auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #171

> article suivant

L'invention du consultant

La Gazette de la L1 : 30e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


Stade Rennais FC 0 - 1 Olympique Lyonnais
Olympique de Marseille 2 - 2 Angers SCO
Amiens SC 0 - 0 Girondins de Bordeaux
Dijon FCO 0 - 1 OGC Nice
AS Monaco 0 - 1 SM Caen
FC Nantes 2 - 3 LOSC
Toulouse FC 0 - 1 Paris Saint-Germain
AS Saint-Etienne 2
- 1 Nîmes Olympique
Montpellier Hérault SC 2 - 0 EA Guingamp
RC Strasbourg Alsace 4 - 0 Stade de Reims

 

 

 

Le Classement en relief

 

 

  

 

Les gestes

L'action du but lyonnais avec l'accélération de Tanguy Ndombélé, la passe parfaite et pleine de vista de Bertrand Traoré pour le centre ciselé de Léo Dubois, qui arrive lancé à grande vitesse pour perforer l'arrière-garde rennaise, pour la reprise à bout portant et tout en anticipation et en vivacité de Martin Terrier.

 

La sortie de Ludovic Butelle devant Kevin Strootman, qui sauve le point du nul pour le SCO dans les arrêts de jeu.

 

 

L'arrêt réflexe d'Alphonse Areola à bout portant sur la tête de Christopher Jullien.

 

L'accolade entre Marquinhos et Yaya Sanogo à l'entrée de Thiago Silva signifiant la fin de leur duel direct.

 

La frappe instinctive de Jean-Eudes Aholou côté monégasque, qui ne trouve que la barre d'un Brice Samba à qui tout a souri.

 
 

 

 

 

Les antigestes

Jordan Ferri qui, non seulement glisse sur le ballon devant sa surface, mais de surcroît boxe la balle en direction de son gardien une fois à terre. Le Nîmois n'échappe à l'expulsion que parce que Rémy Cabella en profite pour égaliser.

 

La relance de Jordan Amavi dans les pieds de Jeff Reine-Adelaïde, suivie du tacle d’Adil Rami qui arrache son partenaire, l'attaquant, tout sauf le ballon pour concéder le penalty égalisateur au SCO.

 

La combinaison pied haut/pied haut de Bouna Sarr qui rate la tête du premier Angevin, mais ne rate pas le plexus du second.

 

L'OM qui se dit qu'à 2-0 c'est plié et plie bagages en laissant sur le terrain les sosies de ses titulaires.

 

L’ouverture de la tête d’Adil Rami pour l’attaquant angevin et la perte de balle de Morgan Sanson au milieu, particulière soyeuses.

 

Le match de champion du monde du capitaine Florian Thauvin, à ne pas montrer dans les réunions d’alcooliques anonymes, sous peine de replonger immédiatement.

 

Le raté improbable d’Eric-Maxim Choupo-Moting face au but après l'accélération de Kylian Mbappé et l'arrêt de Baptiste Reynet.

 

Le match de Bordeaux à Amiens.

 

Le sommeil collectif de la défense nantaise pendant sept minutes, avec notamment un troisième but encaissé où Jonathan Bamba était visiblement devenu invisible.

 

 
 

 

Le fantôme de Gregorini sévit encore.

 

 

 

 

Les observations

Le duel entre Hilton et Alexandre Mendy, était un peu la gangrène et le mulet. Avec une prestation remarquable de la momie de La Mosson qui, sans jamais courir, a possédé un adversaire puissant comme un bœuf et habile comme Leboeuf.

 

Zeki Celik, qui n'a finalement pas été sanctionné par la VAR pour une main involontaire dans le temps additionnel, a failli coûter trois penalties côté lillois.

 

Point différence de buts: +14 pour Strasbourg, -7 pour Nice... qui a deux points de plus.

 

 

 

 

Le championnat à l'envers

Est-ce le tournant du championnat ou une simple péripétie? C'est évidemment la question qui est sur toutes les lèvres après le terrible faux pas de Caen à Monaco, d'autant plus difficile à voir venir que la préparation d'avant-match avait été idéale. La démonstration d'esprit collectif impulsée par Rolland Courbis, maître ès communication, n'a visiblement pas infusé auprès des ses joueurs, d'abord tétanisés face à un adversaire pourtant dans le dur depuis quelques semaines, puis incapables de retrouver la réussite qui ne les quittait plus.

 

Il est difficile de faire un parcours sans-faute mais cette équipe semblait si forte que cet échec, en grande partie imputable au gardien Brice Samba, change totalement la donne en haut de tableau. Guingamp, impeccable à Montpellier, repasse ainsi deuxième, tandis que Dijon monte sur le trône. Un succès total pour Antoine Kombouaré, entraîneur dijonnais dont l'ancienne formation continue à surfer sur une dynamique positive. Ne cherchez pas plus loin le grand bonhomme de cette saison...

 

Dijon, qui a fait le minimum syndical contre Nice, a pu compter sur son froid réalisme et la science du contact de Frédéric Sammaritano, qui a habilement su jouer avec les règles. De quoi satisfaire le président Olivier Delcourt, dont les propos, relayés par L'Équipe, vont forcément convaincre les rares supporters qui se demandent encore où va le club. "Je ne regrette pas d'avoir pris la décision de nommer un nouvel entraîneur en janvier. J'ai changé parce que c'était nécessaire (...), il n'y aura pas de nouvelle arrivée pour renforcer le staff." Avec un tel bilan, le contraire aurait été étonnant...

 

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

 

 

Merci à Danishos Dynamitos, De Gaulle Volant, et alors, Gouffran direct, Marius T et Yul rit cramé pour leurs contributions. La compilation est de AKK rends tes sets et la lucarne est de Gouffran direct.

  

 

Il est sorti, faites-le entrer chez vous

 

Présentation.
Pour le commander ou savoir où le trouver, cliquez.

Partager

Le championnat de France


Alex Lagazette
2019-04-17

La Gazette de la L1 : 32e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observationsLe championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2019-04-10

La Gazette de la L1 : 31e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les minutes • Les observationsLe championnat à l'enversVu de Twitter 


Philippe Rodier
2019-04-03

Genesio, Aulas... Y a-t-il (encore) un pilote dans l'avion lyonnais ?

Jean-Michel Aulas semble encore avoir perdu du crédit en annonçant le report de la décision sur l’avenir de son entraîneur. Que reste-t-il désormais à l'OL? Le doute et une fin de saison en apesanteur…


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Sur le fil

Votre exemplaire de la Revue de stress est disponible à l'accueil: https://t.co/NbNn2XhFbS https://t.co/PjWTd2lnl4

RT @RemiBelot: "On ne pourra jamais faire mieux que Van Halen pour une entrée des joueurs sur un terrain de foot. C'est le morceau parfait"…

RT @kivolanov: Petit thread sur les disques sortis sur l'O.M ( ou par des joueurs évoluant au club).

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Bjeurk

"Un maillot collector contre l'Islande." (lequipe.fr)

Décision de Lacour Martial

"La justice refuse le prénom Griezmann Mbappé." (lequipe.fr)

Gastrique Bertrand

"Comment le PSG a digéré ses éliminations." (lequipe.fr)

Flop chef

“L1-Gourvennec : ‘On n’a pas mis les ingrédients’.” (l’équipe.fr)

Ravons plus grand

“De l’ecstasy dans le drapeau du PSG.” (ouest-france.fr)