auteur
Le Feuilleton de la Ligue 1

Du même auteur

> article suivant

Dernier carré

> article précédent

"Oh, juste un doigt !"

> article précédent

Ballon de Plomb 2009 : le vainqueur

La Gazette de la Ligue 1 // épisode 16

Partager
Le Classement en relief

gaz16_cer.jpg

>> Retrouvez le vrai classement en relief et le générateur de classement.



Les résultats de la 16e journée
Valenciennes-Monaco: 3-1
Lille-Lyon: 4-3
Montpellier-Le Mans: 2-1
Boulogne-Lens: 2-1
Grenoble-Toulouse: 1-0
Rennes-Lorient: 1-0
Bordeaux-Paris SG: 1-0
Saint-Étienne-Sochaux: 0-0
Auxerre-Nancy: 1-3
Nice-Marseille: 1-3



Les 5 gestes de la journée

• Le lob d’Aït-Fana, dont la belle exécution n’occulte pas tout à fait l’anti-détente de Makaridze.
• Le coup franc de Birsa, dont la trajectoire stratosphérique n’occulte pas tout à fait l’anti-détente de Bracigliano.
• La bataille entre Captain America-Richert et Capitaine Flam-Janot, là-haut, tout là-haut dans l’espace.
• L’enchaînement crochet intérieur-centre impeccable sur la tête de Plasil, réalisé en toute décontraction par Trémoulinas, qui atteste de la grâce des gestes les plus simples.
• La talonnade d’Abriel devant sa surface de réparation, au départ du but de Niang, qui aurait immanquablement figurée en bonne place des antigestes de la journée en cas d’interception intempestive.


L’antigeste de la journée

• Le coup de boule d’Apam, qui craque son slip après quarante-cinq minutes passées sur la même pelouse que Heinze, comme s’il n’avait jamais joué une centaine de matches avec Cyril Rool.
• La simulation d’Apam (22 ans, toujours puceau) pour essayer de la jouer à l’envers à Heinze (31 ans de métier, aucune plainte). Pas encore prêt, petit scarabée.
• Le "kestatatépajoisse" d’Apam à Heinze, qu’il croise sur le bord de la touche en quittant le terrain sans même attirer un regard de l’Argentin, passé à autre chose depuis belle lurette.
• Le "coucoumerevoilou" d’Apam dans les couloirs du Ray, qui génère une belle pagaille, à laquelle même un colosse comme Taiwo ne peut résister.


parc_prostituee.jpg
Et pourtant, Auxerre, c'était un sacré client.

La bannette

Les joueurs et le haricot magique
Sylvain Marchal (L'Équipe) : "On est rentrés la tête un peu dans les nuages".

Le joueur heureux du podium de Nicolas Dieuze au Ballon de Plomb
Yohan Demont (L'Équipe) : "C'est la victoire du cœur sur la suffisance".

L’équipe manuelle
Pablo Correa (L'Équipe) : "On avait tendance à mettre le talent avant l'esprit".

Le van Bommel au cœur
Alexandre Cuvillier (L'Équipe) : "Dans nos qualités, il y a le fait d'être hargneux et d'aller chatouiller les chevilles de temps en temps".

Le quiz Nicollin
Guy Lacombe (Canal+) : "J'ai trouvé que certains faisaient du patinage artistique ce soir. À votre avis, c'est un sport de quoi?"

L’équipe tombée sur onze Hannibal Lecter
Sébastien Roudet (L'Équipe) : "Mentalement, ils nous ont mangés".

L’ennui des morts-vivants
Fahid Ben Khalfallah (L'Équipe) : "On aurait pu se mettre à l'abri, mais on les a réveillés en seconde période".

La supplique à Guy Lacombe
Diego Perez (L'Équipe) : "Il faut rester unis dans cette mauvaise série".

Le joueur qui confond l'arbitre et Brandao
Souleymane Diawara (L'Équipe) : "Il y a eu des critiques, mais vu tous les efforts qu'il fournit, ce n'est pas toujours évident pour lui d'être devant le but".

La Diego Perez Academy
Onyekachi Apam (L'Équipe) : "A l'arrivée, j'ai eu tort et Heinze a eu raison mais je lui en veux beaucoup. Ce n'est pas comme ça que je conçois le football". Onyekachi Apam, deux cartons rouges et neuf cartons jaunes en 2009.

L'équipe hors-saison
Guy Lacombe (L'Équipe) : "Le problème de Monaco, c'est peut-être l'hiver".

