> article suivant

Revue de stress #124

> article précédent

Dernier inventaire avant liquidation

Fiche technique : la Suède

Que nous réservent les Scandinaves pour cette édition 2006 de la Coupe du Monde ?
Partager
Évidemment, le pays hôte du Prix Nobel de la Paix ne peut décemment espérer obtenir le moindre résultat dans le sport le plus belliqueux qui soit. Le mérite de la Suède est donc de ne jamais renoncer, contrairement à ses voisins Norvégiens et Finlandais qui ont recentré depuis des lustres leurs objectifs sur des disciplines plus pacifiques comme le curling ou les courses de traîneaux.

Le point fort
Le Père-Noël a promis de leur faire cadeau d’une Coupe du monde l’hiver dernier.

Le point faible
En vérité, le Père-Noël est supporter de la Finlande.

drapeau_suede.jpg



Le rôle de la Suède
Traditionnellement, son apport d’un point de vue footballistique est inversement proportionnel à celui qui est le sien au niveau extra-sportif. En effet, aussi aseptisée que le design d’une cuisine Ikea, la sélection suédoise passe généralement inaperçue sur les pelouses, contrairement à ses supportrices qui fournissent près de 92% des images des magazines et journaux télévisées pendant la durée de la compétition.


Comment reconnaître un joueur suédois ?
Le joueur suédois est énervant, car il est grand et beau, même s’il abuse des Krisprolls tartinés de graisse de renne. Il porte en revanche une tenue jaune et bleu pour le moins burlesque qui résulte vraisemblablement d’une tradition héritée d’un envahisseur jaloux.

Quel Suédois faut-il surveiller ?
Henrik Larsson, l’attaquant du FC Barcelone, qui prouve qu’on peut avoir près de quarante ans et moins d’embonpoint qu’Eric Cantona.

La stratégie secrète des Suédois
Pour contrecarrer le marquage individuel des équipes adverses, le sélectionneur ne retient que des joueurs qui portent un nom identique, qu’il choisit parmi les trois seuls patronymes officiellement homologués en Suède: Svensson, Larsson et Eriksson. Une technique qui lui permet accessoirement de faire des économies d’échelle sur les flocages de maillot.


Le scénario idéal
Une canicule s’abat sur l’Allemagne pendant un mois. Brûlés au quatrième degré, ressemblant à des clones de Freddy Kruger mâtinés de Niki Lauda, les Suédois terrorisent leurs adversaires, lesquels déclarent systématiquement forfait pour leur offrir le titre mondial.


Le scénario catastrophe
Une vague de froid polaire s’abat sur l’Allemagne pendant un mois. Dans un remake inattendu de Rasta Rocket, Trinité et Tobago inflige un cinglant 8-0 aux Suédois qui élimine ces derniers de la compétition au goal-average.
Partager

La Coupe du monde 2006


2007-07-10

Mourir ensemble

Bouteille - Il y a un an, le Mondial et la carrière de Zidane s'achevaient. Relisons à froid ce que nous écrivions à chaud, comme: "Dimanche soir, ce n'est pas le plus fort qui a gagné, c'est encore le football".


2006-07-17

Coupe du monde 2006 : la rétro en ligne

Pour ceux qui ont raté le début, le milieu ou la fin ou pour tout revivre, voici une sélection des articles indispensables mis en ligne depuis deux mois.


Jean-Patrick Sacdefiel
2006-07-17

Panne décence

En guise de vengeance sur la perfide Italie, nous mettons en ligne la Chronique de Jean-Patrick Sacdefiel du numéro de juin, dans laquelle le chroniqueur exprimait son aversion pour une certaine publicité huileuse – et révélait aussi un pan caché de sa vie sexuelle...


>> tous les épisodes du thème "La Coupe du monde 2006"

Sur le fil

RT @rcosmidis: Article sur Pogba, son rôle et ses progrès à MU https://t.co/eG0rigGXs9 Même si c'est devenu à la mode de le trouver moyen (…

RT @VuduBancPodcast: NOUVEAU #LOSC #Bielsa #PSG #FCGB #GIrondins #OGCN #Valencia 📻🎙️⚽️ Saison 3, Episode 15 : Départ de Bielsa et Foire aux…

RT @JeuneGuillou: Un tiers des matches de Ligue des champions se finissent par trois buts d'écart au moins. Tu parles d'un spectacle.. http…

Les Cahiers sur Twitter