auteur
La rédaction

Du même auteur

> déconnerie

Zidane, l'Eire de rien

> article suivant

Drôle de fair-play

> article suivant

Sous la Coupe de Memphis

> article précédent

Best of 2015 : les articles

> article précédent

Cacamiseta 2016 : les candidats

Best of 2015 : le Déclarama

L'autocensure n'étant pas le fort du monde du football, on a encore pu compter, cette année, sur des pensées et autres aphorismes qui ont volé à des altitudes variables. Voici quarante-cinq déclarations parmi celles compilées dans le Déclarama en 2015.

Partager

 

Retrouvez toutes les déclarations dans le Déclarama.

 

Bonnes vannes

Frédéric Thiriez : "Bien sur, indépendamment de la répression, il y a des actions de prévention. Mais enfin, la meilleure prévention, c’est quand même la peur du gendarme et la crainte de la répression." (lequipe.fr, 03/02)

 

Noël Le Graët : "Sincèrement, je ne croyais pas à la triche la semaine dernière." (RMC, 03/06)

 

Jean-Michel Aulas : "L’économie du football est devenue une économie régulée." (Le Temps, 04/09)

 

Gilles Pennelle (tête de liste FN en Bretagne) : "Avant le match du Stade rennais, une galette saucisse, un élément de notre identité aujourd'hui menacé." (Twitter, 22/11)

 

 

 

Des hommes et des femmes

Arrigo Sacchi : "Je ne suis certainement pas raciste, comme l'a montré mon passé d'entraîneur avec Rijkaard. Mais regardez le tournoi de Viareggio, je dirais qu'il y a beaucoup trop de joueurs de couleurs." (lequipe.fr 17/02)

 

Daniel Bilalian : "Chez France Télé, on n'a aucun problème avec le sport féminin mais il faut y aller modérément." (Europe 1, 04/03)

 

Pascal Dupraz : "Recruter danois, c’est la certitude d’une approche exemplaire du foot pro. Ce sont des gars joyeux, cultivés, disciplinés, jamais en retard. Premiers arrivés, derniers partis. [...] Ils savent prendre leurs responsabilités, ils assument et ne se défilent pas. Ils s’entraînent en manches courtes lorsqu’il fait -5°C. L’hiver est rude aussi chez eux, ils en ont l’habitude." (Ouest France, 28/03)

 

Pierre-Marie Géronimi (président du SC Bastia) : "Thiriez l'avait déjà montré il y a trois ans lorsqu'il n'avait pas voulu nous remettre le trophée de champion (de Ligue 2), il est raciste! Raciste anti-corse. Le football corse et les joueurs corses ne sont pas les lépreux du football français." (RMC, 12/04)

 

Waldemar Kita : "Nous avons un style de dominés. Je préfère le style dominateur. J'ai chopé les mecs dans le vestiaire avant Marseille et leur ai demandé: qui commande chez vous? Vous ou vos femmes? Vous voulez vous faire manger?" (Ouest France, 25/05)

 

Edinson Cavani : "Comme toute équipe africaine, la Jamaïque est difficile à jouer par sa vitesse et sa force." (10/06)

 

Alexei Smertin : "Le racisme n'existe pas en Russie. Il y a dix ans, quelques supporters ont peut-être donné une banane à des noirs. Mais c'était juste pour rire." (BBC, 18/09)

 

Stefanio Eranio (ancien joueur de l'AC Milan, au sujet de l'erreur du Romain Antonio Rüdiger contre Leverkusen) : "Les joueurs de couleur qui évoluent derrière font ce genre d'erreurs car ils ne sont pas assez concentrés. Ils sont puissants physiquement mais dès qu'il s'agit de penser, il font des erreurs." (RSI, 20/10)

 

Volodimir Spilchenko (directeur du stade olympique de Kiev) : "Nous envisageons de créer une tribune séparée pour les fans noirs pour éviter les actes racistes." (Washington Post, 26/10)

 

David Le Frapper (entraîneur de Valenciennes) : "[L'arbitre Stéphanie Frappart] n'a pas vu, elle était trop loin… Je sais pas… Ou elle faisait du patinage, avant, elle. (…) Une femme qui vient arbitrer dans un sport d’hommes, voilà, c’est compliqué. (...) Il ne faut pas qu’on se trompe de métier." (30/10)

 

Alexei Tolkachev (chef d'une cellule contre le racisme dans le football russe) : "Nous prenons le problème très au sérieux. Nous ne considérons pas ce problème comme grave. Nous sommes bien sûr concernés et considérons ces incidents comme inacceptables mais il ne faut pas créer un problème à partir de rien." (New York Times, 02/11)

 

 

Histoires d'amour

David Ginola : "J'aurais été un avocat fantastique. J'aurais commencé en France et poursuivi au niveau international. Je crois que je suis un bon orateur. Quand je parle, les gens m'écoutent." (fourfourtwo.com, 16/01)

