> article suivant

La fausse joie de l'expulsé

> article précédent

Le football au pied du podium

> article précédent

Bienvenue au Nacional

Le Diaporama du PSG 2011/12

Pour mieux préparer la saison 2 du Qatari-SG, repassons-nous en accéléré la première édition, déjà très spectaculaire.

Partager



À la suite d’un double flip flap pour lui-même qui l'a quasiment paralysé, Jérémie rencontre Javier, un jeune argentin qui rêve de devenir coiffeur. Ensemble ils vont faire cohabiter l'univers capillaire des années 80 et celui des années 2000, le renard et la teinture blonde, les costumes et les bas de survêtement… Deux mondes vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles pendant dix journées et qui les rendra… Intouchables.

 

 

 


"Non, tu laisses le ballon dans les pieds de Nênê, c'est à son tour de jouer avec".

 

 

 


"- Bon Leo y en a marre! Il faut faire quelque chose! Je vais faire un chèque et vous prenez Beckham, Tevez, Vidic et Berbatov au mercato!
- Votre Excellence, je...
- OK OK, je vous paie Ben Arfa en prime!
- Je...
- Ah vous êtes dur en affaires vous! Bon, j'ajoute Marchisio et Jesus Navas, mais c'est mon dernier mot!"

 

 

 


Eh oui, c'est encore le moyen le plus efficace qu'on a trouvé pour voir arriver à temps un tacle de Civelli.

 

 

 


El-Khelaifi jura fidélité à Antoine Kombouaré. Puis il monta suivre le match, entouré du mec qui a planté le PS pour l'UMP à deux mois des présidentielles et de celui qui est passé directement du Milan AC à l'Inter.

 

 

 


Pauvre Carlo Ancelotti, il n'a pas encore eu le temps de déballer son mercato.

 

 

 


"- Voici Alex. Brasil, foutchebol, amor, joga bonito. Dis quelque chose, Alex.
- Graaa, mort, destruction, carton rouge, coup de boule.
- Ne dis plus rien, Alex."

 

 

 


AFP, 14h26: URGENT - Ancelotti s'est gratté la tête.
À l'instant, Carlo Ancelotti, l'entraîneur du Paris Saint-Germain, s'est gratté la tête sans regarder Leonardo, le directeur sportif du club parisien. Il pourrait s'agir, selon une source au sein du club, d'un signe indiquant qu'il aurait un kems.

 

 

 


"- Claude, c'est qui ce mec qui veut m'apprendre le foot dans les tribunes?
- Ah, ça, c'est Luis. Faut pas faire attention, on s'y habitue à force."

 

 

 


C'est à ce moment que Mamadou Sakho comprit que ses coéquipiers ne parlaient pas un mot de français.

 

 

 


"Alors, qui veut que Leonardo reste à Paris l'an prochain? Soyez pas timides, on vote à main levée... Julien Quemener... Francis Borelli... Jean-Pierre Dogliani... Yann Lorence... Alain Polaniok... Eh ben voilà, Leo, vous êtes réélu, vous voyez, c'est pas difficile."

 

 

 


"- Vas-y Javier, je te regarde, montre-moi ce que tu sais faire.
- Ouvre bien les mirettes... Hop, hop, et hop.
- Purée! T'as fait un quadruple noeud marin avec tes lacets! Respect, man. Faut que j'essaie ça aussi.
- Y a pas de raison que t'y arrives pas Jérémy, c'est juste une question de feeling.
- Quand Nene verra ça, il sera fou!"

 

 

 



"Siaka Tiéné, Eric Abidal doit mettre sa carrière entre parenthèses pour se faire greffer un foie. Si cette information avait été connue deux mois plus tôt, Maxwell serait resté à Barcelone. Vous n'auriez pas perdu votre place de titulaire à Paris. Vous auriez été conservé pour l'année prochaine et vous auriez gagné la Ligue des champions en 2013, 2014 et 2015. Alors que là, vous allez être libéré en juin, vous irez à Nice, puis à Châteauroux, puis en Belgique, puis vous mettrez fin à votre carrière sans même un entrefilet dans L'Équipe. Et vous ouvrirez un bar à Charleroi. Où vous passerez les quarante années à suivantes à méditer sur votre parcours. Le destin est coquin, hein Siaka Tiéné? Hein?"

 

 

 



Afin d'aider les nouveaux supporters du PSG à se repérer, une signalétique adaptée a été disposée aux quatre coins du stade.

 

 

 



Tiens, Valbuena vient de faire son apparition dans le couloir des vestiaires.

 

 

 



"Et toi, l'Euro, tu le vois comment ?
- Comme toi, j'hésite encore. C'est en HD, Be InSport?"
 

Partager

> déconnerie

357 Magnum

> sur le même thème

The Bernard Mendy Facts

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Christophe Kuchly
2018-06-26

Le match dont vous êtes le héros

L'Espagne et le Portugal, qualifiés dans le groupe B, seront au rendez-vous des huitièmes de finale du Mondial. À moins que…? Bienvenue dans un monde imaginaire dans lequel vous êtes l'arbitre et où chaque décision peut changer le cours de l'histoire.


Christophe Zemmour
2018-06-25

Messi, tel Son Goku

Un prodige que l’on attend sur le toit du monde mais qui peine à décrocher le titre suprême, tout en vivant dans l’ombre d’un prédécesseur génial et farceur: voilà une histoire que l’on a déjà entendue quelque part...


2018-06-17

[JDD #7] Irrésistibles

Le Journal de Didier – Conspiration tactique, incident avec Clément d'Antibes, start-up de Rami… Récit des derniers jours des Bleus à Clairefontaine. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

[vidéodrome] La fausse joie de l’expulsé: ascenseur émotionnel en Pologne - https://t.co/LqNqAHsaSA

RT @SeriousCharly: Rends le @LiberoLyon, @TwitterFrance.

Messi : dix ans après le précédent Barça-OL en huitième de finale de la Ligue des champions, quelques tatouages, un… https://t.co/8IC6wIkdp4

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

De Nuremberg à Pôle Emploi

"Nuremberg vire son entraîneur." (lequipe.fr)

Faut pas des Koné

"Boxing Day en L1, Koné dit non." (maxifoot.fr)

Abstinence

"Fuchs absent trois mois." (lequipe.fr)

Doc Gynéco en public

"Les oreilles écartées par ses gants noirs, Mario Balotelli a ouvert ses écoutilles face aux tribunes de Gaston-Gérard." (lequipe.fr)

Flammengo

"Brésil : incendie meurtrier au centre de formation de football de Flamengo." (rfi.fr)