lance la télécommande, Pagis l’attrape main droite, la fait glisser main gauche, et, seul à 2,50 mètres de l’écran, le doigt sur la touche "3", il la glisse à Olivier Thomert. Ne s’y attendant pas, celui-ci la lâche dans le plat de gratin. Jérôme Leroy grommelle que ça lui rappelle le RC Lens.

13h45: Bruno Cheyrou s’éclipse de la sieste pour vérifier, sur son Blackberry, si des mails lui ont été envoyés en vue du prochain mercato. Trois demandes de transfert émanent de la Premier League, cinq de Bundesliga. Il se demande si son adresse e-mail, bcheyrou@brother.com, ne lui joue pas des tours.

14h00: Pierre Dréossi est interrompu en pleine vaisselle par un appel commençant par 04. "Non, Monsieur Nicollin, je vous assure, on n’a pas besoin de trois ou quatre Montpelliérains. Même pour repriser les maillots, non, je le fais moi-même. Et puis d’ailleurs on héberge toujours Sorlin, faudrait venir le chercher, maintenant".

14h06: Début du dernier match du tournoi de foot indoor à cinq contre les cadets d’En-Avant Guingamp. Jérôme Leroy ouvre le score d’une pichenette à effet rétro, qualifiant les Rennais pour la phase finale.

14h30: Les Rennais mènent 1 à 0 contre Guingamp et sont qualifiés pour la phase finale.

14h35: D’un tacle glissé, Mensah soulève le parquet et plie un poteau de basket.

14h40: Les Rennais mènent 1à 0 contre Guingamp et sont qualifiés pour la phase finale.

14h44: Le fils de Lionel Rouxel égalise à deux minutes de la fin et élimine les Rennais de la phase finale. Frédéric de Saint-Sernin, venu installer Michel Noir dans son bureau d’intendant, tente d’étrangler Simon Pouplin.

15h22: Après la douche, Etienne Didot montre son nouveau portable à Mickaël Pagis, qui le dévie aussitôt sur Esteban. Surpris, celui-ci le laisse tomber dans le saladier de pâte à galette de Pierre Dréossi.

16h45: Pierre Dréossi termine la causerie: "Daniel, je compte sur toi pour la DHR, à l’US Montagnarde. Tu seras vice-capitaine". Sautant de joie, Moreira se bloque une lombaire.

16h52: En sortant de la causerie, les joueurs passent par le couloir Raymond-Kéruzoré, dédié aux grands anciens qui ont réussi leur vie. Au bout des portraits de Luis Fabiano, Mickaël Silvestre, Yoann Gourcuff, Kim Källström et Petr Cech, Bruno Cheyrou s’effondre en larmes contre le mur. Jérôme Leroy grogne que ça lui rappelle le Beitar Jérusalem.

17h55: Jean Tibéri, qui vient d’être nommé Trésorier du club, présente officiellement à la presse la nouvelle directrice de la communication. Claude Chirac annonce aussitôt sa première décision, une vaste campagne de promotion et de valorisation de l’image par l’apposition d’immenses affiches d’Olivier Monterrubio. Georges Cadiou, quarante ans de France Bleu Breizh Izel, tente de lui lancer au visage une bouteille de lait ribot rance.

17h58: Frédéric de Saint-Sernin demande à Pierre Dréossi des nouvelles de Chapuisat. "Frei", reprend Dréossi. "Ah oui, volontiers, ajoutez-moi donc un glaçon", dit Saint-Sernin en lui tendant son verre de whisky.

18h47: Daniel Moreira s’installe sur la table de l’infirmerie Daniel-Moreira. Le kiné lui explique que le club où il joue samedi s’appelle US Montagnarde, mais que c’est le village d’Inzinzac-Lochrist et qu’il est tout plat. "L’OL, Daniel, ils n’ont jamais champions olympiques, n’est-ce pas? Eh ben c’est pareil pour la Montagnarde, il n’y a pas de montagne". Jérôme Leroy susurre que ça lui rappelle l’OM, et qu’il n’a jamais été champion tout court.

19h35: Sylvain Wiltord offre l’apéritif à tout le vestiaire. Il passe le magnum de Haut-Brion 1976 à Mickaël Pagis, qui le volleye instantanément vers Kembo-Ekoko. Celui-ci, pris de court, le laisse glisser à terre. Daniel Moreira, qui venait annoncer son rétablissement, marche sur un tesson.

20h11: Frédéric de Saint-Sernin quitte la Piverdière et prend l’A10 pour rejoindre son domicile. À la bifurcation, il prend la direction Nantes.

21h35: Dîner convivial entre joueurs. Olivier Sorlin a amené son petit dernier, Louis-Nick, six mois, qui passe de bras en bras. D’un plongeon réflexe, Simon Pouplin l’intercepte juste avant qu’il n’arrive à Mickaël Pagis.

