auteur
Toni Turek

 

Überfan des footballs d’Allemagne et d’Autriche, passés et présents. Taulier de la Ventre Mou's League.


Du même auteur

> article suivant

Libres arbitres

> article précédent

Slave to Löw

> article précédent

Gemmill 1978, point G de l'Écosse

À pas de Gyan

Matchbox – Australie-Ghana : 1-1. Ils ont voulu, mais n’ont pas pu: dix Socceroos ont dû se satisfaire du point du nul face à onze Black Stars en manque de finition.
Partager
Royal Bafokeng Stadium, Rustenburg.
Buts: Holman (11e) – Gyan (25e, s.p.)
Arbitre: Roberto Rosetti (Italie)

Australie : Schwarzer - Wilkshire (Rukavytsya, 85e), Neill, Moore, Carney – Culina, Valeri - Emerton, Holman (Kennedy, 68e), Bresciano (Chipperfield, 66e) - Kewell [exclu à la 24e]
Ghana : Kingson - Paintsil, Addy, Jonathan Mensah, Sarpei - Annan, K.-P. Boateng (Amoah, 87e) - Tagoe (Owusu-Abeyie, 56e), Asamoah (Muntari, 77e), A. Ayew - Gyan

matchbox_gha_aus_1.jpg


La nalyse

Critiqué après la gifle allemande 0-4, Verbeek change quatre joueurs: Carney, Bresciano et Kewell font leur apparition dans le tournoi, Holman passe titulaire. Côté ghanéen, après le succès 1-0 sur les Serbes, Rajevac opère deux changements en défense centrale en raison des blessures de Vorsah et John Mensah.
 
Kewell, too bad…
Les Australiens montrent vite leurs intentions offensives. Dès la deuxième minute, Kewell se faufile dans la surface; tombé avec Addy, il réclame un penalty – en vain. À la dixième minute, pour une faute sur Valeri parti en solo, les Australiens obtiennent un coup-franc. La balle frappée par Bresciano, file au-dessus du mur et, après un rebond, échappe aux mains de Kingson… mais pas au pied de Holman qui ouvre la marque.
Il faut attendre la 20e minute pour voir les Ghanéens sortir de leur léthargie: Ayew et Gyan frappent au but, mais leurs tirs sont détournés. Tournant à la 24e minute: sur sa ligne de but, Kewell stoppe du haut du bras un tir de Mensah. Il est exclu, et Gyan convertit son deuxième penalty du tournoi: 1-1. Le Ghana prend la tête du groupe D, mais Tagoe rate le coup de grâce. Sonnés mais pas abattus, les dix Socceroos reculent mais conservent le ballon, les onze Black Stars ne cherchant pas à profiter leur avantage numérique. Gyan gâche un coup-franc, Addy écope d’un carton jaune foncé pour un tacle par derrière, et en fin de mi-temps, seul un tir de Boateng nécessite l’intervention d’une main ferme de Schwarzer.

matchbox_gha_aus_3.jpg


Nouveau souffle
Changement de rythme après la pause: les Ghanéens foncent vers le but des Aussies, avec Asamoah, Gyan et Boateng qui pressent Schwarzer et sa défense. Un pressing stérile, alors que les Australiens ne montent que sur des coups de pied arrêtés qui s’avèrent inoffensifs. Nouveau tournant vers la 65e minute, avec l’entrée en jeu de Chipperfield à la place d’un Bresciano éteint. L’effet est immédiat: d’une tête, le nouvel entrant se procure une belle occasion de 2-1. Encouragé, Verbeek sort le discret Holman et fait rentrer Kennedy, un vrai numéro 9, pour tenter de forcer la décision. Ce que les Allemands n’ont pas réussi la veille, les Australiens peuvent-ils le réaliser? Wilkshire le croit, mais son occasion est annihilée par le gardien ghanéen. Kennedy aussi, mais lui est signalé hors-jeu. Reste qu’en dix minutes, les Australiens se sont créé plus d’occasions que dans la première heure…
La balle va maintenant d’un but à l’autre. Côté ghanéen, un centre de Gyan passe devant la ligne de but australienne, mais ne trouve pas preneur alors que Schwarzer – pour une fois – se rate. Peu après, Owusu-Abeyie (qui a remplacé Tagoe) et Gyan tirent, mais sans cadrer. Les occasions les plus dangereuses sont pour les Jaunes, tandis que leurs adversaires multiplient pertes de balles et fautes. Les Ghanéens reprennent le dessus lors des ultimes minutes, mais ne concrétisent pas: Mensah, Owusu-Abeyie ou Gyan ratent leurs gestes.
 
