auteurs
grognon et Troglodyt

> article précédent

La quadrature du ballon

> article précédent

2009 : le top 14 des Cahiers

ASSE-OM : en terre minée avec la Coupe de la Ligue

Pour offrir à la Coupe de la Ligue l’attrait qu’elle n’a jamais eu, prenez place sur le canapé, entre un supporter stéphanois et un supporter marseillais • Le match sur le canapé • Les observationsLa nalyseLe match de France 2Le bonus RibéryLes folles semaines de l'OM
Partager

Le match sur le canapé

T. : Alors G., c’est le renouveau chez les Verts?
G. : Holà, doucement. Nous nous fixons des objectifs intermédiaires. Celui de Galtier pour ce premier match de l’ère Roland Romeyer-grand-responsable-du-sportif est de rester à onze le plus longtemps possible. Du coup, Tavlaridis n’a pas été retenu.
T. : Galtier prend quand même le risque d’aligner Benalouane…
G. : Tous les espoirs sont permis pour les Verts: un jour, dans le même match, Daniel Bilos et Yohann Hautcoeur ont marqué, déjà contre l’OM, et déjà en Coupe de la Ligue. Ceci explique sans doute la titularisation de Rivière.
T. : Tu veux que nous parlions de Lamine Sakho?
G. : Pour mettre toutes les chances de leur côté, les Verts ont sorti tous leurs gris-gris: le maillot third, et le gri-gri "ancien Vert", représenté par Aimé Jacquet.
T. : Il a déjà fonctionné, ce gri-gri?
G. : Non, mais nous sommes éco-responsables: nous recyclons.

30e seconde.
G. : Première air-parade de Coulibaly, dans une imitation convaincante de Jérémie Janot.
12e minute
T. : Et un retour défensif de Ben Arfa!
G. : OK, t’as le droit à une seconde bière.
15e
G. : Corner mal tiré par Sako.
T. : Je compatis…
17e
G. : Corner mal tiré par Payet.
T. : OK, t’as le droit à une seconde bière.
19e
T. : Pas mal la récupération du ballon par Matuidi sur votre occasion. C’était vraiment plus cher que Mbia?
G. : Une passe en profondeur? Réussie? Avec un but derrière?!

Sako (ASSE), 1-0.

28e
T. : Lucho a fait sa frappe molle des seize mètres. Ça, c’est fait. Sa prochaine, c’est un but du point de penalty.
29e
T. : Oui Abriel, centre, centre! À hauteur de tête, pas sur le pied de Brandao, pas sur le pied de Brandao! Non Brandao, pas sur le gardien, pas sur le gardien! Voilààà!
G. : On a bien regardé là… Je ne sais pas si on arrivera à le refaire, mais on a bien regardé.

Brandao (OM), 1-1.

30e
T. : Andrade, c’est vraiment une solution convaincante pour s’alléger le calendrier. Si j’étais Vert, j’y verrais presque un manque de respect.
G. : Le respect? Piquionne l’a emporté quand il est parti à Monaco et nos présidents ont mangé les restes.

Bergessio (ASSE), 2-1.

38e
G. : Ilan, interviewé, est surpris. Il vient de comprendre que c’est ça du foot, ce jeu étrange auquel on lui demande de jouer. Alors que lui, il veut juste qu’on lui rende son ballon.
41e
T. : Heinze dans la surface adverse, sur une attaque placée. Apparemment, ça va mieux.
G. : La véritable performance, c’est Coulibaly qui sort sur le corner en attrapant le ballon grâce à ses chaussures à ressorts.

Mi-temps.

46e
T. : 15.774 spectateurs. Vos tracteurs, ils ne passent pas sur la neige?
G. : Nous étions 80.000 pour déneiger d’après Daniel Lauclair. Nous ne pouvons pas être au four et au moulin.
48e
G. : Énième faute de Benalouane. J’ai presque honte, on dirait Civelli.
58e
T. : Brandao, quel réalisme! La bise de Cheyrou…
G. : Non, là, normalement, on dit "merci". Beau ballet du duo Coulibaly-Benalouane. Je leur mets 5.8.

Brandao (OM), 2-2.

ASSE_OM_CdL_2.jpg
Coulibaly est allé chercher lui-même son bon de sortie au mercato.

