auteur
Julien Tomas

Du même auteur

> article suivant

Fautes ! (de langage)

> article précédent

Un an de brèves - bain d'acide

CAN 2010 : les joueurs à suivre - groupe A

La Coupe d'Afrique des nations débute dimanche prochain. Au lieu de se désoler du départ des internationaux de L1, réjouissons-nous plutôt des joueurs à découvrir en Angola!
Partager
CAN_a_matmour_A.jpgAlgérie

Karim Matmour
Karim Matmour, comme nombre de ses coéquipiers est né et a été formé en France. Né en 1985 à Strasbourg, il rejoint le centre de formation du Racing en 1999. Lors de la saison 2002-2003, il fait partie de l'équipe qui atteint la finale de la Gambardella, à laquelle il ne prend pas part, victime d'une fracture tibia-péroné quelques semaines avant l'événement. Au cours de la saison suivante, sans contrat pro, il choisit de quitter le Racing, reprend des études, décroche un Bac S et semble avoir abandonné l'idée de faire une carrière pro: il est en effet de retour dans son premier club, celui de son quartier, Vauban, chez les Pierrots. À la fin de l'année 2004, pourtant, il décide de nouveau de prendre son avenir en main et part pour Fribourg, où il passe une année à s'entrainer avec l'équipe réserve du club du Brisgau. Un an plus tard, il signe son premier contrat professionnel avec ce dernier, qui vient d'être relégué en 2.Bundesliga: il dispute seize matches et inscrit deux buts en une demi-saison.

Sa carrière est lancée, il dispute encore deux saisons pleines avec Fribourg, fait ses débuts en sélection en février 2007, puis rejoint le Borussia Mönchengladbach en 1.Bundesliga au début de la saison 2008-2009. Il est aligné dans chacun des 34 matches du championnat et devient tout aussi indiscutable avec les Fennecs, avec lesquels il participe à toutes les rencontres du troisième tour des qualifications.
Titulaire sur le flanc droit du milieu très technique de l'équipe algérienne, aux côtés de Mourad Meghni, Karim Ziani et Yazid Mansouri, il inscrit son premier but en sélection en juin 2009 lors de la retentissante victoire 3-1 des Fennecs face à l'Egypte. Récemment élu révélation de l'année 2009 en Algérie, il pourrait en Angola puis en Afrique du Sud aussi se révéler au monde.



CAN_a_campos_A.jpgAngola

Djalma Campos
Incapables de battre l'Ouganda, contre lequel ils ont perdu 3-1 puis fait un pauvre 0-0 à domicile, les Palancas Negras ont été éliminés dès le deuxième tour des qualifications et préparent donc la CAN qu'ils organisent par des matches amicaux depuis plus d'un an.
Et les résultats sont plutôt vilains: seulement deux victoires (face au Togo et contre Malte) en 13 matchs et quelques défaites honteuses (0-4 contre le Mali, 0-1 contre le Cap-Vert) même si il y a du mieux depuis la fin de l'année 2009 avec notamment deux 0-0 contre le Cameroun et le Ghana... La génération angolaise qui avait qualifié le pays pour la dernière Coupe du monde est en fin de cycle.

Ainsi, cette CAN devrait être l'occasion de découvrir ceux qui incarneront le futur du foot angolais. Parmi eux, Djalma, fils de l'ancien joueur du Benfica, Abel Campos (finaliste de la Coupe d'Europe des clubs champions 1990 avec le bien connu Vata), est celui qui apparaît comme le plus prometteur.
Âgé de vingt-deux ans, il évolue depuis 2006 au Maritimo Funchal, où il est titulaire depuis la saison dernière. Si les postes défensifs n'ont pas beaucoup évolué depuis trois ans, il n'en est pas de même en attaque: Akwa, le joueur le plus capé de l'histoire en Angola, a pris sa retraite, Mantorras, l'idole des fans du Benfica, a plus que jamais la santé fragile... Il y a donc une place à prendre en attaque au côté de l'intouchable Flavio, unique buteur de l'Angola en Coupe du monde.



CAN_a_diakite_A.jpgMali

Soumbeyla Diakité
Le gardien de but – et capitaine – du Stade Malien vient d'entrer à vingt-cinq ans dans la légende du football de son pays, en permettant à son club de remporter la Coupe de la CAF (équivalent africain de l'Europa League), premier trophée continental remporté par un club malien. Excellent à chaque match de la compétition, ce gardien au style spectaculaire, a été décisif en finale, stoppant trois tirs au but face aux Algériens de Sétif.

