auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> déconnerie

Le Noël des Girondins

> article suivant

Incalifiés

Arbitrage vidéo, minute zéro

Une Balle dans le pied – La 48e minute de France-Espagne a marqué un point de basculement que presque tous les spectateurs auront ressenti. Émotion en différé, quête de "justice" : c'est aussi un changement de nature du football que cette minute a enregistré.  

Partager

 

Dans les instants ayant suivi celui où la reprise de la tête d'Antoine Griezmann propulse le ballon dans les filets de David De Gea, on a pu voir la joie du buteur et de ses coéquipiers, entendre la clameur du stade et les cris des commentateurs. Les pensées ont eu le temps de défiler : sur ce but heureux compte tenu de la domination espagnole, sur Griezmann en réussite, sur cette belle action collective… "Pas de hors-jeu !" crie immédiatement Grégoire Margotton au micro de TF1, constatant que l'assistant n'avait pas levé son drapeau, avant de célébrer avec enthousiasme l'ouverture du score. Mauvais réflexe, ancienne habitude. Idem pour les spectateurs du Stade de France que le réalisateur montre en train d'exulter, idem pour nous autres devant les écrans.

 

Il va falloir reprogrammer le logiciel émotionnel, apprendre à avoir des demi-joies, à les retarder, à les diluer dans l'attente de la vraie décision. Nous entrons dans le régime de l'émotion en différé, dans un jeu où un arbitre en cabine inscrira des buts. (…) 

 

 

LIRE L'ARTICLE


Partager
>> dernière réaction : «(35 ans)» / 31/03/2017 à 15h54
>> voir les 20 réactions

Les règles et l'arbitrage


La rédaction
2018-06-14

Manifeste contre l'arbitrage vidéo

Pourquoi l'arbitrage vidéo est un désastre pour le football tel que nous l'aimons. 13 (contre-)arguments. 


Jacques Blociszewski
2018-06-06

En Bundesliga, l'arbitrage vidéo passe au stade critiques

Erreurs, polémiques, imbroglios, règles changées en secret: mise en œuvre cette saison en Allemagne, l'assistance vidéo à l'arbitrage a mal passé l'épreuve du réel.


Jérôme Latta
2018-05-10

Quatrième remplacement : l’abus de tactique nuit-il au football ?

Une Balle dans le pied – La possibilité d'un quatrième remplacement durant la prolongation poursuit une évolution qui donne toujours plus d'importance au "coaching"… Au détriment de l'imprévisibilité du jeu et à l'avantage des plus gros effectifs?


>> tous les épisodes du thème "Les règles et l'arbitrage"

Sur le fil

RT @JP_Sacdefiel: Tout à fait d’accord avec Hervé. Trop de maillots dénaturés par le marketing, trop de marketing ! https://t.co/6bWTHyCy0c

Dans le compte-rendu de France-Pérou, notre candidature au concours d’éloges de Kanté - https://t.co/kJqBJ2iCXn https://t.co/Q43oliWQIe

France-Pérou : les Bleus, le pressing et le cynisme. Par @CKuchly - https://t.co/03prArCqU5

Les Cahiers sur Twitter