auteur
Ilf-Eddine alias Raspou

Du même auteur

> article précédent

L1 :: J1 :: la Gazette de poche

> article précédent

Les notes de Robert : Marseille-Caen

L'anonymat du talent double

Les joueurs d'exception - Alors que la France s'apprête à affronter la Norvège, rendons hommage à l'un des génies méconnus du 20e siècle, international de football et grand maître aux échecs.

Partager

Pour son numéro de novembre 2048, la revue Europe-Échecs consacra sans surprise sa couverture à la nouvelle qui venait d'affliger les amateurs du noble jeu: le décès à quatre-vingt-cinq ans de Garry Kimovitch Kasparov, treizième champion du monde de la discipline. "Le Roi est mort": ce titre barrait la Une, au-dessus d'un portrait de Kasparov, jeune, assis à la table de jeu, mains serrées sur les oreilles dans sa pose caractéristique, avec ce regard de concentration rageuse qui le rendait si impressionnant pour ses adversaires.

Le dossier spécial comportait plus de trente pages retraçant la carrière du champion: son enfance à Bakou, la précocité de son talent, sa formation à l'école Botvinnik, ses premiers succès, son titre de champion du monde junior, ses nombreux matches contre Karpov, ses dizaines de victoires en tournoi, ses vingt années de domination sur les échecs mondiaux. Etait donnée également une sélection de ses meilleures parties, analysées par de forts Grands Maîtres, mettant en lumière les ressorts de son style agressif et ses multiples apports à la théorie des ouvertures. D'autres aspects étaient enfin abordés, qu'il s'agisse de ses engagements politiques ou de ses mariages à répétition. Le tout était illustré de nombreuses photographies.

*
*    *


Dans ce même numéro, Europe-Échecs publiait l'entrefilet suivant:
"Le Grand Maître international norvégien Simen Agdestein s'est éteint à Oslo le 15 septembre 2048 à l'âge de quatre-vingt-un ans. Il fut sept fois champion de Norvège entre 1982 et 2005, ainsi que vice-champion du monde junior en 1986. Il participa plusieurs fois aux championnats du monde par équipe avec la Norvège. Il fut l'un des premiers entraîneurs du futur champion du monde Magnus Carlsen".

*
*    *


La Une du journal L'Équipe en date du 16 septembre 2048 titrait sur trois colonnes: "Adieu Zizou". La veille, en effet, le footballeur Zinédine Zidane s'était éteint des suites d'une longue maladie – il avait soixante-seize ans.
L'état de l'ancien capitaine des Bleus étant depuis longtemps critique, le quotidien sportif avait préparé à l'avance nécrologie et hommage. En première page, une grande photographie de Zidane brandissant la Coupe du monde gagnée en 1998. En pages intérieures, son palmarès, son itinéraire depuis ses débuts cannois jusqu'à ses années au Real Madrid, ses triomphes en club comme en sélection. Des encarts sur ses matchs les plus importants, des photos de ses buts les plus beaux, des statistiques, l'avis d'experts décortiquant son jeu. En contrepoint, une analyse de sa personnalité complexe, de son caractère sanguin lui ayant valu de finir sa carrière sur une expulsion en finale de Coupe du monde, mais également de l'attachement que les Français lui témoignaient, le plaçant en tête du classement des personnalités qu'ils préféraient.
Ce furent au total dix pleines pages qui furent consacrées à la disparition de Zidane.

*
*    *
 
agdestein_double.jpg


Dans ce même numéro de L'Équipe, il n'y eut pas un mot sur le décès de Simen Agdestein. Pas plus dans le numéro suivant du bi-hebdomadaire France-Football. Même les rubriques sportives de la presse norvégienne ne relayèrent pas cette information, alors que la mort de Zidane y fut largement évoquée.
Seul le site Internet du FC Lyn Oslo rappela que Simen Agdestein avait porté les couleurs de ce club de 1984 à 1992, disputant une centaine de matches, inscrivant plus de quarante buts et contribuant à la montée de l'équipe en première division... Et qu'en 1988, cet attaquant puissant fut retenu pour jouer avec sa sélection nationale, avec laquelle il disputa huit matches, marquant un but, affrontant de grandes nations comme l'Italie ou la France, avant qu'une rupture des ligaments croisés du genou ne le contraigne à mettre un terme à sa carrière de manière prématurée, à moins de vingt-cinq ans.

