auteur
Pascal Lardy

Du même auteur

> article précédent

Duckadam, "le héros de Séville"

> article précédent

Micro de Plomb 2008 : coup d'envoi !

"Ayo, ayo, Indonesia, Kita Harus Menang !"

Une opposition entre l’Indonésie et la Corée du Sud déclenche autant de passion qu’un Boca-River au Monumental ou un Real-Barça à Bernabeu... Reportage à Jakarta.
Partager
"Elles sont numérotées mais je propose qu’on s’en tienne là, regarde plutôt l’ambiance, tu prendras des vidéos, on a bien fait d'acheter des maillots avant d'entrer, déjà qu’on ne passe pas inaperçus, je suis tout de même content d’être accompagné, tu aurais voulu le même bonnet ? Je plaisante, donne-moi ton sac si tu veux,  je le garde près de moi, non merci, vide le par terre, ça attendra la fin du match".

indonesie_1.jpg


Kita harus menang ! Kita harus menang ! Kita harus menang ! (1)

Les joueurs ne sont pas encore entrés sur la pelouse que les chants parcourent déjà les tribunes. 90.000 spectateurs selon la police, 80.000 selon les organisateurs qui n’ont pas la réputation d’être très pointilleux sur les règles de sécurité. Il s’agit tout de même de la Coupe d’Asie et en tant que pays hôte (2) l’Indonésie se doit de montrer qu’elle est capable d’accueillir un événement de cette ampleur, dans les meilleures conditions. La finale aura lieu à Jakarta, alors on imagine… un concours de circonstances improbable, un miracle même. Non, ça sera déjà très bien de pouvoir assister à une finale de Coupe d'Asie sur son territoire.
Tout de blanc vêtus, les spectateurs montrent une ferveur remarquable (3), sans commune mesure avec l’intérêt porté au championnat local, la Liga Djarum (4). Les gens n’ont ici d’yeux que pour la Premiership, et Manchester United ou Chelsea peuvent compter sur des milliers de supporters inconditionnels, se levant la nuit pour voir les rencontres de Ligue des champions de leur club favori. Quand on habite en banlieue de Jakarta, on a un poster de Rooney dans sa chambre, on parle de Cantona avec les yeux grands ouverts et on crache bien volontiers sur Mourinho, même si l'on l’admire secrètement. Juande Ramos est d’ailleurs un nom qui est devenu tout d’un coup beaucoup plus familier.

indonesie_2.jpg


Kempes à Java
Le championnat local est jugé très sévèrement: les joueurs "manquent de discipline, de professionnalisme", "sont tout petits, presque ridicules, on dirait des enfants par rapport aux joueurs Anglais". On aime cependant à se rappeler que Roger Milla et Mario Kempes ont terminé leur carrière en Indonésie, au Pelita Jaya. (5), recrutés à grand renfort de dollars par le groupe Bakrie (6) – rien à voir avec Jean-Pierre - propriétaire du club. Mais c’est une bien maigre consolation: les clubs indonésiens n’ont jamais dépassé les quarts de finale de l’Asian Champions League – rien à voir avec l’OL.

Et pourtant…quand l’équipe nationale entre en scène, un consensus magique s’opère, les Papous cessent d’être des citoyens de seconde zone, les joueurs sont applaudis qu’ils soient chrétiens ou musulmans et tout un peuple se prend à rêver d’accrocher le scalp de la Corée.
L’équipe d’Indonésie joue en contre, essaie de tenir coûte que coûte en défense en balançant de grands ballons en avant en direction de Bambang, la star de l’équipe. Dès que celui-ci hérite d’un ballon, le stade se lève, on plisse les yeux et on pousse de grands cris en se disant qu’avec un peu de réussite il pourrait la cadrer. Le ballon n’est pas perdu, mais quand il devient évident que l’action n’amènera plus rien, un concert de "Duduk! Duduk! Duduk!" (7) – rien à voir avec Vincent – se fait entendre. On se rassoit donc bien poliment et l'on attend que les minutes s’égrènent. Le match nul serait déjà un exploit. Mais dès avant la mi-temps, la Corée parvient à marquer, alors on continue à espérer... vainement.

indonesie_4.jpg


Bambang Ronaldo
On regarde tristement ses voisins, on est désolé, on était pourtant bien beaux dans nos maillots blancs, à chanter avec eux "Ayo, ayo, Indonesia, Kita Harus Menang!" mais on n’avait pas le bonnet à clochettes…
Chacun rentre donc chez soi, convaincu d’avoir tout de même passé une bonne soirée, c’est pas tous les jours qu’on voit la Corée du Sud et un tel public, qui continue à applaudir dix minutes après la fin du match. Les quarts de finale se joueront donc sans l’Indonésie. On retiendra qu’elle n’aura perdu que 2-1 en poules contre l’Arabie Saoudite, futur finaliste de l’épreuve (8). Le temps de trois matches de poules, Elie Aiboy, Bambang
Pamungkas ou encore Markus Horison ont remplacé Cristiano Ronaldo, Lampard ou Owen. On reste convaincu que la Premiership est le meilleur championnat de l’univers et que Manchester United va gagner la Ligue des champions 2008. Mais voir Markus faire un arrêt réflexe sur sa ligne alors que tout le monde voit déjà le ballon dedans, ou Bambang placer une volée sur la barre transversale alors qu’il avait cinq millisecondes et un centimètre pour se retourner face au but, on se dit que c’est quand même pas mal non plus.


