auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> article précédent

Suissidés

> article précédent

La chatte à 2-2

Dix nuances de souffrance postéliminatoire

Une élimination, c'est la décuple peine. Combien de ces douleurs avez-vous éprouvées? Les Cahiers vous accompagnent dans le processus de deuil. 

Partager

 

 

 

L'incrédulité

Ce n'est pas possible, tout simplement. 3-1 à la 80e minute. Quelque mage noir nous a expédiés dans le seul univers parallèle où la Suisse emporte ce match qu'elle perd neuf fois sur dix. La preuve: on la gagne à chaque fois qu'on le rejoue dans nos têtes. Où est ce foutu portail quantique?

 

La colère

Comment peut-on laisser filer cette rencontre, se suicider après avoir ressuscité, s'incliner contre la Suisse (la Suisse!). Comme peut-on aligner cette composition, perdre ce ballon, rater cette occasion? Des coupables, on veut des coupables – lisons L'Équipe et allons sur Twitter.

 

La boucle spatio-temporelle

Et nous revoilà à la 75e minute, après le chef-d'œuvre de Pogba. Le sentiment de plénitude revient, intact, avec l'assurance hilare de l'emporter. On s'y croirait, une vraie téléportation. On refait le match, indéfiniment, toujours avec la victoire au bout. On s'offre même des variantes: Mbappé croise sa frappe du gauche dans le petit filet (110e). Et puis on se réveille, et on repart.

 

La jalousie

Voir des Anglais baigner dans l'euphorie et la bière parce qu'ils ont sorti l'Allemagne, ça pourrait faire plaisir pour eux si ce n'était pas des Anglais. Et encore, attendons qu'ils remportent le titre. Ou l'Espagne, ou la Belgique, ou l'Italie, ou… Allez, prions ensemble pour le Danemark.

 

Le seum

Nous y voilà, on n'y coupe pas, on ne vaut pas mieux que ceux dont on se moquait. C'est pas juste, on avait trois jours de récup en moins et Sommer avait un pied décollé de la ligne. Bon, en vérité, l'autodénigrement est bien plus fort que le seum au sein de notre peuple qui, à tout prendre, préfère se flageller plutôt que rejeter la faute sur les autres.

 

 

 

 

La mélancolie

Le spleen d'aujourd'hui bat le rappel de nos spleens d'hier. Tout comme une grande victoire nous ramène aux grandes victoires du passé, une amère défaite ravive celles que nous avons déjà vécues, tout aussi inoubliables. On quitte la constellation 1984-1998-2000-2018 pour l'autre nébuleuse. De nouveau, on souffre de la finale de 2016.

 

La nausée

C'était une raison de ne pas perdre. Pas la principale, pas la moindre non plus. Procès à charge, déballages et élucubrations: mauvais sont les jours qui suivent un échec. C'est aussi l'heure où s'épanchent les revanchards, qui perdaient quand cette équipe de France gagnait, et à qui sa défaite donne raison.

 

Le manque

Comment la compétition peut-elle continuer sans nous? C'est obscène, c'est d'une cruauté sans fond, le tournoi devrait être annulé, déprogrammé par les diffuseurs français. À chaque allusion furtive à la compétition, revient ce réflexe de croire – une fraction de seconde – que nous y sommes encore.

 

L'abattement

Cette fois, c'est fini, on a compris, on a ingéré la potion à défaut de l'avoir digérée. On fait les comptes, on mesure la désillusion, on classe ce gâchis dans un palmarès. Et, par crises, on repasse par tous les stades précédents, en sachant bien qu'on ne s'en remettra jamais vraiment.

 

L'espoir

Oui, l'espoir est encore une douleur à cette heure, il est trop mince. Face contre terre au fond du trou, on ne voit pas la lumière. On ne croit pas en l'avenir, on n'a pas encore goût aux prochaines illusions. Qu'est-ce qu'on a à foutre de la Ligue des nations en octobre, franchement?

 

 

 

Partager

> déconnerie

Tabloïd, numéro 4

> sur le même thème

Suissidés

> Dossier

Les Bleus

Les Bleus


2021-06-29

Suissidés

Après s'être planté un couteau suisse dans le dos, les Bleus quittent un Euro qui sonne comme un adieu. La nalyse • Les observations • Les gars • Vu du forum 


2021-06-24

La chatte à 2-2

Portugal-France. Là où les Bleus passent, la logique trépasse. Au terme d'un match imprévu, ils finissent premiers du groupe, pas de la classe. 


2021-06-16

L'Allianz à leur doigt

Allemagne-France – Pourquoi marquer quand on peut faire marquer contre son camp? Les Bleus donnent une leçon de bleuisme à l'Allemagne. 


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"

Le forum

Etoiles et toiles

aujourd'hui à 09h54 - lalizou : Red Tsaraujourd'hui à 08h38Au rayon adaptations, il me semble qu'Ubik est le seul manque dans les... >>


La L1, saison 2021/2022

aujourd'hui à 09h53 - Bof : Oui, l'interprétation que fait le twittos du communiqué (impeccable à mon avis) du club est pour... >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 09h39 - Classico : C'est une question qui reste ouverte, comme toutes les grandes questions de la philosophie, mais on... >>


Le fil prono

aujourd'hui à 09h30 - Westham : COTY WEEK 2Les résultats :1. gallardo 352. Run, coach 324. Mitch, jeannol 306. SGoR, L’oeil 298.... >>


Le joueur préféré

aujourd'hui à 09h25 - theviking : Et Joris Gnagnon s'est fait virer de Séville pour manque de professionnalisme. >>


Paris est magique

aujourd'hui à 08h40 - Red Tsar : Sinon, tu peux te reporter sur le Paris FC qui... ah, non... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 08h05 - Hyoga : Bah ouais, tu vas dans un resto de no makers, et tu penses que porter le masque toi (pendant que tu... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 08h03 - suppdebastille : Si on doit faire la comparaison toujours difficile avec la France, Trudeau c'est le parti libéral... >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 00h56 - Raspou : Partie très agréable contre Cush. Il me joue une Anglaise et contre ma tentative de retomber dans... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

20/09/2021 à 23h59 - Le Meilleur est le Pires : Et Dan Added ne passera pas un 2e tour à Metz. Aligné avec Humbert, il s'est fait sortir... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)