*
*    *


Une foule immense se pressa à Moscou aux obsèques de Garry Kasparov, à Marseille à celles de Zinédine Zidane, sous l'œil d'innombrables caméras de télévision, sous les commentaires de dizaines d'envoyés spéciaux. Simen Agdestein fut enterré dans la discrétion d'une douleur familiale, accompagné une dernière fois par ses amis et ses proches. Un seul journaliste fit le déplacement; il publia quelques jours plus tard, dans un hebdomadaire norvégien confidentiel, un portrait de celui qui, unique en son cas, avait été en même temps Grand maître international d'échecs et footballeur professionnel, conciliant l'exigence des deux disciplines, représentant son pays dans chacune d'elle. Il conclut son article en notant que, après la blessure l'ayant empêché de continuer le football, Simen Agdestein régressa également aux échecs, mettant près de dix ans à retrouver le niveau qui avait été le sien.

Partager

> sur le même thème

Ain't No Grave...

> du même auteur

Les cinq petits cochons (3)

Les joueurs d'exception


Richard N
2020-05-05

Dixie Dean, une légende anglaise

Les joueurs d’exception – Le cliché de l’avant-centre anglais doté d’une détente phénoménale et d’un coup de boule fatal doit beaucoup à Dixie Dean, attaquant d’Everton de l'entre-deux-guerres. 


Christophe Zemmour
2020-03-31

La place de San Marco

Il y a presque vingt-cinq ans, Marco van Basten mettait, à contrecœur, un terme à une carrière qui en fit un des plus grands avant-centres de l'histoire.


Christophe Zemmour
2015-05-05

Gianluigi Buffon : revoir Berlin...

Il manque encore la Ligue des champions à Gianluigi Buffon. La conquérir enfin cette année, à Berlin, lieu de son plus grand couronnement, accomplirait encore davantage la carrière du portier italien et en particulier son histoire avec la Vieille Dame.


>> tous les épisodes de la série "Les joueurs d'exception"

Le forum

Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 00h22 - cocobeloeil : Ha si y a Pelé et même Zizou, si j'ai bien tout pigé.Pas Platoche, il semble... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 00h12 - Classico : Disons que "racisme", employé comme tu le fais, n'est plus le simple mot du dictionnaire, dont on... >>


La L1, saison 2020/2021

06/06/2020 à 23h41 - Di Meco : Pour préciser, d'après les "Directives sur les principes de qualification pour les compétitions... >>


Paris est magique

06/06/2020 à 22h56 - Marqueuh : Effectivement le fait qu'il soit issu du sérail joue beaucoup pour le capital affectif.Ca me... >>


Manger (autre chose que) la feuille

06/06/2020 à 22h51 - Marqueuh : Le mieux est de faire une croûte à base de farine, beurre et noix de cajou légèrement mixées... >>


Festival de CAN

06/06/2020 à 21h30 - suppdebastille : La Chine fait partie de la "communauté internationale"? >>


Etoiles et toiles

06/06/2020 à 21h27 - José-Mickaël : Jah fête et aime dorer Anne> **Oscar**, d'Edouard MolinaroC'est le film qui m'a réconcilié avec... >>


Bréviaire

06/06/2020 à 20h48 - Tonton Danijel : RavioMénez party"Jérémy Ménez : «Quand Carlo Ancelotti vient à tes barbecues...»"... >>


CDF sound system

06/06/2020 à 20h45 - maDoudou Makhosa-Cisse : Ne sois pas si sérieux Le génie, et ne lançons pas un débat sur l'importance d'INXS dans les... >>


Le fil éclectique

06/06/2020 à 18h41 - Charterhouse11 : Alors grand merci à Ou j'ai mis le sommaire, beltramaxi, MarcoVanPasteque, Dédie mon Stück, Di... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)