> déconnerie

Le gang des Lyonnais

> article suivant

Revue de stress #135

> article précédent

Metz en décembre

Ballon de Plomb 2013 : les candidats

Six nominés, et bien plus de contestations en perspective : le futur lauréat est pourtant parmi ceux-ci, et on ne doute pas qu'il complètera dignement le palmarès.

Partager

 
Le Ballon de Plomb, c'est la crise de décembre des Cahiers du foot. Un trophée qui suscite toujours énormément de désaccords: sur son existence même, sur ses critères, sur la liste des nominés – moins sur celle de ses lauréats. Pour la deuxième année consécutive, le vote en faveur d'une non-attribution est possible (arrivée en deuxième position l'an passé). Mais pour la première fois, la liste ne compte que six candidats, afin de ne pas chercher à atteindre le traditionnel quorum de dix à onze postulants, alors que la pénurie est patente.
 

Cela ne devrait pas modérer les controverses sur les présences et les absences. D'autant que les anomalies sont criantes: trois Marseillais (et encore, on a écarté Raspentino et Leyti N'Diaye), deux Bordelais seulement (dont aucun Ben Khalfallah et aucun Chalmé), pas un membre de la défense lyonnaise (les bougres se sont bien cachés les uns derrière les autres), pas un Parisien malgré un ratio prix de revient / bénéfice sportif accablant pour certains, pas même un reléguable. 
 

 

Ballon de Plomb 2013 les candidats

 


Les six candidats

Jordan Ayew (Olympique de Marseille) > sa candidature
Joey Barton (Olympique de Marseille / Queens Park Rangers) > sa candidature
David Bellion (Girondins de Bordeaux) > sa candidature
Alou Diarra (Stade rennais / West Ham United) > sa candidature
Florian Marange (Girondins de Bordeaux / Crystal Palace) > sa candidature
Florian Thauvin (SC Bastia / Lille OSC / Olympique de Marseille) > sa candidature

 


Short list, hard list

Cette sélection réduite n'est pas un parti pris: à chaque fois que nous nous engagions avec enthousiasme dans l'étude d'une candidature potentielle, il n'y eut que déception. L'année de Leyti N'Diaye, footballeur virtuel, ne représente rien par rapport à un contrat à Marseille de 2004 à 2013 présentant une vingtaine de matches et huit prêts. Mollo ou Ménez, sur cet exercice, seraient surtout éligibles au nom d'un délit de sale gueule qui ne fait pas partie des critères (NB: le BdP n'est pas non plus un test de QI). Mvuemba, Raspentino, Moukandjo, Boudebouz? Difficile de trouver en ceux-là de quoi dresser une candidature un tant soit peu drôle, tant ils ne fournissent que des exemples fort banals de carrières qui se délitent. Ali Ahamada, pour sa collection de boulettes depuis son but? Trop léger sur la mentalité et le choix de carrière, et nul ne peut remplacer Damien Grégorini dans nos cœurs.
 

Et du côté des "stars"? On peut avoir trouvé ridicule son intérim au PSG, mais David Beckham n'atteint pas les minima sur ne serait-ce qu'un seul critère, malgré ses trois matches et demi en Ligue 1 (318 minutes en dix apparitions dont deux comme titulaire), et son bilan de 15 corners tirés, une passe décisive, zéro tir cadré, une touche ratée et une expulsion au Parc des sports d'Annecy. Certains ont avancé les noms de Gourcuff, Pastore ou Gomis, mais s'il existe beaucoup de conceptions différentes du Ballon de Plomb, ils ne correspondent pas du tout à la nôtre.
 

La tentation de rendre plus parodique la sélection a bien existé. Une candidature collective girondine pouvait séduire en unissant les forces des deux nommés, mais aussi de Chalmé, Planus, Ben Khalfallah, Sané, Jussiê et pourquoi pas le sympathique Cheik Diabaté – dont la technique évoque les robots de Pacifim Rim, et qui réincarnerait un Ballon de Plomb sympathique et maladroit (avec le meilleur sourire de Ligue 1). Trop bancale, elle a été écartée sans que l'on parvienne à trouver suffisamment d'éléments à charge pour requalifier l'un d'eux en candidat individuel (même s'ils font de bons sujets de blague). Lovés dans la ouate bordelaise, les vainqueurs de la Coupe de France ont même esquivé le BdP.
 

