auteur
Jamel Attal

Du même auteur

L'arbitre, coupable idéal

Après quelques jours de compétition, les arbitres sont devenus les accusés d’un prévisible procès, victimes expiatoires des incohérences des dirigeants du foot international et d’un lynchage devenu habituel.
Partager
Nous avions exprimé il y a quelque temps la crainte que l’application soudaine et en plein Mondial de la règle-sanctionnant-le-tacle-par-derrière-d’un-carton-rouge ne vienne perturber la compétition. Peu avant celle-ci, un ultime briefing arbitral en avait limité l’application, déclenchant aujourd’hui la grande colère de Sepp Blatter, l’initiateur de la mesure, et de Michel Platini. Les techniciens et les joueurs, satisfaits que leurs repères ne soient pas brouillés en cette période cruciale, en furent rassurés. Ainsi limitée, il semble que cette mesure ait quand-même eu un effet dissuasif assez bénéfique puisque l’esprit général est bon pour l’instant. On peut seulement regretter (mais pas s’étonner) que les premiers à en faire les frais soient les petits pays de football comme la Corée du Sud ou la Jamaïque.

Le malentendu vient du fait que cette nouvelle disposition, dont le principe est très louable, ne peut atteindre son véritable objectif : interdire les gestes défensifs mettant en danger l’intégrité physique des joueurs. Le tacle par derrière n’en est qu’une variété, un peu plus facile à identifier que les autres. Mais on a déjà pu constater dans ce Mondial que les fautes ayant cette gravité n’ont pas cette seule forme. Et les exemples accablants des agressions non sanctionnées par le rouge sur Baggio ou Ronaldo — des joueurs dont la Coupe du monde ne peut se passer et que les arbitres doivent justement protéger — témoignent des carences de la seule qualification du “tacle par derrière“. Même l’excuse d’une faute “involontaire“ ne peut être retenue: si un geste blesse ou risque de blesser l’adversaire, il doit être sanctionné. Il revient aux joueurs de réduire leur engagement dans les duels de telle sorte que ce risque inacceptable soit minimisé. C’est en fait tout le barème des sanctions qu’il faut rehausser, et pour que les arbitres bénéficient de plus d’autorité il fallait plutôt penser à réformer en profondeur l’arbitrage.

L’amélioration des conditions de jeu dépend en effet de la responsabilisation des arbitres, qui ne peut être obtenue à coups de mots d’ordre et de menaces d’expulsion pour ceux qui n’appliquent pas les consignes. L’intervention de Platini les place à nouveau dans la pire position, celle des coupables unanimement désignés par la foule, les joueurs, les entraîneurs, les médias et les dirigeants eux-mêmes. Ces derniers n’ont jamais initié de réflexion sur la démarche à suivre, ni déterminé de politique pour faire changer les choses. Après une longue et très prenante campagne électorale pour la présidence de la FIFA, ces messieurs sont aujourd’hui contraints à improviser des mesures d’urgence qui suscitent des divergences dans leurs propres rangs. Dans la confusion des instructions contradictoires et sous la menace d’une expulsion, on peut douter que la sérénité des arbitres soit absolue: l’ironie veut qu’ils soient les seuls à être arbitrés par la vidéo!

Après le jeudi noir des cartons rouges, les craintes exposées ici furent hélas confirmées, et Platini dut assez piteusement revenir sur ses propos. Ça n’empêchera pas d’intenses et inutiles polémiques sur telle ou telle décision. Il faut — malheureusement — accepter les conditions d’arbitrage actuelles, en évitant que des gesticulations politiques ne viennent aggraver les carences et en préparant l’avenir, pas la prochaine élection.

Partager
>> aucune réaction

La Coupe du monde 1998


K14
2003-05-12

Le bûcher des inanités

En écho à notre article sur le procès intenté à Aimé Jacquet par L'Équipe (1998, une plaie encore ouverte), un lecteur monte à la tribune pour plaider la cause du quotidien sportif, injustement victime de nos foudres…


La rédaction
2003-04-28

1998, une plaie encore ouverte

Aimé Jacquet est poursuivi par L'Équipe pour "injures publiques". Cette démarche navrante rouvre un dossier jamais complètement refermé…


La rédaction, canal historique
2002-05-26

La Rétro 1998

Nous avons récemment entré dans la base l'essentiel des articles de la première saison des Cahiers (décembre 97 / juin 98). Voilà l'occasion de les survoler ou de se replonger dans l'ambiance de la Coupe du monde 1998 avec une petite sélection thématique…


>> tous les épisodes du thème "La Coupe du monde 1998"

Le forum

CDF sound system

aujourd'hui à 18h43 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Triste semaine pour la musique angolaise qui perd Waldemar Bastos, puis Carlos Burity.Très triste... >>


Manette football club

aujourd'hui à 18h35 - A la gloire de Coco Michel : Tetris a 4 boutons. >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 18h29 - Run : Ferrari veut de la "clarite et de la transparence" dans le jugement de RP. Hilarant. Ces quelques... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 18h24 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Tiens c'est marrant, vous parlez de taxe carbone alors que justement dans le dernier pour la... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 18h11 - M le Mendy : 2Bal 2Nainggolanaujourd'hui à 16h50Et le Critérium qui passe au col du Marais...je me tâtais à... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 17h47 - le petit prince : Merci Toni. Je le laisse. >>


Le fil prono

aujourd'hui à 17h42 - fireflyonthewater : MIL-ORL 4-1TOR-BKN 4-0BOS-PHI 4-2MIA-IND 4-2LAL-POR // LAL-MEM 4-3 4-0LAC-DAL 4-1DEN-UTA 4-3OKC-HOU... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 17h05 - syle : Non mais Ajroudi...Le mec, McCouille porte carrément plainte contre lui, personne ne le calcule,... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 16h37 - AKK, rends tes sets : My bad ! En effet...Ça n’enlève pas que, malgré leur niveau de jeu, ils ne pourront rien faire... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 16h37 - Le Meilleur est le Pires : L'amour Durixaujourd'hui à 14h02Il me semble quela mesure est réciproque. Et pourquoi les... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)