auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #127

> article précédent

Le dribble de Toni Kroos

> article précédent

Revue de stress #125

La Gazette de la L1 : 15e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


Amiens SC 2
- 1 Dijon FCO
RC Strasbourg Alsace 0 - 0 SM Caen
Girondins de Bordeaux 3 - 0 AS Saint-Étienne
Angers SCO 1 - 2 Stade Rennais FC
EA Guingamp 0 - 0 Montpellier Hérault SC
Olympique Lyonnais 1 - 2 LOSC
FC Metz 0 - 3 Olympique de Marseille
FC Nantes 1
- 0 AS Monaco
Toulouse FC 1 - 2 OGC Nice
Paris Saint-Germain 2
- 0 ESTAC Troyes

 

 

 

Le Classement en relief

Il est toujours là, disponible pour sept championnats. Et ses bouts s'éloignent.

  

 

 

 

 

 

Les gestes

Le une-deux en une touche de balle entre Frédéric Sammaritano et Kwon Chang-Hoon suivi de la frappe instantanée du Coréen, qui envoie le ballon hors de portée de Régis Gurtner, le tout à la vitesse de l'éclair.

 

La roulette d'Ivan Santini pour s'ouvrir le chemin du but après une petite boulette de Bingourou Kamara, finalement sauvé par son poteau.

 

Le jeu collectif d'Amiens: Christophe Pélissier démontre qu'on peut jouer le maintien avec d'autres méthodes que le bus dans la surface.

 

Le missile de Malcom qui, certes, bénéficie du marquage plus qu'élastique de la défense stéphanoise.

 

Le grand pont d’Alexandre Mendy sur Florentin Pogba et la minasse en demi-volée dans le petit filet de Stéphane Ruffier.

 

L'autre minasse, de dernière minute cette fois, de Lucas Lima qui offre la victoire à Nantes.

 

Le sauvetage miraculeux du bout du pied gauche du Dijonnais Oussama Haddadi, qui suffit tout juste à détourner le tir de Lacina Traoré hors du cadre. L’attaquant avait pourtant tout tenté avec un dribble "hommage à Cheick Diabaté".

 

La diagonale de quarante mètres parfaite de Marcelo dans le dos de la défense lilloise et dans la course de Memphis...

 

 

 

La pire contre-attaque.

 

 

 

 


Les antigestes

...que le Néerlandais parvient à contrôler avant d'expédier le ballon largement au-dessus à bout portant.

 

La sortie de Mike Maignan boxant de l'air et profitant à Mariano.

 

Le tacle semelle en avant de Dante, pourtant averti quelques minutes plus tôt et logiquement expulsé.

 

Quelques jours après Max-Alain Gradel, le nouveau penalty mou, mal placé et repoussé du TFC, cette fois l'œuvre de Jimmy Durmaz.

 

Le cauchemar de Nicolas Basin face à Florian Thauvin, lui aussi décisif, mais sur deux pertes de balle malheureuses.

 

Le coup d'envoi messin. Tiré deux fois car Fallou Diagne est parti trop tôt. L'intérêt semblant être l'effet de surprise, le tenter deux fois de suite, pour deux résultats approximatifs est… surprenant?

 

 


 

 

Le match qu'il ne fallait pas rater

Un nouveau dauphin, grâce à sa victoire par trois buts d’écarts, inscrits de fort belle manière qui plus est, il y avait un match à ne pas manquer ce week-end! Petit florilège pour faire parler l’imaginaire avant un résumé vidéo:

 

Le contrôle de balle de Luiz Gustavo, si parfait qu'il n'a presque plus rien à faire ensuite pour marquer.

 

Le festival de Florian Thauvin, qui fait tout sur le premier but marseillais, et est à l'origine des deux autres.

 

Le troisième but marseillais avec une-deux Hiroki Sakai-Florian Thauvin suivi d'une remise du Japonais pour Lucas Ocampos seul devant le but.

 

La papinade réussie de Florent Mollet mais droit sur Steve Mandanda.

