auteur
Ilf-Eddine alias Raspou

Du même auteur

> article précédent

LE REPLAY, SÉANCE 20

> article précédent

La main dans l'oeil

Les cinq petits cochons (3)

Matchboxes conceptuelles: LOSC-OM, 1-2; OM-TFC, 2-2. Comme se précise la chute du Grand Méchant Lion, ça s'agite chez les cochons.

Partager

Une brise légère souffle sur le Sud du Royaume de Ligain; la mer, au loin, écume de voir le ciel plus bleu qu'elle. Au cœur d'une ville blanche, un vaste palais s'ouvre comme une corolle; étonnamment dépourvu de toit, il laisse le vent s'engouffrer, parcourir les couloirs et les pièces, disperser les paroles et les sons.
Dans un vestibule à l'entrée du palais, deux cochons attendent qu'on les mène au maître de céans. Ils sont massifs; ils ont l'air sur la défensive; ils s'évertuent à rester bien en place sur les fauteuils où ils sont assis.


animal_farm.jpgBien entrer dans la discussion

Un laquais les fait appeler; ils le suivent. Ils entrent derrière lui dans une pièce qu'on qualifierait de richement ornée si l'absence de plafond ne gâchait cette impression de faste. À un bureau, un grand cochon noir est absorbé dans la lecture d'un ouvrage – La ferme à Nimal, d'on ne sait quel auteur anglais.

Le laquais introduit les visiteurs; le cochon noir repose son livre et se lève pour les saluer:

– Ah! Enfin! Mes deux chers amis! Quel plaisir de vous recevoir! Viens, Lif-Lif, que je te donne l'accolade! (il l'étreint) Et toi aussi, mon bon Touf-Touf! (il le serre dans ses bras) Avez-vous fait bonne route?
– Bonne mais longue, Maf-Maf, répond Lif-Lif... Je viens de plus loin que Touf-Touf, moi, j'ai dû traverser tout le Royaume de Ligain pour répondre à ton invitation... J'espère que tu as une raison sérieuse pour m'avoir fait parcourir cet harassant chemin!
– On ne peut plus sérieuse, mon cher Lif-Lif, on ne peut plus sérieuse... J'irai droit au but et n'abuserai pas des circonvolutions langagières que d'aucuns considèrent comme mon péché mignon – critique que j'estime très exagérée, mais vous savez comme moi le plaisir que certains esprits mal intentionnés trouvent à ternir...
– Hum hum, l'interrompt Touf-Touf.
– Bref, reprend Maf-Maf... Vous savez comme moi que le règne du Grand Méchant Lion arrive à son terme: Bof-Bof l'a blessé; Paf-Paf lui a tenu tête; on dit qu'il traîne, hagard, au Nord du Royaume de Ligain, incapable de retrouver des forces qui valent l'ancienne vigueur qu'il avait; je me fais fort, sitôt que je le croiserai, d'apporter la touche finale à sa destitution.
– Ce que tu dis est vrai, acquiesce Lif-Lif... Mais quel rapport avec notre présence ici?
– Mes chers amis, reprend Maf-Maf, gouverner, c'est prévoir: il ne s'agit déjà plus de fixer nos regards sur la chute du monarque honni; il faut planifier ce que nous ferons quand nous l'aurons chassé du trône. C'est pour cela que vous êtes ici, ajoute-t-il en tapotant "La ferme à Nimal": il nous faut organiser l'Ordre Nouveau qui va naître, l'Ordre des Cochons Souverains.
– Fort bien, repartit Touf-Touf... Mais, pour ce faire, ne faudrait-il pas que Bof-Bof et Paf-Paf soient aussi présents? Cette discussion les concerne aussi.



Surprendre l'adversaire

Maf-Maf semble contrarié à ces mots... Il regarde le ciel, fait une moue de phacochère, semble hésiter sur le parti à prendre, puis se lance:

– Tu as raison, Touf-Touf... Je me demande moi-même pourquoi ils ne sont pas présents... Je les avais bien évidemment conviés à cette rencontre et suis étonné, pour ne pas dire peiné, du désintérêt qu'ils témoignent pour notre cause... Enfin, comme on dit, les absents ont toujours tort, et il nous faut avancer sans eux...
– Tiens, c'est bizarre, objecte Touf-Touf... Je suis voisin de Bof-Bof et il ne m'a pas parlé d'une invitation qu'il aurait reçue...
– Je suis passé par chez Paf-Paf en venant, intervient Lif-Lif, et lui non plus n'a pas fait mention de ton courrier.
– Eh quoi! s'exaspère Maf-Maf... Est-ce ma faute si notre poste marche si mal? Est-ce ma faute si l'on s'est obstiné à la maintenir dans le domaine régalien au lieu de la confier aux intérêts de bourgeois avides de la faire prospérer? Et de toute façon, quelle importance? Ne sommes-nous pas ici trois des cinq petits cochons? C'est-à-dire une large majorité qui, eu égard aux principes démocratiques présidant à l'Ordre des Cochons Souverains, nous permet d'entériner les décisions nous semblant adéquates? Qu'a-t-on à faire de l'arrogant Bof-Bof, toujours à se monter du col, ou du taciturne Paf-Paf, qu'on entend à peine quand, par extraordinaire, il prend la parole? Ne pouvons-nous régler ça entre nous, les plus respectables cochons de Ligain?
– La méthode m'étonne quelque peu, répond Touf-Touf, mais enfin nous t'écouterons poursuivre: parle Maf-Maf, dis-nous ce que tu nous proposes.



