auteur
Pierre Martini

Du même auteur

> article suivant

Éloge du pointu

> article précédent

Le miracle de Berne

Dirty Dugarry

Élu meilleur consultant foot 2009, Christophe Dugarry a justifié son statut en disant à peu près n'importe quoi lors de Bordeaux-Marseille.
Partager
C'est une règle immuable: tout consultant qui paraît initialement agréable et porteur d'une certaine fraicheur finit victime du syndrome de l'omniscience, persuadé qu'il détient toutes les vérités (accessoirement, il s'enferme dans une panoplie de tics figés une bonne fois pour toute). Il fallait craindre que, tout juste couronné par un "Mag d'Or" décerné par les internautes de lequipemag.fr, Christophe ne voie sa propre trajectoire s'accélérer en pensant désormais posséder la science infuse. Le Bordelais a effectué un festival, non seulement lors de Bordeaux-Marseille, mais aussi dans un après-match qui s'est prolongé sur L'Équipe TV ou dans le quotidien sportif éponyme.

dugarry_magdor_galtier.jpg

But de l'arbitre
On peut rire de son objectivité très girondine dans une interprétation de ce sommet de la Ligue 1, qu'il a défendue jusque dans sa chronique de L'Équipe de mardi avec une insistance un peu puérile ("Je ne dis pas que Marseille a joué petit bras. Je dis qu'il s'est montré poussif et frileux"). En revanche, dans son commentaire en direct, il a incarné l'archétype du commentateur se permettant à la fois d'exhiber sa méconnaissance des règles, sa faculté à prendre son impression pour la seule vérité possible et sa volonté forcenée d'interpréter le score d'une rencontre sous l'unique angle de l'incompétence des arbitres.

Sur le but de Marouane Chamakh, la faute de ce dernier et l'erreur de l'arbitre sont manifestes. Faut-il pour autant oublier ce qui les a provoquées? En clair: une montée et un débordement de Ciani, une absence de pressing des Phocéens, un centre parfait, un placement précis de Chamakh, un placement approximatif des défenseurs centraux, une détente impressionnante de Chamakh, une sortie insuffisamment volontaire de Mandanda. Pourtant, dans les vociférations telles que celles de Dugarry, c'est exactement comme si l'arbitre avait ramassé la balle au milieu de terrain et était allé la mettre au fond des filets.


Élucubrations et scandale
Le sommet de la performance se situe cependant après l'expulsion de Marc Planus. Notre meilleur consultant de France s'esclaffe ("Ah ah ah! Quelle honte! Mais non. Alors là si y a pas compensation là, j'y comprend plus rien") en indiquant au passage qu'il croit au mythe du "dernier défenseur", puisque Ciani pouvait selon lui revenir (c'est confondre Niang avec Arrache que de le croire incapable de déclencher une frappe dans les deux foulées suivantes). Duga aborde résolument les rivages du non-sens: "Dans l'intention ça mérite presque un penalty [pour une faute en dehors de la surface! NDLR]. (...) Je peux vous dire qu'il n'y a absolument pas carton rouge".

Une décision parfaitement légitime a encore été transformée – par une personne trahissant une incompétence notoire en matière arbitrale, emportée par l'élan de ses propres élucubrations – en scandale à porter au débit du corps arbitral. Le garçon a pourtant confié sa sensibilité à L'Équipe Mag de samedi: "Peut-être que la souffrance que j'ai accumulée à ce moment-là [avant la Coupe du monde 1998] me permet d'avoir aujourd'hui une certaine retenue envers les joueurs". En revanche, pas de pitié pour les arbitres, dont on n'est même pas sûr qu'ils aient une âme.



Élections, piège à fond
Dans un pays qui aime si peu le football qu'il préfère se passionner pour l'arbitrage et où les standards de qualité journalistique sont fixés au plus bas par convention collective, l'élection de Christophe Dugarry n'a rien de très surprenant. Le personnage a d'ailleurs ses bons côtés, et il est plutôt plaisant quand il ne se vautre pas dans ses travers.

dugarry_magdor_resultats.jpg

Au-delà du vainqueur en tout cas, à regarder de plus près les résultats de cette consultation, l'échelle des perdants et les gagnants doit être pondérée... au moins par les audiences respectives des nommés. Ainsi, la troisième place de Raynald Denoueix est-elle d'autant plus méritante qu'il n'apparaît quasiment que sur des canaux cryptés. Une remarque qui rehausse également les scores de Jean-Luc Arribart ou Franck Sauzée, qui évoluent sur les antennes presque confidentielles d'Eurosport et Orange TV.
Inversement, les 5,9% de Jean-Michel Larqué font piètre figure compte tenu de sa notoriété, de son ancienneté et de son exposition sur TF1. On s'amusera enfin que les interventions comptées d'Arsène Wenger, malgré leur valeur ajoutée minimale, lui valent une position flatteuse, tandis que Xavier Gravelaine et Jean-Marc Ferreri semblent présenter des scores négatifs.
Partager

> sur le même thème

Stade malaise

> du même auteur

Le retour des zombies

Les médias et les journalistes


Jérôme Latta
2020-01-10

Si la Ligue le dit, est-ce que c'est vrai ?

Minichro – Réussir à transformer des chiffres partiels, biaisés et peu probants sur la fréquentation en triomphe pour la L1, c'est le pari relevé par un article de L'Équipe


Rémi Belot
2019-12-10

« On était au début des années 2000, c'était nouveau, ça parlait de foot »

Faro, dessinateur qui a été de l'aventure du mensuel des Cahiers, travaille aujourd'hui pour L'Équipe ou France Football. Il nous parle de l'évolution du dessin de presse dans le sport.


Jacques Blociszewski
2019-10-01

Non, un match de foot n’est pas une histoire

Tribune – Le football ne raconte pas d'histoire, mais la télévision s'en empare pour imposer et son propre storytelling.


>> tous les épisodes du thème "Les médias et les journalistes"

Le forum

Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 06h21 - Dan Lédan : Danishos.Ben non y en a trés peu du free jazz (heureusement) et surtout dans la premiere saison... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 03h51 - Gouffran direct : Tu as un lien?Rappelle-toi que c'est la watt qu'elle préfère. >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 03h39 - Gouffran direct : Et l'air de rien, qui pointe son nez en 2ème place à l'est?Mes Raptors. Discrètement, sans faire... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 01h07 - maDoudou Makhosa-Cisse : Je pense à Little Odessa (James Gray) et un souvenir de Brooklyn sous la neige (ou bien enneigée... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 00h49 - Milan de solitude : Maurice Eculé22/01/2020 à 20h02Plus simplement, n'est-ce pas parce que la quasi totalité des... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 00h20 - PCarnehan : D'une semaine à dix jours grand maximum, selon ce qui vient du club. Il était déjà préservé... >>


O TéFéCé

aujourd'hui à 00h06 - tes fessées : J'ai regardé un extrait du coup par curiosité. On y voit de bons arrêts et aussi des sorties... >>


L2, National, CFA... le championnat des petits

aujourd'hui à 00h01 - le Bleu : Avant, les clubs de L2 voyaient partir leurs meilleurs joueurs pour une poignée de... >>


Habitus baballe

22/01/2020 à 23h34 - Utaka Souley : Classicoaujourd'hui à 22h38Ah si c'est ça je peux comprendre. Je connais un petit paquet de... >>


Gerland à la détente

22/01/2020 à 23h13 - Cris CoOL : Pour Elber, il a dans mon souvenir pas mal déçu par rapport aux attentes qu'on plaçait en lui... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)