auteur
La rédaction

Du même auteur

> article suivant

Une jeunesse à toute vitesse

> article précédent

Blatter intentions

> article précédent

Albanie-France : Ça Kaçe le moral

Comment élire le président de la FIFA ?

Alors qu’il va falloir élire un successeur à Sepp Blatter, les règles électorales actuelles sont contestées. Voilà quelques propositions alternatives tirées de divers exemples déjà existants.

Partager

 

Par Luis Caroll, Bio Hazard, betomar, Espinas, Yohan Cowboy et Gilles Juan

 

 

À l'américaine

Chaque fédération organise une primaire pour désigner des candidats, puis une élection pour élire des électeurs qui éliront le président de la FIFA. À la fin, on n'est pas d'accord avec le résultat, on recompte, et c'est finalement celui qui a eu le moins de voix qui est élu. On envoie Cristiano Ronaldo s'entraîner au tir en Irak et en Afghanistan.

 

À la belge

On élit quatre présidents de la FIFA, qui ont des mandats différents, mais qui se croisent, et on les laisse se débrouiller pour se mettre d'accord.

 

 

À la cubaine

Philip Blatter promet de mettre fin à la corruption lors de son prochain mandat de 20 ans.

 

 

 

 

À la Dalaï-Lama

De grands sages (Bergkamp, Laudrup, Bossis, Taffarel, Zola) parcourent le monde à la recherche d'un jeune qui sera l'élu, et qu'ils formeront vingt ans durant avant de lui offrir le poste à vie. Il portera également une toge (sponsorisée par Budweiser parce qu'il faut bien manger).

 

 

À l'égyptienne

Michel Platini est élu à l'unanimité des voix. On l'envoie en prison et on le condamne à mort.

 

 

À la française

On élit un gros con pour la vidéo, puis un gros con contre la vidéo, puis un gros con pour la vidéo, puis un gros con contre la vidéo. Finalement, la FIFA ne fait rien et l'Ultimate Fighting devient de plus en plus populaire.

 

 

À la grecque antique

Sans faire participer le football féminin, on tire au sort le vainqueur.

 

 

À l'italienne

Sepp Blatter redevient président de la FIFA en 2019. Irina Shayk confirme avoir fréquenté le Suisse lors d’une orgie valaisanne.

 

 

À la neuilléenne

La FIFA est rebaptisée "Les Incorruptibles". Blatter pense que ça suffira.

 

 

À la nord-coréenne

Sepp Blatter ordonne l’exécution de Michel Platini à coup de tirs de ballons, son fils lui succède et instaure le culte du Président éternel.

 

 

À la open data

Toutes les factures correspondant à l'utilisation des milliards de recettes sont mises en ligne pour analyse par les internautes. Julian Assange est élu président.

 

 

À la putéolienne

Karina Blatter témoigne contre son père et se présente contre lui. Elle prévoit d'attribuer la prochaine Coupe du monde à la Corée du Nord.

 

 

À la russe

Jérôme Valcke devient président de la FIFA, Sepp Blatter devient secrétaire général. Les statuts sont préservés. On s'en remet un petit derrière la cravate. Quatre ans plus tard, Sepp Blatter se présente, est élu et nomme Jérôme Valcke secrétaire général.

 

 

À la suisse

On élit un Conseil de la FIFA de sept membres avec présidence tournante parmi les sept tous les ans, selon le vote des fédérations. Au moins, personne ne saura qui est président, et on ne vous parle pas de la traçabilité des scandales avec des défenses à la "Ce n'était pas pendant ma présidence".

 

 

À la XV de France

Un conseil des sages lance un appel à candidatures et se réunit en façade, tout en contactant en parallèle son candidat préféré qui n’avait pas postulé pour lui offrir directement le poste.

 

 

Mais au final, on s’en sortirait sûrement mieux à la courte paille...

 

Partager

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Gilles Juan
2019-09-09

Le Blanc est-il encore supérieur au Noir ?

Il faut parfois savoir trancher les polémiques et mettre un terme aux mauvais procès. Défense de Pierre Ménès et Lilian Thuram (dans cet ordre décroissant). 


Richard N et Christophe Zemmour
2019-08-26

Retour vers le footoir [2]

Uchronies - Biff Tannen a mis la main sur votre collection de France Football et a décidé de changer vos meilleurs souvenirs en cauchemars… Seconde partie de nos uchronies: les victoires en défaites.


Richard N et Christophe Zemmour
2019-08-20

Retour vers le footoir [1]

Uchronies - Embarquez dans la DeLorean, poussez les gaz jusqu’à atteindre 88 miles à l’heure et réécrivez l’histoire de quelques rencontres du passé. Première partie: les défaites en victoires. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)