> article précédent

Revue de stress #156

Les bénéfices de la Coupe du monde ruissellent (sur les gros clubs)

Une Balle dans le pied – La FIFA va distribuer 209 millions de dollars aux clubs ayant mis leurs joueurs à disposition des sélections, suivant l'éternel principe de l'enrichissement des plus riches.

Partager

 

"La FIFA a partagé les bénéfices de Russie 2018 avec 416 clubs à travers le monde", a claironné la FIFA mardi dernier, communiquant sous ce titre les chiffres de sa générosité. Une générosité à pondérer par le constat que l’enveloppe globale de 209 millions de dollars ne correspond qu’à une fraction modique de ses revenus, estimés à 6,1 millions de dollars pour le cycle 2015-2018.

 

Dans le détail, ces chiffres confirment que le système de répartition – indexé sur le nombre de joueurs et leur temps de jeu – constitue un cas typique des mécanismes d’enrichissement des plus riches qui se sont multipliés dans le football. (…) 

 

 

LIRE L'ARTICLE


Partager

Le bizness


Jérôme Latta
2020-01-08

Le PSG vaut un milliard (prix à débattre)

Minichro – Forbes estime que la valeur du PSG a progressé de 992% pour atteindre le milliard, des supporters s'en félicitent. Mais qu'est-ce que cela signifie? 


Maxime Arnan
2020-01-06

Au Brésil, Red Bull se donne des ailes

Quatrième "filiale" de la marque dans l'élite mondiale, le Red Bull Bragantino met en œuvre, dans un football brésilien en crise, une méthode économique et sportive éprouvée… et prédatrice. 


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


>> tous les épisodes du thème "Le bizness"