Les nominés sont-ils beaucoup plus légitimes que ces recalés? Pas forcément beaucoup, mais plus, oui: ils ont la stature de candidats, à défaut d'avoir tous celle d'un vainqueur. Ils ont des défauts, mais nous avons estimé que leurs "mérites" l'emportaient. Rappelons que la configuration de l'an passé était analogue, et que le lauréat a finalement présenté tous les gages de crédibilité... Place, donc, aux candidatures, puis à l'élection. Le successeur d'Issam Jemaa sera connu le 13 janvier, jour de la cérémonie du Ballon d'Or. L'élection du Ballon de d'Eau fraîche, elle, s'annoncera tantôt.
 

 

Les conditions d'éligibilité
Avoir figuré dans un effectif de Ligue 1 au moins une demi-saison cette année.


Les trois critères d'élection
Qualités footballistiques intrinsèques, mentalité, choix de carrière.


Le vote
Sur le site des Cahiers du foot du 3 au 10 janvier.


Le palmarès
2003 : Francis Llacer
2004 : Fabrice Fiorèse
2005 : Benoît Pedretti
2006 : Bernard Mendy
2007 : Matt Moussilou
2008 : Frédéric Piquionne
2009 : Mateja Kezman
2010 : Yohan Démont
2011 : Moussa Maazou
2012 : Issam Jemaa

 

Partager

Le Ballon de Plomb


La rédaction
2015-01-19

Et le Ballon de Plomb est…

… annulé. Après onze ans d'existence chahutée, le diagnostic est tombé, fatal. Voici les raisons pour lesquelles nous préférons arrêter de décerner un trophée que nous ne reconnaissions plus vraiment. 


2014-01-13

Thauvin 2013, un bras de fer pour un Ballon de plomb

Le vainqueur de cette année remporte avec une avance record un trophée que ses agents, mais aussi les dirigeants marseillais et lillois, doivent porter avec lui.


Zénon Zadkine
2014-01-03

Ballon de Plomb 2013, les candidats : Florian Marange

Un transfert désastreux, des déclarations plombesques: candidat inattendu, l'ex-Bordelais s'est mis dans la peau d'un favori.


>> tous les épisodes du thème "Le Ballon de Plomb"

Sur le fil

RT @_pitxitxi_: Voici celle du CU #OMFCGB https://t.co/1aVYzGRNmb

RT @_pitxitxi_: Banderole chez les Fanas #OMFCGB https://t.co/R6usOhylSK

RT @lemonde_sport: En Afrique, quand le rêve de football aboutit à « la traite d’êtres humains » https://t.co/zSTZOEXNpM

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 20h56 - manuFoU : Si le « sponsoring » se limite réellement à la prise en charge des frais engagés par un... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 20h53 - LYon Indomptable : Les gars,à la base, on connaît un certain nombre de nos insuffisances.Mais alors, quand on sort... >>


LA GAZETTE : Les gestes / Les antigestes

aujourd'hui à 20h51 - Tonton Danijel : Geste: la double parade de Zelazny, qui permet d'éviter l'ouverture du score messine.Antigeste:... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 20h43 - El Mata Mord : Avec une banane jusqu'aux oreilles... >>


Jeux d'Olympe

aujourd'hui à 20h28 - La Metz Est Dite : Le Russe s'est pas plutôt fait prendre au meldonium ?Du coup, ça pourrait être le curleur russe... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 20h24 - Henri Désiré Landreau : Oulala la veste de Cabella dans le canal football club à l'heure actuelle.J'ai l'impression... >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 19h07 - Gouffran direct : J'avais même pas parlé des Sens. Mais moins ya de monde dans l'aréna et mieux ils jouent! >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 19h05 - JeanBen : L'arbitre ne siffle pas faute à Sainté mais KTC prend un jaune suite à l'intervention du 4e... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 19h01 - La Metz Est Dite : Et M-Sport trolle la FIA jusqu'au bout... Elfyn Evans 10ème du classement, l'équipier de Seb... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 19h01 - Espinas : Certes. Interdisons le en France, comme la drogue et la prostitution qui ont disparu depuis la... >>


Les brèves

Encore un entraîneur émincé

"Nancy : c'est fini pour Hognon." (lequipe.fr)

Guy Roux manager

“ANG : ‘Vivement la VAR !’" (lequipe.fr)

Chaude Baysse

"Baysse à Bordeaux, ça brûle." (lequipe.fr)

Mikaelle Andro

"En Iran, la fille rebelle qui, déguisée en homme, est entrée dans un stade de foot." (lemonde.fr)
Feinte de corps réussie.

Huggies, le bon tuyau

"Le maillot 2018-2019 du PSG a fuité." (lequipe.fr)