> article suivant

Éloge du pointu

> article précédent

Le Goudet autre

> article précédent

Folle soirée

Le feuilleton de la L1, épisode treize

Si le pire n'est jamais certain, on est quand même sûr de le retrouver dans le Feuilleton, qui n'en est que meilleur. En mots, en images et en couleurs.
Partager
Lyon et Monaco au-dessus du lot La tête du classement semble durcir les impressions de ce premier tiers de saison, et l'on remarque que les quatre premières places sont séparées de trois points... Les Monégasques se détachent et paraissent capables de survivre à tout, y compris à des victoires improbables en Ligue des champions et à des retours sur terre délicats comme sur le champ de patates ajaccien. Prso est le symbole de cette capacité à affronter les circonstances, son but précieux ayant rapporté autant de points en championnat que son quadruplé en C1. Même impression de supériorité chez des Lyonnais qui ont un peu plus tardé à confirmer leur potentiel, mais qui sortent grandis d'une semaine de rêve. En ayant surclassé l'OGC Nice, puis battu le Bayern à Munich et refroidi le Vélodrome, ils semblent avoir clairement étalonné leur propre valeur. À l'image d'un Govou classieux qui a retrouvé sa force de percussion, les Rhodaniens ont définitivement lancé leur saison.

"Le coach il est fou, il faut pas l'écouter!"
Les challengers font la navette Derrière un OM en prise aux doutes (on y reviendra) et qui ignore toujours le concept de match nul (toujours aucun cette saison), un groupe d'outsiders crédibles se dessine, parmi lesquels on n'est pas peu surpris de retrouver le RC Lens, revenu à la 5e place à la faveur de trois victoires en trois journées. Son irrégularité chronique s'exprime au cours même des matches, puisqu'il a fallu que Montpellier mène 2-0 au bout d'un quart d'heure pour que les Nordistes s'énervent au moins autant que leur public et renversent la vapeur. Après une élimination peu glorieuse en Coupe de la Ligue, un match médiocrissime contre Lens et plusieurs séances de démontage en règle par leur entraîneur, les Parisiens ont réussi, en obtenant un bon résultat face à des Nantais qui continuent de perdre de la vitesse, à éloigner le spectre très médiatique de la "crise de novembre". Il reste du travail, mais le PSG a reconquis quelques certitudes en profitant d'une organisation qui devrait infliger d'autres dommages en déplacement, avec un bloc défensif de nouveau solide et une certaine capacité à jouer les bons coups. Reste à étoffer ce style de jeu pour exprimer plus d'assurance au Parc des princes et nourrir d'autres ambitions. Si l'AJA fait aussi partie du lot des réchappés d'une entame de saison très problématique — et donne des signes de retour à l'équilibre (nette victoire face à Guingamp et doublé de Cissé) —, Sochaux est le seul des challengers situés entre la 4e et la 8e place à exprimer une continuité dans ses résultats et sa qualité de jeu. En disposant du TFC sans trop forcer leur talent, les Doubiens montrent qu'ils ont les ressources suffisantes pour maintenir jusqu'au bout un rang intéressant dans ce championnat… Combats d'arrière-garde Il fallait peut-être que les Manceaux battent Ie leader de la L2 (Istres en Coupe de la Ligue), pour se convaincre qu’ils avaient leur place en L1, et donc le droit d’y remporter des matches… Loin de confirmer les qualités entrevues en déplacement, les Messins leur ont offert leur première victoire de la saison, tellement attendue qu'on peut se demander si elle ne va pas ouvrir une période d'euphorie sarthoise. En queue de classement, et probablement pour longtemps, le LOSC et le Stade rennais ont présenté un spectacle difficilement qualifiable, mais assez significatif des difficultés qui attendent ces deux clubs…

On ne sait pas si Le Mans se maintiendra en L1, mais Thierry Goudet est déjà presque à Lourdes.
Les observations en vrac >Cette fois ça y est, l'OM est vraiment le Bayern du Sud. >Jemmali commet une main dans la surface. C'était une tentative désespérée pour rejoindre Rool et Jeunechamp au classement des cartons rouges? >Les joueurs de Bastia encaissent deux buts de "poussin" à Nice. D'habitude, c'est plutôt les Manceaux qui prennent des buts de débutants. >Changement d'habitudes à Rennes : Piquionne a été expulsé à la mi-temps pour s'être battu avec un supporter dans le couloir du stade. Il n'a même pas attendu la troisième mi-temps en boîte de nuit. > Changement d'habitudes à Paris : cette saison, Fiorèse a décidé de faire tomber les adversaires. >Une pelouse dévastée, des tribunes vides : "Faites comme chez vous" auraient déclaré les joueurs d'Ajaccio à leurs homologues monégasques. >Riou a pris un but en essayant de dribbler Moreira. Quitte à vouloir ressembler à Bernard Lama, il devrait plutôt travailler la ressemblance sur les sorties aériennes. >L'arbitre de Strasbourg-Bordeaux a sifflé un penalty pour une faute inexistante de Bruno Basto. En même temps, il ne pouvait pas se douter que le Portugais était capable de défendre sans faire de faute.

