> article suivant

Trente-cinq

> article précédent

Le choix et les embarras

Euro : notre palmarès à nous / 1

Notre comité d'experts a épinglé les gagnants et les perdants sur son tableau d'honneur. Première partie.
Partager
Les papys survoltés

• Claude Makelele
• Edwin Van der Sar
• Jens Lehmann
• Christian Panucci
• Jan Köller
• Ivica Vastic (un Autrichien qui marque est forcément survolté)


Les papys sousvoltés

• Willy Sagnol
• Lilian Thuram
• Antonis Nikopolidis
• Simao Sabrosa
• Dominique Grimault
• Jens Lehmann


Les gamins qu’on devrait revoir plus souvent

• Luka Modric (Croatie)
• Igor Akinfeev (Russie)
• Sabri Sarioglu (Turquie)
• Ümit Korkmaz (Autriche)
• Roger Guerreiro (Pologne)


Les phrases de l'Euro

• Frank Leboeuf : "Y a rien du tout".
• Jean-Michel Larqué : "N'est-ce pas Arsène?"
• Raymond Domenech : "Je vais me répéter".
• Christian Jeanpierre : "Thierry Henry, Thierry Henry, Thierry Henry".
• Dominique Grimault : "Je présente toutes mes excuses".
• Tout le monde, tous les jours : "Vous savez ce que disait Gary Lineker à propos du football?"
• Thierry Gilardi : "..."


Les stars qui n’ont fait que passer

• Zlatan Ibrahimovic
• Thierry Henry
• Petr Cech
• Adrian Mutu
• Alessandro Del Piero
• Pepe Reina
• Cristiano Ronaldo (qui a juste fait un détour par la Suisse entre l’Angleterre et l’Espagne)


Les équipes qu'on a le plus aimé voir jouer

• La Croatie
• La Russie
• La Turquie
• L’Espagne
• Les Pays-Bas


Les équipes qu'on aurait aimé voir plus jouer

• La France
• L’Italie
• La Roumanie
• La Grèce
• L'Angleterre


Les gestes foireux

• L'intervention de Rüstü sur le troisième but allemand, qui sort complètement à contretemps.
• L'intervention de Buffon qui vire Panucci hors du terrain et l'empêche de demander l'autorisation de sortir à l'arbitre.
• La déviation de Thierry Henry sur le coup franc de De Rossi, qui prend Coupet à contre-pied.
• L’intervention façon pieuvre de Pogatetz, qui tente de bloquer l’attaquant croate avec ses tentacules.
• Le caviar de Zambrotta pour Adrian Mutu.
• Le coup du scorpion d'Ibrahimovic sur la tête de Kolodine.


Les buts de raccroc

• Hansson, d’un superbe ricochet sur la rotule.
• Hakan Yakin qui voit le ballon s’arrêter dans une piscine un mètre devant lui.


Les pétages de plomb

• L'ensemble de la presse française, au lendemain de l'élimination de l’équipe de France.
• L'arbitre allemand d'Espagne-Italie.
• Jérémy Toulalan, qui ose une montée rageuse contre l’Italie.


Les rois de la scoumoune

• Petr Cech.
• Luca Toni.
• Les Bleus.
• Estelle Denis.
• Raul.


Les têtes à claques

• Buffon et son foulard à la Lucky Luke.
• David Jean-Pascal Villa.
• Michael Ballack, ses jérémiades et ses fautes à répétition.


Les coupes de cheveux ridicules

• Bastian Schweinsteiger
• David Villa
• Ronald Gercaliu
• William Gallas
• Hors concours : l’équipe de Pologne


Le palmarès vestimentaire des coaches

• Luis Aragones, Victor Piturca et leurs survêtements des années quatre-vingt-dix.
• Joachim Löw et Fatih Terim qui n’ont pas beaucoup insisté dans l’Axe.
• Bilic, qui semblait avoir du mal à empêcher son pantalon de tomber le soir de Croatie-Allemagne.
• Leo Beenhakker, grave et inquiétant.


Les moments de flottement

• L’heure complète entre le moment ou Buffon relâche le ballon sur la frappe de Senna, et celui où le cuir tape contre le poteau.
• La course défensive de Ribéry sur Zambrotta, qui nous laisse le temps de se dire: "Il va faire une connerie".
• Le réveil difficile de Fabrice David, préposé au plateau en cas de coupure sur TF1, lors d’Allemagne-Turquie.
• Les interminables rendus d'antenne de Thierry Roland à la fin des matches.


Les objets de l’euro

• La sonnette de motel de François Pécheux.
• Le déambulateur de Lilian Thuram.
• Le poteau de Nikopolidis (avec des morceaux de chair humaine grecque incrustée).
• La très efficace palette à l’ancienne d’Angel Marcos qui doit donner des sueurs froides à Philippe Doucet.
• L’unique chemise de Joachim Löw.
• Les jumelles des journalistes français privés d’entraînement.
• La roulette de Van Nistelrooy.
• La main d'Estelle Denis.


Les objets perdus

• Le passeport de Guus Hidink.
• Le stick large de Joachim Löw (état neuf).
• Le Ballon d'Or d’Archavine.
• Le satellite de l’UEFA.
• L’enthousiasme de Thierry Roland.
• La culture de la victoire des  Bleus.

Notre palmarès à nous : la seconde partie
Partager

> sur le même thème

Toque Final

> Dossier

L'Euro 2008

L'Euro 2008


2008-07-04

Euro : notre palmarès à nous / 2

Des hauts et des bas, des débats bas, des buts et des déboires: deuxième partie de notre  sélection exclusive.


Antoine Faye et Laurent Bischoff
2008-06-30

Toque Final

L’Europe parle espagnol. Quarante-quatre ans après un sacre européen presque anecdotique, la Selección a vaincu ses fantômes en franchissant l’obstacle des quarts, et lavé la douloureuse défaite de 1984...


Antoine Faye
2008-06-30

Espagne : los Muchachos

Espagne-Allemagne, les joueurs (1). Meilleure équipe du tournoi, l’Espagne a réussi un parcours presque sans-faute en offrant un jeu alléchant...


>> tous les épisodes du thème "L'Euro 2008"


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)