> déconnerie

Révolution au Haillan

> article précédent

Bleus : une charnière à coulisse

Bonus web : "Sauvons la L1", l'inédit

Voici en exclusivité le 5e point inédit de l'article "Restaurons le prestige de la L1", paru dans le numéro 1 des Cahiers…
Partager
Le problème d'un journal en papier, c'est qu'on ne peut pas tout y mettre faute de place. L'avantage d' un site Internet, c'est que tout y tient… Voici donc le cinquième point de notre opération de sauvetage de la Ligue 1. Rappelons que les autres sont : 1. Faire exploser le nombre de buts par match 2. Augmenter l'affluence dans les stades 3. Rétablir la crédibilité des dirigeants 4. Attirer les stars 5. Accomplir la révolution libérale La nalyse stratégique Affligée d’une fiscalité inique, de charges qui étranglent l’esprit d’entreprise et de lois archaïques, la France ne peut progresser sur le sentier lumineux de l’ultra-libéralisme appliqué au football. Regardons les choses en face et faisons au sport professionnel ce que Margaret Thatcher a courageusement fait aux transports publics et au système médical britannique : préparons résolument l’avènement d’un monde où les plus riches prospèrent, mais où les pauvres ont juste assez d'argent pour acheter des produits dérivés. Un supporter témoigne : "Quand je pense qu’après impôt un footballeur ne gagne plus que 50 fois le SMIC, je suis vraiment dégoûté pour lui, surtout avec les efforts qu’il produit pour se rendre à des entraînements de deux heures, quatre fois par semaine" (Raymond V., Lens). Nos propositions > Corriger le classement final en fonction d'un coefficient budgétaire afin de qualifier automatiquement Marseille, Paris et Lyon en Ligue des champions tout en obtenant de l'UEFA que Monaco le soit aussi en qualité de champion de Monaco. > Abolir les charges sur les salaires des joueurs, à l’exception du prélèvement d‘un "1% patronal" destiné aux bonnes œuvres de leurs dirigeants (Fondation François Pinault, Golf Club Gervais Martel, Association des petits porteurs Jean-Michel Aulas…). > Créer un Comité des sages comprenant Florent Pagny, Franck Lebœuf et Jean-Pierre Pernault et ayant pour mission d’affranchir les instances du football de ses archaïsmes étatiques et des pesanteurs administratives qui l’étouffent. La vision prospective à l'horizon 2010 Novembre 2010. Fort de sa deuxième victoire en Ligue des champions (compétition désormais réservée à 24 clubs cooptés), Jean-Michel Aulas prend la présidence du G14 et déclare qu’après avoir délocalisé son centre de formation en Slovaquie et ses capitaux au Lichtenstein, il va délocaliser l'OL à Philadelphie, "où le potentiel merchandising est plus important". Pendant ce temps, en raison de la vente de Clairefontaine au Consortium du Stade de France qui en fait un musée de la préhistoire du football, l’équipe de France est obligée de préparer dans les locaux du Red Star son match de qualification à l’Euro 2012 contre la Lituanie, qui l’écrase 5-0 deux jours plus tard au Stade de la Licorne à Amiens. Les Bleus dégringolent à la 84e place du classement FIFA. La Fédération est dissoute et son liquidateur Jean-Claude Darmon déclare: "Confiants, nous remettons le destin du football français entre les mains des vrais professionnels".
Partager

Déconneries


Agence Transe Presse
2020-05-27

"Sensible Stadium" : l'UEFA, les clubs et les télévisions passent au stade virtuel

Agence Transe Presse – Tribunes, ambiance et public artificiels: un consortium veut mettre en œuvre son projet de stades dématérialisés et de "football augmenté" dès la saison prochaine. 


Hind
2020-04-02

Comment vivre le football sans le football

Démode d'emploi – Avec l'arrêt des compétitions, le sevrage est brutal, mais les vrais accros sauront trouver des substituts. 


2020-02-26

Guide des communiqués officiels de l'OL

L'Olympique lyonnais fait désormais la guerre à ses propres supporters, et il n'a à peu près aucune chance de la gagner.


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"