La panne d'électricité à Léon-Bollée a exacerbé la libido des joueurs du Mans.
La question qui a reçu sa réponse Banderole au Vélodrome : "La révolte ou la honte?" Le match nul en déchantant Laszlo Bölöni (Ouest-France) : "C'est un résultat qui nous rend triste, mais qu'il fallait aller chercher". La spirale inflationniste Maurice Cohen, président de Nice (C+) : "On double la prime!" La déclaration qui rate sa cible Nicolas Gillet (Ouest-France) : "Alonzo fait beaucoup d'arrêts, c'est vrai. Mais sur des réflexes, surtout. Il aurait fallu qu'on réussisse à mettre nos ballons hors de sa portée". La déclaration contre-révolutionnaire Jean-Michel Aulas (Le Progrès) : "C'est un grand soir. On s'est comporté en patron". Le grand soir des patrons, on sait que tu en rêves. La déclaration excessivement exigeante Laszlo Bölöni (AFP) : "J'attends une autre comportement de la part de certains spectateurs". En même temps, on ne peut pas demander grand chose à des silhouettes en carton. La déclaration suivie d'effet Alain Perrin (Reuters) : "Contre Lyon, il n'y aura pas de surprise tactique".

La silhouette de Loïc Amisse porte les stigmates de ses années de biker.
La déclaration naturelle Talal El-Karkouri (Le Parisien) : "Nous avons eu une réaction d'orgueil". Et la réaction d’humilité, tu as déjà essayé? La déclaration sadique Jérôme Alonzo (AFP) : "C'est génial de voir les autres souffrir pour vous". C'est pour ça que vous faites tant de mal à vos supporters? La déclaration éprouvante Vahid Halilhodzic (AFP) : "J'aime les équipes qui ont de l'orgueil, du caractère". S'il lui reste de l'orgueil après tes discours, c'est sûr qu'elle a du caractère. La déclaration du catcheur Jérôme Alonzo (AFP) : "On en aura d'autres des matches comme ça, dans un style guerrier, dans la boue, avec un public hostile". La déclaration pléonastique Loïc Amisse (L'Équipe) : "Jérôme Alonzo a réussi des arrêts miraculeux". En même temps, un arrêt d'Alonzo, c'est toujours un peu miraculeux. La déclaration charitable Carlo Molinari (Ouest-France) : "Nous sommes tombés sur une excellente équipe qui ne mérite pas son classement actuel". La déclaration qui contredit un peu le président Jean Fernandez (L'Équipe) : "Ce soir, nous avons disputé notre plus mauvais match de la saison".

Si le FCNA touche le fond, les dirigeants sont prêts à envoyer le commandant Cousteau.
Le commentaire peu charitable "Piquionne avait déclaré le 11 juillet que son objectif était de marquer 15 buts cette saison en L1 et qu'il visait l'équipe de France de football. Il n'en a inscrit qu'un seul pour l'instant" (AFP). Le commentaire discutable "Sans un grand Runje, le score aurait pu prendre de plus grosses proportions" (Le Progrès). Le commentaire médical Grégoire Margotton (C+) : "Landreau a préféré ne pas jouer, il avait encore un petit peu d'eau dans le genou". Cyril Rool n'a pas joué non plus à Lens, il lui restait encore un petit peu d'eau dans la tête. Le commentaire à 100% Stéphane Guivarc'h (C+) : "100% de prise de risque pour Frédéric Da Rocha (…). 100% de réussite pour Fabrice Fiorèse". Le commentaire anatomiquement imprécis Denis Balbir (C+) : "Carotti marque du dos, ou un petit peu du coude". Le commentaire emphatique Vincent Hardy (TF1) : "Le 7 novembre restera à jamais un jour historique dans la Sarthe". Le commentaire démenti par les images Denis Balbir (C+) : "La joie de Joël Muller".

Si Gernot Rohr trouve les arbitres trop intransigeants avec ses joueurs, c'est parce qu'il est persuadé qu'il entraîne une équipe de rugby.
Partager

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 21h36 - Tricky : Milan de solitudeaujourd'hui à 19h11À part ça, Tricky nous a encore sorti sa spéciale : vous... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 21h27 - Marius T : Pipa, cette passe !!! Il n’existe pas 36 joueurs pour la voir et l’exécuter. >>


Paris est magique

aujourd'hui à 21h26 - kelly : Du peu que j'en ai vu, De Sciglio sait défendre, et rien que ça lui donnera un avantage chez nos... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 21h21 - SocRaïtes : Dans Folamour, le général est appelé en urgence alors qu'il est en galante compagnie. Et elle me... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 20h36 - Sidney le grand Govou : Pas trop de quoi s'inquiéter* >>


Fussball chez nos cousins germains

aujourd'hui à 20h13 - Dédie mon Stück : Merci Arsène. Je trouve ça bizarre avec les potentiels conflits d'intérêt mais en même temps... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 19h53 - Mevatlav Ekraspeck : Pourquoi, mais oui, POURQUOI c’est TOUJOURS les brivistes qui ont cette espèce de scandaleuse... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 18h45 - J'ai remis tout l'allant : Et vous avez tous aimé la fin ?C'était grotesque, voire ridicule. >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 18h40 - Tonton Danijel : Et deux victoires dans les relais mixtes! Et sans avoir besoin de Martin Fourcade (les frères Boe... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 18h19 - Alain Delon? Non Alain Deroin. : Le tant attendu top de mr.s., ENFIN, feignasse.Pas grand-chose à dire, que du très bon. Faut... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)