auteur
Lucho Gonzealaise, Isaias, AWOL et zx_tampax

> article précédent

Le soleil se lève à Horn

> article précédent

L’écho du silence

Les fiches de Ligue 2 : Laval, Metz, Red Star et Sochaux

Faisons connaissance avec quatre clubs de L2. On y retrouve un habitué, un relégué, un promu et un club passé sous pavillon chinois. Que du plaisir!

Partager

 

Laval

Le meilleur moment de la saison
Les éliminations successives du Mans FC, d'Angers, de Nantes et de Rennes en Coupe de France.

 

 
Le pire moment de la saison
Les tribunes en bois, construites temporairement pour la coupe d'Europe 1983/84 s'effondrent en plein milieu de l'hiver dans un match sans saveur contre le Paris FC. Deux semaines plus tard, la tribune en tubulaires fermée il y a deux ans est à nouveau jugée insalubre. Le club termine la saison avec une moyenne de 800 spectateurs et doit vendre la moitié des joueurs du centre de formation pour éponger les dettes.

 


Le truc prévisible
Le club devrait finir à autant de point de la montée que de la descente.

 


Le truc imprévisible
Après les blessures longue durée de trois attaquants de l'effectif, le club sort Guilherme Mauricio de sa retraite au soir du 31 août. À quarante ans, il confirme son statut de meilleur buteur de Ligue 2 en activité et marque 32 fois, maintenant ainsi les Tangos à flot toute la saison.

 


L'objectif inavouable
Croiser le SCO d'Angers dans l'ascenseur L1-L2.

 


Transférés au mercato
• Le public du stade Francis Le Basser, peu habitué à venir encourager l'équipe quand la température passe en-dessous des dix degrés, dans une enceinte ouverte aux quatre vents.
• Stéphane Moreau, responsable de la formation, que Waldemar Kita supplie de revenir au FC Nantes dans un éclair de lucidité. La presse révélera plus tard qu'il avait été drogué par un groupe de supporters nostalgiques de la formation à la nantaise.

 


Recrutés au mercato
Christian Bekamenga, en manque de temps de jeu à Troyes, est prêté dans le club qui l'a relancé. Frustré par le manque d'impact physique des attaquants de l'effectif, les dirigeants rappellent également Fabrice Do Marcolino, pour former une attaque à trois avec Jean-Claude Darcheville.

 


Le maillot third auquel on a échappé

 

 

 

Metz

Le meilleur moment de la saison
La victoire 3-0 face à Nancy dans un stade Saint-Symphorien plein à craquer. Les nouvelles recrues Baldé, Kaprof et André Santos ont marqué pour fêter leur parfaite intégration dans l’équipe. Au soir de cette septième journée, Metz est leader et son mercato est cité en exemple par Pierre Ménès et Pascal Praud.

 

 


Le pire moment de la saison
La défaite 1-0 à Bourg-Péronnas pour le compte de la 34e journée, qui enterre définitivement les espoirs de montée. La boulette de Carrasso, sorti du placard pour cette fin de saison, aura été de trop.

 


Les trucs prévisibles
• L’arrivée de cinq nouveaux joueurs totalement inconnus d’ici la fin du mercato.
• L’explosion du vestiaire façon Tour de Babel.
• L'enchaînement de défaites au cœur de l’hiver.
• Le retour d’Albert Cartier en cours de saison pour “retrouver nos valeurs mosellanes” et “gratter les ballons comme nos ancêtres ont gratté le sol”.

 


L'objectif inavouable
Voir le CogiTraining porter ses fruits pour enfin admirer du jeu au sol et des enchaînements de plus de trois passes à Saint-Symphorien.

 


Transférés au mercato
• L’enchaînement tacle assassin, longue chandelle vers l’avant, marque déposée de Guirane N’Daw.
• Sergueï Krivets, qui a enfin réalisé que Metz ne jouerait jamais la Ligue des champions et décide de retourner au BATE Borisov.
• Federico Andrada, qui a terminé son année d’échange et repart étudier en Argentine.

 


Recrutés au mercato
• Juan Kaprof, de la promo inférieure à celle d’Andrada, qui débute son année d’échange en France.
• Le buteur roumain du Paços de Ferreira, recruté sur les conseils des frères D’Onofrio. Formé au Sporting lorsque Carlos Freitas en était le directeur sportif, il a été prêté la saison dernière en Moldavie et en Belgique. Bilan: neuf matches (dont deux titularisations) et un but.
• Un professeur de Français Langue Étrangère pour intégrer le staff à plein temps

 


L'avis de l'expert
Le FC Metz a réalisé un recrutement malin et de classe internationale qui me laisse admiratif.” Marcel Salerno, président d’Arles-Avignon.

 


Le maillot third auquel on a échappé

 

 

 

Sochaux

Le meilleur moment de la saison
Le 29 avril, une victoire contre Auxerre, concurrent à la montée, permet au club d'être troisième à deux journées de la fin. Il possède six points d’avance sur le quatrième.

