auteur
Djézon Bouteille

Du même auteur

> article suivant

Les demoiselles de Reims

> article suivant

Les footballeuses de Preston

> article précédent

L1 :: la Gazette :: Journée 4

> article précédent

Derby repetita

Le jour où je leur ai dit

Avouer sa vraie nature et ses penchants footballistiques à ses parents peut-être un exercice périlleux... [Note de la rédaction: texte inédit, en hommage à son auteur].
Partager

Nous venons d'apprendre la disparition de Romain, alias Djézon Bouteille, lecteur, forumiste et notamment auteur de "Le sexe est-il entré dans le football?", article devenu un classique dans le magazine puis en ligne. Supporter de l'OL (personne n'est parfait), Romain a aussi participé à certains matches très amicaux organisés par les cédéfistes parisiens à Vincennes...

Nous éprouvons une grande tristesse à voir partir ce compagnon de route, tristesse qui n'est rien à côté de celle de sa famille et de ses proches, auxquels nous adressons aujourd'hui nos pensées.

"Le jour où je leur ai dit", ci-dessous, est un texte inédit de Romain.
Et nous ne résistons pas à l'envie de ressortir cet échange sur le fil "Observatoire du journalisme sportif":

=>> suppdebastille – mardi 31 juillet 2007 – 11:53
Tiens, Pierre Ménès, qui passe ses vacances à La Baule, est de retour et apparemment Pascal Praud ne fait pas partie de ses potes.
=>> Djézon Bouteille – mardi 31 juillet 2007 - 12:03
Il semblerait que Praud lui ait raconté la fin de Harry Potter 7. Pour se venger, Ménès lui a raconté la fin de Casablanca, mais Praud a haussé les épaules en lui disant que "T’es con, une ville, ça n'a pas de fin". Depuis, c’est la lutte à mort.



Le jour où je leur ai dit

Quand j’entre dans le salon, ils sont tous les deux assis et ils m’attendent. Maman aborde un sourire crispé et souffle sur le vernis de ses ongles, sec depuis dix bonnes minutes. J’ai répété mon speech dix fois, cent fois, mais j’ai du mal à trouver des mots.

"J’ai quelque chose à vous avouer".
Maman a pris la main de mon père. Il me sourit d’un air débonnaire, m’encourage d’un signe de la tête. Dans dix minutes, il ne sourira plus. J’ai du mal à le regarder.
"Cela fait longtemps que je veux vous dire quelque chose".
Je me tourne vers ma mère :
"Maman, tu te souviens de Sylvain. Il est venu manger quelques fois à la maison.
– Bien sûr, le charmant garçon avec qui tu joues au rugby le samedi soir".
Je prends ma respiration. Il faut que je parle vite.
"C’est lui. Mais, je ne fais pas que jouer au rugby avec lui. En fait, nous ne jouons pas vraiment au rugby".
Le cou de mon père s’est tendu. Il a compris, mais il ne m’aidera pas. Je suis seul, seul avec ma confession.
"Tu veux dire que …
– Oui."
Je regarde mes pieds, mais je suis décidé à finir le plus vite possible ce que j’ai à leur dire.
"Sylvain et moi somme supporters de foot."

– Oh mon Dieu".
Ma mère s’est affalée dans son fauteuil, mais elle tente de me sourire bravement. Mon père s’est levé en silence, sans me regarder, et est parti s’enfermer dans ma chambre.
Je ne sais pas quoi faire. J’aimerais lui dire que je suis encore son fils, que je n’ai pas changé, que je suis heureux qu’elle sache enfin qui je suis. Mais je ne bouge pas.

C’est elle qui rompt le silence.
"Tu le sais depuis combien de temps ?
– Je m’en doute depuis toujours, mais j’en suis sûr depuis trois ans.
– Depuis trois ans ?
– J’étais sorti avec des amis pendant l’été, un dimanche. Nous t’avions dit que nous sortions dans une boîte échangiste. Tu m’avais donné quelques billets en me disant de bien m’amuser."
J’ai honte de lui avoir menti. Mais il faut qu’elle sache.
"Je suis allé dans un petit bar rencontrer des gens avec qui j’avais parlé sur Internet. Nous avons regardé France-Angleterre. J’ai mis leur écharpe. J’ai adoré ça".


