auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article suivant

Les caresses de Coutinho

> article suivant

2010, Casillas des as

> article précédent

La revue, numéro 1

> article précédent

Il faut regarder avant de passer

La Gazette de la L1 : 37e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


EA Guingamp 3 - 3 Olympique de Marseille
Amiens SC 2 - 0 FC Metz
Angers SCO 0 - 2 FC Nantes
Girondins de Bordeaux 4
- 2 Toulouse FC
LOSC 2 - 1 Dijon FCO
AS Monaco 1 - 0 AS Saint-Étienne
Montpellier Hérault SC 1 - 1 ESTAC Troyes
OGC Nice 4 - 1 SM Caen
Paris Saint-Germain 0 - 2 Stade Rennais FC
RC Strasbourg Alsace 3
- 2 Olympique Lyonnais

 

 

 

 

Le Classement en relief

 

 

 

Les gestes

La longue ouverture de Jérémy Gélin depuis son camp, qui lance un sprint de quarante mètres de Adrien "Je-Reviens-D'entre-Les-Morts-Ça-Va-Bien-Vous?" Hunou. Le Rennais dépose Presnel Kimpembe et envoie une sacoche dans le petit filet opposé. Le Stade Rennais vous salue bien, il vient de retrouver l'Europe.

 

À la suite d’un centre millimétré de Dimitri Foulquier, la tête parfaitement décroisée de Nuno Da Costa qui vient se ficher dans le petit filet lyonnais et qui ressemble tellement à celle que les supporters des Bleus auraient voulu voir décochée à la cent-troisième minute du plus important France-Italie disputé en 2006.

 

Le superbe coup franc de Dimitri Liénard qui offre à Strasbourg un maintien mérité.

 

Les célébrations tout en discrétion de Martin Braithwaite qui valide peut-être là son ticket pour le Mondial et en même temps actionne l'ascenseur vers la L2 pour ses anciens partenaires.

 

Les Dieux du foot qui nous donnent une fin de championnat de folie en trois minutes.

 

Le coup de canon troyen de Karim Azamoum qui n'est pas d'Hérault et qui ne sert pas à grand-chose car la guerre de Troyes n'aura pas lieu.

 

La double parade de Stéphane Ruffier sur le coup franc monégasque puis sur la reprise juste derrière.

 

Mario Balotelli qui marque depuis le parking du stade et surprend tout le monde.

 

Kalifa Coulibaly, recruté près de quatre millions d’euros l'été dernier et visiteur assidu de l'infirmerie depuis, a marqué son premier but sous les couleurs nantaises en faisant éclater toutes ses qualités en une seule action: suite à une subtile déviation de Samuel Moutoussamy, Coulibaly reçoit le ballon dos au but aux vingt-cinq mètres, se retourne, glisse et manque de se casser la gueule, reste finalement sur ses pattes pour balancer un pointard des vingt mètres, transperçant Ludovic Butelle.

 

 

 

 

Prévoyant, cet homme sait que dans six mois, il nagera
au fond du Vieux-Port

 

 

 

 


Les antigestes

Le PSG qui offre un refus de jeu de quatre-vingt-dix minutes et qui devrait être sanctionné d'un jet de sept mètres.

 

Le marquage approximatif suivi du tacle pourri estampillé Grégory Sertic qui coûte un péno, un rouge et un but à l'OM. Triple peine.

 

François Kamano, seul face à la cage vide, contrôle au lieu de frapper directement. Contrôle avec effet rétro qui empêche le but.

 

Le combo lillois passe en retrait trop molle et sortie ratée pour le but dijonnais. Kwon ça ne veut pas rire...

 

   

 

 

Les observations

Note à l'attention de Didier Deschamps suite au visionnage de Strasbourg-Lyon: "Didier, je t'informe qu'il existe un autre Dimitri évoluant en Ligue 1 qui tire très bien les coups-francs. NB: par contre, il ne joue pas pour le club que tu m'as demandé de superviser."

 

Deux tirs cadrés, deux buts, le premier de Benjamin Bourigeaud sur penalty, le second de Adrien Hunou sur un lob après une passe en profondeur: la répétition générale contre Strasbourg a été bénéfique aux Rennais contre Paris. Tellement même qu'ils ont réussi à ne pas concéder la réduction de l'écart cette fois.

 

 

 

 

Le championnat à l'envers

Trente-septième journée… Ça commence sérieusement à sentir les vacances, là. Et, du coup, ça commence tout aussi sérieusement à s'approcher du dénouement prévu. Alors oui, on vous a dit l'autre jour que personne ne reverrait Metz, Lille et Troyes et puis, en deux journées, Lille s'est d'abord fait éjecter du podium avant de le voir s'éloigner définitivement, et le seul espoir des Dogues et de leurs dirigeants ne repose plus désormais que sur le seul tapis vert.

 

Il est vrai aussi que pas plus tard que la semaine dernière, on vous a dit que les Strasbourgeois feraient certainement subir leur loi aux Lyonnais et qu'il était donc possible que leur saison se joue lors de la dernière journée à la Beaujoire. En fait, les Alsaciens ont craqué à domicile et perdu du même coup tout espoir de figurer sur le podium à l'envers, quel que soit leur résultat lors du dernier match. Mais Metz? On vous l'avait dit que Metz finirait champion, non? Et voilà, forts d'un match sérieux face à de pâles Amiénois, les Lorrains ont conforté leur avance sur le seul adversaire qui aurait pu encore leur contester le titre. Aboutissement d'une saison pleine, celui-ci est assuré!

