auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> déconnerie

Génération ZZ

> article précédent

Bellamy 2007, le swing de Barcelone

> article précédent

Rennes, la victoire aux yeux rouges

La Gazette de la L1 : 34e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


Girondins de Bordeaux 2 - 3 Olympique Lyonnais
Amiens SC 0 - 0 RC Strasbourg Alsace
Angers SCO 1 - 1 Stade de Reims
SM Caen 1 - 0 Dijon FCO
LOSC 5 - 0 Nîmes Olympique
OGC Nice 3 - 0 EA Guingamp
AS Saint-Etienne 2 - 0 Toulouse FC
Olympique de Marseille 1 - 2 FC Nantes
Montpellier Hérault SC 3
- 2 Paris Saint-Germain
Stade Rennais FC 2 - 2 AS Monaco

 

 

 

Le Classement en relief

 

 

  

 

Les gestes

L'abnégation lyonnaise, malgré un mauvais match, mais une envie claire de retourner en C1.

 

Les Bordelais qui continuent d'enrichir les parieurs des CDF.

 

Le doublé rapide de l'indispensable Robert Beric: à vaincre sans Beric, on triomphe sans gloire.

 

L’accélération de Whabi Khazri sur le deuxième but des Verts, avec une feinte de corps au départ pour mettre un défenseur à la rue, un changement de course pour se rendre disponible et un amour de passe pour Robert Beric qui conclut d’un contre-pied.

 

Les multiples parades de Baptiste Reynet face à l'ASSE, dont aucun résumé n'aura montré l'intégralité tant il en a réussies.

 

Ce supporter qui réussit le geste parfait et fait dévisser Max-Alain Gradel sur son penalty...

 

 

 

Le centre précis en première intention et du pied droit de Maxwel Cornet, passant entre Benoit Costil et Pablo avant d'être tranquillement repris par Memphis Depay.

 

Les deux unes-deux consécutifs Nicolas De Préville-Toma Basic puis Nicolas De Préville-Jimmy Briand permettant aux Girondins de remonter une moitié de terrain pour aller marquer le but du 2-1.

 

Le centre trop appuyé de Fayçal Fajr qui se transforme en lob parfait sur Runar Runarsson.

 

Après une récupération et une belle ouverture d'Adrien Tameze, la reprise du gauche en angle fermé de Youcef Atal qui trouve le poteau rentrant guingampais.

 

La reprise de la tête lobée de Jonathan Bamba hors de portée de Paul Bernardoni, après un centre en une touche de Youssouf Koné.

 

Le ballon piqué de Thiago Mendes pour lancer Mehmet Çelik vers le troisième but lillois.

 

Le petit pont de Vincent Manceau sur Arber Zeneli dans la surface rémoise, avant de tromper Edouard Mendy du droit.

 
 

 

 

 

Les antigestes

Vukasin Jovanovic qui décide tester son argot anglais en plein match avec l'arbitre assistant. Rouge direct. On espère qu'il assimile.

 

La baraka nîmoise qui est clairement restée aux Costières après le match face à Bordeaux. Always, LOSC in the sea!

 

La défense friable de l'OL qui a souffert face à un Bordeaux emprunté.

 

La défense toulousaine qui somnolait les dix premières minutes.

 

Disqualification de Mario Balotelli au Challenge Cyril Rool suite à sa deuxième faute grossière en trois journées sans carton rouge.

 

Les multiples ballons rendus aux Nantais par Bouna Sarr, l'un d'eux menant au but de Samuel Moutoussamy.

 

 
 

 

"Tu te sens plus en sécurité avec Bernat ou avec moi à ta gauche?"

 

 

 

 

Les minutes

La minute « maillot third » de Laurent Paganelli:
"Ça fait plaisir de voir des Marseillais tout en blanc et des Nantais tout en jaune" (Canal +)

 

La minute « Olive et Tom » de l'OM avec ce centre en retrait en forme de retourné d’Hiroki Sakaï pour Valère Germain qui frappe, hélas à côté.

 

 

 

 

L'observation

Étrange VAR-moment lors du penalty de Toulouse contre l'ASSE. Alors que la faute de Mathieu Debuchy est évidente et que personne ne la conteste, M. Stinat passera pratiquement une minute entière à attendre sa confirmation par la VAR. Une minute pendant laquelle Max-Alain Gradel va ronger son frein en attendant le coup de sifflet. Serait-ce en partie la raison de son échec lors dudit penalty?

 

 

 

 

Le championnat à l'envers

Quatre matches, quatre points. Guingamp, équipe à battre pendant toute la saison, se dirige peu à peu vers un titre mérité. Qu'il semble loin, ce petit coup de mou dont on ne savait s'il était lié à l'arrivée d'un nouvel entraîneur ou à la difficulté à garder un tel rythme. Les hommes du président Desplat, as de la communication qui transcende son club depuis plusieurs semaines, ont une nouvelle fois impressionné face à Nice, jamais autant dominé cette saison. Efficaces, bien présents dans la vie, les Guingampais ont su hausser le niveau au moment important.

 

On ne peut pas en dire autant de tristes Caennais, qui n'ont pas encore écarté la menace d'Amiens et Monaco. Face à Dijon, dans le choc du haut de tableau, ils ont craqué en livrant une performance bien moins aboutie que lors des dernières semaines, où la baisse de résultats s'expliquait en grande partie par des soucis de gardien. Désormais un point derrière leur adversaire du week-end, ils enchaînent ce week-end à Guingamp. Une rencontre qui pourrait bien relancer une dernière fois le suspense, mais qui a tout du dernier coup de force d'un leader qui n'a plus grand-chose à prouver...

 

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

 

 

Merci à 12 mai 76, Danishos Dynamitos, De Gaulle Volant, Gouffran direct, le Bleu, Mik Mortsllak et poiuyt pour leurs contributions. La compilation est de AKK rends tes sets et la lucarne est de De Gaulle Volant.

  

 

Il est sorti, faites-le entrer chez vous

 

Présentation.
Pour le commander ou savoir où le trouver, cliquez.

Partager

> sur le même thème

La Gazette de la L1 : 33e journée

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Le forum

Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 12h10 - Toni Turek : Oui, même que Tintin a fait un reportage dessus. >>


Fussball chez nos cousins germains

aujourd'hui à 12h07 - Toni Turek : Red Bull a effectivement récupéré l'Austria Salzbourg pour en faire le RB Salzbourg, par contre... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 11h51 - L'amour Durix : Fin de série pour les Spurs qui en resteront donc à 22 participations consécutives aux playoffs,... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 11h45 - Joey Tribbiani : « He inherited the longest economic expansion in history from Barack Obama and Joe Biden. And... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 11h44 - Il Capitano : Plus généralement, je pense que cette logique de clubs satellites et groupe (comme City et Red... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 11h42 - Tonton Danijel : Tu veux que je t'emmène voir Nasser le long, le long, le long du Golfe pas très clair? >>


Bréviaire

aujourd'hui à 11h36 - Pascal Amateur : Not gettin' too old for this shit"Ligue des champions : Robert Lewandowski, l’arme fatale du... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 11h26 - Milan de solitude : contactaujourd'hui à 10h53beltramaxiaujourd'hui à 10h45Exact, la moyenne par match est de 2.38... >>


La Ligue des champions

aujourd'hui à 11h14 - Joswiak bat le SCO : Très sympa ce Leipzig-Atletico. L'impression de revoir le même film que la veille, avec Félix... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 10h29 - et alors : Sur le Dauphiné, et en anticipant sur le Tour, ça va quand même être chiant si on doit passer... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)