 

 


Le pire moment de la saison
Le 3 mai, Moustache gagne son combat pour la montée/descente de deux clubs, un don de cent maillots et de cinquante ballons à la FFF ayant raison de la détermination de la Fédération. Trente caisses de champagne sont mises en vente sur Le Bon Coin le lendemain par un Laurent P. de Montbéliard.

 


Le truc prévisible
Les -10°C relevés à chaque match, de décembre à février et les 10000 litres de vin chaud vendus.

 


L'objectif inavouable
Être champion d’automne pour faire rapidement connaitre Ledus au grand public et ainsi équiper d’écrans géants et de projecteurs à LED tous les stades accueillant la coupe d’Europe. La première étape vers une hégémonie mondiale de Ledus.

 


Transférés au mercato
• Yohan Pelé était pressenti à Bastia, dont le Sochaux est le fournisseur officiel, pour remplacer Areola. Il a préféré aller jouer la coupe de la Ligue avec l’OM.
• Edouard Butin a entendu dire que le kiné de Valenciennes faisait du bon boulot. On attend vivement sa comparaison pointue avec l’infirmerie de Sochaux.

 


Recrutés au mercato
• Olivier Werner, gardien de trente ans du Cercle Bruges et Johann Ramaré, le milieu de Brest de trente-et-un ans, pour le sérieux.
• Bruno Collaço, défenseur brésilien de vingt-cinq ans et Ruben Rayos, milieu espagnol de vingt-neuf ans (fiches Wikipédia en construction), pour l'exotisme version budget de L2.

 


L'avis de l'expert
"Le plus difficile pour moi, c’est de manger avec des baguettes. Mais le plus important, c’est que je garde mon job." (Sochalion)

 


Le maillot third auquel on a échappé

 

 

 

Red Star

Le meilleur moment de la saison
La victoire contre le Paris FC lors du derby à Charléty, devant 900 spectateurs dont 600 Red Star Fans et 200 invités.

 

 

Le pire moment de la saison
La saisie par les Douanes de l'ensemble des produits dérivés du club, pour violation de la loi Evin, en raison de la similitude entre le logo du Red Star et celui d'une marque de bière hollandaise.

 

 

Le truc prévisible
François Hollande qui assiste à un match pour faire peuple, dans un Stade de France au trois-quarts vide.

 

 

L'objectif inavouable
Tomber sur le PSG en coupe pour jouer un autre derby après ceux contre Créteil et le PFC.

 

 

Transféré au mercato
Le Red Star FC, chassé du stade Pierre-Brisson par la fronde des clubs locaux, footeux de l'ASBO et rugbymen du BRC. S'ensuit une deuxième partie de saison à la MMArena du Mans devant soixante spectateurs en moyenne.

 

 

Recruté au mercato
Un sponsor maillot, car les Vert et Blanc en sont dépourvus depuis plusieurs saisons, et pas le moindre: Ryanair. Les mecs qui te disent "oui, bon, Paris, Beauvais, c'est presque pareil hein!"

 

 

L'avis de l'expert
Gérard Depardieu, qui interprète Jules Rimet dans United Passions: "Ma bonne étoile, c'est le Rouge".

 

 

Le maillot third auquel on a échappé

On y a vraiment échappé.

 

 

Partager

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Christophe Kuchly
2018-06-26

Le match dont vous êtes le héros

L'Espagne et le Portugal, qualifiés dans le groupe B, seront au rendez-vous des huitièmes de finale du Mondial. À moins que…? Bienvenue dans un monde imaginaire dans lequel vous êtes l'arbitre et où chaque décision peut changer le cours de l'histoire.


Christophe Zemmour
2018-06-25

Messi, tel Son Goku

Un prodige que l’on attend sur le toit du monde mais qui peine à décrocher le titre suprême, tout en vivant dans l’ombre d’un prédécesseur génial et farceur: voilà une histoire que l’on a déjà entendue quelque part...


2018-06-17

[JDD #7] Irrésistibles

Le Journal de Didier – Conspiration tactique, incident avec Clément d'Antibes, start-up de Rami… Récit des derniers jours des Bleus à Clairefontaine. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

RT @popandkop: Le "Last night a Didier saved my life" des @cahiersdufoot est dans le top 5 des t-shirts des Bleus selon @GALAfr . On peut m…

Toujours le même discours: trop de matches de sélections, mais pas trop de matches de clubs, bien entendu. Et les b… https://t.co/mkw4m4ejEE

"Emmanuel Macron a fini par saturer les images et nuire autant à la célébration qu’à son autocélébration" -… https://t.co/0Bel28eX4h

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Pepe honni

"Reina, gardien de Naples, dénoncé pour ses liens avec la mafia italienne." (20minutes.fr)

Mendycité

"Mendy : ‘J’ai la dalle’.” (lequipe.fr)

Pas Metz que un club

"Metz : Un groupe amoindri." (lequipe.fr)

DSKudetto

“Maurizio Sarri : ‘On a perdu le titre dans un hôtel’.” (lequipe.fr)

Mousse à mazout

"Sarr : ‘Il ne faut pas nous enflammer’." (sofoot.com)