auteur
Curtis Midfield

Du même auteur

> déconnerie

Le Facebook du PSG

> article précédent

Le foot anglais enfin à sa place

Blague à part

Michel Denisot quitte un club qui lui a valu son lot de sarcasmes, sur une impression de demi-échec. A l'heure du bilan, ce dernier est pourtant respectable…
Partager
Voilà. Comme l'a décrit Chenez dans l'Equipe de cette semaine, dorénavant le PSG est un club comme les autres. Les résultats ne suivant pas, on a changé les hommes. Sans attendre, sans délicatesse et tant pis pour la reconnaissance du travail effectué. Comme les autres ou presque. A Paris, ce n'est pas l'entraîneur qui a trinqué mais le Président. Victime d'une fidélité poussée à l'extrême et viré par des méthodes qu'il a toujours refusé d'employer. Nul désir de faire ici l'apologie d'un homme certainement usé par l'exercice du pouvoir et qui a sans doute commis un certain nombre d'erreurs dans la gestion du club parisien (mais pas forcément plus qu'ailleurs), mais une envie de remettre certaines choses à leur place et l'expression d'un certain regret.

Remettre les choses à leur place en rappelant juste le palmarès plus qu'honorable du PSG pendant la présidence de Denisot. Un titre de Champion, cinq demi-finales de Coupe d'Europe avec une victoire à la clef et quelques bricoles dans les Coupes nationales. A priori, pas de quoi rougir surtout si vous rajoutez la consolidation financière du club et l'explosion du nombre d'abonnés, preuve d'un enracinement du PSG dans le contexte parisien. Objectifs que personne n'avait réussi à atteindre ces dernières années.

Regret d'un homme qui respectant des principes de fidélité et de parole donnée n'a jamais changé d'entraîneur en cours de saison ou qui n'a jamais laissé tomber un joueur en difficulté. Principes qui avec le temps ont eu le défaut d'avoir été poussés à l'extrême et qui à la longue se sont révélés incompatibles avec la pratique du haut niveau. Il n'empêche. Les dirigeants pourvus de principes moraux et prêts à les respecter sont suffisamment peu nombreux pour ne pas regretter le départ d'un homme qui a su préserver le coté humain au cours de son septennat et ce, sans doute, en faisant front face aux pressions de la direction de Canal+, peut-être pas toujours satisfaite des résultats obtenus.

Après tout, il est des victoires humaines qui sont parfois plus importantes que quelques lignes de palmarès. C'est sur ce dernier critère qu'on juge Denisot aujourd'hui en oubliant que bien plus important pour l'avenir du PSG, il a su lui donner la figure d'un club propre. Elément qui suite aux années Bez-Tapie ne pouvait que bénéficier à la santé et à l'image du football français.
Cette petite oraison étant faite, Charles c'est à toi de jouer.

Partager
>> aucune réaction

Les clubs et les équipes


Jérôme Latta
2018-04-23

Hamburger SV, dinosaure au bord de l'extinction

Engagé dans une lutte désespérée pour échapper à la première relégation de son histoire, le HSV recevait Fribourg, samedi. Récit d'une rencontre qui a surtout démontré l'amour des supporters pour cette institution. 


Richard N
2018-03-27

Un samedi soir à Angoulême

Perdue dans la cinquième division du foot français, l'équipe d’Angoulême abandonne peu à peu l’idée d’une montée en National 2. Cela n’empêche pas le visiteur d’imaginer le glorieux passé du club.


Denis Bernin
2018-03-20

Le football grec face à la crise

Vu de France, la Grèce et le ballon rond, c’est avant tout l’élimination de 2004, la fin de carrière d’Angelos Charisteas à Arles-Avignon et désormais Kostas Mitroglou. C’est aussi un folklore de supporters parmi les plus chauds d’Europe et, malheureusement, un championnat en crise. 


>> tous les épisodes du thème "Les clubs et les équipes"

Sur le fil

RT @popandkop: Le "Last night a Didier saved my life" des @cahiersdufoot est dans le top 5 des t-shirts des Bleus selon @GALAfr . On peut m…

Toujours le même discours: trop de matches de sélections, mais pas trop de matches de clubs, bien entendu. Et les b… https://t.co/mkw4m4ejEE

"Emmanuel Macron a fini par saturer les images et nuire autant à la célébration qu’à son autocélébration" -… https://t.co/0Bel28eX4h

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Observatoire du journalisme sportif

20/07/2018 à 23h58 - Run : Tonton Danijelaujourd'hui à 23h31Oui, clairement, Run, ce qui est acquis est acquis. Mais par... >>


Café : "Au petit Marseillais"

20/07/2018 à 23h55 - lunatic XV : (À la limite un (res)sentiment un peu adouci par leur nombre de minutes de jeu cumulées, certes) >>


Toujours Bleus

20/07/2018 à 23h45 - José-Mickaël : Tonton Danijelaujourd'hui à 22h46> Bref, arrêtons l'autoflagellation: nous sommes un beau... >>


Foot et politique

20/07/2018 à 23h44 - Run : Tonton Danijelaujourd'hui à 17h45Runaujourd'hui à 17h17Vu que cette affaire touche le foot... >>


Espoirs, des bleus et des verts

20/07/2018 à 23h18 - Run : On sait pas sur quoi cela va deboucher mais Gouiri c'est 9 matchs en competitions estivales (5 euro... >>


Dijonnais en paix

20/07/2018 à 23h15 - CHR$ : C'est rigolo, le message de Didier Feco m'avait échappé (ou j'ai oublié depuis début mai). Mais... >>


Oh mon maillot

20/07/2018 à 22h55 - Run : Dans le meme ordre d'idee, ou pas, le club de Watford a decide de lancer ses maillota et les faire... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

20/07/2018 à 22h51 - Pascal Amateur : Oui, avec mes amis LR que la droite honore. >>


CdF Omnisport

20/07/2018 à 22h47 - 2Bal 2Nainggolan : OK j'ai ma réponse. J'ai pas vu l'arrivée du jour et j'ai chopé une vidéo du final où on voit... >>


Dans le haut du panier

20/07/2018 à 22h44 - Tricky : De manière générale, je ne suis pas complètement certain de comprendre exactement ce que veut /... >>


Les brèves

Pepe honni

"Reina, gardien de Naples, dénoncé pour ses liens avec la mafia italienne." (20minutes.fr)

Mendycité

"Mendy : ‘J’ai la dalle’.” (lequipe.fr)

Pas Metz que un club

"Metz : Un groupe amoindri." (lequipe.fr)

DSKudetto

“Maurizio Sarri : ‘On a perdu le titre dans un hôtel’.” (lequipe.fr)

Mousse à mazout

"Sarr : ‘Il ne faut pas nous enflammer’." (sofoot.com)