 

Et Troyes, on ne vous l'avait pas dit non plus que Troyes finirait sur la deuxième marche du podium? Certes, il reste un match et ce n'est donc pas encore fait. Mais à domicile, face à la lanterne rouge de la dernière édition du championnat à l'envers et à qui les Troyens ont réussi à remonter deux buts en à peine un quart d'heure lors du match aller, on a déjà vu challenge plus compliqué non? En tout cas, les Aubois sont d'ores et déjà assurés de figurer sur le podium, au pire en tant que barragiste, au mieux en tant que deuxième qualifié direct.

 

Pour le reste, seul Toulouse peut encore contester à Troyes la place de dauphin. Les Toulousains auront tout de même besoin d'un miracle puisqu'il faudrait d'une part une défaillance des Aubois face à Monaco, et d'autre part qu'eux-mêmes parviennent à se sortir du traquenard que constituera un dernier match à domicile contre une équipe quasiment déjà en vacances. Pas simple…

 

Enfin s'ils ne sont plus que deux à pouvoir prétendre à la dernière place directement qualificative pour l'étage supérieur, notons qu'une troisième équipe peut encore espérer décrocher les barrages: Caen. Les Caennais, qu'on n'avait pas trop vu venir, peuvent en effet toujours espérer, là où les Lille, Amiens, Strasbourg, Angers et Saint-Étienne, qui les précédaient au soir de la vingt-huitième journée, ont dû abandonner la lutte petit à petit. En tout cas, bientôt, on saura...

 

 

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

 

 

Merci à Françoise Jallet-Maurice, Gouffran direct, Hydresec, revlog, Tonton Danijel pour leurs contributions. Le championnat à l'envers est de Portnaouac, la compilation de AKK rends tes sets et les lucarnes est de Mama, Rama & Papa Yade.

 

 

 

 

Partager

> sur le même thème

La Gazette de la L1 : 36e journée

Le championnat de France


Alex Lagazette
2018-05-24

La Gazette de la L1 : 38e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observations • Les mots croisés• Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2018-05-10

La Gazette de la L1 : 36e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2018-05-02

La Gazette de la L1 : 35e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Sur le fil

RT @lemonde_sport: #CM2018 Pourquoi les grandes équipes rencontrent-elles autant de difficultés face aux outsiders ? | La chronique de @je…

RT @laRadioNova: Ce soir, à partir de 18h, c'est une table ronde spéciale #CoupeDuMonde2018 avec Stéphane Beaud, Fred Poulet et @jeromelatt…

"Clément d'Antibes a une capacité à se mettre dans le cadre de la caméra que je n'ai connue que chez Djorkaeff." L… https://t.co/sp0mdaWSl3

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Coupe du monde 2018 : le groupe D

aujourd'hui à 21h11 - Vas-y Mako! : Ceux qui sont devant Wilander et Edberg ont souvent gagné des médailles d'or aux JO, et c'est un... >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 21h09 - Lucho Gonzealaise : Oh Mamm Billigaujourd'hui à 17h17Mais du coup pour toi quelle est la différence avec un arbitre... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 21h03 - Lucho Gonzealaise : Pour poursuivre dans ton exemple, Radek, j'ai toujours trouvé que Valbuena était un mec très... >>


Coupe du monde 2018 : le groupe G

aujourd'hui à 20h55 - Jankulowski Desailly Galasek : Pas idiot de plaquer un joueur tranquillou pendant que les copains agitent les bras en faisant... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 20h54 - Tricky : De fait, le modèle économique des universités US est tellement dépendant des dons des anciens... >>


World Cup, the road to Doha

aujourd'hui à 20h08 - Flo Riant Sans Son : Pas de cris au complot de ma part, on va dire que les Saoudiens n'ont pas poussés les Russe dans... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 19h53 - axgtd : Ainsi qu'une contre Federer à Rome 2011, Murray également à Rome (2012) et Djokovic aux... >>


Coupe du monde 2018 : le groupe F

aujourd'hui à 18h22 - lyes : Je vois toujours l'Allemagne et le Mexique passer quand même. Ils semblent très au dessus des... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 18h13 - Jean-Huileux de Gluten : Je n'ai absolument aucune idée du contenu des comics. L'intrigue y est plus complexe ? >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 17h54 - Lucho Gonzealaise : "permettre à des joueurs peu utilisés chez nous de s'épanouir ailleurs (Bedimo, Sertic, Doria ou... >>


Les brèves

Pepe honni

"Reina, gardien de Naples, dénoncé pour ses liens avec la mafia italienne." (20minutes.fr)

Mendycité

"Mendy : ‘J’ai la dalle’.” (lequipe.fr)

Pas Metz que un club

"Metz : Un groupe amoindri." (lequipe.fr)

DSKudetto

“Maurizio Sarri : ‘On a perdu le titre dans un hôtel’.” (lequipe.fr)

Mousse à mazout

"Sarr : ‘Il ne faut pas nous enflammer’." (sofoot.com)