(1) "Nous devons gagner! Nous devons gagner! Nous devons gagner!" Probablement une version locale de la victoire impérative.
(2) L’Indonésie accueillait les matches de la Coupe d Asie (Jakarta et Palembang) en compagnie de la Thaïlande, du Vietnam et de la Malaisie. Parmi les pays hôtes, seul le Vietnam est parvenu à se qualifier pour les quarts.
(3) Cet enthousiasme conduit parfois à des débordements dans le championnat local. À ce titre, les supporters de certains clubs s'illustrent très fréquemment comme les "Bonek" du Persebaya de Surabaya ou les "Arema" de Malang.
(4) Du nom de l’une des deux grandes marques de cigarettes (les fameuses cigarettes aux clous de girofle, les Kreteks) en Indonésie, l’autre étant Sampeorna dont le slogan publicitaire est "Bukan basa basi" soit en français: "C’est pas du pipeau".
(5) Club actuel de Purwakarta, situé a Jakarta il y a quelques années.
(6) Qui n’est autre que l’actuel ministre des affaires sociales et dont l’une des nombreuses entreprises est a l’origine de la spectaculaire remontée de boue qui a eu lieu à l’Est de Java (dans la province de Sidoarjo) en mai 2006.
(7) "Assis! Assis! Assis!"
(8) L’équipe d’Indonésie a perdu 7-0 contre la Syrie, le 18 novembre dernier, en match de qualification pour la Coupe du monde 2010.

indonesie_3.jpg
Partager

> déconnerie

Canal Kitchen Club

> sur le même thème

Le Real rétrécit le Barça

Le football d'ailleurs


Richard N
2019-10-28

La double vie du Bohemka

Il y a dix ans, nous avions raconté la genèse du derby le plus kafkaïen de l’histoire du foot… Bohemians Prague-Bohemians Prague. L'histoire méritait une suite. 


Ilf-Eddine alias Raspou
2019-04-06

L'USMA, le chant de l'Algérie

Les ultras algériens sont au cœur du soulèvement actuel. Comme ceux de l'USMA, aussi musiciens que supporters, dont les chansons sont reprises par tout un peuple. 


Guillaume Balout
2018-10-09

C’était la Serbie-et-Monténégro

Avant d’être un match de Ligue des nations, Serbie-Monténégro désignait la dernière mutation de la Yougoslavie de 2003 à 2006. Entre règlements de compte mafieux, matches arrangés et autodestruction, le foot serbo-monténégrin marquait aussi le crépuscule d’une génération maudite.


>> tous les épisodes du thème "Le football d'ailleurs"


Le forum

Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 12h29 - Charterhouse11 : J'ai quand même du mal à comprendre tout ce chamboulement de la Coupe Davis (certes devenue... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 12h27 - Mallardeaufraiche : Ok je vis dans le Var mais je suis avant tout bordelais et j'ai des valeurs, je ne bois pas de... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 12h26 - Danishos Dynamitos : - C'est même un très joli but !- Il fut inscrit par un joueur en blanc face à une équipe en... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 12h23 - Luck à tort : Les terres rares sont présentes dans le monde entier mais il y a qu'en Asie qu'ils veulent bien... >>


Euro 2020

aujourd'hui à 12h22 - Tonton Danijel : Le principal intérêt de l'élargissement, c'était d'éviter qu'un 'gros' ne reste sur le carreau... >>


Messages de service

aujourd'hui à 12h15 - Jamel Attal : @Roger CénisseCe serait un peu problématique sur le plan déontologique et, surtout, les papiers... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 12h07 - LYon Indomptable : Voilà !Depay est sorti à la mi-temps du match avec sa sélection parce qu'il avait ressenti une... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 12h04 - Portnaouac : La question ne se pose peut-être plus, si ?Le "ciao", en fin de message de 23h42... Il peut ne... >>


Go Mouest !

aujourd'hui à 11h57 - theviking : Cholet qui est bien placé pour une ville de cette taille (50 000 habitants) en clubs d'élite : le... >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 11h19 - Bale de jour : Au pavé de Claude en page précédente très à charge contre Mourinho, et très sympa envers... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)