auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article suivant

La fausse joie de l'expulsé

> article précédent

Perte sèche

La Gazette de la L1 : 21e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


LOSC 2 - 1 Amiens SC
Paris Saint-Germain 9 - 0 EA Guingamp
AS Monaco 1 - 5 RC Strasbourg Alsace
Nîmes Olympique 0 - 1 Toulouse FC
Stade de Reims 1 - 1 OGC Nice
Stade Rennais FC 0 - 0 Montpellier Hérault SC
Angers SCO 1 - 0 FC Nantes
SM Caen 0 - 1 Olympique de Marseille
Girondins de Bordeaux 1
- 0 Dijon FCO
AS Saint-Etienne 1 - 2 Olympique Lyonnais

 

 

 

Le Classement en relief

 

 

  

 

Les gestes

Le premier des neuf buts de Paris contre Guingamp, d'un sombrero de Neymar sur son défenseur avant de marquer.

 

La feinte de Samuel Kalu pour déborder un Dijonnais et centrer pour la tour de contrôle Andreas Cornelius... à ras de terre où personne ne l'attend!

 

Éric Bedouet qui aligne quatre attaquants pour submerger la défense dijonnaise et s'imposer 1-0.

 

La clairvoyance de Ludovic Ajorque qui, après avoir récupéré le ballon dans la surface monégasque, revient en arrière pour chercher un partenaire démarqué au lieu d'aller tenter sa chance tout seul.

 

Un geste peut en cacher un autre: la frappe en pleine lucarne d'Ibrahima Sissoko qui s'ensuit.

 

Le centre "joue-la comme Beckham" de Kenny Lala sur la tête de Ludovic Ajorque.

 

Les deux centres à la Sagnol du latéral lyonnais Léo Dubois. Des services parfaits pour l'avant-centre, délivrées sans réel débordement. Moussa Dembélé reprendra victorieusement le plus difficile des deux pour donner la victoire aux siens dans un derby animé.

 

Les doubles-arrêts spectaculaires et décisifs de Ludovic Butelle et Anthony Lopes.

 

 

 

 

 

 

Reconversion insolite pour Ibrahima Bakayoko,
devenu brancardier en Ligue 1.  

 

 

 

 

 

Les antigestes

Les deux défenseurs de Guingamp, qui lèvent le bras pour demander un hors-jeu inexistant tout en regardant Neymar jongler puis marquer.

 

La course effrénée du chat noir qui poursuit Monaco depuis le mois d'août.

 

La tête carrée de Moussa Dembélé sur l’avant-dernière occasion du derby, sorte de brouillon de la dernière occasion du match.

 

Les coups, taquets et semelles dijonnaises tout le long du match. Inutiles, car les Girondins savent très bien hacher le jeu par eux-mêmes, messieurs.

 

La performance fantomatique du pauvre François Kamano, qui a clairement la tête ailleurs.

 

Cédric Yambéré qui s'est rappelé aux mauvais souvenirs du maigre public bordelais. Mauvais gestes, tacles ratés, carton jaune, provocation, la coupe est pleine.

 

Les cinq joueurs niçois qui se précipitent vers l'arbitre pour réclamer un penalty après une main rémoise, alors que le ballon est encore en jeu dans la surface.

 

L'assistance-vidéo qui fait annuler un joli but rémois pour un hors-jeu de la chaussure de Pablo Chavarria.

 

Le quatuor de joueurs monégasques qui regardent sans intervenir Ludovic Ajorque s'approcher de leur surface et marquer le quatrième but alsacien d'une belle frappe.

 

La passe en retrait de Rolando vers Steve Mandanda complètement ratée et interceptée par Enzo Crivelli, qui pousse trop le ballon et percute le gardien marseillais en tentant de le récupérer.

 

 

 

 

 

Les observations

Quinze buts sur vingt-sept (soit 55,55 %) marqués dans seulement deux matches sur dix. La Ligue 1 avait-elle déjà vécu une journée aussi déséquilibrée?

 

Une journée de tous les records pour le championnat à l'envers avec un duo de tête qui se surpasse.

 

Au bout d'un moment, il va falloir regarder les choses en face: les poursuivants sont-ils vraiment de taille à maintenir un quelconque suspense au-delà du mois de mars?

 

Lorsque deux joueurs réalisent un triplé dans le même match, qui repart avec le ballon du match?

