auteur
Gilles Juan

 

Footballeur du dimanche et philosophe de comptoir. @Gilles_Juan


Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #135

> article précédent

Ballon de Plomb 2013 : les candidats

> article précédent

Metz en décembre

Ballon de Plomb 2013, les candidats : Jordan Ayew

Petit frère boudeur et gaspilleur, Jordan Ayew présente-t-il suffisamment de circonstances atténuantes pour échapper au trophée cette année?

Partager

 
"C’est quelque chose qui peut arriver à n’importe quel joueur". La complaisance de Benoit Cheyrou à l’égard de Jordan Ayew ne fait qu’accentuer le comique de la situation du 10 février 2013 à Annecy: Jordan Ayew remplace Valbuena à la 73e, il prend un jaune à la 74e après un coup de latte à Khalifa, puis il prend un autre jaune justifié par une nouvelle agression, qui fait rouge à la 75e. Tandis que l’OM retrouvait toutes ses chances de marquer et de l’emporter contre Evian, Jordan s’en allait alors vers le vestiaire, affichant l’attitude qui le caractérise et qui le place en condition idéale pour obtenir le Ballon de Plomb cette année: une irréductible bouderie.

 

Jordan Ayew nominé au Ballon de Plomb 2013
 


De même qu’il eut du style à défaut d’avoir du goût, Jordan personnifia tout au long de 2013 la nuance entre un homme de caractère et un garçon caractériel. Pourtant fils du jovial et sympathique Abedi Pelé, présent parmi l’effectif de son club de cœur, international ghanéen, Jordan ne s’exprima qu’en faisant la moue. Ses démonstrations d’énergie, incompréhensiblement valorisées par des observateurs maladroits, furent toujours été le résultat d’un tempérament rouspéteur, contrarié, grognon. On s’en fout s’il veut bien faire: il ne lâche pas le ballon!
 

Souffrant de la comparaison avec son frère et son père, il eut pourtant de nombreuses occasions de se faire un prénom: blessures et médiocrité (passagère ou intrinsèque) de ses rivaux dans l’effectif lui permirent de se trouver souvent en situation de prendre ses priorités à son poste de… Quel est le poste de Jordan Ayew, d’ailleurs? L’homme semble toujours avoir trouvé une place de numéro 9 par défaut. Est-il gaucher ou droitier? A-t-il marqué des buts compliqués? Tout au plus laisse-t-il une vague impression d’être plutôt bon de la tête, sans qu’on puisse lui attribuer une détente, une précision, un sens du placement ou une puissance spectaculaires. En attendant, on retient sa remarquable capacité à oublier ses coéquipiers au moment de placer une frappe perdue d'avance. Sans doute ferait-il fait valoir ses qualités dans un club moins exigeant. Mais Jordan reste à Marseille. Pourquoi?


Joueur qui en a typiquement "gros sur la patate", Jordan a certes quelque chose d’émouvant. Cependant il n’a pas pleuré, cette année (comme il y a deux ans, lâchant ses nerfs après avoir délivré une passe décisive, symbole pour lui d’une sorte de rachat après des occaz’ ratées), et on ne se laissera donc pas émouvoir. Lui pardonner une nouvelle fois ses frasques sportives, esthétiques et symboliques ne serait pas lui rendre service. Faut-il rappeler qu’il déclara, après le dernier classiqueau et la défaite de l’OM à domicile et à 11 contre 10, qu’il n’avait pas vu la différence entre les deux formations? Le Ballon de Plomb ne lui fera pas plaisir du tout, mais il lui en mettrait peut-être un peu dans la cervelle.
 


Faut-il vraiment voter pour lui ?
Les frères de, les fils de, les "trublions" pourront être tentés de compatir, d’excuser, de vouloir laisser du temps au jeune, de comprendre, quelque part, que l’envie de bien faire puisse parfois échouer. Voter pour Jordan Ayew, ou se retenir de le faire, consistera à se positionner quant à la valeur, à son sujet, de la notion de "circonstance atténuante".
 

Point fort
Un muscle du corrugateur particulièrement fort et entraîné, qui lui permet de froncer les sourcils comme pas deux.
 

Point faible
Une sottise développée au point d’être attendrissante, et les invectives de Larqué, qui donnent toujours envie de défendre en retour.
 

