auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article suivant

Shankly, une utopie socialiste

> article précédent

Ligue des nations : 54 nations army

La Gazette de la L1 : 33e journée

Partager

  

Les résultats de la journée 


Évian Thonon Gaillard FC 2 - 1 SC Bastia
FC Sochaux 2 - 0 Toulouse FC
FC Nantes 1 - 0 EA Guingamp
Lille OSC 1 - 0 Valenciennes FC
Olympique Lyonnais 1 - 0 Paris SG
Stade de Reims 2 - 2 AS Saint-Etienne
Ajaccio AC 1 - 1 Girondins Bordeaux FC
Montpellier HSC 2 - 3 Olympique Marseille
OGC Nice 1 - 2 FC Lorient
Stade Rennais 0 - 1 AS Monaco


 

Le classement en relief


Le grupetto Saint-Étienne-Lyon-Marseille semble un peu trop désuni pour rejoindre Lille, tandis que Sochaux et Valenciennes gardent l'espoir de fair une mauvaise blague à Guigamp... Retrouvez aussi les simulations de fin de championnat (également disponibles pour la Ligue 2 et le National).

 



 

 

Les gestes

 

La parade au poing de Magno Novaes qui enlève de sa lucarne la frappe de Djibril Sidibé.


Le festival de l'infernal autant qu'improbable duo Contout-Ayew.
 

La volée fouettée de l'exter qui fait but deMehdi Mostefa, qui prouve qu’Ajaccio joue pour la beauté du geste.
 

Le lob du pointu de Valbuena à la Mosson, prouesse technique grâce à laquelle le penalty de Bellone à Guadalajala se sent moins seul.
 

L'ouverture dans l'intervalle millimétrée de Toulalan entre trois Rennais qui trouve Rivière pour conclure d'un tacle glissé, croisé et judicieux.


La détente réflexe de Memo Ochoa pour boxer une belle tête de Hoarau.
 

La frappe joga bonita de Jordanbucano Ferrinho.
 

Les quatre superbes parades consécutives, dans les airs et au sol, de Maxime Dupé qui écœure tous les Guingampais au passage.
 

 

 


L'antigeste

 

Le coup de l'épuisette invisible de Fabien Audard.


L'absence de communication entre Sankharé et Yatabaré, qui permet aux Guingampais de rater l'ultime balle d'égalisation.
 

Le marquage de Serge "je me vois parfois plus beau que je ne le suis et laisse cinq mètres d'avance au mec que j'ai au marquage" Aurier sur le but de Contout.
 

L'hommage des Girondins à Michel Pavon avec un refus net de prendre trois points contre qui que ce soit.
 

Le don de ballon de Nikolas Nkoulou à Mbaye Niang pour permettre à Montpellier de revenir au score une première fois.
 

La trahison de Claude Puel par les siens, et notamment par son fils, dont la relance trop risquée est interceptée, pour la victoire lorientaise à la dernière minute.
 

L'enchaînement valenciennois pour transformer un action d'attaque en but pour l'adversaire : contrôle bêtement raté, tacle en retrait dans la course de Kalou, et pour finir déviation sur une frappe a priori peu dangereuse d'Origi.
 

 

 

 


On comprend mieux son départ, maintenant qu'on voit à quel point Clément Chantôme supportait difficilement l'intensité des entrainements du PSG.

 

 

 

Les minutes

 

La minute "bouge pas, je vais te réinventer la règle à la bonne franquette" de Patrice Ferri
"Ah non non, y a pas hors-jeu du tout. Regardez on le voit très bien.
– (Smaïl Bouabdellah) Mais il y a quand même action de jeu, Patrice, Maoulida vient gêner...
– Oui mais il est derrière, Smaïl. Pour faire action de jeu, il faut être sur le ballon. Tandis que Romaric, c'est lui qui la touche, lui il est derrière."
(beIN Sport)

 

 

 

 

Le rébus officiel


Rébus officiel


[Réponse de la dernière fois : Franck Signorino / Franck signe au Rhino]
 

 

 

 

Les observations en vrac

 

Si votre équipe veut un point contre Bordeaux, laissez les Girondins ouvrir la marque et attendez. Ils feront le reste pour vous.


Toulalan est tellement partout qu'il fait même les passes décisives à la place de Moutinho.


Annoncé champion
dès vendredi après la défaite "probable" de Monaco à Rennes et la Victoire "assurée" contre Lyon, le PSG attendra "au moins" deux journées pour rattraper l'OGC Nice au palmarès du championnat de France.
 

Arrêtez de parler d'espoirs de qualification en Ligue des champions pour les Verts. Ils savent très bien que ce serait une catastrophe.
 

33e journée de ligue 1, Romero est toujours invaincu dans la cage monégasque.
 

L'Olympique lyonnais doit statistiquement la moitié de sa réussite à sa politique de formation: 7 des 14 joueurs ayant participé à la victoire contre le PSG ont été formés au club, et depuis le début de la saison, 25 des 49 buts lyonnais (soit 51%) ont été marqués par des joueurs formés au club.
 