animal_farm2.jpgJouer le titre

Une nouvelle fois, Maf-Maf réfléchit quelque temps, les yeux fixés sur l'azur qui le surplombe. Puis il se décide:

– Mes chers amis, cochons éclairés que vous êtes, nous avons tous souffert du règne tyrannique du Grand Méchant Lion. Le Royaume de Ligain a gémi sous sa férule cruelle, il a été meurtri de ses sautes d'humeur, de son agressivité continuelle, de ses discours humiliants. Mais au moins devons-nous reconnaître que le Roi Lion a fait régner un ordre: ordre inique, certes, mais ordre tout de même... Allons-nous quitter cela pour tomber dans la gabegie? La dégénérescence de l'Etat? La guerre de tous contre tous? Le morcellement du Royaume de Ligain en fiefs aussi belliqueux que minuscules, s'épuisant en affrontements vains, rendant inaudible notre voix en Europe, pour le plus grand plaisir de nos puissants voisins?
Non, amis cochons! À l'injustice ne doit pas succéder l'anarchie! L'Ordre des Cochons Souverains, certes guidé par les lumières de la Raison, ne doit pas être synonyme de faiblesse: au tyran sanguinaire doit succéder un despote éclairé, un monarque bienveillant qui fera le bonheur de ses sujets, un cochon qui rassemblera en un accord harmonieux les qualités d'autorité et d'humanité qu'on attend d'un souverain accompli.
Et je tiens à vous le dire, cher Lif-Lif et cher Touf-Touf: si, par exemple, vous estimiez que moi, Maf-Maf, je n'étais pas dénué des vertus que je viens d'énoncer, si vous pensiez que le Royaume de Ligain aurait quelque bonheur à me voir présider à sa destinée, eh bien malgré la charge que cela représente, malgré les obstacles qui ne manqueront pas de se dresser sur ma route, je vous l'affirme sans ambages: je suis prêt à me sacrifier et à devenir, pour le bien de tous, le nouveau Roi de Ligain.



Sortir vite en contre

A ces mots, faisant fi de leur propension à rester bien en place, Lif-Lif et Touf-Touf se levèrent d'un bond:

– Toi? Et pourquoi toi? Et pourquoi pas moi? dirent-ils en chœur.
– Mais... mais... mais... parce que je suis le plus vieux!
– Et que diable? Aux cochons bien nés, la vertu attend-elle le nombre des années?
– Euh... euh... parce que je suis le plus instruit!
– Oh la! Ta chair n'en est-elle pas plus triste d'avoir lu tous les livres?
– Alors... alors... mais tout simplement parce que je suis le plus fort, voilà tout, on va pas finasser des heures, non plus! Je suis le plus fort des cinq petits cochons!
– Alors ça, ça m'étonnerait, braillent ensemble Lif-Lif et Touf-Touf... Ca m'étonnerait même drôlement!
– Comment ça, ça vous étonne? Mais vous savez donc pas que je crains dégun? Et que je vous plie tous, ici?
– Ah ouais? Eh beh on n'a qu'à la faire au bras de fer, et on verra bien si tu es si bonhomme que tu dis!



Répondre au défi physique

Aussitôt dit, aussitôt fait: les cochons s'installent à une petite table qui se trouve dans un coin de la pièce. C'est d'abord Lif-Lif qui prend place en face de Maf-Maf: coudes posés dans un cercle qu'on a dessiné à la craie, biceps bandés en prévision de l'effort, regards féroces rivés l'un à l'autre... Touf-Touf donne le coup d'envoi et les deux cochons commencent à pousser. Lif-Lif met d'entrée toute sa vigueur dans la lutte, déroutant un Maf-Maf qui ne s'attendait pas à pareille furie: le cochon noir semble en situation délicate, son avant-bras se rapproche dangereusement de la table...

"Diantre, je ne peux me laisser battre", se dit Maf-Maf... "C'est toute ma crédibilité de futur Roi de Ligain qui est en jeu!"

Alors, puisant dans ses réserves, faisant autant appel à son orgueil immense qu'à sa force brute, il produit un premier effort – shlak! Il revient à l'équilibre! Puis une seconde poussée, aussi brutale que la première – et crac! Le poing de Lif-Lif s'écrase contre la table!

– Ha ha! plastronne Maf-Maf. Ne vous l'avais-je pas dit? Ne suis-je pas le plus fort de tous les petits cochons?
– Pas si vite, répond Touf-Touf, qui pousse de sa chaise un Lif-Lif dépité et s'assied à sa place. Je vais te montrer, moi, ce que c'est que la gniaque du Gitan!

