auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> déconnerie

Ennui et brouillard

> article précédent

La Gazette de la L1 : 18e journée

> article précédent

Le mythique Barcelone-Kiev 93

Goal Line Technology, la comédie de l'année

La GLT de GoalControl, prestataire de la L1, apporte du spectacle dans un registre inattendu. Et puisque la Ligue veut faire durer la comédie, apprécions-la à sa juste valeur. 

Partager

 

Ce n'est pas encore la catastrophe ultime, mais ce n'est pas passé loin. On a failli voir le premier "but GLT", entièrement inventé par une technologie encore récemment présentée comme quasi infaillible. Une nouvelle fois, les arbitres ont dû invalider les indications confuses et erronées de la Goal Line Technology.

 

Mais comme la LFP a décidé de maintenir le dispositif (en faisant les gros yeux pour la troisième fois), il reste une chance d'assister à cet événement. Jusqu'à présent, les arbitres français, bien que considérés comme nuls, ne l'ont pas été assez pour se laisser abuser et commettre une erreur tragi-comique.

 

 

 

 

En attendant, malgré l'accumulation des bugs, la Ligue a donc aval(is)é l'ultime excuse de son prestataire: après la couleur du maillot du gardien et les drapeaux qui s'agitent intempestivement, voilà la luminosité de l'éclairage par LED. Sachant que le graphisme du ballon ou la brume peuvent également perturber cette délicate technologie, on se demande dans quelles conditions elle peut fonctionner convenablement.

 

Il faut en tout cas saluer la dernière salve de GoalControl sur cette formidable séquence de Troyes-Amiens. D'abord un déclenchement erroné provoquant d'abord la validation du but par l'arbitre, puis dix interminables minutes de confusion aboutissant à la décision inverse. So long pour la fiabilité et l'instantanéité de la GLT.

 

Cerise sur le gâteau, la fourniture d'une animation manifestement erronée elle aussi, avec un ballon placé côté cour alors que les images vidéo le montrent côté jardin (tout avait commencé avec une approximation de ce genre lors de OM-OL la saison dernière). Difficile, désormais, de douter du caractère très virtuel de cette animation "3D", dont on a appris cet été qu'elle pouvait être produite "manuellement".

 

 

 

 

Ce que l'on sait des échanges entre les officiels et les techniciens ajoute une touche burlesque à la séquence: informations contradictoires, communication difficile car ils ne parlent qu'allemand, coupure de son. On imagine la panique dans le car-régie ("Gunther, c'est encore eux qui appellent. Éteins les lumières et détruis ta carte SIM, DÉTRUIS TA CARTE SIM GUNTHER!").

 

Lors d'un incident précédent, le prestataire n'avait pas été en mesure de fournir image et animation au réalisateur. Les techniciens avaient perdu les images.
Enquêteur : Comment avez-vous perdu les images ?
Technicien : Un ours brun a fait irruption dans le car-régie. Il a tranché les câbles avec ses griffes et s'est emparé des disques durs avant de partir.
Enquêteur : …
Technicien : Oui, c'est vraiment pas de chance.

 

Génie du néoarbitrage contemporain, on va donc étudier à la vidéo les décisions de la GLT pour voir si, par hasard, elle ne se serait pas trompée. Une jolie mise en abîme que l'on devrait prolonger par l'arbitrage vidéo des propos consternants tenus sur l'arbitrage par les joueurs, entraîneurs, dirigeants, commentateurs et consultants.

 

Car l'épisode a incidemment été l'occasion de vérifier le calamiteux niveau de réflexion sur l'arbitrage en France, au gré d'un débat sur le plateau du Canal Football Club ou d'un édito qui se prend les pieds dans sa propre argumentation. En particulier, la persistance de la sempiternelle assimilation entre la GLT et l'arbitrage vidéo continue de donner lieu à des arguments absurdes et de dissimuler les conséquences de la "VAR"… 

 

Lire aussi l'article de L'Équipe: "Autopsie du fiasco de la goal-line technology".

 

Partager

> du même auteur

1998 à zéro

Les règles et l'arbitrage


Jérôme Latta
2018-08-21

Le football ne rattrape plus son temps perdu

Une Balle dans le pied - Coups francs, corners, touches ou penalties engloutissent les minutes, le temps de jeu effectif est à la baisse et le temps additionnel loin du compte: il est urgent de rétablir de la discipline chronométrique.


Jérôme Latta
2018-07-21

Une Coupe du monde sous VAR

Une Balle dans le pied – Durant ce Mondial russe transformé en laboratoire de l'arbitrage vidéo, la VAR a semblé disparaître des écrans. Sans cesser de poser des problèmes. 


2018-07-03

"Double peine": comment sanctionner les joueurs qui annulent des buts ?

Une Balle dans le pied – Alors que tout le monde réclamait la suppression de la "double peine", tout le monde a semblé la regretter quand Jörgensen a échappé à l'expulsion lors de Croatie-Danemark.


>> tous les épisodes du thème "Les règles et l'arbitrage"

Sur le fil

RT @JeuneGuillou: L’enquête sur le trucage supposé du match PSG-Etoile rouge de Belgrade est au point mort. Le club serbe a déposé une plai…

Pour Raheem Sterling, les "différences de traitement" par les médias, selon que l’on soit blanc ou noir, conduisent… https://t.co/9VQNQ85LNb

RT @ma2thieud: Analyse intéressante des @cahiersdufoot de la redistribution des "indemnisations" aux clubs par la @fifa après la #CoupeDuMo…

Les Cahiers sur Twitter