60e
T. : Ça y est: après une heure derrière Ben Arfa, Heinze a la tête qui tourne.
63e
T. : Jeu en triangle Lucho-Cheyrou-Abriel, deux fois de suite. Une lueur d’espoir pour 2010. Sympa la statistique de France 2: 218 passes pour l’OM, 97 pour l’ASSE.
G. : Ça s’appelle "La verte attitude" : le club s’est engagé à faire des économies d’énergie.
64e
G. : Rentrée de Loïc Perrin, de re-re-re-re-re-re-re-re-retour de blessure.
T. : Bon, lui, il suffit de le pousser tout doucement. Diawara?
65e
G. : Loïc Perrin ne s’est pas encore blessé!
78e
T. : Superbe tacle de Cissé, une lueur au beau milieu de la nuit. Il est temps que Deschamps trouve une manière de le brancher autrement que sur courant alternatif.
G. : Pendant ce temps, Benalouane n’a toujours pas pris de carton jaune. Si on ne récompense pas nos efforts...
87e
T. : Bel esprit d’Andrade sur le corner, mais en même temps, si Varrault ne cadre pas sa tête seul à deux mètres du but, vous ne nous aidez pas.
G. : C’est juste que marquer trois buts en un seul match, nous ne sommes pas certains de le supporter.
89e
T. : Bel esprit de Brandao, qui tente un grand pont le long de la ligne de touche, au niveau des seize mètres de l’OM…
93e
T. : Bel esprit de Diawara, qui tente une reprise vers son but, bien plus belle que celle de Sakho quelques heures avant.
G. : Il a l’air meilleur avec sa tête qu’avec ses mains, votre gardien.
T. : C’est l'anti-Henry.
94e
T. : Ah ben mince, Brandao offre à Niang une occasion qu’il ne loupe pas. L’OM évite les prolongations, mais repart pour un tour…
G. : La version 2010 de l’ASSE reste fidèle aux fondamentaux: un but encaissé en fin de match. Diakhaté voulait aider l’ASSE à retrouver sa place. Mission accomplie.

Niang (OM), 2-3.

terrain_asse_om.jpg



Les observations en vrac

• Le coup d’envoi de l’année 2010 de l’ASSE a été donné par un champion olympique de descente.
• Pape Diakhaté, avant le match : "Ce sont quand même deux des plus grands clubs français". Il est resté si longtemps que cela en Ukraine?
• Il ressort des interviews de Diakhaté et de Matuidi qu’en fait, le problème de l’ASSE, c’est qu’ils jouent les compétitions non pas sur la saison, mais sur l’année civile.
• Fabien Lévêque : "Loïc Perrin, pur produit stéphanois…" Tu m’étonnes que les ouvriers de la région soient au chômage.
• Sur la feuille de match, trois Argentins, quatre Brésiliens, six Sénégalais, et trois "Pape" : et si l’avenir de la Coupe de la Ligue, c’était d’être l’intrigue du prochain roman de Dan Brown, traduit par Didier Van Cauwelaert, et mis en scène par Emir Kusturica?
• En tribune, une banderole subliminale dans le parcage visiteurs : "LFP, trop de pognon tue la passion", en réponse à la banderole du kop nord des Verts, "Le foot n’est pas une marchandise", tenue à bout de bras tout le match. Superbement ignorées par France 2.
• Nous imposer le sourire de Fabien Lévêque en forme de paralysie faciale, soit. Mais chercher à chaque but de l’OM l’occasion de saisir l’image de celui de Didier Deschamps, non!
"Les deux gardiens ont le même numéro. Le numéro 40". Cette information vous est gracieusement offerte par Xavier Gravelaine.
• Par respect de la présomption d'innocence, nous ne nous interrogerons pas sur les conditions du transfert d’Elinton Andrade du Rapid Bucarest à l’OM.
• 80.000 bénévoles pour déneiger Geoffroy Guichard, 16.000 spectateurs dans le stade. Les Lyonnais sont vraiment prêts à tout pour s’assurer que les Verts perdent un match de plus.
• Non aux fléchettes, briquets, téléphones portables, boulons, billes et autres peaux de bananes. L’hiver, à Saint-Étienne, sur les adversaires à terre ou au poteau de corner, on jette des boules de neige.
 
OM_ASSE_CdL_5.jpg
Les images sont formelles : à un moment, Andrade a attrapé un ballon avec les mains.