Le nouvel affrontement commence. Par-delà leurs rodomontades, les adversaires se craignent: Touf-Touf a vu la défaite de ce costaud de Lif-Lif; Maf-Maf mesure le volume des biscottos de Touf-Touf. Un premier temps s'écoule sans que personne ne prenne l'avantage. Puis, sans crier gare, Touf-Touf accentue sa poussée – Maf-Maf plie, semble sur le point de rompre, puis réagit, revient à l'équilibre, menace de l'emporter... Touf-Touf bande à nouveau ses muscles et reprend le dessus, visage grimaçant sous l'effort, on pense que cette fois c'est bon, qu'il va gagner, mais Maf-Maf, dans un dernier accès de fierté, mobilise son énergie restante et parvient à annuler l'avantage adverse.

Les adversaires, épuisés, se regardent... Ils n'en peuvent plus et décident d'en rester là, sans qu'un vainqueur ne se soit dégagé. Touf-Touf se lève, massant son bras endolori, et dit:

– Viens Lif-Lif, on s'en va... Tu es fort, Maf-Maf, mais pas assez pour te prétendre nouveau Roi de Ligain. Il faudra tirer ça au clair avec Bof-Bof et Paf-Paf.

Et les deux cochons s'en vont, laissant Maf-Maf dans son palais ouvert aux vents, ruminant ses rêves de gloire mais se rendant compte, tout de même, qu'ils seront moins faciles à atteindre que ce qu'il avait pu espérer.

 

À suivre


Partager

> sur le même thème

Les cinq petits cochons (2)

> du même auteur

Quiz : jouez entre les lignes

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Christophe Kuchly
2018-06-26

Le match dont vous êtes le héros

L'Espagne et le Portugal, qualifiés dans le groupe B, seront au rendez-vous des huitièmes de finale du Mondial. À moins que…? Bienvenue dans un monde imaginaire dans lequel vous êtes l'arbitre et où chaque décision peut changer le cours de l'histoire.


Christophe Zemmour
2018-06-25

Messi, tel Son Goku

Un prodige que l’on attend sur le toit du monde mais qui peine à décrocher le titre suprême, tout en vivant dans l’ombre d’un prédécesseur génial et farceur: voilà une histoire que l’on a déjà entendue quelque part...


2018-06-17

[JDD #7] Irrésistibles

Le Journal de Didier – Conspiration tactique, incident avec Clément d'Antibes, start-up de Rami… Récit des derniers jours des Bleus à Clairefontaine. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

Un jour, tu fais un logo parodique des @girondins. 15 ans plus tard, tu le retrouves sur une écharpe en Espagne… (v… https://t.co/L2tcXF6qZq

RT @OncleFredo: Une partie de l'histoire du syndicalisme chez les footballeurs. Dans les grandes lignes. D'autres épisodes à venir... #Clas…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Gerland à la détente

aujourd'hui à 03h46 - Lucho Gonzealaise : Tu penses à qui, pour ces recrues ? Des mecs suffisamment forts pour vous faire passer un cap,... >>


Sport et santé

aujourd'hui à 02h20 - Run : C'est normal de se sentir plus fatigue quand on court moins vite ? J'ai pas de rythme, j'ai... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 02h10 - Aristofan : Run, j'ai baillé du premier au dernier épisode de cette série grandiloquente qui s'écroule sous... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 00h31 - SocRaïtes : JM, CHR:Inculte, oui, mais un peu moins chaque jour grâce à vous (et aux CdF en général) !Que... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 00h30 - Pierro : KoolKireg21/08/2018 à 21h29Comme promis, voici quelques images des terrains : La... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 00h14 - Flo Riant Sans Son : @ thevikingDig est vraiment bien foutu même s'il est peut reluisant pour les groupes qu'ilmet en... >>


Oh mon maillot

aujourd'hui à 00h05 - Run : J'aime bien moi. C'est les couleurs du club, que le design soit different, pourquoi pas ?Je prefere... >>


En Vert et contre tout

21/08/2018 à 23h59 - poiuyt : Danishos Dynamitosaujourd'hui à 16h45De... d'Ilan ?-----------Qui lui meme n'était qu'un... >>


Scapulaire conditionné

21/08/2018 à 23h27 - dugamaniac : A cet instant, on en est à se demander sur les internet si le futur coach de Bordeaux ce ne... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

21/08/2018 à 22h58 - Pascal Amateur : Amish est Hleb. >>


Les brèves

Il est des nô-ôtres !

"Guingamp : Eboa Eboa prolonge." (lequipe.fr)

Souici 2

"ASSE : Souici vers un nouveau prêt." (lequipe.fr)

Speed dating

"Kylian Mbappé : pas de temps pour les filles." (femmeactuelle.fr)
Mbappé, court toujours.

Gaolin Soccer

“Chine : le superbe retourné de Gao Lin." (lequipe.fr)

Franche Sibérie

"Un policier russe aux Pussy Riot : 'Parfois, je regrette 1937'." (lemonde.fr)