Le slogan de campagne
"Ne le laissez pas rater cette occasion-là"


Le Diaporama de Jordan

"Non, c'est pas mon coiffeur, c'est Canal+ qui a encore placé le révélateur n'importe comment."


"Mais bordel, qu'est-ce que tu fous Jordan ??
- Ben c'est le coach ! Il nous demande de temporiser."


"José, tu préfères te mettre légèrement en retrait de la vie du club, ou bien être suivi en permanence par une moufette?"


"La vache, ils ont osé faire rentrer Faubert...?
- La vache, ils ont osé faire rentrer Jordan Ayew..."


"Pour la fête des pères, mes deux enfants ont tenu à me remercier à leur manière pour tous les sacrifices que j'ai faits. André m'a offert la villa, Jordan les chaises de jardin."

 

 

Partager

Le Ballon de Plomb


La rédaction
2015-01-19

Et le Ballon de Plomb est…

… annulé. Après onze ans d'existence chahutée, le diagnostic est tombé, fatal. Voici les raisons pour lesquelles nous préférons arrêter de décerner un trophée que nous ne reconnaissions plus vraiment. 


2014-01-13

Thauvin 2013, un bras de fer pour un Ballon de plomb

Le vainqueur de cette année remporte avec une avance record un trophée que ses agents, mais aussi les dirigeants marseillais et lillois, doivent porter avec lui.


Zénon Zadkine
2014-01-03

Ballon de Plomb 2013, les candidats : Florian Marange

Un transfert désastreux, des déclarations plombesques: candidat inattendu, l'ex-Bordelais s'est mis dans la peau d'un favori.


>> tous les épisodes du thème "Le Ballon de Plomb"

Sur le fil

RT @_pitxitxi_: Voici celle du CU #OMFCGB https://t.co/1aVYzGRNmb

RT @_pitxitxi_: Banderole chez les Fanas #OMFCGB https://t.co/R6usOhylSK

RT @lemonde_sport: En Afrique, quand le rêve de football aboutit à « la traite d’êtres humains » https://t.co/zSTZOEXNpM

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 20h56 - manuFoU : Si le « sponsoring » se limite réellement à la prise en charge des frais engagés par un... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 20h53 - LYon Indomptable : Les gars,à la base, on connaît un certain nombre de nos insuffisances.Mais alors, quand on sort... >>


LA GAZETTE : Les gestes / Les antigestes

aujourd'hui à 20h51 - Tonton Danijel : Geste: la double parade de Zelazny, qui permet d'éviter l'ouverture du score messine.Antigeste:... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 20h43 - El Mata Mord : Avec une banane jusqu'aux oreilles... >>


Jeux d'Olympe

aujourd'hui à 20h28 - La Metz Est Dite : Le Russe s'est pas plutôt fait prendre au meldonium ?Du coup, ça pourrait être le curleur russe... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 20h24 - Henri Désiré Landreau : Oulala la veste de Cabella dans le canal football club à l'heure actuelle.J'ai l'impression... >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 19h07 - Gouffran direct : J'avais même pas parlé des Sens. Mais moins ya de monde dans l'aréna et mieux ils jouent! >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 19h05 - JeanBen : L'arbitre ne siffle pas faute à Sainté mais KTC prend un jaune suite à l'intervention du 4e... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 19h01 - La Metz Est Dite : Et M-Sport trolle la FIA jusqu'au bout... Elfyn Evans 10ème du classement, l'équipier de Seb... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 19h01 - Espinas : Certes. Interdisons le en France, comme la drogue et la prostitution qui ont disparu depuis la... >>


Les brèves

Encore un entraîneur émincé

"Nancy : c'est fini pour Hognon." (lequipe.fr)

Guy Roux manager

“ANG : ‘Vivement la VAR !’" (lequipe.fr)

Chaude Baysse

"Baysse à Bordeaux, ça brûle." (lequipe.fr)

Mikaelle Andro

"En Iran, la fille rebelle qui, déguisée en homme, est entrée dans un stade de foot." (lemonde.fr)
Feinte de corps réussie.

Huggies, le bon tuyau

"Le maillot 2018-2019 du PSG a fuité." (lequipe.fr)