auteur
Curtis Midfield

Du même auteur

> article précédent

Le foot anglais enfin à sa place

Blague à part

Michel Denisot quitte un club qui lui a valu son lot de sarcasmes, sur une impression de demi-échec. A l'heure du bilan, ce dernier est pourtant respectable…
Partager
Voilà. Comme l'a décrit Chenez dans l'Equipe de cette semaine, dorénavant le PSG est un club comme les autres. Les résultats ne suivant pas, on a changé les hommes. Sans attendre, sans délicatesse et tant pis pour la reconnaissance du travail effectué. Comme les autres ou presque. A Paris, ce n'est pas l'entraîneur qui a trinqué mais le Président. Victime d'une fidélité poussée à l'extrême et viré par des méthodes qu'il a toujours refusé d'employer. Nul désir de faire ici l'apologie d'un homme certainement usé par l'exercice du pouvoir et qui a sans doute commis un certain nombre d'erreurs dans la gestion du club parisien (mais pas forcément plus qu'ailleurs), mais une envie de remettre certaines choses à leur place et l'expression d'un certain regret.

Remettre les choses à leur place en rappelant juste le palmarès plus qu'honorable du PSG pendant la présidence de Denisot. Un titre de Champion, cinq demi-finales de Coupe d'Europe avec une victoire à la clef et quelques bricoles dans les Coupes nationales. A priori, pas de quoi rougir surtout si vous rajoutez la consolidation financière du club et l'explosion du nombre d'abonnés, preuve d'un enracinement du PSG dans le contexte parisien. Objectifs que personne n'avait réussi à atteindre ces dernières années.

Regret d'un homme qui respectant des principes de fidélité et de parole donnée n'a jamais changé d'entraîneur en cours de saison ou qui n'a jamais laissé tomber un joueur en difficulté. Principes qui avec le temps ont eu le défaut d'avoir été poussés à l'extrême et qui à la longue se sont révélés incompatibles avec la pratique du haut niveau. Il n'empêche. Les dirigeants pourvus de principes moraux et prêts à les respecter sont suffisamment peu nombreux pour ne pas regretter le départ d'un homme qui a su préserver le coté humain au cours de son septennat et ce, sans doute, en faisant front face aux pressions de la direction de Canal+, peut-être pas toujours satisfaite des résultats obtenus.

Après tout, il est des victoires humaines qui sont parfois plus importantes que quelques lignes de palmarès. C'est sur ce dernier critère qu'on juge Denisot aujourd'hui en oubliant que bien plus important pour l'avenir du PSG, il a su lui donner la figure d'un club propre. Elément qui suite aux années Bez-Tapie ne pouvait que bénéficier à la santé et à l'image du football français.
Cette petite oraison étant faite, Charles c'est à toi de jouer.

Partager
>> aucune réaction

Les clubs et les équipes


Rémi Belot
2020-05-15

« À la fin, c'est l'institution OM qui tranche »

Il y a un an et demi, nous rencontrions Andoni Zubizerreta. Il nous avait parlé de son poste de directeur sportif et de sa manière de travailler… 


Richard N
2020-03-29

FC Nantes 1995, le grand tourbillon

Les grandes équipes – Donné pour mort trois ans plus tôt, le FC Nantes réalise une saison exceptionnelle. Une réussite portée par la formation et un projet de jeu sans recrutement ni vedettariat. 


Richard N et Christophe Zemmour
2020-03-21

United 1995 : une saison rouge et sèche

En 1995, au beau milieu de sa mainmise sur le football anglais, Manchester United rate complètement sa saison 1994/95: l'équipe d’Alex Ferguson termine deuxième. 


>> tous les épisodes du thème "Les clubs et les équipes"

Le forum

Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 00h40 - Mevatlav Ekraspeck : Ah bah voilà. J'allais tranquillement me coucher, et vous, vous me balancez un Mitroglou comme... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 00h36 - impoli gone : Sens de la dérision04/06/2020 à 08h48N'ayant pas accès au NY Times, je pense qu'il s'agit de... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 00h32 - OLpeth : Une autre raison de le détester : il est marié à Kirsten Dunst. >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 00h31 - Monsieur Jo : H2G2, le guide du voyageur galactique ! >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 00h23 - Tonton Danijel : En tout cas, Richard Gasquet n'a toujours pas été éliminé. >>


La L1, saison 2019/2020

04/06/2020 à 23h51 - Charterhouse11 : J'ai l'impression qu'ils ont la même stratégie que Starbucks quand ils sont arrivés la première... >>


Qui veut gagner des quignons ?

04/06/2020 à 22h24 - Dédie mon Stück : Je ne suis pas allé chercher la "meilleure performance" sur une saison, mais Balotelli et ses 26... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

04/06/2020 à 21h18 - Dehu Sex Machina : MarcoVanPastequeaujourd'hui à 07h46saphique Suzette--------Ce pseudo mérite mieux que ce fil. >>


Au tour du ballon ovale

04/06/2020 à 21h14 - lunatic XV : Et Carter qui rejoint Beauden Barrett aux Blues... quand il sera fit ça peut être sympa à voir,... >>


Libertadores / foot sud-américain

04/06/2020 à 21h13 - cachaco : Très bons courts résumés de la situation liée au coronavirus par pays, réalisés par le bureau... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)