auteur
Christophe Kuchly


Dé-Manager aussi connu sous le nom de Radek Bejbl. Écrit pour l'AFP et dans La Voix du Nord.


Du même auteur

> article suivant

Dernier carré

> article précédent

Revue de stress #76

Griezmann-Gameiro, le cadeau de Simeone

Alors que Didier Deschamps doit composer son équipe en associant des "étrangers", Griezmann et Gameiro perfectionnent déjà leur complémentarité dans l'Atlético de Diego Simeone. Une chance inestimable pour les Bleus.

Partager

 

Ce n'est plus un secret depuis longtemps: une partie des bons résultats espagnols et italiens reposent (ou ont reposé) sur la force du FC Barcelone et de la Juventus. La force, ou plutôt le style de jeu, les habitudes auxquelles le reste du groupe n'a eu qu'à adhérer. La réussite du Portugal à l'Euro doit beaucoup au Sporting, dont plusieurs éléments de base se sont intégrés au onze après la phase de poule. Et en France? Personne ne se côtoie à l'année, la plupart des joueurs étant dans des grands clubs mais pas les mêmes. À moins que le PSG ne recrute français, ou que ses jeunes Tricolores ne fassent leur trou en sélection, les automatismes attendront. Sauf en attaque...

 

 

 

 

Et si, dans deux ans, l'impossibilité pour l'Atlético Madrid de signer Diego Costa offrait indirectement une Coupe du monde à la France? Oui, on s'avance beaucoup trop. Mais la venue de Kévin Gameiro à la place de l'Espagnol change beaucoup de choses. Désormais associés en permanence en club, Gameiro et Antoine Griezmann, qui ont en plus l'avantage d'être de bons potes, commencent à trouver des repères. Du second, on attend uniquement qu'il maintienne son niveau, ce qui est pour l'instant le cas. Mais la progression de l'ancien Lorientais dans le jeu est bluffante.

 

Plus de jeu

Face à la Bulgarie, on l'a vu faire les bons appels, les bons décrochages, les bonnes combinaisons… et surtout presser. Sans forcément être accompagné par le bloc d'ailleurs, ce qui est rarement utile quand l'adversaire sait relancer, mais l'a beaucoup été contre des défenseurs limités techniquement. Le boulot entamé avec Unai Emery se poursuit avec Diego Simeone: pressing et efforts, en complémentarité avec l'autre attaquant. Ingrate, cette partie du métier consistant à sprinter répétitivement vers l'avant a amené indirectement le but de Griezmann, et surtout permis de récupérer beaucoup de ballons sans que les partenaires ne s'épuisent.

 

De Gameiro, il ne faudra pas attendre des merveilles à la finition: très en réussite hier, il a un déchet considérable depuis le début de la saison, et pourrait facilement avoir cinq ou six buts de plus au compteur. Il est en revanche devenu un excellent partenaire, en témoignent ses trois passes décisives en Liga et multiples titularisations. Et c'est ça qui devrait grandement profiter à l'équipe de France: en plus de mettre sa star dans les meilleures conditions pour briller, aligner cette paire devant permet de proposer plus de jeu au sol sans lui faire perdre en agressivité et en intensité, au contraire.

 

Karim Benzema est un très bon joueur, mais les questions sur son absence deviendront de plus en plus rares si Gameiro s'affirme. Aligner la paire titulaire de l'un des trois ou quatre meilleurs clubs du monde est un luxe. Rien que pour le bonheur d'écrire cette phrase, merci Simeone.

 

LIRE AUSSI : FRANCE-BULGARIE - LES BLEUS TROUVENT LE POINT GG
 

Partager

> sur le même thème

Les Bleus trouvent le point GG

> Dossier

Les Bleus

Les Bleus


Philippe Rodier
2018-07-18

Deschamps, le sens de l'histoire

Au terme d’une Coupe du monde durant laquelle l’équipe de France s’est muée en une machine clinique, les Bleus se sont adjugé une seconde étoile. Le triomphe d'une génération et d’un sélectionneur qui savait où il l'emmenait.


2018-07-16

Deschamp’s Eleven

Une folle finale, des Bleus battants, un titre sur le toit du monde. Pour toucher sa deuxième étoile, l'équipe de France a pris l'eau avant de faire tomber l'orage sur la Croatie: l'épilogue improbable d'une Coupe du monde hors-catégorie. 


2018-07-11

Les Bleus ne laissent rien au Hazard

En demi, l'équipe de France n'a pas fait les choses à moitié face à une Belgique brillante mais neutralisée. • Tours de force • La nalyse • Les gars • Vu du forum. 


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"

Sur le fil

RT @ButterflAym: Article de U10 sur Valeri Lobanovski, entraîneur révolutionnaire soviétique. Il est notamment à l'origine de l'éclosion de…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Gerland à la détente

aujourd'hui à 11h34 - syle : J'imagine que le club ne doit pas en faire une question d'argent, l'enjeu étant justement... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 11h32 - Dinopatou : Marius Taujourd'hui à 11h00Pas intéressé, la dernière fois qu'on a essayé, le type s'est fait... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 11h29 - hulumerlu : Idem pour winter sleep. J'imagine que le cinéma doit encore amplifier l'impact et la beauté des... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 11h21 - Marius T : Dino Diniaujourd'hui à 11h18Il n’y a pas que des vrais gentils qui jouent au faux méchants... >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 11h14 - George Worst : Le précurseur était Jean-Marc Rodolphe, dans les années 2000-2005 >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 10h47 - Gouff : Palencia c'est sans option d'achat par contre... faut pas qu'il soit trop trop bon non plus. >>


Bréviaire

aujourd'hui à 10h06 - JauneLierre : Arsène hic"Wenger en «cure de désintoxication»" (lequipe.fr) >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 09h38 - Pascal Amateur : Lu, en effet, mais il y a une quinzaine d'années - et j'avoue n'en avoir pas retenu grand-chose.... >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 09h25 - Belmondo Bizarro : Le rapport avec Bernardo c'est qu'on a plein de bons joueurs de L1 qui partent chaque année, et... >>


O TéFéCé

aujourd'hui à 09h14 - Maurice Eculé : Oui Bostock a été meilleur en fin de match, quand le milieu adverse a largement baissé le pied,... >>


Les brèves

Il est des nô-ôtres !

"Guingamp : Eboa Eboa prolonge." (lequipe.fr)

Souici 2

"ASSE : Souici vers un nouveau prêt." (lequipe.fr)

Speed dating

"Kylian Mbappé : pas de temps pour les filles." (femmeactuelle.fr)
Mbappé, court toujours.

Gaolin Soccer

“Chine : le superbe retourné de Gao Lin." (lequipe.fr)

Franche Sibérie

"Un policier russe aux Pussy Riot : 'Parfois, je regrette 1937'." (lemonde.fr)