Au final, une valeureuse Australie est la première équipe du groupe D à ne pas perdre un match fini à dix, mais ce point mérité ne devrait pas suffire pour finir dans les seize qualifiés, surtout avec les absences de Cahill, Kewell et Moore contre les Serbes. Le Ghana pourra se contenter d’un nul contre l’Allemagne, mais pour viser loin, devra améliorer son efficacité.


Les gars

Dernier rempart des Down Under, le vétéran Schwarzer a bien rempli son rôle, ne ratant qu’une intervention. Impuissant sur le penalty.
En défense, on notera surtout le rôle du latéral droit Wilkshire, qui a participé à deux actions qui auraient pu être décisives en deuxième période.
Holman et Bresciano, milieux complices sur le but australien, ont vite disparu après la réduction à dix. La rentrée au milieu de Chipperfield, titulaire contre l’Allemagne comme défenseur, a donné un deuxième souffle aux Aussies qui en avaient bien besoin.
Difficile de juger les attaquants sur cette rencontre: la Coupe du monde de Kewell n’aura pas duré une demi-heure, Kennedy n’a pas eu d’occasion franche, et Rukavytsya a surtout touché le gardien adverse…

matchbox_gha_aus_2.jpg
 
Chez les Ghanéens, le portier Kingson a été fébrile au début, et il a rejoint la longue liste des gardiens auteurs d’une boulette. Heureusement, il s’est rattrapé ensuite.
La défense recomposée autour de Jonathan Mensah et d’Addy a eu sa tâche facilitée par la réduction à dix des Australiens; mais face à l’Allemagne de la première journée, ça sera plus compliqué. Au milieu, K.-P. Boateng a montré qu’il avait du talent. Par contre, Tagoe a raté son match au point d’être sorti avant l’heure de jeu. Quant à Gyan, qui a multiplié les tirs, il a souvent eu la malchance d’avoir un pied australien ou Schwarzer sur le trajet de ses ballons.



Le joueur à suivre

Le milieu ghanéen Kevin-Prince Boateng, multi-tatoué dont le frère Jérôme a choisi la sélection allemande, n’est pas seulement bon à casser du Ballack. Il a aussi distribué de bons ballons à ses partenaires et tenté sa chance à l’occasion. Sera-ce plus facile pour lui de se faire sa place au Ghana que pour son frère en Allemagne?


Le joueur à ne pas suivre

L’Australien Harry Kewell: 24 minutes de Coupe du monde, et par ici la sortie. Entre lui et Cahill, qui avait tenu moins d’une heure avant de prendre un rouge et deux matches de suspension, ça fait cher la minute de jeu chez les Aussies


L’antigeste


Signée John Paintsil, la touche… qui finit directement en touche. Ca ne deviendra sans doute pas aussi célèbre que la panenka, mais la "paintsil" a du potentiel.


Les observations en vrac

• En 180 minutes, l’attaque ghanéenne a provoqué deux cartons rouges et inscrit deux buts – sur deux penalties. Les Allemands sont prévenus. Les dénonciateurs d’un complot arbitral en faveur d’une équipe africaine aussi.
• Une équipe vêtue de jaune et de vert, et qui montre de l’envie même réduite à dix: on espère que ça donnera des idées à Waldemar Kita.
• L’Australie compte le même nombre de points que la France, et les Socceroos ont marqué un but de plus que les Bleus. Faut-il en conclure que le championnat australien, qui va passer à onze clubs cet été, vaut mieux que la L1?
• Après deux matches, l’Australie compte autant de points que la Nouvelle-Zélande après un seul. Finalement, évoluer dans la zone Asie ou la zone Océanie ne change pas grand-chose.
• Quatre matches dans le groupe D, quatre cartons rouges (soit 50% du total actuel): la série continue.
• Le numéro 23 ghanéen, Kevin-Prince Boateng, porte le nom de "Prince" sur son maillot. Selon vous c’est:
- un hommage musical.
- pour éviter de le confondre avec son frère qui pourtant est moins tatoué et n’évolue pas dans la même sélection que lui.
- parce que le nom de Boateng est déjà pris.


Le match de France 2


• Après France 3 qui réinvente les noms de joueurs, France 2 invente des expressions: "vidanger une occasion" et "accélérer sur l’accélérateur".
• Annoncer un but, c’est bien. Mais c’est mieux quand il y a vraiment un but.
• Il faudra dire à Fabien Lévêque que ça se prononce Wilksheur et non pas Wilkshaïeur.



