auteur
Stéphane Pinguet

Du même auteur

> article précédent

Parc life

> article précédent

Juventus-Real 2003

Le match de Zlatan : PSG-Bordeaux

Né pendant l'Euro, il est de retour: le match de Zlatan, par lui-même. Mettez-vous dans sa peau, même si le costume est trop grand pour vous.

Partager

- 30e : Arrivée des joueurs, Zlatan est acclamé, même le tapis rouge a l'air honoré d'être foulé par lui.

 

- 15e : Derrière les barrières, les flocages des maillots de supporter, c’est un peu Motus: Ibracadabra, Ibrahimagik avec du 9, du 13, du 18, du rien.

 

- 10e : Feinte de talonnade de Zlatan pour Nenê dès l’échauffement. Le premier frappe, l’autre court toujours.

 

- 2e : Ancelotti titularise Michaël Grégorio sous le pseudonyme de Rabiot, à la place de Jérémy Ménez. Un imitateur à la place d’un comique, tout est fait pour que Zlatan se sente bien.

 

 

1e : Zlatan reste dans le rond central. À force d'entendre que les autres jouent pour lui, il a envie d'être spectateur du match.

 

3e : Zlatan réajuste son maillot parce qu’il le colle. Tout est encore trop petit pour Zlatan, dans ce club.

 

7e : Main bordelaise dans la surface. Zlatan déteste être dépassé par les événements, il lève les deux siennes.

 

10e : Zlatan fait signe à ses coéquipiers de balancer devant. Balancer à Paris, bel hommage à Michel Berger et France Gall.

 

11e : Zlatan balance Ciani. Pas à Paris, à Rome.

 

14e : Feinte de Zlatan qui laisse passer le ballon entre ses jambes. Seul Zlatan fait un petit pont à Zlatan.

 

26e : Des chauves-souris volent dans les tribunes du Parc. Personne n’a pensé à floquer son maillot Zlatman.

 

33e : Zlatan rappelle à Nenê qu’il doit faire des passes à Zlatan. Nenê hoche la tête en signe de soumission et s'éloigne, mais il sent encore le regard de Zlatan sur sa nuque.

 

34e : Zlatan centre dans le vide. Une balle parfaite selon Zlatan, une balle perdue selon la police.

 


Mi-temps : Zlatan resterait bien sur le terrain pour regarder les concours de tirs avec les enfants, histoire de voir un peu de football.

 


58e : Zlatan refait ses lacets. Mais jamais son équipe n'a encaissé de but tandis qu'il refaisait ses lacets, lui.

 

61e : Ménez entre sur la pelouse. Zlatan ne reconnaît pas le joueur de l’équipe de France si drôle avec sa crête pendant l’Euro. Malin, Jérémy.

 

70e : Zlatan descend d’un cran pour montrer à Pastore comment faire des passes. Fin pédagogue, Zlatan lui donne la balle en profondeur, Pastore écrase une frappe qui passe à côté. Zlatan devra aussi lui montrer les frappes.

 

72e : Zlatan récupère la balle dans la surface, pivote et frappe. Le tir est cadré mais la lucarne se dérobe, selon Zlatan et Grégoire Margotton.

 

73e : Jallet monte et ouvre pour Zlatan, signalé hors-jeu puis signalé en colère. Jallet a beau être capitaine, il comprend qu'il y a plus gradé que lui dans l'équipe.

 

83e : Zlatan laisse passer un centre devant le but. Il fallait lui donner dans les pieds.

 

93e : Score nul. Comme ses coéquipiers. Zlatan a encore quelques jours pour être transféré dans un club qui sera champion.
 

Partager
>> aucune réaction

> sur le même thème

Le coup du poteau de corner

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Agence Transe Presse
2020-05-27

"Sensible Stadium" : l'UEFA, les clubs et les télévisions passent au stade virtuel

Agence Transe Presse – Tribunes, ambiance et public artificiels: un consortium veut mettre en œuvre son projet de stades dématérialisés et de "football augmenté" dès la saison prochaine. 


Hind
2020-04-02

Comment vivre le football sans le football

Démode d'emploi – Avec l'arrêt des compétitions, le sevrage est brutal, mais les vrais accros sauront trouver des substituts. 


2020-02-26

Guide des communiqués officiels de l'OL

L'Olympique lyonnais fait désormais la guerre à ses propres supporters, et il n'a à peu près aucune chance de la gagner.


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"