auteur
Sylvain Zorzin

 

Incapable d’admettre qu’il a donné vie à Pierre Minus, il fuit l’opprobre en publiant de vraies histoires pour les vrais enfants dans les magazines Pomme d’api, Les Belles Histoires, Tralalire et Mes Premiers J’aime Lire.


Du même auteur

> déconnerie

Le dictionnaire du PSG

Le foot étranger n'a pas d'avenir : l'Ukraine

UKRAINE [cétécécécépé], n. f. Plus encore que les autres équipes qualifiées pour la dernière Coupe du monde, l’Ukraine est une hérésie sportive. Demandez à n’importe qui de citer un grand joueur ukrainien des années 1970, même 1980, il en restera comme deux ronds de flan. D’autres rappelleront que ce grand pays d’Europe de l’Est n’est devenu indépendant qu’en 1991. Ce n’est pas une raison de mal jouer au football.

 

Partager

UKRAINE [cétécécécépé], n. f. Plus encore que les autres équipes qualifiées pour la dernière Coupe du monde, l’Ukraine est une hérésie sportive. Demandez à n’importe qui de citer un grand joueur ukrainien des années 1970, même 1980, il en restera comme deux ronds de flan. D’autres rappelleront que ce grand pays d’Europe de l’Est n’est devenu indépendant qu’en 1991. Ce n’est pas une raison de mal jouer au football.

fooet_ukraine.jpgNation issue de l’ancien bloc défensif russe, l’Ukraine est longtemps restée plus célèbre pour son usine de Tchernobyl que pour ses centres de formation. Quant aux coups du chapeau, ils étaient régulièrement remplacés par des coups de grisou, lesquels faisaient plus trembler les femmes de mineurs que les filets. Bref, l’Ukraine était une nation obsolète dont l’existence était discutable dans un village globalisé. Même Telly Savalas était nul dans le rôle de cosaque, c’est dire.

Différents événements laissent pourtant penser que cette époque pourrait être révolue. D’une part, après deux tentatives infructueuses, l’Ukraine s’est qualifiée en 2006 pour sa première phase finale de Coupe du monde. Plus encore, les hommes d’Oleg Blokhin furent, en Europe, les premiers à décrocher leur billet pour la compétition, même si pour cela il a fallu attraper un tabouret, remplir un formulaire A34X22 et passer en commission de discipline pour s’être rendus coupables de manipulation, on n’abandonne pas une tradition bureaucratique comme ça.

D’autre part, son parcours lors de la même Coupe du monde fut une relative bonne surprise. L’équipe recevait pourtant une correction lors du premier match contre l’Espagne, encaissant quatre buts et étant réduite à dix. Motivée à 300%, elle mettait toutefois les bouchées doubles et remportait un match à six points contre l’Arabie saoudite : vainqueur 4-0, elle remettait les compteurs à égalité, ce qui est pas loin d’être n’importe quoi.

Elle battait ensuite la Tunisie puis la Suisse aux tirs au but, lors de ce qui fut sans doute le match le plus ennuyeux du tournoi, avant de s’incliner contre l’Italie en quart de finale. Satisfait malgré tout, Oleg Blokhin pouvait avoir cette phrase superbe: "Nous avons fait ce qu’aucune équipe d’Ukraine n’avait fait avant, à savoir atteindre les quarts de finale sachant que c’était notre première participation".

Disputant aujourd'hui les qualifications de l’Euro 2008 dans le même groupe que la France, l’Ukraine fait figure de demi-favori. Quelques lecteurs abonnés à Onze Mondial avancent le nom d’Andriy Shevchenko pour expliquer le succès de l’équipe nationale d’Ukraine. Ballon d’Or 2004, ex-attaquant vedette du Milan AC et de Chelsea, le footballeur porte presque le même prénom que les autres attaquants de la sélection, Andrej Voronin et Andrei Vorobey. Ce dernier joue au Shakhtar Donetsk. C’est affreux, on dirait le titre d’un film de Michael Youn, avec Éric et Ramzy dans le rôle des cosmonautes lubriques.

À la lumière de toutes ces réflexions, on peut donc raisonnablement penser que le foot ukrainien n’a aucun avenir.

 

Le foot étranger n'a pas d'avenir : l'Espagne
Le foot étranger n'a pas d'avenir : la Biélorussie
Le foot étranger n'a pas d'avenir : la Finlande
Le foot étranger n'a pas d'avenir : l'Eire
Le foot étranger n'a pas d'avenir : l'Argentine
Le foot étranger n'a pas d'avenir : la Roumanie
Le foot étranger n'a pas d'avenir : la République tchèque
Le foot étranger n'a pas d'avenir : la Grèce
Le foot étranger n'a pas d'avenir : l'Autriche
Le foot étranger n'a pas d'avenir : la Suisse
Le foot étranger n'a pas d'avenir : la Lituanie
Le foot étranger n'a pas d'avenir : les Îles Féroé
Le foot étranger n'a pas d'avenir : l'Écosse
Le foot étranger n'a pas d'avenir : l'Italie
Le foot étranger n'a pas d'avenir : la Géorgie
Le foot étranger n'a pas d'avenir : l'Ukraine

Partager

Le foot étranger n'a pas d'avenir


Sylvain Zorzin
2014-06-26

Le foot étranger n'a pas d'avenir : les États-Unis

ÉTATS-UNIS [mothersoccer] n.f. Les États-Unis promeuvent les droits de l’homme en enfermant des prisonniers à Guantánamo. Chez nous, des types en orange qui matraquent une cage, c’est les joueurs de Lorient qui essaient de marquer un but.


Sylvain Zorzin
2014-06-24

Le foot étranger n'a pas d'avenir : la Grèce

GRECE [hellas!] n.f. Pays gorgé d’histoire, de philosophie et d’ouzo, la Grèce est considérée comme le berceau de la civilisation européenne. Il était donc inévitable que la sélection grecque balbutie son football, les tireurs de coup franc s’élançant trop près du mur.


Sylvain Zorzin
2014-06-22

Le foot étranger n'a pas d'avenir : la Corée du Sud

CORÉE DU SUD [southpark], n.f. Alors que la Chine a inventé la poudre au XIVe siècle, la Corée est le pays d’Asie qui a créé le principe du ballon prisonnier. Depuis la séparation de 1948, le Sud a conservé le ballon et le Nord garde les prisonniers.


>> tous les épisodes de la série "Le foot étranger n'a pas d'avenir"

Sur le fil

RT @footballskiFR: En déclenchant, depuis le Maroc, en juillet 1936, un putsch entraînant l’Espagne dans une guerre fratricide entre camps…

Un jeudi pas comme les autres au Vélodrome. C'était il y a une semaine... https://t.co/nHcpT8M2Q4 https://t.co/jLIkGogAmW

RT @VuduBancPodcast: NOUVEAU #PSG #Emery #Neymar #Tuchel #OM #Salzburg @PMU_Sportif 📻🎙️⚽️ Saison 3, Episode 34 : Le bilan du PSG d'Emery et…

Les Cahiers sur Twitter