La nalyse et les gars

Pour l’ASSE, la défaite, si elle semble cruelle, est surtout logique. Les Verts ont marqué sur leurs seules occasions et n’ont à aucun moment inquiété Andrade en seconde mi-temps, alors que celui-ci ne semblait pas présenter toutes les garanties. Nous avons quand même vu une équipe un peu plus concernée qu’en fin d’année 2009, mais une défense toujours aussi approximative, et de grosses limites techniques. De nombreuses passes imprécises n’ont pas permis de bien exploiter les multiples contres.
On ne jettera pas la pierre à Diakhaté, qui a peu joué en 2009 et qui n’a pas encore apporté la solidité attendue. Benalouane avait pris sa panoplie de brute épaisse. Très réussie. Au milieu, Sako et Payet ont disparu après la pause, Matuidi ne peut pas tout faire tout seul, enfin pas tout le temps, et N’Daw ne semble pas avoir les moyens de l’épauler dans la construction du jeu. Est-ce que la bonne volonté entrevue ce soir suffira à maintenir l’ASSE dans l’élite?

Finalement, l’OM fait le boulot. Andrade n’est guère paru rassurant. Devant lui, Diawara n’a pas suffi à rattraper les égarements d’Hilton en première mi-temps, à la rescousse duquel Heinze vint plusieurs fois à 2-2. Les latéraux ne se sont toutefois pas signalés par leur couverture défensive, même si Bonnart semble avoir retrouvé un peu d’impact physique et de participation offensive. Triste, Cissé n’a pas vraiment pu compter sur l’activité des quatre joueurs placés devant lui, qui ont surtout profité de la pauvreté de l’entrejeu Vert. Si Lucho fait une bonne rentrée, Cheyrou a alterné le bon (le deuxième but de l’OM) et le moins bon (le deuxième but de l’ASSE). Ben Arfa a de nouveau semblé bridé par sa bonne volonté, alors que celle d’Abriel fut un peu plus efficace. Brandao a quant à lui habillé sa partition habituelle d’un réalisme appréciable. Difficile à trouver jusqu’à la dernière seconde, Niang n’eut besoin que d’un tir. À Didier Deschamps de bien gérer son effectif, entre échéances immédiates (Bordeaux) et calendrier aussi chargé qu’incertain. Une chose est sûre, il lui faudra trouver sérénité défensive et densité au milieu.

ASSE_OM_CdL_4.jpg
Pour libérer une place sur le banc d’une équipe de L1, Luis Fernandez a cette fois choisi les grands moyens.


Le match de France 2

Performance plutôt décevante, en fait, du trio magique Fabien Lévêque-Xavier Gravelaine-Daniel Lauclair, qui nous a habitués à plus grave. D’autant plus décevants qu’ils ont pauvrement été soutenus par un Fred Godard très modéré. Il a des consignes?

L’aveu
Xavier Gravelaine : "J’ai tendance à dénigrer un peu cette Coupe de la Ligue".

Le poème
Xavier Gravelaine : "Famagouste, le club à langouste".

Le concept oxymorique
Fabien Lévêque invente la "bonne sortie un peu ratée" de Coulibaly. Il regrette peut-être que sa tentative de blesser Varrault soit restée vaine.

Le VRP de chez Arthur Martin
Xavier Gravelaine : "Lucho, c’est un aspirateur de ballons : il aspire, et il nettoie".

La circulation circulaire de l’information
Marseille attend un trophée depuis trop longtemps : 2 fois.
Christophe Galtier est né à Marseille / a joué à l’OM : 3 fois.
Les espoirs qui reposent (en paix) sur Hatem Ben Arfa : 4 fois.
La classe de Lucho González : 7 fois.
La fragilité du mental des joueurs de Saint-Étienne : 9 fois.

La consolation
Mais voir Benoît Cheyrou, par sa réponse, faire comprendre à Daniel Lauclair que sa question d’avant-match est creuse, ça n’a pas de prix.

OM_ASSE_CdL_36.jpg
La Coupe de la Ligue: pas un spectacle pour les enfants.