Elle se lève et va se réfugier dans la cuisine. Je la suis en lui parlant. Si elle ne me comprend pas, il faut au moins qu’elle m’entende.
"Maman, je me suis toujours douté que je n’étais pas comme les autres. Et tu le savais : tu as vu la cassette que je cachais sous mon matelas.
– Bien sûr que je l’ai vue. Mais tu étais jeune, je pensais que tu te cherchais. Si j’avais su qu’aujourd’hui encore tu regarderais ces… (elle frissonne) ces horreurs.
– C’est le coup franc de Platini contre Arconada, Maman.
– Parce qu’en plus tu connais les noms de ces personnes ?"
Son ton ironique me fait mal. Je veux me venger : "Sylvain m’a offert un maillot de l’OL à mon anniversaire".

Elle éclate en sanglots, et je me retrouve comme un con. Je la serre dans mes bras, elle se débat, puis pleure sur mon épaule. Elle me dit qu’elle m’aime toujours, mais qu’elle a besoin de temps. Que ça finirait par aller, et qu’elle parlerait à mon père.
Je lui fais confiance.
Partager

> sur le même thème

Relaxe, take it easy

Les Cahiers du foot


Écrire le sport
2019-04-02

Entretien entre revues : les Cahiers du foot et Supersub

Transversale – Gilles Juan (de chez nous) et Maxime Renaudet (de chez Supersub) ont parlé ensemble de nos (sublimes) revues respectives. 


La rédaction
2019-01-14

La revue des Cahiers, numéro 2 !

Il sera jeudi 17 en librairie, dans son habit de lumière (noire). Présentation d'un numéro par définition exceptionnel. 


Le Board
2018-08-24

Ligue des Cahiers #10 : l’étape Rennes

Bienvenue à la Ligue des Cahiers, dixième cran de la ceinture. Car oui, voici la dixième édition du tournoi organisé par les lecteurs des Cahiers. C'est Rennes qui reçoit cette édition exceptionnelle, que le Board lui-même nous présente.

 


>> tous les épisodes du thème "Les Cahiers du foot"

Sur le fil

RT @GregoryBlachier: En exclu pour vous les abonnés, le titre de fin de match que vous ne verrez pas sur le site #NIGFRA https://t.co/ejPtz…

Faites-nous gagner des sous avec cette #@¡‰ de VAR, au moins. https://t.co/8dhUumRPOZ https://t.co/94x3XCksUK

"Sorry for this terrible varbitrage."

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Dans le haut du panier

aujourd'hui à 04h29 - Run : Grosse journee a Toronto pour la parade. Grosse fete. On parle de 2 millions de personnes dans la... >>


Les CdF : cahiers de doléances

aujourd'hui à 03h54 - Redalert : Dit mame Rédac, je viens de m'apercevoir (je sais c'est vachement tard) qu'il n'y avait eu ni... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 03h40 - Redalert : lunatic XV16/06/2019 à 22h56C'est vrai mais j'y ai quand même appris l'existence du lancé de... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 03h26 - Redalert : CHR$17/06/2019 à 21h31D'après Wikipédia, il n'a pas voulu honorer sa 2ème année de contrat au... >>


Santiago Bernabeu

aujourd'hui à 03h24 - leo : kellyaujourd'hui à 01h31C'est fou tout cet espoir qui a rempli Madrid depuis le retour de ZZ.J'ai... >>


EAG, les paysans sont de retour

aujourd'hui à 03h23 - Redalert : Kireg17/06/2019 à 22h04Bah, St Brieuc c'est la limite de tolérance non ? >>


Geste technique

aujourd'hui à 02h56 - leo : Lucho Gonzealaiseaujourd'hui à 02h33Je viens de revoir la bicyclette de Ronaldo contre la Juve... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 01h32 - C. Moa : (Va pour un demi point pour moi, sur le parallèle avec la NBA...) >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 00h20 - 12 mai 76 : cocobeloeil17/06/2019 à 23h44A part ça, le match des Bleues vous a plu?Perso, pas des masses,... >>


Changer l'arbitrage

17/06/2019 à 23h47 - impoli gone : Comme pour les HJ de qq cm, le pas en avant du gardien et l'entrée dans la surface au moment du... >>


Les brèves

Alliance Arena

"Quand un arbitre assistant demande sa collègue en mariage." (lequipe.fr)

Prendre les shots les uns après les autres

"Hugo Lloris, le mister penalties de Tottenham." (lequipe.fr)

Milieu de tableau

"Rembrandt s'invite sur le ballon du Championnat des Pays-Bas." (lequipe.fr)

Trafic de coquines

“Football : la Colombie rattrapée par le mouvement ‘Me too’.” (ouest-france.fr)

Veuvage

"Pepe cherche à trouver la solution en solitaire." (lequipe.fr)