Vu du forum

=>> J'ai remis tout l'allant - samedi 19 juin 2010 - 16:19
Plus qu'Olive & Tom, cette Coupe du monde est un vibrant hommage à Jeanne & Serge.
=>> Metzallica - samedi 19 juin 2010 - 16:21
Oui, ou Jeannot et Serge les deux gardiens du FC Hargarten-aux-Mines en 2e division de district.
 
=>> Schizo retourné - samedi 19 juin 2010 - 16:34
J'ai l'impression que l'idée de la Fifa et d'une célèbre marque de soda au logotype rouge bien connu de donner un prix pour la célébration de but la plus sympa nous donne droit à des manifestations de joie originales.
=>> katana - samedi 19 juin 2010 - 17:18
C'est idiot, on ne connaîtra sûrement jamais la célébration que les Bleus avaient prévue en cas de but.
 
 

Les scénarios de la dernière journée
 
Statistiquement logique
L’Allemagne s’impose 2-0 devant le Ghana, pendant que la Serbie fait de même devant une Australie à nouveau réduite à dix: les deux équipes européennes se retrouvent donc qualifiées pour les huitièmes.
 
À suspense
L’Allemagne obtient un nul 0-0 face au Ghana. Il faut attendre la toute fin de match pour voir les Allemands respirer: la Serbie a concédé l’égalisation à 1-1 aux Australiens dans les arrêts de jeu, les Allemands passent donc au tour suivant grâce à leur meilleure différence de buts.
 
Surprise
Une Allemagne réduite à dix perd d’un but sur penalty contre le Ghana. Dans le même temps, la Serbie s’impose contre les Socceroos. Événement: pour la première fois depuis 1938 et l’élimination de l’équipe 50% allemande, 50 % autrichienne, 100 % aryenne d’alors, la Mannschaft sort au premier tour de la Coupe du monde.
 
Compliqué
L’Allemagne écrase le Ghana 4-0, et l’Australie bat la Serbie 1-0. Bon courage pour déterminer qui des Black Stars ou des Socceroos accompagnent la Mannschaft en huitièmes.
Partager

> sur le même thème

Sneijder rifle

Le jeu, les joueurs, les entraîneurs


Jérôme Latta
2020-08-06

Anelka, trop bien compris

Une Balle dans le pied - Le documentaire de Netflix Anelka, l’incompris est un autoportrait trop complaisant pour ne pas passer à côté de son sujet. 


Jérôme Latta
2020-07-29

Revoir Guadalajara

Une Balle dans le pied – Qu’est-ce qui fait le mythe d’un match comme France-Brésil 1986, faut-il sortir de la légende du football une rencontre qui y est entrée, que peut-il en rester ?

 


Christophe Zemmour
2020-06-30

Totti 2000, le grand numéro

[rétro Euro 2000 • 4/5] Il y a vingt ans, le jeune Francesco Totti réalisait son meilleur tournoi sous le maillot de la sélection italienne. 


>> tous les épisodes du thème "Le jeu, les joueurs, les entraîneurs"

Le forum

Gerland à la détente

aujourd'hui à 10h29 - CHR$ : shev2 > bon courage mais note que de toute façon pour gurney, tout problème se réduit toujours... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 10h28 - Milan de solitude : Yul rit craméaujourd'hui à 10h16J'imagine que le juge, qui a connaissance de tous ces systèmes... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 10h25 - Danishos Dynamitos : Je viens d'attaquer la saison 2 de The Americans (c'est très bien)Et donc je me suis dit que les... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 10h10 - Zazie et Zizou : Trickyaujourd'hui à 09h05Divulgâchage Nuggets-Lakers *** Divulgâchage Nuggets-Lakers ***... >>


Pharmacie Football Club

aujourd'hui à 09h57 - Maniche Nails : J'ai tout de suite mis le costume sur Bardet, bien qu'on l'imagine un peu plus bedonnant comme dans... >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 09h54 - theviking : Daniele De Santis, arbitre de Serie C, a été assassiné (poignardé) lundi soir chez lui à... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 09h31 - syle : Au chapitre plaisir coupable, je me suis regardé "A million ways to die in the west", diffusé... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 08h48 - Utaka Souley : Merci Milan, et merci aux autres fournisseurs de lectures poétiques, et merci à toi aussi Julow,... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 08h39 - Sens de la dérision : Joueuses (le lapsus quoi) >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 00h58 - Run : Stefano Domenicali, ex-boss Ferrari, va prendre la place de Chase Carey a la tete de la F1. Grosse... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)