En sélection, il vivait jusqu'ici dans l'ombre du plus que trentenaire Mahamadou Sidibé, titulaire du poste en sélection depuis 1995. Mais personne ne comprendrait qu'il ne prenne pas sa place lors de cette CAN. D'autant que si les Aigles, profitant d'un tirage au sort clément, se sont qualifiés aisément pour la phase finale, ils ont encaissé un nombre conséquent de buts, en dépit du retrait de la sélection de Sammy Traoré.



CAN_a_chiukepo_A.jpgMalawi

Chiukepo Msowoya
Équipe surprise de ces éliminatoires, le Malawi a réussi l'exploit de battre l'Égypte, qui n'avait plus perdu face à une équipe africaine depuis janvier 2006, soit une série de 27 matches consécutifs. Cette victoire, acquise 1-0 au bout des arrêts de jeu, doit tout à Chiukepo, vingt-et-un ans, auteur du but victorieux. Celui-ci a également scoré lors de chacune des rencontres importantes de cette campagne de qualification. Les Flammes lui doivent ainsi le deuxième but, inscrit dans les dix dernières minutes, d'une victoire capitale 2-1 contre la République démocratique du Congo et, surtout, un doublé face à la Guinée pour un succès sur le même score.

Au total, ce sont six buts en dix matches de qualification qu'il a inscrits, statistiques d'autant plus remarquables qu'il n'en a débuté que cinq, marquant d'ailleurs cinq de ses six buts alors qu'il sortait du banc. Un remplaçant par qui la lumière arrive, donc. Rien d'étonnant, Chiukepo a été formé au club malawite Super ESCOM, le club des électriciens – ESCOM étant l'EDF local. Après un passage au Zimbabwe, il vient de signer un contrat de deux ans pour le club rwandais de l'APR.
Partager

> sur le même thème

Sacrés laskars

Le football d'ailleurs


Ilf-Eddine alias Raspou
2019-04-06

L'USMA, le chant de l'Algérie

Les ultras algériens sont au cœur du soulèvement actuel. Comme ceux de l'USMA, aussi musiciens que supporters, dont les chansons sont reprises par tout un peuple. 


Guillaume Balout
2018-10-09

C’était la Serbie-et-Monténégro

Avant d’être un match de Ligue des nations, Serbie-Monténégro désignait la dernière mutation de la Yougoslavie de 2003 à 2006. Entre règlements de compte mafieux, matches arrangés et autodestruction, le foot serbo-monténégrin marquait aussi le crépuscule d’une génération maudite.


Jérémy Lison
2018-07-05

Pendant ce temps-là, l’Eire de rien

Juin 2018. Tandis que les passionnés de foot avaient les yeux rivés vers la Russie pour suivre la Coupe du monde, en Irlande, on jouait la 22e journée d’Aitricity League.


>> tous les épisodes du thème "Le football d'ailleurs"

Le forum

Toujours Bleus

aujourd'hui à 21h56 - Balthazar : diabaté vous, que diable !aujourd'hui à 21h30Je suis supporter de l'équipe de France, et de... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 21h53 - Gilles et jeune : suppdebastilleaujourd'hui à 19h30"Gilles et jeuneaujourd'hui à 12h14SuppdeAbon ? J'ai parlé de... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 21h12 - vertigo : Toto le Zéroaujourd'hui à 19h27Apocalypse Now, quoiqu'improvisé par moment, est aussi un chef... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 21h03 - Isaias : Je crois que c'est principalement axé banques françaises. Ils passent par Budget Insight pour... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 20h59 - LYon Indomptable : impoli goneaujourd'hui à 18h25______En tout point record avec ta démo.A part Blanc, c'est plutôt... >>


In barry we trust

aujourd'hui à 20h55 - leo : Run09/10/2019 à 15h39Les americians ont quand meme la fabuleuse capacite a s'auto-mettre en scene... >>


Euro 2020

aujourd'hui à 20h42 - CELTIC BHOY : Et je mets un bémol sur le foot : traditionnellement, la Tartan Army est essentiellement composée... >>


Marinette et ses copines

aujourd'hui à 20h04 - CHR$ : Montpellier qui concède le nul à Soyaux et Bordeaux qui perd contre Guingamp, ce n'est comme... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 19h25 - Gouffran direct : CELTIC, on signe où?Si la Bulgarie s'était qualifiée pour ce mondial japonais, j'avais un bon... >>


Messages de service

aujourd'hui à 18h36 - Balthazar : Pardon Portnaouac pour le a superflu. >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)