 

 

 

  

 

 

 

Les minutes

La minute "euphémisme" du Messin Florent Mollet:
"C'est compliqué en ce moment." (lequipe.fr)

 

La minute "Je me comprends" de Pascal Dupraz:
"Peut-être que dans notre camp nous avons des traîtres, et le premier des traîtres c'est le coach." (conférence de presse)

 

La minute "Professeur Choron" de Pascal Dupraz:
"On s'est fait hara-kiri." (lequipe.fr)

 

La minute "Martoni" de Christophe Pélissier:
"Mes joueurs m'ont bluffé." (lequipe.fr)

 

La minute "La Centrale" de Marco Verratti:
"Difficile de trouver des espaces" (lequipe.fr)

 

 

 

 

"M. le directeur de Pôle emploi, avant de m'engager avec vous, j'aurais besoin de quelques informations sur votre organigramme."  

 

 

 

 

Les observations en vrac

Cette saison, le ventre mou compte dix-huit clubs.

 

Rennes, Lille, Nice: cette journée en semaine permet aux poissards du week-end de changer les habitudes. C'est dire le niveau de Metz...

 

Au point où ils en sont, tout ce que les Messins risquent, c'est Pascal Dupraz.

 

Si le PSG décide de ne plus jouer en Ligue 1 et que Metz remporte tous ses matches, les Lorrains passeront devant au mois de mars.

 

Bordeaux-Sainté, c’est un peu l’allégorie du mec qui arrive aux urgences avec une jambe cassée et qui a pour voisin quelqu’un avec une double fracture ouverte.

 

Leur course à distance aux records et aux places dans les livres d'histoire continue pour Metz et Tours, qui creusera le plus profondément?

 

Toulouse était donc en supériorité numérique, menait 1-0 face à Nice, et obtint alors un penalty pour doubler le score. La suite va vous surprendre.

 

Le Stade Malherbe aurait peut-être pu trouver une manière plus discrète pour se débarrasser d'Ismaël Diomandé.

 

 

 

 

Le championnat à l'envers

Des confirmations, des déceptions, c'est le lot de cette quinzième journée du championnat à l'envers.

 

Le leader étant solidement accroché en tête du classement, il n'y avait aucun risque de constater un changement à cet endroit-là, sauf pour Metz à perdre un peu de son avance en cas de contre-performance. Mais non, dès le coup d'envoi, les Grenats ont choisi de montrer qu'ils étaient bien décidés à ne rien lâcher face à de pâles Marseillais, dont les espoirs qu'ils avaient laissé entrevoir en début de championnat semblent désormais bien loin, eux qui pointent à présent à une place de relégable direct en LdC (pas la prestigieuse Ligue des Cahiers, l'autre LdC, l'infamante).

 

Metz mène un rythme infernal qui n'a, depuis le retour de la L1 à vingt clubs, été dépassé que par le Grenoble 2009/10, alors titulaire de trois points au même stade de la saison. L'Estac 2015/16 en comptait déjà cinq et Arles-Avignon 2010/11 en comptait six, c'est dire l'ampleur de la performance! Le record de dix-huit points à la trente-huitième journée établi par l'Estac 2015/16, que l'on pensait voir inscrit pour longtemps sur les tablettes, est-il en danger?

 

Derrière le leader, Lille a perdu sa place de dauphin par la conjonction de sa propre défaillance sur la pelouse du Formidable Outil (c) et de la grande forme actuelle d'Angevins qui avaient su se faire oublier jusqu'à présent. On ne les avait ainsit pas vraiment vu venir avant qu'ils n’enchaînent les bons résultats depuis cinq journées, ne concédant que deux points face à des concurrents directs, Strasbourg et Guingamp. Cette fois, ce sont des Rennais en perte de vitesse qui ont fait les frais de la détermination des hommes de Stéphane Moulin.