 

Pelé : "Je pense qu'il est impossible d'avoir un nouveau roi, un nouveau Pelé. Mon père et ma mère ont fermé boutique. [...] Est-ce que Beethoven serait aussi important de nos jours? Bien sûr que oui. Les gens oublient que le football est un don qui m'a été fait, et personne ne peut juger cela." (Sofoot.com, 26/03)

 

Yohan Mollo : "Je suis égocentrique et je l’assume. Le plus important, c’est moi ! Yohan Mollo est fan de Yohan Mollo mais il trouve qu'il n'en fait jamais assez. Parfois, ça me ronge." (JDD, 19/04)

 

Osiris Guzman (président de la fédération de République dominicaine) : "Jésus-Christ, Mandela, Churchill, Moïse, Lincoln, Luther King, Joseph Blatter. Quelles différences entre ces hommes?" (slate.fr, 29/05)

 

Jacques Vendroux : "Michel (Platini), c'est mon incorruptible. C'est Eliot Ness et Zorro. Avec lui, impossible d'aller dans le mur. C'est une bête, il a beaucoup de sang-froid." (L'Équipe, 21/07)

 

Jean-Michel Aulas : "J'ai dit à Labrune que c'était un guignol et qu'il ne durera pas aussi longtemps qu'il le croit dans le foot." (21/09)

 

Michel Platini : "Sepp Blatter a beaucoup de charme et je peux dire qu’il m’avait d’une certaine façon envoûté. Même s’il veut me tuer politiquement, je garde un peu d’affection pour ce que nous avons vécu ensemble." (Le Monde, 19/10)

 

Sepp Blatter : "Vladimir Vladimirovitch est un bon ami de Joseph Josephovitch. Ce que j'aime avec la Russie, c'est que j'ai toujours le plein soutien du président Poutine. C'est bien. Et je le soutiens dans toutes les discussions, dans toutes les situations." (28/10)

 

Vladimir Poutine : "Joseph Blatter a fait un travail considérable pour le football mondial. Sa contribution dans le domaine humanitaire est colossale. (…) Voilà la personne à qui il faut donner le prix Nobel de la paix." (17/12)

 

 

 

Indignation

Michel Seydoux (à propos des droits télé de la Premier League) : "Notre tombe est creusée. Le retard est pris. On est menés 8-0 à la mi-temps et on joue à neuf contre onze." (La Voix du Nord, 20/02)

 

Jean-Michel Aulas : "Nul n’étant dans notre République Empereur de Chine sur le passage duquel il conviendrait de baisser les yeux, j'ai posé et continue de poser la question de l’application correcte des statuts de notre groupement et non celle de la recherche de subtils arrangements pour complaire peut-être à tel ou tel club ou contractant de la Ligue." (communiqué, 03/05)

 

Frédéric Thiriez : "Il ne s'agit pas d'arriver à un championnat fermé, même pas de descendre à dix-huit, mais de limiter si possible les accidents industriels et de sécuriser les investisseurs privés et publics qui construisent des stades. Tout ça c'est beaucoup de bruit pour rien, comme le dit la pièce de Shakespeare. Je crois que nous avons été abusés dans cette affaire, pour ne pas utiliser un mot vulgaire." (L'Équipe, 22/07)

 

Jean-Michel Aulas : "la réalité c k le bordel il è surtout ds le cerveau d journaleux ils feraient mieux d parler du jeu pas d la vie ds joueurs." (Twitter, 24/10/2015)

 

Issa Hayatou (président intérimaire de la FIFA) : "Je ne suis pas corrompu. Si j'étais corrompu, je ne serais pas là (à la Fifa)." (AFP, 03/12)

 

Laurence Parisot : "Les chaînes infos en font des tonnes sur le foot pendant qu’il se passe des choses importantes à la COP 21 : insupportable. Relire Bourdieu." (Twitter, 12/12)

 

 

Taquets

Sammy Traoré : "J’ai déjà tapé mon chien, mais il y a deux poids, deux mesures. C’est un gros chien. S’il fait une bêtise, je lui mets une claque, parfois un coup de pied. Mais comme quand on gronde un enfant." (Le Parisien, 30/04)

 

Yevhen Konoplyenka (FC Séville) : "Si je faisais deux mètres cinquante et que je ne savais pas faire un contrôle, j'aurais pu signer en Premier League." (The Guardian, 28/09)

 

Alain Juppé : "Le préfet est d'accord pour qu'on débute les travaux par l'échangeur (…) mais il faudrait peut-être commencer par remplir le stade." (Sud Ouest, 03/12)

 

José Mourinho : "Aucun problème. J’ai fait mon boulot et Casillas a fait le sien, et il l’a bien fait. Maintenant, il a la chance de remporter le seul trophée qu’il lui manque, l’Europa League." (09/12)

