auteur
Curtis Midfield

Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #127

> article précédent

Trop tôt ?

Le SDF inconnu

Le Stade de france s'est inauguré sans nous, malgré nos indiscutables mérites...
Partager
Ce soir là, je n'étais pas au Stade De France.
Leurs altesses Simonet et autre Le Graet avaient estimé le nombre de penalties arrêtés dans ma bondissante jeunesse comme largement insuffisant pour avoir joué un quelconque rôle dans le processus de remise à niveau du football français à l'échelon international. Aussi ne m'avaient-ils pas placé sur la liste des sportifs à honorer.

Ne disposant que de faibles économies sur mon compte en banque, les susnommés n'avaient pas davantage jugé bon de m'inviter en tant que sponsor de l'événement (pourtant 300 francs minimum pour une place pour une demi-finale de Coupe du Monde, si ce n'est pas du sponsoring...). Aussi ne me restait-il que mes simples qualités de supporter et de contribuable. L'enthousiasme inhérent à la première faisant avaler les couleuvres que risque d'avaler le second quant aux sommes à débourser pour le bon fonctionnement de l'enceinte*. Toutefois, ce double état, bien qu'étant le plus répandu est aussi celui qui accorde le moins de considération. Tout juste, dans leur immense bonté, les instances de la Fédération (je laisse la majuscule. Dernier avertissement) ont-elles consenti à jeter en pâture quelques places à cette immense majorité. Bravo aux petits malins qui en ont profité, pour les autres: tout le monde sur TF1. Paie, applaudis et prends le métro, (mais seulement quand on te le dira), tel est le cri lancé depuis des mois par les futurs abonnés de la tribune présidentielle.
Alors, ce soir là, je n'étais pas au Stade de France.

* A titre anecdotique, rappelons tout de même qu'initialement le financement de ce stade était prévu pour être intégralement de nature privée.

Partager
>> aucune réaction

Les stades et les supporters


Christophe-Cécil Garnier et Frédéric Scarbonchi
2017-11-17

Au nom de la Loire

Supps par Terre – Saluée pour sa ferveur puis mise à l'index, la tribune Loire est au cœur de l'agitation du FC Nantes. Dans un stade de la Beaujoire menacé, la Brigade Loire et l'association À la nantaise luttent chacune à leur manière.


Christophe-Cécil Garnier et Frédéric Scarbonchi
2017-10-23

À Guingamp, un derby discret mais passionné

Supps par Terre – Guingamp-Rennes: le seul véritable derby breton de L1 (selon les intéressés) s'est déroulé pacifiquement dans les bars et dans la tribune du Kop rouge. Rencontre avec des supporters qui ne veulent pas se dire Ultras.


Christophe-Cécil Garnier et Frédéric Scarbonchi
2017-10-09

Retour des Ultras au Parc des Princes : un an après

Le 30 septembre, le PSG a écrasé les Girondins de Bordeaux et consolidé sa première place. Mais l'essentiel était ailleurs: dans les tribunes, où le retour des ultras s'était effectué il y a un an, jour pour jour. 


>> tous les épisodes du thème "Les stades et les supporters"

Sur le fil

RT @SachaDahan: Le dessin parfait de Faro, ce matin dans L'Equipe ce matin. https://t.co/YCnXMHhl2l

RT @CKuchly: Si vous êtes dans le coin et que vous voulez acheter "Les entraîneurs révolutionnaires" et/ou vous le faire dédicacer, parler…

RT @MaximeGoldbaum: Matchs truqués en Turquie : le jeu trouble de Gianni Infantino https://t.co/7YDHY9Qm8A

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Adolphe un mec

"Un scandaleux tifo à la gloire d'Hitler." (football.fr)

Fanchone week

"Dupraz : 'Dix mannequins toulousains sur la pelouse'." (lequipe.fr)


Lâche investigation

"Pierre Ménès tacle Elise Lucet." (20 minutes)

Gerrard Majax

"L'excuse magique de Steven Gerrard." (lequipe.fr)

Retour au lycée

"Messi : une première en quatre ans." (sports.fr)