La minute modeste a le pompon de Laurent Macquet
"Je suis titulaire depuis quatre matches. Bilan : trois nuls et aujourd'hui on bat Toulouse. Autant dire que je suis invaincu". (L'Équipe)

Le président prêt pour la libéralisation des paris sportifs
Jacques Wattiez (L'Équipe) : "Si c'est ça désormais le football, autant donner les résultats des matches avant de les jouer."



Les tops

Le Challenge Max Mosley
1. Didier Deschamps (L'Équipe) : "Ça va lui redonner un coup de fouet".
2. Alain Perrin (L'Équipe) : "On a même parfois trop dominé".
3. Didier Ollé-Nicolle (L'Équipe) : "Dommage qu'Apam n'ait pas su se maîtriser face au vice de Heinze".
4. Didier Deschamps (L'Équipe) : "Gaby, c'est clair qu'il sait se servir de son corps et en jouer dans les duels, mais ce n'est pas quelqu'un qui provoque en paroles".
5. Laurent Blanc (L'Équipe) : "Je veux tout de même dire que, ce soir, j'ai pris beaucoup de plaisir".


Le top politesse, après vous, mais non je vous en prie, je n'en ferai rien
1. Christian Gourcuff (L'Équipe) : "On a un groupe bien éduqué".
2. Sylvain Marchal (L'Équipe) : "On a été trop gentillets".
3. Jacques Wattiez (L'Équipe) : "On a encore joué à dix contre douze".


Le top monde imaginaire
1. Yohan Demont (L'Équipe) : "On a essayé de jouer les Zorro".
2. Jean-Michel Aulas (L'Équipe) : "On a fait un très bon match".
3. Sylvain Marchal (L'Équipe) : "On est rentrés la tête un peu dans les nuages".
4. Didier Deschamps (L'Équipe) : "S'il gardait un peu plus de calme, ce serait mieux".


benarfa_snickers.jpg
"J'étais tranquillement en train de fumer ma clope quand M. Dassier passe et me dit: "Fume, c'est du belge". Je sais pas trop si il compte faire revenir Gerets ou me transférer à Mouscron."

Les minutes

La minute Ecstasy de Jean-Michel Aulas
"Sans ces erreurs de défense, on peut repartir d'ici avec les trois points". (L'Équipe)

La minute Chicha de Pierre Ménès
"Mais cette Jelen-dépendance est sans doute la plus addictive de Ligue 1, comme le confirme cette stat inouïe : cinq matches sans le Polonais, cinq défaites cette saison". (Blog 100% Foot) Tellement inouïe qu'Auxerre a gagné à Rennes en l'absence du Polonais.

La minute X-files en VO de rmc.fr
"Et Cissokho s’est retrouvé en tribune lors du match face à Lille. Puni ? Non, blessé d’après Claude Puel. On n’était pas au courant. Puel a été obligé de rappeler en urgence François Clerc, qui devait normalement évoluer avec la réserve en CFA. La raison évoquée par Puel sonne faux. Pour se révolter contre ce qui ressemble bien à une sanction digne d’un régime dictatorial, les joueurs auraient décidé de se liguer contre leur entraîneur. Cela colle parfaitement avec la défaite. Si Lisandro Lopez a été le seul à bien jouer, c’est peut-être parce qu’il n’avait pas compris les consignes de ses partenaires, ne parlant pas français…"

La minute nostalgique de Robert Buigues, (joueur de l’OM dans les années 80)
"Ce n’était pas très malin mais on jetait des cacahuètes à Marius Trésor qui ne le prenait pas mal. Vous imaginez si on faisait ça aujourd’hui? Il y aurait des polémiques à n’en plus finir. C’était une autre époque. On rigolait de peu de chose…" (L’Equipe Mag)


gaz16_cris_adducteurs.jpg
"Avec les copains on voulait chambrer le préparateur physique: pour chaque paire d'adducteurs en miettes, on rajoute un bâton."


Robocoupet

Un sourire de cyborg, un enthousiasme bionique: les performances de Grégory Coupet sont saluées par les internautes du site officiel du PSG même quand il est en train de passer sur le billard.

gaz16_coupet.jpg

D'ici à ce que Francis Borelli soit élu dirigeant de l'année à Paris, il n'y a qu'un pas.

 

gaz16_samassa.jpgSamassa deplombé

Le parcours de Mamadou Samassa lors de ses dernières saisons en L1 est exemplaire à sa façon. International espoir en mal de temps de jeu au Mans, le troubadour – ainsi que l'avait décrit Pape Diouf – pose son luth à Marseille. Trop jeune, dans un club trop grand, sans temps pour faire ses preuves. Le constat d'échec est patent. Même si ses stats restent correctes (titularisé trois fois en L1, il marque deux buts, mais reste muet lors de ses seize entrées en jeu), la grande gigue est trop pataude pour éviter les quolibets. Il sera même évoqué dans la sélection du Ballon de Plomb.

