auteur
Gilles Juan

 

Footballeur du dimanche et philosophe de comptoir. @Gilles_Juan


Du même auteur

> article suivant

Trente-cinq

> article précédent

La lettre de Noël de Fred Thiriez

Jaune comme un ballon

Le ballon officiel de la Ligue 1 est jaune. Demandons-nous quelles peuvent être les raisons de ce choix, si c'en est un.

Partager


Pays de la cirrhose, la France a toujours entretenu avec la couleur jaune des rapports difficiles. Plus que toutes les autres cultures occidentales, la France n’a longtemps accordé à la couleur préférée des enfants (portée d’ailleurs par le lapin du métro qui ne doit pas laisser ses mains sinon il va se faire pincer très fort) que des symboliques négatives. Le jaune a tous les attributs de l’infamie. Le traître est habillé en jaune. Le cocu est habillé en jaune. Judas portait des vêtements jaunes (dans les représentations du Moyen Âge, pas dans la Bible elle-même). On marquait la maison des faux monnayeurs de jaune. Jaune aussi, l’étoile pour les Juifs condamnés à la déportation.

 


La concurrence du doré

Bien sûr, chaque couleur a des connotations péjoratives (même la pureté blanche a son côté obscur, par exemple si elle est portée en cagoule pointue), mais le jaune, explique l’historien des couleurs Michel Pastoureau [1], a malheureusement pour lui toujours souffert de la concurrence déloyale du doré, de l’or qui brille, éblouit, séduit, et qui a réquisitionné les valeurs positives (chaleur, lumière, puissance, etc.). Le jaune a conservé toutes les mauvaises, et habille donc les menteurs, les apatrides et les félons depuis le Moyen Âge (les mauvaises langues diront qu’on distingue aujourd’hui encore le plus dopé des cyclistes du tour de France grâce au jaune). Pour couronner le tout, voilà que l’orange squatte désormais les symboliques énergisantes que le jaune aurait dû récupérer (même les salons UV, supposés signaler le soleil, privilégient les orangés).

 

 

 

 

D’où vient, alors, que la Ligue du football professionnel nous a sorti un ballon jaune pour cette saison? Eh bien, de l’influence des cultures non occidentales. Et comment cette influence s’est-elle exercée, lentement mais sûrement? Eh bien, par le sport. Depuis que le journal L’Auto a réussi son coup de pub en imposant le maillot jaune, le sport n’a cessé de plébisciter cette couleur (engouement sans doute inauguré par son soi-disant statut de couleur fondamentale, de couleur "primaire" – peut-être aussi par l’électricité). Porté par les cultures africaines et sud-américaines, qui ne partagent pas nos péjoratives connotations occidentales, affiché sur leurs drapeaux, revendiqué par nombre de leurs équipes de foot, le jaune (un jaune franc, dense, moins acide que le jaune citron) est aujourd’hui réhabilité, progressivement devenu symbole de joie, de chaleur, de fête. Couleur exotique, elle bénéficie incontestablement des vertus positives du métissage. On ne porte encore guère de jaune en soirée, plutôt rares sont les voitures jaunes (lorsqu’elles le sont, c’est justement pour se démarquer), mais le maillot du Brésil fait aujourd’hui rêver tous les occidentaux.

 

 


Signé par Daniel Bravo

La Ligue a-t-elle donc fort bien senti le coup? Moi qui ai grandi à Nice, je n’ai eu à jouer qu’une seule fois sous la neige avec un ballon jaune. J’ai le souvenir net d’une sensation singulière, exotique en effet, séduisante sur le coup. J’avais alors acheté un ballon jaune – et j’avais gaspillé mon maigre argent de poche: très vite j’avais repris mon bon vieux ballon blanc signé par Daniel Bravo, ayant le sentiment qu’on le voyait mieux, que c’était plus confortable, et même, au final, plus élégant. Étais-je alors prisonnier d’un déterminisme culturel aveuglant qui me fermait à l’innovation? Les avancées scientifiques qui ont sûrement orienté la Ligue vers le choix d’un ballon jaune justifient-elles finalement ma première impression?

 

Je ne doute pas qu’on se soit interrogé consciencieusement, à partir d’analyses appliquées de la "perception", phénomène à la fois biologique et culturel, et qu’on se soit posé la question fondamentale, la seule qui justifie un tel bouleversement des codes: quelle couleur sera mieux distinguée sur fond vert? Par les joueurs, mais aussi par les téléspectateurs (sans doute, à leurs yeux, par ces derniers en priorité, d’ailleurs)? Sur fond vert, et sur fond polychromatique lors des corners, centres, chandelles du stoppeur, etc.? Voyons ce que nous dit le site de la Ligue, LFP.fr: "Cette nouvelle édition reprend des couleurs vives dans un esprit moderne et dynamique afin d’électriser la deuxième partie de championnat sur la route du titre de champion."

 

Pathétique.
 

[1] Le petit livre des couleurs.
 

Partager

> sur le même thème

Nicole éradique le football

Cultures football


Kireg
2019-11-03

Trente-cinq

Dure limite que la limite d'âge quand on joue au football. D'autant qu'on ne la franchit que progressivement, symptôme après symptôme.


La parole à la défense
2019-10-25

Les postes du rugby expliqués aux footballeurs

Crossover œcuménique – Poste par poste (en incluant celui de Christian Jeanpierre), mettons en parallèle les onze et les quinze. 


Nicolas Tessier
2019-10-09

Fautes ! (de langage)

Exercice – Les footballeurs sont accusés de maltraiter la langue, mais avec quoi peut-on mesurer cette maltraitance? Exploration des "(sic)" qui marquent leurs fautes. 


>> tous les épisodes du thème "Cultures football"


Le forum

Dans le haut du panier

17/11/2019 à 23h56 - lyes : A l'instant le dernier ballon au buzzer de Marcus Smart, un petit floater qui rebondit puis reste... >>


Toujours Bleus

17/11/2019 à 23h51 - Hal 9000 : Alors pour préciser, en fait Pologne et PB ne peuvent pas nous passer devant à moins de gagner... >>


Foot et politique

17/11/2019 à 23h45 - Tricky : suppdebastilleaujourd'hui à 18h46@tricky tu fréquentes de drôles d'endroit.———-C’est mon... >>


L'empire d'essence

17/11/2019 à 23h26 - Mevatlav Ekraspeck : Signalons les derniers tours de roue en NASCAR, en ce moment même.Les 4 finalistes sont dans le... >>


Marinette et ses copines

17/11/2019 à 22h47 - CHR$ : La 9e journée de D1 était l'occasion du match au sommet entre l'OL et le PSG, remporté par les... >>


Stades ultimes

17/11/2019 à 22h22 - liquido : L'incroyable feuilleton du stade de Bruxelles a été pas mal commenté sur le fil belge. >>


Sport et santé

17/11/2019 à 22h00 - Moravcik dans les prés : Merci ! J'irai voir. >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

17/11/2019 à 21h12 - la menace Chantôme : Monstrueux, ce Tsitsipas. J'aime particulièrement voir avec quel brio il arrive à faire des coups... >>


Espoirs, des bleus et des verts

17/11/2019 à 21h03 - Giresse au bout de mes rêves : Coup du chapeau parfait d'ailleurs.. Pied gauche, pied droite et une tête plongeante pour finir >>


Le fil prono

17/11/2019 à 18h28 - Easy Sider : Coty Week 11Jets@Redskins 17-13Jaguars@Colts 17-21Bills@Dolphins 21-17Cowboys@Lions... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)