 

Sur la troisième marche du podium, on retrouve donc les Lillois, qui partagent la place avec Strasbourg, à égalité de point et de différence de buts. Sans ce malheureux point perdu à domicile, les Alsaciens auraient pu prétendre à la place de dauphin derrière leur intouchable "ennemi" héréditaire. Sinon pour la première place, on voit bien que le championnat à l'envers offre une lutte homérique, au moins pour les places d'honneur.

 

 

 

 

Les mots croisés

 

Horizontalement:
1. Club de la Paillade.
2. Désigne un jongleur / Club suisse auquel manque un a.
3. Joueuses quasi Sud-africaines.
4. Ajoutez un L et un nom bulgare et vous tomberez sur un bourreau / Suit zine ( à l’envers) / La terrible fin du FC Mons.
5. Le grand club du Limbourg / Au JO le foot est une ép…. .
6. On y va pour ses clubs.
7. Enceinte Nationale / Doit dix millions au Lokomotiv / À gauche d’Escudé.
8. Regen chinois sur Football Manager / Suit lug .
9. Belge passé par Lille.
10. Ils sont vingt en Ligue 1.

 

Verticalement:
1. Champion de France actuel.
2. Défenseur argentin.
3. Cancer du financement du sport.
4. Surnom de sélection / Milieu droit du légendaire Dukla Prague / Numéro R.
5. Gamin argentin / Niçois (à l’envers).
6. E1 allemand / Milieu de Getafe / Accompagne nola.
7. Division italienne (à l’envers) / Milieu droit du Racing.
8. Bien meilleur qu’Olivier Aton.
9. Prénom d’Irlandais / Début du palmarès de la Coupe du monde / Absent de la prochaine Coupe du monde (à l’envers).
10. Club d’Eredivisie sans son H.
11. Pas d’éliminatoire pour lui depuis deux ans / Passions d’agents.

 

La réponse est ici.

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

 

 

 

Merci à Alain Delon? Non Alain Deroin., Di Meco, Dinopatou, Gouffran direct, L’homme bus, lotbur, Mama, Rama & Papa Yade, Mevatlav Ekraspeck, Mik Mortsllak, Moravcik dans les prés, revlog, Tonton Danijel pour leurs contributions. Le championnat à l'envers est de Portnaouac, les mots croisés de Parkduprince, la compilation de AKK rends tes sets et les lucarnes sont de Gouffran direct et de vertigo.

  

Partager

> sur le même thème

La Gazette de la L1 : 14e journée

Le championnat de France


Alex Lagazette
2017-12-13

La Gazette de la L1 : 17e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Le match qu'il ne fallait pas raterLes minutes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Alexandre Lagazette
2017-12-06

La Gazette de la L1 : 16e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Le match qu'il ne fallait pas raterLes minutes • Les observations • Les mots croisés • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Christophe Kuchly
2017-12-04

Chroniques bielsiennes : Clap de fin

La direction du LOSC a tranché. Après la barrière lors du premier affrontement entre Amiens et Lille, c'est la tête de l'entraîneur argentin qui est tombée. Dans le Nord, même si le volet judiciaire reste à régler, la page est déjà tournée.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Sur le fil

RT @SachaDahan: Le dessin parfait de Faro, ce matin dans L'Equipe ce matin. https://t.co/YCnXMHhl2l

RT @CKuchly: Si vous êtes dans le coin et que vous voulez acheter "Les entraîneurs révolutionnaires" et/ou vous le faire dédicacer, parler…

RT @MaximeGoldbaum: Matchs truqués en Turquie : le jeu trouble de Gianni Infantino https://t.co/7YDHY9Qm8A

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Adolphe un mec

"Un scandaleux tifo à la gloire d'Hitler." (football.fr)

Fanchone week

"Dupraz : 'Dix mannequins toulousains sur la pelouse'." (lequipe.fr)


Lâche investigation

"Pierre Ménès tacle Elise Lucet." (20 minutes)

Gerrard Majax

"L'excuse magique de Steven Gerrard." (lequipe.fr)

Retour au lycée

"Messi : une première en quatre ans." (sports.fr)