auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> article suivant

La boîte à chants

> article précédent

Boksic, à en perdre Alen

Était-ce une "connerie" d'arrêter les compétitions en France ?

Minichro – On peut défendre la reprise des championnats sans se mentir sur ses motivations, ni conclure que la non-reprise était un mauvais choix. 

Partager

 

La minichronique pose une question, elle n'y répond pas toujours et, à la fin, elle en pose une autre.



* * * 

 

Peu de choses ont été aussi certaines, ces dernières semaines, que le débat sur la non-reprise des compétitions qui nous attendait en bas de la courbe des contaminations. L'Équipe de vendredi pose la question: "Comme des cons?". Clairement la meilleure une avec gros mot de son histoire.

 

Ce sont les termes de la thèse de Jean-Michel Aulas: "On est vraiment trop cons". Les propos traduisent une indignation assez générale, dont l'éditorial du quotidien prend le parti et qui a de puissants porte-voix dans les médias.

 

 

 

 

Le redémarrage des quatre grands championnats européens donne en effet une vigueur nouvelle aux partisans de la reprise. La décision – dont la LFP et le gouvernement se renvoient la paternité – est sévèrement critiquée, sa révocation encore demandée.

 

Il faut cependant se méfier du french french bashing. On condamne l'idée de faire "exception" (française), on se lamente du "retard" (français), on loue le "modèle" (étranger), on accable notre pas-pays-de-football. Le sport n'aurait "pas été défendu" par les politiques [1].

 

Au lieu de postuler (et de conclure) que la France a fait le mauvais choix, rappelons d'abord que c'était un choix, et qu'il n'y en avait pas de bon. Ici, celui d'un principe de précaution en regard des incertitudes et des risques sanitaires – assorti d'aides publiques: prêt garanti par l'État, chômage partiel.

 

On a tort de voir dans la reprise des championnats voisins la preuve de notre erreur. D'abord parce que la messe n'est pas dite (on en jugera dans quelques mois), ensuite parce qu'il s'agit simplement d'un autre choix.

 

On aura tort, aussi, de voir dans la suite des événements une validation du redémarrage: le principe de précaution n'est pas invalidé quand le risque s'avère finalement moindre qu'on ne l'avait craint. Comme une assurance, on le paye même quand on n'a pas de pépin.

 

Ceux qui estiment que la décision a été trop précoce, qu'il fallait attendre de voir, sont en réalité partisans de la reprise. Ceux qui approuvent la décision ne voient aucune raison de l'avoir retardée ni de rouvrir le dossier – et arguent de la possibilité de mieux préparer la saison suivante.

 

Décantés, les arguments pro-reprise se résument en deux points. Il faut redonner de la "joie" aux fans (satisfaire leur addiction?) et le moral au pays ; il faut sauver l'économie du football. Allons, il s'agit surtout de sauver l'économie du football, et il faudrait l'assumer [2]. L'arrêt général des compétitions féminines, hormis en Allemagne, est assez parlant à cet égard.

 

Un football aux stades clos et aux ambiances artificielles se soucie fort peu des fans, sinon en tant que consommateurs. Les "protocoles" sanitaires oscillent entre l'ubuesque et l'hypocrite, les risques pris avec la santé des joueurs sont réels. Dans ces pays, le football bénéficie d'une exception politique.

 

Le débat gagnerait à être éclairci. Aucune des deux options n'est injustifiable, mais on ne devrait pas les justifier avec des arguments hypocrites. La question reste: "Fallait-il faire une exception pour sauver l'économie du football en prenant des risques sanitaires?"

 


[1] La surcharge des calendriers, la gouvernance déplorable des clubs et de la Ligue, comme d'autres problèmes mis en lumière par la crise, sont laissés de côté.
[2] Amusons-nous du fait que l'égérie libérale Emmanuelle Ducros, dans L'Opinionne se trompe pas de parti.

 

 

 

Partager

> sur le même thème

Top 10 : les orphelins de l’Europe

Le foot français


Jérôme Latta
2020-11-10

Ligue 1 à dix-huit clubs : une bonne idée, de mauvaises raisons ?

Minichro – Le président de la LFP pousse l'idée d'une réduction de l'élite française à dix-huit équipes. Quelles sont les intentions derrière ce projet? 


Christophe Kuchly
2020-10-27

Ode à la deuxième division

Bibliothèque – Le Gros Livre de la Ligue 2 met en valeur cette division où se croisent stars en devenir ou sur la fin et joueurs moyens de clubs pas faits pour aller plus haut.


Jérôme Latta
2020-09-23

Double jeu à la française

On déplore le manque d'identité de jeu du football français, alors qu'il est surtout déchiré entre deux traditions qui n'ont jamais cessé de s'affronter. L'une a gagné les cœurs, l'autre des titres. 


>> tous les épisodes du thème "Le foot français"

Le forum

Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

aujourd'hui à 11h30 - Tonton Danijel : Ils ont quand même une poule très abordable (Molde-Rapid Vienne-Dundalk). Tottenham (avec Antwerp... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 11h27 - Ibracadabra : Je ne sais pas si quelqu'un l'a déjà posté, mais je suis récemment tombé sur un entretien... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 11h26 - Tonton Danijel : Delio Onnisoitquimalypenseaujourd'hui à 00h09Ce n'est pas un truc que Rubirola avait créé pour... >>


Aux Niçois qui manigancent

aujourd'hui à 11h25 - dugamaniac : C'est mérité, mais ça me fait un peu de peine pour Vieira.Alors que je suis pas très empathique... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 11h20 - Label Deschamps : Je n'avais pas trop regardé Payton façon Orlando mais l'année dernière je n'ai pas du tout... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 11h19 - Espinas : D'après Rudi Garcia, notre saison a commencé le 5 octobre à la cloture du mercato d'été. Et... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 11h16 - environ bâillonné : Et la spécialité pour faire rire les enfants : la mousse amaazou >>


Marinette et ses copines

aujourd'hui à 11h13 - Sens de la dérision : C'est dire si je suis bien, j'avais oublié qu'elle était passé à l'OL...(elle est où cette... >>


FFF et LFP, un univers (im)pitoyable

aujourd'hui à 09h42 - Dom : https://miniurl.be/r-3he9 pour l'article en ligne (payant) >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 09h26 - Utaka Souley : J'en ai un de Troubadour (mais je pense que c'est un 20W). J'utilise ça avec une Takamine EN 20,... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)