 

Noël Le Graët : "J'ai dit que j'aimais fréquenter les gens qui connaissaient quelque chose en ballon. Qui d'entre vous a discuté de foot avec Thiriez ces derniers temps? Je note que 100% des journalistes prétendent que Thiriez ne connaît pas grand-chose au football." (10/12)

 

Antonio Conte (sélectionneur de l'Italie, au sujet de Mario Balotelli) : "Il est impatient de quoi? De jouer l'Euro ou de le regarder à la télévision?" (13/12)

 

 

 

Vies d'acteurs

Pascal Dupraz : "Le week-end avait mal débuté pour nous car vendredi soir, monsieur Bielsa avait décidé de se moquer du football et Lorient avait profité de ces largesses venues d'ailleurs." (lequipe.fr, 25/04)

 

Abou Diaby : "Ma priorité, c'était de savoir quel club allait le mieux m'accompagner médicalement." (L'Équipe, 30/07)

 

Marc Roger (agent de joueurs) : "Pour essayer de forcer Vigo à transférer Claude (Makelele) dans des conditions qui ne rebutent pas les autres clubs, je suis allé porter plainte dans un commissariat local en disant que les supporters du Celta avaient menacé le joueur et vandalisé sa voiture. Sauf que les cailloux, c'est moi qui les avait jeté sur le pare-brise..." (L'Équipe, 19/08)

 

Marco Simone (entraîneur de Tours) : "Cela fait quarante ans que je suis dans ce milieu et j'ai compris une chose : pour faire ce métier, soit tu as des couilles, soit tu vis dans le compromis. Moi, je n'ai jamais vécu dans le compromis." (L'Équipe, 01/09)

 

Jérémie Bréchet : "Je savais qu'à trente-cinq ans ma cote était aussi élevée qu'une Twingo de 1990." (L'Équipe, 12/09)

 

Steven Gerrard : "La magie de la Cup a été rompue quand mon pénis a été coupé puis recousu lors d'un après-midi peu romantique à Bournemouth, l'an dernier." (My Story, 18/09)

 

Rodéric Filippi (défenseur du Gazélec Ajaccio) : "Les autres sont beaux avec leur Mercedes ou leur Audi, mais il y a deux jours, quand un coéquipier a acheté une grosse télé, il était bien content que j'aie mon Kangoo." (L'Équipe, 26/09)

 

Jorge Sampaoli : "Une fois, j'étais avec une femme dans un bar. On a parlé toute la nuit, on a ri, flirté, je lui ai offert des verres. Et puis vers 5 heures du matin, un type est arrivé, l'a prise par le bras et l'a emmenée aux toilettes pour lui faire l'amour avant de partir avec elle. Mais ce n'est pas grave, puisque j'avais eu l'essentiel de la possession cette nuit-là." (18/11)

 

Arsène Wenger : "Avec mon métier, je suis souvent stressé, alors j'ai un peu l'air du mec constipé." (Le Parisien, 04/12)

 

Partager

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Christophe Kuchly
2018-06-26

Le match dont vous êtes le héros

L'Espagne et le Portugal, qualifiés dans le groupe B, seront au rendez-vous des huitièmes de finale du Mondial. À moins que…? Bienvenue dans un monde imaginaire dans lequel vous êtes l'arbitre et où chaque décision peut changer le cours de l'histoire.


Christophe Zemmour
2018-06-25

Messi, tel Son Goku

Un prodige que l’on attend sur le toit du monde mais qui peine à décrocher le titre suprême, tout en vivant dans l’ombre d’un prédécesseur génial et farceur: voilà une histoire que l’on a déjà entendue quelque part...


2018-06-17

[JDD #7] Irrésistibles

Le Journal de Didier – Conspiration tactique, incident avec Clément d'Antibes, start-up de Rami… Récit des derniers jours des Bleus à Clairefontaine. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

Dans le CR de #NEDFRA, l'action défensive embarrassante des Bleus - https://t.co/BYqh04rC5u https://t.co/0EB27TpQGk

"L'augmentation générale est principalement due à l'explosion des arrestations pour non-respect des arrêtés d'encad… https://t.co/aUs1PBrqc4

RT @lemonde_sport: « Monacogate » : Rybolovlev n’a pas l’intention de vendre le club, selon son porte-parole https://t.co/iMPkWTSUuj

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Chapecoense 2

"Foot - L1 : Inattendu sommet." (lequipe.fr)

Futur taulier

"Neymar risque jusqu'à 6 ans de prison." (ouest-france.fr)

Ruddy Bukkake

"Arbitrage : ‘J'en ai pris plein la tronche’." (lequipe.fr)

Droit au mur

“OM : Une attaque sans tête.” (lequipe.fr)

Mou Walk

"Le car de MU encore bloqué, Mourinho finit à pied." (lequipe.fr)