> article suivant

La fausse joie de l'expulsé

Les percées d'Adama Traoré

Vous connaissez Adama Traoré? Non, pas lui, l'autre. En deuxième division anglaise, l'homonyme du Monégasque a affiché des statistiques folles. Même si le produit final est souvent discutable.

Partager


Bienvenue dans un monde parallèle où, comme dans les jeux vidéos de foot en niveau facile, on peut pousser la balle tout droit et courir pour traverser le terrain. Ce monde, c'est celui de l'ancien Barcelonais Adama Traoré, ailier de Middlesbrough acheté une vingtaine de millions d'euros par Wolverhampton cet été. Pourquoi une telle somme? Parce que l'international espoirs espagnol, ultra rapide et aussi puissant que son physique de bodybuilder le suggère, peut être inarrêtable. Avec près de dix dribbles réussis par quatre-vingt dix minutes en Championship, il a explosé les compteurs. En revanche, et la vidéo le confirme, c'est tout de suite plus compliqué quand il faut lever la tête...

 

Partager

Vidéodrome


2019-02-19

La fausse joie de l'expulsé

Dans ce grand week-end de VAR, où un but a été annulé à la SPAL pour accorder un penalty à la Fiorentina suite à une faute au début de l'action, il y a eu un autre ascenseur émotionnel en Pologne.


2019-02-07

Notre nouveau commentateur préféré

Le Venezuela a battu le Brésil 2-0 lors de leur affrontement dans le Sudamerica U20. Ce qui a beaucoup inspiré l'homme au micro, dans une acion malheureusement non conclue.


2019-01-28

Gardien distrait, corner direct

C'est l'histoire d'un coup de pied arrêté tiré alors qu'il n'y a aucun partenaire dans la surface adverse. Mais qui, grâce à un bon timing et un excellent toucher, termine au fond des filets.


>> tous les épisodes de la série "Vidéodrome"

Sur le fil

[vidéodrome] La fausse joie de l’expulsé: ascenseur émotionnel en Pologne - https://t.co/LqNqAHsaSA

RT @SeriousCharly: Rends le @LiberoLyon, @TwitterFrance.

Messi : dix ans après le précédent Barça-OL en huitième de finale de la Ligue des champions, quelques tatouages, un… https://t.co/8IC6wIkdp4

Les Cahiers sur Twitter