auteur
Compilé par Julien Tomas

Du même auteur

> déconnerie

Femmes à balles

> article suivant

Trente-cinq

> article précédent

Le carton de Larqué

> article précédent

Vermeils du monde

La Dream Team de la Coupe du monde

Sur le forum, des lecteurs des Cahiers se sont pris à composer leur équipe de rêve du Mondial. Nous déclinons toute responsabilité quant à l'absence d'Iniesta.
Partager
dreamteam_CM2010.jpg

Eduardo, le gardien portugais du Sporting Braga, a sauvé la baraque plus d'une fois avant d'encaisser un but, son seul but, face à l'Espagne, où il sauve une première fois contre Villa et est malheureux sur la reprise. En plus, on aime bien sa trogne, il ressemble à un Ibère dans Astérix.

Philipp Lahm est le taulier de l'équipe allemande, avec qui il est toujours au niveau dans les grandes compétitions depuis 2006. Une permanence au haut niveau qui devrait en faire un joueur surveillé. On a pourtant l'impression qu'il constitue toujours la principale erreur des adversaires allemands, l'Angleterre comme l'Argentine n'ont rien fait pour bloquer son couloir. Sa performance est d'autant plus impressionnante qu'on le connaissait excellent à droite et qu'on le retrouve peut-être meilleur à gauche, au point qu'on a hésité à mettre deux Lahm sur les côtés, pour avoir plus de tranchant.

Gerard Piqué est doué d'une qualité de relance supérieure et n'hésite pas à monter balle au pied pour apporter le surnombre à son milieu de terrain. Défensivement, il a fait du Piqué, et un peu de judo.

Juan, impressionnant de puissance physique et de maitrise technique, défendant toujours debout, a éclaboussé la Coupe du monde de sa classe et de son élégance. Seul truc énervant à son sujet, la tendance des commentateurs à l'appeler "Rouanne".

Fábio Coentrão, le jeune arrière gauche du Benfica, est la grande révélation de cette Coupe du monde. Très bon défensivement, présent offensivement grâce à sa technique très sûre, on retiendra autant la solidité dont il a fait preuve pour défendre devant les Drogba, Torres ou Robinho que la qualité de ses débordements, dribbles et centres. On ne regrettera que ses choix capillaires, qui en font le digne successeur du peu regretté Abel Xavier.

Thomas Müller emporte sans conteste le titre de révélation de la saison après avoir confirmé durant ce mois de compétition son remarquable niveau. Qui ne se tiendrait pas au courant des choses du ballon ne pourrait croire qu'il n'a que vingt ans et qu'il jouait en Regionalliga la saison dernière. Son jeu symbolise celui de son équipe, à la fois simple, instinctif, collectif, combatif, spectaculaire... et efficace par dessus le marché.

Comment faire une dream team sans Xavi ? Tous les ballons qu'il touche sont bonifiés, sa lecture du jeu lui permet de savoir quand orienter le jeu et quand déséquilibrer le bloc adverse. À croire que le poste de milieu relayeur a été inventé pour lui.

Bastian Schweinsteiger, placé plus bas qu'en 2006, a fait étalage d'un volume de jeu et d'une technique qui le place bien au-dessus de tous les adversaires qu'il a croisés au cours de ce Mondial. Devant, derrière, à droite, à gauche, il est au centre de tous les mouvements allemands. Et en plus, Angela Merkel l'adore.

Sneijder. Le cerveau d'une équipe Oranje qui en a parfois manqué. Positionné derrière les attaquants, il est le premier défenseur de son équipe, marque, fait marquer et possède un sens du collectif et du geste juste qui en ont fait le chef d'orchestre des Pays-Bas.

David Villa a été le détonateur et le sauveur d'une équipe espagnole bien heureuse de pouvoir compter sur un tel joueur pour débloquer des parties maitrisées au cours desquels il ne manquait que les buts. On salive d'avance en songeant à sa saison prochaine au Barça avec la même animation derrière lui, Messi en plus... Sa qualité technique sur les frappes de balles est sans concurrence aujourd'hui.

Miroslav Klose ne peut que susciter l'admiration pour sa régularité en Coupe du monde. Grand buteur, combinant sens du placement, maitrise technique, jeu de tête performant et combativité, sa performance est d'autant plus remarquable qu'elle arrive après une saison en club décevante.


Les remplaçants
Ils ont aussi réussi leur Coupe du monde et ils méritent d'être cités...

Vincent Enyeama, fidèle au poste depuis 2002, fait toujours bonne impression dans les cages des Super Eagles.