Utile
Difficile de dire à qui échoit le mérite, mais Mamadou Samassa a su se relancer à Valenciennes. Dans un club à sa dimension, où trois énormes ratés par match passent inaperçus du grand public et des rieurs. Un club où l'on n'attend pas d'un attaquant qu'il soit tout de suite capable d'éliminer deux adversaires balle au pied. On doute qu'il devienne un jour un monstre de technique, mais dans le football des années 2000 il est l'archétype du joueur utile, bon de la tête, et les six buts marqués depuis le début de la saison montrent qu'il n'est pas dénué d'un certain sens du jeu, du placement. Troisième de L1, il peut aussi servir d'exemple à une ribambelle de joueurs capables de se perdre trop tôt en voulant aller trop vite. À vingt-deux ans, ne pas réussir à Marseille ou dans un autre "grand club" ans ne devrait pas être considéré comme un échec. La vedette du moment, Fabrice Abriel, a bien attendu d'en avoir trente pour y parvenir.
 

gaz16_paga_in_hell.jpg
Après Doom et Counter Strike, voici Paga in Hell : plongé dans l'enfer des couloirs du Parc des Princes, paralysez les joueurs à coups de blagues potaches, dégommez les présidents par vos questions ineptes, et retrouvez Clara Morgane dans le vestiaire caché.

Le quiz de Guy

Après la défaite concédée à Valenciennes, Guy Lacombe a déclaré: "Moi j’ai trouvé qu’il y en avait certains qui faisaient du patinage artistique ce soir. A votre avis, le patinage artistique, c’est un sport de quoi?"
• De tarlouze?
• De gonzesse?
• De moustachu?
• De glace exécuté avec des patins à lames, affilié à la Fédération Internationale des Sports de Glace?



Les observations en vrac
 
• On a rapporté de violents affrontements entre supporters valenciennois à la mi-temps de VA-ASM. Le sujet de la discorde: Mamadou Samassa était-il une meilleure affaire que Gudjohnsen?
• Qu'on ne vienne pas nous dire que les 0-0 de L1 du type Saint-Étienne ne valent pas les matches de Premier League.
• Par contre, un public qui siffle après un match pareil, il faut admettre que c'est très L1.
• En imaginant un choc entre Erding et Koné, lequel des deux serait blessé le plus longtemps?
• Prochains défis pour les Girondins de Bordeaux: faire marquer un but de la tête à Trémoulinas. Puis à Carrasso.
• On lit dans L'Équipe que si Saint-Étienne "n'est pas relégable, il ne le doit qu'à la faiblesse du trio de queue". À ce train-là, si Grenoble n'est pas champion, il ne le devra qu'à la qualité des dix-neuf autres équipes.
• Il est vraiment temps d'aller tirer Corchia et Le Tallec de cette galère Mancelle.
• Si ça continue, Hugo Lloris va attendre les matches internationaux avec impatience pour jouer derrière une défense rassurante.
• La presse reproche à Puel d'avoir écarté Cissokho pour raisons disciplinaires. Elle aurait annoncé que Puel n'avait aucune autorité sur son groupe s'il avait pris la décision inverse.
• Olivier Rouyer souhaite la bienvenue à Kafumba Coulibaly, Kakou et Ovidi Karuru qui ont joué samedi le premier d'une série de matches en L1 qu'on souhaite longue.
• Mais alors Janot, il est télépathe et lit dans les pensées des attaquants, ou il maîtrise la télékinésie pour modifier la trajectoire du ballon?
"Bakayoko", "Hellebouygues", "Taouo": Manuel Amoros est le Olivier Rouyer de l’OMtv.
• En revanche, Amoros tient des analyses tactiques de très bon niveau.
• Qu’attend donc Le Phocéen pour nous sortir un bon vieux: "Ainsi, en prenant les rencontres que l'OM n'a pas encore joué, ou gagné cette saison en Ligue 1, on peut dire sans crainte que si les Olympiens les avaient toutes gagnées, personne n'y verrait quelque chose à redire. En d'autres termes, si l'OM était actuellement leader de Ligue 1 avec 16 victoires, ça serait quasiment logique"?
• On vous la remet parce qu'on ne s'en lasse pas. Jean-Michel Aulas: "On avait cinq objectifs cette saison: passer le tour préliminaire de la Ligue des champions, battre Saint-Étienne pour la énième fois, se qualifier pour les 8es de finale de la C1 et proposer du spectacle. Les trois premiers ont été réalisés. Et le cinquième objectif, c'est de battre le champion de France, Bordeaux: vous n'avez plus longtemps à attendre". (AFP)


gaz16_grenoble_maintien.jpg
"Ah ouais, le maintien, il est vachement haut tout de même".
> Réécrivez les lucarnes dans le Diaporama des lecteurs


Vu du forum

==> cocobeloeil, Fil "Scapulaire conditionné"
Je vois pas le match mais j'ai l'impression que Paris joue mieux que prévu...



