auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> déconnerie

Le Diaporama de Noël

Faut-il dire : "Qu’ils la fassent, leur Super Ligue !" ?

Minichro – La ligue européenne fermée est (enfin) lancée. Beaucoup veulent envoyer ses instigateurs au diable, mais c'est tout le football qui risque l'enfer. 

Partager

 

La minichronique pose une question, elle n'y répond pas toujours et, à la fin, elle en pose une autre.

* * *

 

Cette fois, c'est la "bonne", la vraie sécession dans cette Super Ligue fermée? Le coup de force dévoilé par le New York Times puis confirmé par ses instigateurs a suscité, dès dimanche après-midi, une vague de protestations, des menaces de l'UEFA et de plusieurs fédérations nationales, des avertissements gouvernementaux.

 

Si c'était un ballon d'essai, il est réduit en charpie. Si c'est un nouveau chantage, on le saura vite. Si c'est le franchissement du Rubicon, les "12" ne peuvent pas ignorer qu'ils vont essuyer une vaste colère. Déjà on entend qu'ils n'ont qu'à la faire, leur ligue fermée, et nous laisser avec le vrai football.

 

 

 

 

Il y a dans cette injonction une saine colère, mais aussi le postulat risqué qu'une Super ligue fermée est vouée au désaveu et à l'échec. Les spectateurs s'en désintéresseraient, soit pour protester, soit parce que la compétition perdra tout intérêt. Dans ce scénario, les financeurs et les diffuseurs de la compétition feraient banqueroute. Séduisant, mais candide.

 

C’est adopter une position dont on n’est plus du tout sûr qu’elle soit majoritaire, ni même qu’elle compte encore: celle des supporters et des passionnés attachés à l’incertitude sportive, aux compétitions historiques, au principe de promotion-relégation, à l’enracinement des clubs.

 

Les putschistes savent qu’ils vont s’aliéner cette frange-là du public, mais aussi qu’ils peuvent raisonnablement compter sur une masse de consommateurs bien plus vaste, mondialisée, jeune et déjà acquise au grand spectacle du football des hyperclubs et des superjoueurs, prête pour la Super League. Et puis, quel média sportif, quel diffuseur y renoncera au nom de ses principes?

 

Car malheureusement, ce football s’est déjà imposé, à coups de réformes successives de la Ligue des champions, de dérégulations, de mécanismes inégalitaires, de capitulations de la FIFA et de l'UEFA, d'indifférence des pouvoirs publics, de démission des médias sportifs. La scission des clubs les plus riches était un fait accompli bien avant cette officialisation.

 

La Super Ligue arrive sur orbite, mais elle a été lancée il y a longtemps, la bataille gagnée a été sans avoir à combattre. Le marché est prêt, estiment les putschistes, qui pourraient s’étonner: "On annonce l'OPA hostile finale durant des années, et c'est seulement quand elle a lieu que vous protestez?"

 

Alors, faut-il "qu'ils la fassent, leur Super League"? Faut-il croire qu'on sera heureux avec un football déchiré entre l'élite et les autres, penser que la Ligue des champions et les ligues nationales ne seront pas perdantes, que tout ne sera pas dévalué, que le football ne sera pas encore plus abimé?

 

Il faut plutôt que les "12" ne parviennent pas à faire leur Super Ligue. Qu'elle soit balayée par un mouvement de protestation populaire, par un désaveu actif des autorités nationales et européennes, par un sursaut politique au sein des médias spécialisés et par une totale fermeté de l'UEFA. Ce n'est pas impossible, mais ce serait inédit sur toute la ligne.

 

----------------- 

LIRE AUSSI

Retour vers la C1
Et si la création d’une Superligue verrouillée par les gros clubs était l’occasion de revenir à une Coupe d’Europe dans son format initial?

 

« Les clubs riches n’auront aucun scrupule à profiter de la crise pour faire sécession »
Entre "Project Big Picture" et "European Premier League", l’Angleterre a-t-elle donné le signal d’une mutation du football européen?

 

Bayern Munich-PSG, la magie et le cynisme 
Formidable spectacle au résultat inattendu, le match a paradoxalement illustré les limites de l’incertitude sportive.

 

« Détester la trêve internationale, c’est servir l’agenda des clubs riches »
Les matchs des équipes nationales sont souvent considérés comme des "purges". Un symptôme de l’hégémonie des clubs.

 

« Pour l’oligarchie du football, il ne peut y avoir d’incertitude qu’en son sein »
La Ligue des champions 2018-2019, un millésime exceptionnel qui a malheureusement vocation à le rester.

 

Super ligue : la fin du super bluff ?
Le chantage des clubs riches auprès de l'UEFA repose depuis vingt ans sur la menace d'une ligue privée. Le projet d'une "European Super League", révélé par les Football Leaks, semble plus concret que jamais.

 

« Football Leaks » : la faiblesse de l’UEFA face aux grands clubs européens
Les accords à l’amiable avec le PSG et Manchester City dans le cadre du fair-play financier et la réforme de la Ligue des champions illustrent la complaisance des dirigeants de la Confédération

 

Ligue des champions : l’UEFA privatise son carré VIP
La "petite musique de la Ligue des champions", c'est la mélodie de l'élitisme: la réforme de la C1 élargit la voie royale pour les clubs les plus riches des quatre championnats les plus riches…

 

Réforme de la Ligue des champions : la lente mort de l'aléa sportif
Les quatre meilleurs championnats à l'indice UEFA enverront leurs quatre meilleurs clubs en C1 dès 2018. Cette décision va encore agrandir le fossé entre les riches et les autres.
 

Partager

> Dossier

Le bizness

Le bizness


Jérôme Latta
2021-09-04

Coupe du monde tous les deux ans : l’enfer est pavé de mauvaises intentions

Une Balle dans le pied – En faisant pour la FIFA la promotion d’une Coupe du monde biennale, Arsène Wenger peine à en cacher les véritables motivations. 


Jérôme Latta
2021-08-12

Messi au PSG, entre fascination et écœurement

Une Balle dans le pied – La "marque PSG" acquiert la "marque Messi", et c’est un spectacle en soi. Ici s’exerce à plein la magie du football contemporain… 


Jérôme Latta
2021-06-11

Paris sportifs : un match perdu d’avance

Une Balle dans le pied – Dopés par la crise et une communication agressive, les paris sportifs poursuivent leur croissance malgré les dégâts sanitaires et sociaux qu'ils provoquent. 


>> tous les épisodes du thème "Le bizness"