Le bonus : "Krank Ribéry"

À la mi-temps, France 2 nous offre un reportage auprès de Franck Ribéry, en stage à Dubaï avec le Bayern de Munich. Interview sinusoïdale dans laquelle Ribéry avoue avoir été émerveillé par le feu d’artifice pour l’inauguration de la tour Burj Khalifa, puis avoir été au bord de la dépression en fin d’année dernière, et enfin vouloir tout éclater – sauf ses orteils – à la Coupe du monde.
 
L’information inattendue
Ribéry souffre, en fait, d’engelures aux orteils.

L’image à laquelle on a échappé
Les orteils de Ribéry.



Les folles semaines de l'OM

Le calendrier de l’OM jusqu’à la fin du mois de février :

Semaine 2
• Mercredi 13/01/2009, 8e de finale de la Coupe de la Ligue, Saint-Étienne-OM.
• Dimanche 17/01/2009, 20e journée de L1, Bordeaux-OM.
Semaine 3
• Mercredi 20/01/2009, 21e journée de L1, OM-Le Mans.
• Samedi 23/01/2010, 32e de finale de la Coupe de France, Compiègne AFC-RC Lens.]
Semaine 4
• Mardi ou mercredi 26-27/01/2010, quart de finale de la Coupe de la Ligue, OM-Lille.
• Samedi 30/01/2010, 22e journée de L1, Montpellier-OM.
Semaine 5
• Mardi ou mercredi 02-03/02/2010, demi-finale de la Coupe de la Ligue]
• Dimanche 07/02/2010, 23e journée de L1, OM-Valenciennes.
Semaine 6
• Mardi ou mercredi 09-10/02/2010, 8e de finale de la Coupe de France]
• Samedi 13/02/2010, 24e journée de L1, Monaco-OM.
Semaine 7
• Jeudi 18/02/2010, 16e de finale de l’Europa League, FC Copenhague-OM.
• Samedi 20/02/2010, 25e journée de L1, OM-Nancy.
Semaine 8
• Jeudi 25/02/2010, 16e de finale de l’Europa League, OM-FC Copenhague.
• Dimanche 28/02/2010, 26e journée de L1, PSG-OM.

Si l’OM poursuit son parcours dans les deux coupes nationales, le club jouera deux matches par semaine au moins jusqu’à la fin du mois de février, sauf en semaine 3.
Mais l’OM ne pourra pas profiter du trou pour remettre son calendrier à jour en rattrapant son match en retard face à Sochaux le 23 janvier, puisque le FCSM joue ce jour là l’un de ses matches en retard, en l’occurrence le 32e de finale de Coupe de France à Saint-Louis-Neuweg.
Ce qui ne laisse, en l’état du calendrier, aucune date raisonnablement disponible pour envisager jouer le 16e de finale de Coupe de France (à Compiègne ou à Lens) avant la date prévue par la FFF pour les 8e de finale de cette compétition. La FFF a inscrit ce match au mardi 26/01/2010, ce qui déplace le quart de finale de la Coupe de la Ligue face à Lille, a priori à la date prévue pour la demi-finale de cette même compétition…

Vous ne suivez plus? Ce n’est pas grave, la FFF et la LFP non plus. De nouveaux reports sont donc à prévoir. Espérons qu’ils n’empêcheront pas les internationaux de partir à la Coupe du monde.



Le mot de la fin

Laissons son auteur le prononcer, à 5’45’’ de cette vidéo officielle.


Partager

> sur le même thème

Trois ans ferme

Le foot français


Rabbi Jacob
2019-07-24

Drôle d'endroit pour des rencontres

Retomber en Ligue 2, c'est retrouver de vieilles connaissances de comptoir dont on s'était assez bien passé, mais avec lesquelles on n'est finalement pas si malheureux de frayer à nouveau. 


Nicolas Sarzeaud
2019-04-29

Rennes, la victoire aux yeux rouges

C'est l'histoire d'un club à qui on affublait une image de perdant mais qui l'a quittée avec fracas ce week-end. Et celle de supporters qui ont vécu une soirée forcément à part.


Philippe Rodier
2019-04-03

Genesio, Aulas... Y a-t-il (encore) un pilote dans l'avion lyonnais ?

Jean-Michel Aulas semble encore avoir perdu du crédit en annonçant le report de la décision sur l’avenir de son entraîneur. Que reste-t-il désormais à l'OL? Le doute et une fin de saison en apesanteur…


>> tous les épisodes du thème "Le foot français"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)