Un point arraché de justesse sur trois déplacements en Rhône-Alpes: même hors vacances d'hiver, les Parisiens n'y sont pas les bienvenus.


Plus fort que le choc psychologique après changement d'entraîneur, l'OM invente le choc psychologique de perspective d'arrivée de nouvel entraîneur.


Il faudra expliquer à Brandao que, face au poteau droit, si on ouvre son pied droit pour frapper, le ballon passe à droite du but.
 

Brandao boxing facts (suite) : avant de prendre des vacances bien méritées de quelques semaines, nouvelle victoire avant la limite du Brésilien, par KO technique, sur Kossi Agassa cette fois-ci. 

 

 

 

 

La vidéo de la semaine


Zénon Zadkine met en image la confrontation Lyon-PSG en convoquant Michel Sardou.

 

 

 

 

 

Les images de la semaine


Les statistiques du PSG face à Lyon n'ont toujours pas trouvé où était l'éventuelle crise. (via @JulienStackler).

 

Les journalistes de L'Équipe réfléchissent à la note à attribuer à Javier Pastore (via @garyassouline).

 

En une du prochain numéro de When Saturday Comes, Liverpool et Luis Suarez, surprise de la saison.

 

Le drame d'Hillsborough et sa gestion par la police vue par le dessinateur Dave Brown en 2012 (via @miniboro_dotcom).

 

Alain Finkielkraut signe dans l'équipe de son cœur (via @vivelefeu).

 

 

 

 

L'équipe-type des anagrammes




 

 

 

L'infographie de la semaine

 

Plus exactement, le tableau de la semaine :

top 12 mondial des masses salariales

des clubs de sport professionnels: 7 clubs de foot (4 anglais, 2 espagnols, 1 allemand), contre 3 de basket et 2 de baseball.

 


 

 

 

Le rébus à peu près



 

[Réponse de la dernière fois : Mickaël Tacalfred / Mickaël tacle Alfred] 

 


 

 

 

Le 3-5-2 de Just de La Fontaine


Sprint final


Les fronts sont chauds, les mains sont moites
Car la température monte
Dans la dernière ligne droite


Chacun se rend-il bien compte
Que l’on va peut-être assister
Au succès (contre toute attente)
Du petit second détesté,
De l’émotif, du dilettante:


Jordan Ayew des surfaces renard
Maître sauveur d'Hervé Renard

 

 

 


Dans un univers parallèle, ce José aimerait entraîner une équipe de foot, mais sait bien qu'il en serait incapable.

 


 

 

Les immanquables


La FA a refusé le changement de nom demandé par le propriétaire de Hull City (lagrinta.fr).

 

"We walk alone : le hooliganisme, c'était mieux avant", un texte de Jérôme Reijasse du même tonneau que ceux qu'il a écrits pour les Cahiers (legrigriinternational.com).

 

Benoît Costil revient avec franchise sur son parcours et ses erreurs de jeunesse (francetvsport.fr).

 

Éric Carrière, consultant passionné qui refuse de commenter certains matches pour partir en famille ou faire des foots (20minutes.fr).

 

La méthode utilisée par certains journalistes pour se payer Laurent Blanc après l'élimination contre Chelsea, expliquée par Ramsès Kefi (rue89.nouvelobs.com).

 

Onze supporters parisiens portent plainte pour annulation de billets à Leverkusen (20minutes.fr).

 

beIN Sports dénonce la communication de Canal+ autour des droits sportifs, qualifiée de désinformation (ozap.com).

 

"Guillaume Borne, retour de dépression." Le parcours sineux d'un ancien espoir du Stade Rennais désormais à Vitré (sofoot.com).

 

 

 

 


"La caméra 1 est là et la 2 ici. Donc si je cours dans cette direction, puis me tourne vers la gauche pour chuchoter à l'oreille d'un joueur, il y a 99% de chances que cette image fasse le tour du monde." 

 

 

 

La bonne enseigne


Exclu : Villas-Boas à Paris ! 
 

Bonne enseigne Villas Boas

 


Merci à Di Meco, Freddy, Fugazi, Gouffran direct, JauneLierre, Lucho Gonzealaise, Mama, Rama & Papa Yade, Marius T, Moravcik dans les prés, Nadine Zamorano, Parkduprinc pour leurs contributions. Le rébus officiel est de Paul de Gascoigne, le rébus à peu près d'Étienne, le 3-5-2 de Just de La Fontaine est signé Gilles Juan. Les lucarnes sont issues de l'Alterdiaporama et leurs auteurs sont Il m harcèle de saillies, Gouffran direct et Jus de Nino. La bonne enseigne nous est offerte par Philippe.

 

Partager

> sur le même thème

La Gazette de la L1 : 32e journée

Le championnat de France


Jérôme Latta
2021-01-12

La Ligue 1 est-elle « le championnat le plus déséquilibré au monde » ?

Une Balle dans le pied – C'est ainsi qu'André Villas-Boas a qualifié le championnat de France, mais est-ce fondé, et est-ce spécifique à la L1 ? Petite étude. 


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard Coudrais
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)