auteur
Curtis Midfield

Du même auteur

> article précédent

Le foot anglais enfin à sa place

Blague à part

Michel Denisot quitte un club qui lui a valu son lot de sarcasmes, sur une impression de demi-échec. A l'heure du bilan, ce dernier est pourtant respectable…
Partager
Voilà. Comme l'a décrit Chenez dans l'Equipe de cette semaine, dorénavant le PSG est un club comme les autres. Les résultats ne suivant pas, on a changé les hommes. Sans attendre, sans délicatesse et tant pis pour la reconnaissance du travail effectué. Comme les autres ou presque. A Paris, ce n'est pas l'entraîneur qui a trinqué mais le Président. Victime d'une fidélité poussée à l'extrême et viré par des méthodes qu'il a toujours refusé d'employer. Nul désir de faire ici l'apologie d'un homme certainement usé par l'exercice du pouvoir et qui a sans doute commis un certain nombre d'erreurs dans la gestion du club parisien (mais pas forcément plus qu'ailleurs), mais une envie de remettre certaines choses à leur place et l'expression d'un certain regret.

Remettre les choses à leur place en rappelant juste le palmarès plus qu'honorable du PSG pendant la présidence de Denisot. Un titre de Champion, cinq demi-finales de Coupe d'Europe avec une victoire à la clef et quelques bricoles dans les Coupes nationales. A priori, pas de quoi rougir surtout si vous rajoutez la consolidation financière du club et l'explosion du nombre d'abonnés, preuve d'un enracinement du PSG dans le contexte parisien. Objectifs que personne n'avait réussi à atteindre ces dernières années.

Regret d'un homme qui respectant des principes de fidélité et de parole donnée n'a jamais changé d'entraîneur en cours de saison ou qui n'a jamais laissé tomber un joueur en difficulté. Principes qui avec le temps ont eu le défaut d'avoir été poussés à l'extrême et qui à la longue se sont révélés incompatibles avec la pratique du haut niveau. Il n'empêche. Les dirigeants pourvus de principes moraux et prêts à les respecter sont suffisamment peu nombreux pour ne pas regretter le départ d'un homme qui a su préserver le coté humain au cours de son septennat et ce, sans doute, en faisant front face aux pressions de la direction de Canal+, peut-être pas toujours satisfaite des résultats obtenus.

Après tout, il est des victoires humaines qui sont parfois plus importantes que quelques lignes de palmarès. C'est sur ce dernier critère qu'on juge Denisot aujourd'hui en oubliant que bien plus important pour l'avenir du PSG, il a su lui donner la figure d'un club propre. Elément qui suite aux années Bez-Tapie ne pouvait que bénéficier à la santé et à l'image du football français.
Cette petite oraison étant faite, Charles c'est à toi de jouer.

Partager
>> aucune réaction

Les clubs et les équipes


Nicolas Sarzeaud
2019-03-14

Le Stade rennais, mieux que "rien"

"Culture du vide", "vingt ans de rien", "club inutile", "club insipide"… Derrière le mépris ordinaire du Stade rennais, celui des clubs "moyens" qui font aussi l'épaisseur de notre football.


Jérôme Latta
2018-11-12

L'éthique en prime, ou le prix de la vertu

Une Balle dans le pied – Les primes d'éthique ne sont pas propres au PSG, et ne concernent pas seulement l'obligation de saluer les supporters. Mais elles témoignent d'une forme de cynisme désenchanteur. 


Christophe Zemmour
2018-07-30

OM : retour à la case nouveau départ

Après une saison riche en émotions et en promesses, l'OM de Rudi Garcia va reprendre la compétition avec des attentes élevées, et quelques atouts pour y répondre. 


>> tous les épisodes du thème "Les clubs et les équipes"

Sur le fil

RT @cahiersdufoot: [partenariat win-win disruptif] Pour l'anniv de la deuxième étoile, on vous fait gagner des t-shirt de notre nouvelle co…

RT @mdiplo: Depuis l’indépendance, en 1962, les stades sont la caisse de résonance des revendications sociales de toute la jeunesse masculi…

[partenariat win-win disruptif] Pour l'anniv de la deuxième étoile, on vous fait gagner des t-shirt de notre nouvel… https://t.co/XLLeti1yUE

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Festival de CAN

aujourd'hui à 11h56 - suppdebastille : En Afrique sub-saharienne en général effectivement il y a un soutien pour les équipes... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 11h50 - Zazie et Zizou : Gouffaujourd'hui à 11h40Tu veux connaître la règle écrite, ou le comportement (tacitement basé... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 11h50 - Nos meilleures Sané : déjà tu parles de problème sur ta voiture dans ton premier message, pour ensuite nous dire que... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 11h43 - boultan : Federer n'est pas plus "attaquant" que Nadal effectivement, ce dernier agressant à tous les coups... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 11h34 - Tao-Paï-Païet : Marius Taujourd'hui à 10h45De ce que j'en avais vu un peu avant sa blessure, c'était un attaquant... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 11h31 - Yul rit cramé : Tout à fait, ce groupe de 23 nous donne beaucoup d'indications.Mais sans grandes surprises.NMS,... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 11h29 - Classico : Trickyaujourd'hui à 10h39Sinon, ça ne vient à l’idée de personne que sa couleur de peau n’a... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 11h24 - gurney : J'aimerais beaucoup voir une doublette Zagre-Neymar dirigée par votre coach allemand qui a la... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 11h13 - 12 mai 76 : J’espere que la DDAS est venue récupérer les momes... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 11h03 - Espinas : Pour les trains, s'il pouvait y avoir des opérateurs qui ont envie d'exploiter les lignes, ça ne... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)