> article suivant

Revue de stress #171

> article précédent

Les Bleus azurent à l’Allianz

Ben Arfa, l'art de la renaissance

Une Balle dans le pied - Hatem Ben Arfa n'a pas totalement dilapidé son immense talent: il en a toujours exprimé suffisamment pour s'assurer la possibilité d'un énième "retour".

 

Partager

 

"Accueilli comme une rock star". Avant même de toucher un ballon, puisqu’il n’était pas sur la feuille de match, Hatem Ben Arfa a reçu l’ovation du Rhoazon Park en prélude au match Rennes-Bordeaux, le 2 septembre dernier. Après avoir brandi son nouveau maillot, le septième de sa carrière, la recrue bretonne est allée l’offrir au kop avant de poursuivre son tour d’honneur en accordant quelques selfies et poignées de main. Un moment caractéristique du parcours du joueur, amateur de Nietzsche et d’éternels retours.

 

(…)

 

Hatem Ben Arfa ne s’est jamais défait de cette incapacité chronique à intégrer durablement un onze-type. Il affiche aujourd’hui des statistiques d’intermittent du football qui a disputé – depuis sa première saison pleine à Lyon, 2007/2008 – une moyenne de 21 matches de championnat par saison. 4 fois sur 10 remplaçant, son temps de jeu moyen ne dépasse pas 57 minutes. Ses 40 matches de coupe d’Europe et 15 sélections avec l’équipe de France n’étoffent pas ce bilan modique. (…)

 

 

 

 

LIRE L'ARTICLE


Partager
>> aucune réaction

Le jeu, les joueurs, les entraîneurs


Sean Cole
2019-03-28

Ashley Cole, la mauvaise réputation

When Saturday Comes – Malgré plus de cent sélections en équipe d'Angleterre et une vitrine pleine de trophées, l'arrière gauche, injustement mésestimé, n'a jamais pu se débarrasser de son image de mercenaire.


Philippe Rodier
2019-03-25

Antoine Griezmann, le triomphe de l’intelligence

C’est une vielle tradition française: pour remporter une grande compétition internationale, il faut d’abord un homme providentiel. En 2016, il s’agissait d’Antoine Griezmann, alors nouvelle coqueluche du public français. Qu’en est-il aujourd’hui?


Christophe Kuchly
2019-03-19

Le journal du jeu #13 : marche arrière sévillane, fuite en avant pour Sassuolo

Adama Traoré bat-il Sead Kolasinac au bras de fer? • Séville: gonfler le bloc • Sassuolo: le risque permanent


>> tous les épisodes du thème "Le jeu, les joueurs, les entraîneurs"

Sur le fil

Votre exemplaire de la Revue de stress est disponible à l'accueil: https://t.co/NbNn2XhFbS https://t.co/PjWTd2lnl4

RT @RemiBelot: "On ne pourra jamais faire mieux que Van Halen pour une entrée des joueurs sur un terrain de foot. C'est le morceau parfait"…

RT @kivolanov: Petit thread sur les disques sortis sur l'O.M ( ou par des joueurs évoluant au club).

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Bjeurk

"Un maillot collector contre l'Islande." (lequipe.fr)

Décision de Lacour Martial

"La justice refuse le prénom Griezmann Mbappé." (lequipe.fr)

Gastrique Bertrand

"Comment le PSG a digéré ses éliminations." (lequipe.fr)

Flop chef

“L1-Gourvennec : ‘On n’a pas mis les ingrédients’.” (l’équipe.fr)

Ravons plus grand

“De l’ecstasy dans le drapeau du PSG.” (ouest-france.fr)