auteurs
M. Garnier et C. Zemmour

> article suivant

Le geste fair play du week-end

> article précédent

Les affres de "l’humiliation"

Comment s'organise la Coupe du monde ?

La Coupe du monde en infographies / 2 - Après les bonnes têtes des vainqueurs, quelles sont celles des pays organisateurs, quel est leur parcours? Comment le calendrier a-t-il évolué et quelles ont été les affluences?

Partager

 
On l’a vu avec la première partie de cette série, organiser un Mondial est loin de garantir le succès final. En revanche, il est très improbable qu’un pays hôte effectue un parcours catastrophique. L’Afrique du Sud est l’unique nation d’accueil à ne pas avoir franchi la barrière du premier tour. Les USA en 1994 et la France en 1938 chutent à sa sortie face au futur vainqueur, respectivement le Brésil et l’Italie.


[cliquez sur l'image pour l'agrandir]

 

Infographie parcours des pays organisateurs de la coupe du monde


 

Quant à eux, le Chili 1962 et la Corée du Sud 2002 ont poussé la belle aventure jusque dans le dernier carré, stade où les Italiens en 1990, et dans une moindre mesure les Allemands en 2006, considèrent avoir échoué. De même que le Brésil en 1950, victime de l’Uruguay en “finale” et qui bannira son maillot blanc d’alors, avant de faire subir le même sort à la Suède huit ans plus tard et d’en faire les deux seuls cas de ce type.
 


La Coupe du monde a adopté trois types de formats: une invariable première phase de poules suivie d’un second tour de groupes soit final, soit qualificatif pour une demie ou une finale, soit enfin à élimination directe. Le premier cas n’a été expérimenté qu’une seule fois, en 1950, où les circonstances ont fait que le dernier match entre la Selecao et la Celeste a pris des allures de finale, dans laquelle un nul suffisait à l’une et une victoire était impérative pour l’autre.


[cliquez sur l'image pour l'agrandir]

 

 

La compétition a majoritairement adopté un format comprenant une seconde phase à élimination directe. Elle a expérimenté un tour de poules à quatre équipes suivi d’une finale (1974 et 1978), puis à trois formations qualificatif pour une demie (1982). Le Mundial espagnol a constitué une première adaptation à une compétition à 24 équipes, avant de laisser place à un système permettant aux meilleurs troisièmes d’atteindre les huitièmes. “Problème” résolu avec le format à 32, instauré lors de France 1998.


 


Même si elle a connu quelques plateaux sur des séries de trois à quatre phases finales, lui donnant ainsi une allure en escalier, l’affluence totale de la Coupe du monde a une évolution globalement à la hausse. Son maximum a été atteint lors de l’édition américaine, pic approché par Allemagne 2006 et Afrique du Sud 2010 qui semblent définir un nouveau seuil situé au-dessus des 3 millions de spectateurs. L’affluence moyenne a connu, elle, des creux notables, en 1934 et 1938 puis entre 1954 et 1962, avant de se maintenir assez solidement autour des 50.000, excepté évidemment le cas de USA 1994.
 


La WorldCup 94 aura été très estivale (17 juin-17 juillet), décriée à cause de ces matches disputés à des moments chauds de la journée. On remarque aussi que la tendance à débuter la phase finale fin mai n’est pas si rare, même si la majorité des rencontres se déroulent à la mi-juin.


[cliquez sur l'image pour accéder à l'infographie interactive]

 


 

On ne dépasse pas, sauf exceptions (Uruguay, Angleterre) la mi-juillet, et on observe une stabilisation de la durée totale autour d’un mois, avec une répartition plutôt homogène en termes de nombre de matches, les jours à quatre rencontres correspondant désormais à la fin de la phase de poules: toutes les équipes d’un même groupe jouent simultanément, jurisprudence RFA-Autriche 1982 oblige.

 

Partager

> déconnerie

Paris, droit au bus

Infographies


Steeven Devos
2015-02-09

La "recrue type" de Brendan Rodgers à Liverpool

Infographies – "Je suis espagnole, j’ai été recrutée dans un club anglais, je coûte environ 11 millions d'euros, je compte 40 sélections avec la Roja et 34 matches de Premier League. J’ai 23 ans, mesure 1m79 pour 74kg et j’ai disputé 13 matches européens. Je suis, je suis?"


Mathieu Garnier
2015-01-07

Le foot au berceau

Infographies – En France on n’a pas de pétrole mais on a des footballeurs. Où se trouvent les gisements de ce trésor national qui fait le bonheur des clubs du pays et du vieux continent ? Revue d’effectif des maternités où naissent nos joueurs. 


Mathieu Garnier
2014-11-12

12.000 footballeurs sous la toise et sur la balance

Infographies – Que pèsent et que mesurent les footballeurs de 21 championnats européens? Réponses en images, par pays, par poste et pour chaque club de Ligue 1…


>> tous les épisodes de la série "Infographies"

Sur le fil

RT @VuduBancPodcast: NOUVEAU #Ligue1 #PSG #OL #OM #ASM #AFC #MUFC 📻🎙️⚽️ Saison 3, Episode 22 : Qui finira deuxième de Ligue 1 ? https://t.…

RT @PaladarNegroWeb: Cronología Visual de @Ronaldo en Videojuegos https://t.co/eMsU0whMrO

RT @bhelleu: Facebook prépare son offensive dans l’univers des droits TV sportifs ! https://t.co/HIcVCvV1yY via @ecofoot

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 02h06 - A la gloire de Coco Michel : Je ne retrouve plus le nom du gardien qui avait provoqué la blessure d'un attaquant (les croisés... >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 01h17 - Tricky : Sens de la dérision23/01/2018 à 13h04J'espère que ce Professeur des universités (il a l'air... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 00h38 - Milan de solitude : Misères et splendeurs des longs-métragesL'accueil des premiers Godard était très mauvais, je... >>


Et PAF, dans la lucarne !

23/01/2018 à 23h54 - Westham : Vivement une Dino liste de ses vidéos préférées par catégorie. >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

23/01/2018 à 23h44 - Anglachel : Dino Diniaujourd'hui à 20h41Tout comme toi, l'heroic-fantasy me laisse de marbre (alors que j'aime... >>


Aimons la Science

23/01/2018 à 23h42 - Milan de solitude : C'est un cas de figure qu'on ne peut retrouver que lorsque les recherches tiennent à l'unicité du... >>


Manette football club

23/01/2018 à 23h41 - newuser : Lucho Gonzealaiseaujourd'hui à 01h34On était beaux !!On avait même monté un championnat et des... >>


Café : "Au petit Marseillais"

23/01/2018 à 23h13 - djay-Guevara : C'est un fait ou une image? >>


O TéFéCé

23/01/2018 à 23h09 - Yul rit cramé : Sans compter que du coup, ça tombe une veille de match, un fait rare.Pas la meilleure préparation... >>


Coupe de France

23/01/2018 à 22h41 - PCarnehan : Par contre, les fumigènes, c'est moins étonnant et plus contrôlé, à Épinal, de la part des... >>


Les brèves


Fahrenheit 4-5-1

"Quand la température monte entre joueurs et arbitres." (lequipe.fr)

Gigi, larmes rosso’

"Les tifosi de l'AC Milan ont fait craquer Gigi Donnarumma qui a fondu en larmes." (lequipe.fr)

Téléteubé

Lala : ‘Des erreurs bêtes’. (lequipe.fr)

Pibe de horror

"Une statue de Maradona complètement ratée." (libé.fr)

Se sortir les rince-doigts

"Les joueurs d'Everton privés de repas de Noël." (lequipe.fr)