Carlos Salcido, aussi à l'aise offensivement qu'un ailier, a fait forte impression sur le flanc gauche de la défense mexicaine.

Maicon, comme à l'Inter, s'est senti comme dans un poisson dans l'eau dans le système de Dunga, qui semblait être cousu main pour lui permettre de faire valoir ses qualités, tant offensives que défensives.

Arne Friedrich sortait d'une saison galère avec le Herta Berlin, lanterne rouge de Bundesliga, son club depuis 2002, avec lequel il compte quelques 250 apparitions en équipe première. Il a pourtant justifié la confiance accordée par Joakim Low.

Andrés Iniesta. Quoi? Seulement sur le banc? Ben oui.

Mark Van Bommel, le joueur qu'il faut détester, n'en est pas moins joué un rôle majeur dans la réussite des Pays-Bas auxquels il a fait profiter de son placement, de sa science du jeu (de l'antijeu?) et de son sens tectique. On aurait ainsi donné beaucoup pour trouver un joueur français avec le dixième de son engagement. On le prend aussi pour éviter qu'il se retrouve dans l'équipe d'en face.

Keisuke Honda a séduit par son altruisme, ses qualités techniques et son efficacité sur coups de pied arrêtés.

Diego Forlan, meilleur joueur de la compétition pour la FIFA, reste sur le banc de notre équipe de rêve. Pourtant, on a aimé le "numéro 24" de la Celeste, à la fois 8, 7 et 9 pour son intelligence de jeu et son sens du but. Si l'Uruguay a réussi une si grande Coupe du monde, c'est principalement grâce à lui.

> La Nightmare team de la Coupe du monde

Merci à eux pour leurs commentaires : Alain Delon? Non Alain Deroin, DarkZem13, gurney, Hal 9000, la touguesh, Lucarelli, Lucho Gonzealaise, Modeste Lebanni, Number Juan, Pan Bagnat, Papin Jour Pape toujours, Tonton Danijel, Zaratinga.
Partager

> sur le même thème

La crise du star-system

La Coupe du monde 2010


Christophe Kuchly
2014-03-31

Coupe du monde 2010, refaisons l'histoire

Uchronie – Imaginons ce qui se serait passé si le cours du Mondial sud-africain n'avait pas été infléchi par… le clash Anelka-Domenech, la main de Suarez et le penalty de Cardozo. 


Jérôme Latta
2010-09-27

Feuilles mortes

Samedi, L'Équipe Mag a livré des extraits d'un livre des éditions L'Équipe sur la une à scandale de L'Équipe. Ou quand l'autopromo rejoint l'autojustification.


Jérôme Latta
2010-08-09

Anelka d'espèce

Premier rebelle de Knysna et dernier en date à avoir chargé Domenech, Nicolas Anelka a surtout témoigné contre lui-même.


>> tous les épisodes du thème "La Coupe du monde 2010"


Le forum

Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 09h07 - Utaka Souley : Je suis là. Mais je suis mauvais à ce jeu. >>


Foot et politique

aujourd'hui à 09h07 - Utaka Souley : Mata a riaujourd'hui à 01h12Utaka Souleyaujourd'hui à 00h59Il n'est probablement question que de... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 09h06 - CHR$ : Il est probable que Garcia soit plutôt un bon entraîneur : que ce soit à Dijon, au Mans, à... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 08h15 - Franco Bas résilles : C'est du moldave, et même du gagaouze... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 07h55 - kelly : Et de 8, malgré Tatum à 1/18 ce soir. Toujours pas vu un match donc je ne commenterai pas plus la... >>


Espoirs, des bleus et des verts

aujourd'hui à 01h08 - Gouffran direct : Italia - Braziouuu.2 hymnes qui commencent par une partie instrumentale et enchaînent avec des... >>


Messages de service

11/11/2019 à 23h56 - Manx Martin : Le numéro 4 paraîtra, si la campagne réussit, en mai 2020. Tu recevras donc la revue à ce... >>


L'empire d'essence

11/11/2019 à 23h53 - Perrin flirt avec toi : Toto ne sera pas du déplacement à Interlagos. L'écurie n'ayant plus rien à jouer, il préfère... >>


Le fil dont vous êtes le héros

11/11/2019 à 23h44 - pipige : Ah oui j'ai vu ça ! La FIDE est sympa de sortir cette nouvelle pile au moment du match entre MVL... >>


Paris est magique

11/11/2019 à 23h20 - la menace Chantôme : Le problème avec lui pour l'instant, c'est pas tant ce qu'il « sait » faire que ce qu'il fait... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)