auteur
Arno P-E

 

Ancien chroniqueur sur PSGMAG.NET, et supporter du Paris Saint-Germain. Étonnant, non?


Du même auteur

> article précédent

Divine comédie

> article précédent

2012 : le top 12 des Cahiers

In bed with le PSG : R. F.

Il n'y a pas que les joueurs qui deviennent un peu barges avec le nouveau PSG: les journalistes qui suivent le club aussi sont fragiles.

Partager

Ce coup-là je le tiens. Le scoop. MON scoop. Enfin c'est mon tour. Ah! Ils s'étaient bien foutus de moi, Bérard et Sévérac, quand ils ont su qui le journal envoyait à Doha couvrir le stage d'hiver du PSG. Eh bien ils rigoleront moins quand ils se seront pris mon article de ce matin dans la gueule!

 

Les bonnes blagues. Allez Ronan, va passer un réveillon au Qatar. Tu verras, en mode Palermo, sans alcool la bite est plus molle. Pars suivre deux entraînements par jour à la longue vue. Et tente de nous livrer quelques news du groupe avec ça! Oui, ça les a fait marrer. Oui, je les ai subis, ces crétins de joueurs... "Léonardo il m'a dit de rien dire". "Léonardo il trouve que c'est pas le bon moment pour parler". Quelle bande de moutons. Surtout, ne rien faire sans autorisation. Protéger leurs petites fesses, voilà tout ce à quoi ils pensent. Et la presse? Et le journaliste? Rien! Moi, logiquement, j'ai un article à pondre par jour. Ils y réfléchissent à ça?

 

 

 

 

Quel stage de merde. Il y a de quoi vous rendre dingue! Je me bats pour tenter de trouver le moindre axe de travail, un truc pas déjà écrit cent fois, et résultat? Paye l'exclu: la conférence de presse de Lucas Moura. Ouais... Suivie par cinquante mecs en même temps que moi. Youpi... Et en prime, concours du sourire mielleux dans le parterre. Juste au cas où il resterait un poste à pourvoir sur BeIn... Un ramassis de fayots. À croire que je suis le seul à vouloir à tout prix faire mon travail. Tous les autres me dégoûtent. Même Touboul passe son temps à mettre des photos de vacances idéales sur Twitter. Ne manquerait plus que le texte de carte postale. Mon séjour à Doha se passe bien, il fait beau, et je n'arrive pas à prendre un seul cliché qui soit net. C'est le plus beau pays du monde, j'espère qu'ils m'embaucheront l'année prochaine. Faites des bisous à Mémée, je pense souvent à elle, moi aussi j'ai la tremblote.

 

J'ai tout tenté pour essayer de me montrer intéressant. J'ai tout pensé : organisation, logique de travail... Mais que vouliez-vous que je fasse avec un pauvre match amical contre une équipe montée pour l'émission best of du réveillon "les 100 meilleurs joueurs de L1, saison 2002/03"? Rien! Marrez-vous, chambrez-moi par mail, aussi... Bon sang, j'en ai été réduit à pondre un article sur les femmes des joueurs venues assister à un entraînement. Un article avec comme intertitre "Safari en Jeep et promenades à dos de chameau". J'ai écrit ça, moi. Safari en Jeep et promenades à dos de chameau! Et tout le monde l'a lu!

 

Après, le rédac' chef me reproche d'avoir déconné? Je voulais juste une petite exclu, moi! Je la méritais cette exclu. Je fais mon travail! Alors évidemment, l'article sur le départ de Bodmer, c'est un loupé. Mais il était obligé de démentir dans la journée lui, aussi? Ils me beuglent dessus: t'as merdé sur la conclusion, t'as merdé sur la conclusion... C'est facile d'être contre moi par téléphone. Elle est parfaite ma conclusion: "À 30 ans, il cherche désormais à rebondir dans un autre club français dès le mercato de janvier et l’a fait savoir aux dirigeants du PSG". Ça aurait très bien pu se passer comme ça! C'était tellement logique. Il aurait fallu mettre au conditionnel ils me disent tous. Mais non. Je suis certain que ça aurait dû se passer comme ça. C'était solide. Oui! J'étais sûr. Si Bodmer avait un minimum réfléchi c'est comme ça que ça se serait passé. Sauf que non. Moi je réfléchis beaucoup. J'y pense. Et pourtant, qui passe encore pour un con? Ronan. Le petit Breton. Encore Ronan.