L’envers du championnat

Au micro de Foot+, la voix de Luc Sonor s'étrangle dans les sanglots: "On y était!", peine t-il à articuler. Les "Historiques!" succèdent aux "Coup de tonnerre sur la Ligue 1". On commençait à s’habituer à la mauvaise passe des Grenoblois, mais qui aurait imaginé que les "Extragalactiques" succombent face à des Toulousains largement à leur portée?

gaz16_bazdarevic_baffe.jpgMecha Bazdarevic ne le cache pas: il a pris une gifle.
Bazdarevic est colère: "On n’a rien fait", lâche t-il à la fin du match. Il sait que l’envers du championnat est relancé. Tout juste se pare t-il d’espoir, comme pour continuer d’exister après l’apocalypse: "J’espère qu’on va reculer très vite".
Des deux matches au sommet de la journée, on retiendra des gardiens passant complètement à côté de leurs sujets lors de Saint-Étienne-Sochaux. Mais aussi une équipe de Boulogne qui tarde à confirmer son statut de grand favori en laissant passer l’opportunité de revenir à trois points de la première place – que seul un carton plein face à Marseille puis Sochaux pourrait leur offrir à Noël…


Commandez la prochaine Gazette : soutenez les Cahiers
> Pourquoi nous aider
Partager

Le championnat de France


Alex Lagazette
2018-08-15

La Gazette de la L1 : 1ère journée

Les souvenirs • Les gestes • Les antigestes • Le match • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Christophe Zemmour
2018-07-30

OM : retour à la case nouveau départ

Après une saison riche en émotions et en promesses, l'OM de Rudi Garcia va reprendre la compétition avec des attentes élevées, et quelques atouts pour y répondre. 


Alex Lagazette
2018-05-24

La Gazette de la L1 : 38e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observations • Les mots croisés• Le championnat à l'enversVu de Twitter 


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Sur le fil

Coups francs, corners, touches ou penalties engloutissent les minutes, le temps de jeu effectif est à la baisse et… https://t.co/47O5SldKrp

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 18h13 - PiMP my Vahid : Je dirais même Boulogne Boy George Clinton Njie Stone et Jardim. >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 18h07 - dugamaniac : Bon coup droit, bon service, bon revers et un enthousiasme sautillant qui a certainement manqué à... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 18h00 - Johnny Ringo : Thauvin, Ocampos, Luis Gustavo, Sarr, Sanson, Lopez, Payet sont toujours là. On a abandonné... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 17h55 - Run : Oui, enfin, je parlais pas d'etre guilleret...Apres, je suis pas specialiste non plus. >>


In barry we trust

aujourd'hui à 17h26 - Westham : Après avoir été coupé par Arizona, Adrian Peterson rebondit du côté de la capitale. Les... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 17h17 - gurney : Runaujourd'hui à 15h57Et moi à tes messages.Un coup positif, un autre négatif.Je me perds dans... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 16h58 - Easy Sider : Laurent Wauquiez paraitrait un candidat idéal, lui qui lutte contre l'assistanat avec tant de... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 16h53 - syle : Non, mais je ne regardais pas des daubasses pareilles !Cela dit, ma fifille n'a pas... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 16h53 - Mama, Rama & Papa Yade : OM Champignons Project« Super Mario, fin de partie » (lequipe.fr) >>


CDF sound system

aujourd'hui à 16h51 - theviking : Retour sur la Route du Rock, vendredi soir.Villejuif Underground : j'ai vu que la fin du concert,... >>


Les brèves

Il est des nô-ôtres !

"Guingamp : Eboa Eboa prolonge." (lequipe.fr)

Souici 2

"ASSE : Souici vers un nouveau prêt." (lequipe.fr)

Speed dating

"Kylian Mbappé : pas de temps pour les filles." (femmeactuelle.fr)
Mbappé, court toujours.

Gaolin Soccer

“Chine : le superbe retourné de Gao Lin." (lequipe.fr)

Franche Sibérie

"Un policier russe aux Pussy Riot : 'Parfois, je regrette 1937'." (lemonde.fr)