 

 

 

 

Les mots croisés

 

Horizontalement:
1. Meilleur buteur croate à la Coupe du monde.
2. Manu caennais pas terminé / Formation des Papillons lors de la dernière finale de l'Euro.
3. Ballon d'Or ayant entraîné les Îles Féroé et le Luxembourg.
4. Dix-neuf saisons à Chelsea / Il y a le jeu avec un ballon et le jeu.
5. Milieu de Lens / Benarbia / Ville du club de l'AS Verbroedering sans fin.
6. Fussball und Sportverein / Joueur vietnamien sans son h final.
7. N'organise pas de tournoi de tennis ballon / Milieu de douzième mois.
8. Vêtement d’entraîneur (à l'envers) / Milieu excentré de l'Ararat.
9. Premier Ballon d'Or Italien.

 

Verticalement:
1. Premier double Ballon d'Or.
2. Représentant du foot picard / Un Olympique.
3. Vannes Olympique Morbihan Racing / Seule sa main est connue.
4. Araujo mal prononcé mais c'est pas si mal (à l'envers) / Ancien diffuseur suisse.
5. Joueur portugais passé par City et Monaco.
6. Amavi côté droit.
7. Celles de L'Équipe par exemple / Club havrais sans A.
8. Cet Argentin a un surnom issu d'un manga japonais.
9. La fin de Frédéric Née / Déjà deux podiums du Ballon d'Or pour ce jeune attaquant.
10. Ballon d'Or néerlandais incomplet.  
 

La réponse est ici.

 

 

 

 

Le championnat à l'envers

Que dire après un tel week-end? On va être honnête, dans des moments tels que ceux-là, difficile de ne pas se contenter de mettre les résultats des deux leaders en laissant les lecteurs rêver. 5-1 d'un côté, 9-0 de l'autre: si ce ne sont pas des coups de poing sur la table, cela y ressemble fortement. Bien sûr, Caen, Amiens et Dijon, qui semblent être les seuls encore dans la course, ont encore des raisons d'y croire. Mais qui peut atteindre les cimes à la manière des Monégasques et Guingampais?

 

Jocelyn Gourvennec, le mage breton, avait pourtant le triomphe modeste après la démonstration contre le PSG; "J'ai eu le sentiment de voir une équipe de Gambardella contre une équipe de Ligue 1", confia-t-il en conférence de presse, mettant l'accent sur la jeunesse et l'enthousiasme de sa formation. Laquelle, qui garde un point de marge son l'ASM, en a sans doute acquis un deuxième en soignant son goal-average.

 

Malgré un mercato de tous les dangers, où le manque d'expérience d'un Cesc Fabregas pourrait par exemple déstabiliser le groupe, les hommes de Thierry Henry continuent à jouer dans la cour des grands. Sérieux défensivement et mettant une intensité de tous les instants dans les duels, ils ont aussi su faire quelques gestes de classe, comme ce dribble de l'Espagnol dans sa surface. Une confiance inébranlable qui poussa même le technicien à râler sur Kenny Lala, accusé de gagner du temps. Et oui, quand on est dans une telle forme, chaque minute compte, et la différence de buts pourrait bien s'avérer primordiale...

 

 

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

 

 

Merci à balashov22, De Gaulle Volant, Françoise Jallet-Maurice, Gouffran direct, PCarnehan, Mama, Rama & Papa Yade, Mik Mortsllak pour leurs contributions. La compilation est de AKK rends tes sets, les mots croisés de parkduprince et les lucarnes est de Rolfes Reus.

  

 

Il est sorti, faites-le entrer chez vous

 

Présentation.
Pour le commander ou savoir où le trouver, cliquez.

Partager

> sur le même thème

La Gazette de la L1 : 16e journée

Le championnat de France


Alex Lagazette
2019-02-06

La Gazette de la L1 : 23e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observationsLe championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2019-01-31

La Gazette de la L1 : 22e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2018-12-09

La Gazette de la L1 : 16e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Sur le fil

On vient de retrouver ça dans nos archives. https://t.co/NErSgeCaEs

[vidéodrome] La fausse joie de l’expulsé: ascenseur émotionnel en Pologne - https://t.co/LqNqAHsaSA

RT @SeriousCharly: Rends le @LiberoLyon, @TwitterFrance.

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

De Nuremberg à Pôle Emploi

"Nuremberg vire son entraîneur." (lequipe.fr)

Faut pas des Koné

"Boxing Day en L1, Koné dit non." (maxifoot.fr)

Abstinence

"Fuchs absent trois mois." (lequipe.fr)

Doc Gynéco en public

"Les oreilles écartées par ses gants noirs, Mario Balotelli a ouvert ses écoutilles face aux tribunes de Gaston-Gérard." (lequipe.fr)

Flammengo

"Brésil : incendie meurtrier au centre de formation de football de Flamengo." (rfi.fr)