auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> déconnerie

La conquête des Féroé

> article précédent

Revue de stress #122

Deschamps contre lui-même

Une Balle dans le pied – L’équipe de France aborde le cycle de sa préparation à la phase finale avec un énorme potentiel, mais peu de certitudes. Quel procès faut-il faire de son sélectionneur?

Partager

 

(…) Si le profil de Didier Deschamps est facile à établir, son bilan et sa responsabilité dans la situation actuelle le sont moins – surtout si l’on veut sortir des procès à charge contre les sélectionneurs nationaux, procès dont la tradition implique empilement de griefs sans souci de leur validité et noircissement de tableau façon nappe de mazout. La toute récente prolongation du contrat du sélectionneur n’a fait qu’aviver les déplorations.

 

On résume constamment Deschamps à son "pragmatisme". Cela signifie qu’il peut à peu près tout sacrifier au résultat, qu’il ne va pas s’encombrer de principes ni s’entêter par amour-propre (dans une philosophie de jeu ou dans le choix des joueurs). En d’autres termes, il n’est pas du genre de certains de ses confrères prêts à mourir avec leurs idées. 

 

Cette approche consiste, en résumé, à optimiser les chances de l’emporter en minimisant la prise de risque, ce qui conduit souvent à l’emporter par une marge réduite… et donc à déplacer le risque (lire "Deschamps, bilan critique"). Une gestion qui proscrit donc l’excès d’audace au profit d’une sorte de football-pourcentage que l’on incarne trivialement dans la fameuse "chatte à Dédé" – sans comprendre que cette réussite est largement calculée. (…)

 

 

LIRE L'ARTICLE


Partager

Les Bleus


2018-11-21

Sans peine mais pas sans péno

 L'équipe de France a dominé l'Uruguay dans un match agréable où elle s'est retrouvée, un peu tard. • l'édito • la nalyse • les gars


2018-11-17

Sous la Coupe de Memphis

Punie de ses insuffisances par des Pays-Bas qui ont tout bien fait, l'équipe de France perd la main sur sa Ligue des nations. • l'édito • la nalyse • les observations • les gars • l'action à charge • vu du forum


2018-10-17

Et à la fin, c'est la Griezmannschaft qui gagne

Dominée et bousculée, l'équipe de France a repris le dessus sur l'Allemagne avant de lui porter deux coups fatals. L'édito • Les observations • La nalyse • Les gars • Vu du forum 


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"

Sur le fil

Habib Beye au commentaire, c’est du velours, il faut le (re)dire.

Démarrage foudroyant pour ce nouveau t-shirt (dont un des premiers acheteurs nous a suggéré la déclinaison en plug… https://t.co/NqkGz3TpaK

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

L'hutu sportif

"Le houblon rwandais derrière Arsenal." (lequipe.fr)

Un p'tit jaune, Wayne ?

"Rooney arrêté pour ivresse publique." (lequipe.fr)

L'origine du Mondial féminin

"Ada Hegerberg, Ballon d'Or féminin : 'Il y aura toujours des cons'." (lequipe.fr)

Saint Gland

"La cinglante réponse de Franck Ribéry à ses détracteurs." (lequipe.fr)

Et on baise à 13?

"Neymar et 'ses' 26 femmes : la photo polémique." (elle.fr)