 

Bodmer l'a fait exprès. Évident. Tout le monde se fout de sa gueule au petit Breton... Oui... Ah, on l'envoie mater le cul des chamelles des joueurs le Breton. Ils sont tous contre lui! Mais hier il est revenu avec le scoop. Il va vous fermer vos gueules le Breton, pauvres Parisiens! Parce que c'est Ronan qui l'a rencontré le gars au turban. Oui. Comme ça. Il a réfléchi, beaucoup, et il l'a trouvé. À Doha. Il faisait chaud. Un turban blanc. Lui il avait l'air de savoir. Ou alors c'était une fille? La source a tout dit à Ronan. Tout ce à quoi Ronan avait pensé! Tout... Alors Ronan avait raison. Ronan l'a écrit son article. Sûr. Son scoop. Un turban blanc comme ils ont tous. Sur la tête? Elles se ressemblent toutes. Il aurait pu être avec eux. C'est tellement logique. Pour Ronan. Elle aurait dû être l'und'entreeux.

 

Maintenant c'est sonscoop. À lui. C'est sûr les rails. Il l'a écrit. Et on verra bien si ce coup-là, il y aura un démenti. Ah! Parce que c'est du solide. Il a écrit ça Ronan: "Selon un membre de la famille souveraine, rencontrée à Doha en marge du stage de reprise, ce projet est bien sûr les rails. «Leprince veut absolument que Mourinho et Ronaldo soient au PSG l’année prochaine, explique cette source. C’est le moment ou jamais pour les faire venir à Paris»."
 

Partager

> du même auteur

Paris avant Ibrahimovic

In bed with le PSG


Arno P-E
2013-12-23

In Bed With le PSG : E. L.

Reprise des voyages intérieurs chez les joueurs du PSG. Cette fois, auprès d'un Ezequiel qui n'est pas encore prophète en ce pays.


Arno P-E
2013-04-10

In Bed with le PSG : B. M.

Quelles pensées bouillonnent sous le crâne de Blaise Matuidi, buteur-égalisateur au terme d'un match dont il ne verra pas le retour?


Arno P-E
2013-03-29

In Bed With le PSG : S. A.

Grand témoin du PSG qui change, Sylvain Armand ne veut plus rien rater. Et lui sait que Paris-Barcelone n'est qu'un match aller.


>> tous les épisodes de la série "In bed with le PSG"

Sur le fil

Un jour, tu fais un logo parodique des @girondins. 15 ans plus tard, tu le retrouves sur une écharpe en Espagne… (v… https://t.co/L2tcXF6qZq

RT @OncleFredo: Une partie de l'histoire du syndicalisme chez les footballeurs. Dans les grandes lignes. D'autres épisodes à venir... #Clas…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Les jaunes, héros zen

aujourd'hui à 07h07 - Toni Turek : Liste des avant-centres par transfermarkt : Emiliano SalaKalifa CoulibalyMajeed WarisKolbeinn... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 06h47 - Toni Turek : J'avais le pseudo, mais je ne connaissais pas le K1000 du poste d'axgtd. (SocRaïtes > "ce forum ET... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 03h46 - Lucho Gonzealaise : Tu penses à qui, pour ces recrues ? Des mecs suffisamment forts pour vous faire passer un cap,... >>


Sport et santé

aujourd'hui à 02h20 - Run : C'est normal de se sentir plus fatigue quand on court moins vite ? J'ai pas de rythme, j'ai... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 02h10 - Aristofan : Run, j'ai baillé du premier au dernier épisode de cette série grandiloquente qui s'écroule sous... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 00h30 - Pierro : KoolKireg21/08/2018 à 21h29Comme promis, voici quelques images des terrains : La... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 00h14 - Flo Riant Sans Son : @ thevikingDig est vraiment bien foutu même s'il est peut reluisant pour les groupes qu'ilmet en... >>


Oh mon maillot

aujourd'hui à 00h05 - Run : J'aime bien moi. C'est les couleurs du club, que le design soit different, pourquoi pas ?Je prefere... >>


En Vert et contre tout

21/08/2018 à 23h59 - poiuyt : Danishos Dynamitosaujourd'hui à 16h45De... d'Ilan ?-----------Qui lui meme n'était qu'un... >>


Scapulaire conditionné

21/08/2018 à 23h27 - dugamaniac : A cet instant, on en est à se demander sur les internet si le futur coach de Bordeaux ce ne... >>


Les brèves

Il est des nô-ôtres !

"Guingamp : Eboa Eboa prolonge." (lequipe.fr)

Souici 2

"ASSE : Souici vers un nouveau prêt." (lequipe.fr)

Speed dating

"Kylian Mbappé : pas de temps pour les filles." (femmeactuelle.fr)
Mbappé, court toujours.

Gaolin Soccer

“Chine : le superbe retourné de Gao Lin." (lequipe.fr)

Franche Sibérie

"Un policier russe aux Pussy Riot : 'Parfois, je regrette 1937'." (lemonde.fr)