22h45: C’est la veillée. Bruno Cheyrou raconte à Marveaux et Danzé qu’il a très bien connu Steven Gerrard, Michael Owen et Dagui Bakari à Liverpool. Danzé dit que c’est normal que les vieux se mélangent un peu dans leurs souvenirs. Puis les jeunes s’endorment paisiblement.

23h35: Pierre Dréossi entasse les poubelles dans le local Severino-Lucas. Il ferme le cadenas de la grille de La Piverdière lorsqu’il reçoit un appel: "Bonsoir M. Pinault. Toujours bien, merci. Un président? Disons qu’on en a déjà un. C’est Monsieur de Saint-Sernin. Ah non, c’est un homme. Mais c’est vous-même qui… Un président adjoint? Pourquoi pas. Michèle Barzach? Si vous y tenez, M. Pinault".

23h59: De retour chez lui, Pierre Dréossi vérifie les devoirs de Sylvain Marveaux. Il règle son réveil sur 4h30 pour aller chercher Sylvain Wiltord et Jimmy Briand à la sortie de l’Espace.

0h00: Les esprits du cimetière indien sur lequel est construit le Stade de la Route de Lorient se réunissent dans le rond central et entament un an-dro endiablé autour du totem à l’effigie de Nicolas Fauvergue.

Partager

> du même auteur

La liste de Mgr Vingt-trois

> Dossier

Déconneries

24 heures dans la vie de...


Maxime Arnan
2016-01-25

24 heures dans la vie du PSG

Le Paris Saint-Germain a beau contrôler sa communication dans les moindres détails, nous avons réussi à nous immiscer dans le (vrai) quotidien des joueurs du PSG.


Ramon Nibanief
2012-05-14

24 heures dans la vie du MHSC

Enfin un article sur Montpellier dans les Cahiers. Et encore, il a fallu recourir à un spécialiste local pour percer le secret de la réussite pailladine. Bonus: le Diaporama du MHSC.


Cris Tiago Rool Naldo
2012-04-27

24 heures dans l'ancienne vie de Jean-Claude Dassier

Cris Tiago Rool Naldo, le “boulanger” de la Ligue des Cahiers nous a quittés récemment. En guise d’hommage, voici son texte d’inscription – très imprégné de l’environnement marseillais.


>> tous les épisodes de la série "24 heures dans la vie de..."

Sur le fil

Très gros match des Lyonnais sur le plan mental, récompensé là où les Parisiens ont failli. Et quels beaux talents individuels…

RT @ZenonBedenik: Kylian Mbappé va bien et a demandé si le conducteur du camion était lui aussi indemne.

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Les jaunes, héros zen

aujourd'hui à 04h24 - Toni Turek : Et un record qui tient toujours plus d'un demi-siècle plus tard.Simon, Gondet... Une autre... >>


In barry we trust

aujourd'hui à 03h44 - José-Mickaël : Alors, il est pas bon, Foles ? Il est pas bon ? 141,4 de rating ! (Trois matchs de playoffs joués,... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 03h39 - Annyong : balashov22aujourd'hui à 01h30Il aurait dû le prendre 3 fois. Verratti, c'est un sursis permanent.... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 02h26 - Hyoga : Mik Mortsllakaujourd'hui à 01h30Pardon d'avoir osé émettre une critique, c'est vrai que Fékir... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 02h13 - Tricky : Non, mais il n'est pas mauvais Batum, et d'accord avec ce qui ne se voit pas dans les stats.Le... >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

aujourd'hui à 01h02 - Le Meilleur est le Pires : L'International Board a probablement du conclure la réclamation en décidant que Schumann Bah... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 00h53 - La Metz Est Dite : ricardo quaresmoi21/01/2018 à 19h02"Et puis j'ai réussi à mater la mass féminine."--> j'ai... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 00h36 - Hamlet : Bon maintenant que l'OL a rétabli la vraie hiérarchie de la Ligue 1, retour aux choses... >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 00h30 - Mevatlav Ekraspeck : Sinon on fait comme au basket : dès qu'il y a une grosse faute, où qu'elle soit commise, paf,... >>


Aux Niçois qui manigancent

21/01/2018 à 23h53 - Redalert : Je confirme pour l'année Hatem, Sylvain Armand doit encore s'en souvenir aussi. >>


Les brèves


Fahrenheit 4-5-1

"Quand la température monte entre joueurs et arbitres." (lequipe.fr)

Gigi, larmes rosso’

"Les tifosi de l'AC Milan ont fait craquer Gigi Donnarumma qui a fondu en larmes." (lequipe.fr)

Téléteubé

Lala : ‘Des erreurs bêtes’. (lequipe.fr)

Pibe de horror

"Une statue de Maradona complètement ratée." (libé.fr)

Se sortir les rince-doigts

"Les joueurs d'Everton privés de repas de Noël." (lequipe.fr)