auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article suivant

Retour vers le footoir [1]

> article précédent

Le Milan AC de Carlo Ancelotti

> article précédent

Top 10 : les clashes d'Anelka

Ligue 1 / Journée 27 : la Gazette

Partager


Le Classement en relief



Pour retrouver les autres onze équipes qui jouent le maintien, allez voir le  Classement en relief ainsi que le générateur de classements powered by Poteau rentrant.


Les résultats de la journée

Montpellier Hérault SC 3 - 0 SM Caen
Olympique Lyonnais 2 - 1 Lille OSC
AC Ajaccio 1 - 0 Olympique de Marseille
OGC Nice 1 - 1 AS Nancy Lorraine
Toulouse FC 1 - 1 FC Lorient
Stade Rennais FC 1 - 1 AJ Auxerre
Evian Thonon-Gaillard 2 - 3 FC Sochaux Montbéliard
Dijon FCO 1 - 2 Paris Saint-Germain
Valenciennes FC 1 - 2 AS Saint-Étienne
Stade Brestois 29 0 - 2 Girondins de Bordeaux





Si les extra-terrestres n'enlèvent que des joueurs de foot pour juger le genre humain, on est en droit de penser que les Mayas vont avoir raison à propos de 2012.


Les gestes de la journée 

Le but de Jérôme Leroy, en retard pour la Gazette de la 23e journée, mais un lob de l’intérieur du pied gauche en extension devait être consigné. 

 

Le retour défensif, récupération propre, coup du sombrero, ouverture en profondeur de quarante mètres de Momo Sissoko. Il ne lui reste plus qu'à régler la hauteur de la lame pour ne pas tout gâcher ensuite.

 

Le spectacle offert lors du superbe Toulouse-Lorient, avec les frappes de Machado, les arrêts d’Audart ou le but tout en mouvement des Lorientais.

 

Le challenge des poteaux à Valenciennes, qui se termine par un 2 à 2 et le trophée pour Sako avec deux frappes déviées par Penneteau sur la barre.

 

Le pointu de Ciani sur le poteau avant le but de Gouffran: Hey Mickaël, tu as presque réussi un truc, là. 


 


Les antigestes de la journée 

La sortie sur blessure de Dja DjeDje et son remplacement après son tacle monstrueux sur le tibia du pauvre Nancéen Haidara, qui aurait pu lui valoir un rouge direct. 

 

La réaction du juge de touche, qui prend mal la bousculade de Paul Baysse, alors que ce dernier s'excuse platement pendant deux minutes.

 

Le plagiat éhonté, par les Marseillais, de la saison de Bordeaux 2009-10: l'équipe se liquéfie en L1 vers la fin de l'hiver, se retrouve en finale de la Coupe moustache et a des chances de se retrouver en quarts de C1. Alou Diarra a un sentiment de déjà-vu sur cette saison.

 

Les deux très belles passes décisives des défenseurs d'Evian Thonon Gaillard pour le Sochalien Butin, qui n'aurait pas été mieux servi s'il avait porté un maillot rose. L'Arjel a ouvert une enquête.

 

Le plat du pied très appliqué de Mareque pour mettre le ballon dans ses propres filets et empêcher quiconque d'autre de marquer.

 

 



Excusez moi mais c'est la première fois qu'on voit le soleil ici. Ça fait mal aux yeux dîtes donc!

 

 


Les tops

 

Le top “Le barbecue pour les nuls”
1. Benoît Costil (rmcsports.fr): “C’est plus facile à l’extérieur.”
2. Jérémy Menez (lequipe.fr): "Ne pas s'enflammer."
3. Bruno Grougi (Foot+): “Apporter beaucoup plus de choses.” 

 

Le top "Slogans de campagne auxquels on a échappé"
1. Francis Gillot (lequipe.fr) : “Tout est possible.”
2. Guy Stéphan (om.net) : “Ce qui compte, c’est l’avenir.”
3. René Girard (francefootball.fr) : "Faire quelque chose de super."

 

Le top "Ma toute première fois"
1. Éric Hély (lequipe.fr) : “La chance du débutant.”
2. Alexandre Lacazette (lequipe.fr) : “On était sous pression.”
3. Christian Gourcuff (lequipe.fr) : “Que de la résistance.”

 

Le top "Ma toute dernière fois" :
1. Alex Dupont (lequipe.fr) : “Un sentiment d’impuissance.”
2. Alain Casanova (lequipe.fr) : “C’est un petit coup de frein.”
3. Patrice Carteron (francefootball.fr) : "Une fin cruelle."

 





Après chaque match, Salvatore Sirigu passe l'aspirateur pour ramasser les restes d'attaquant que Alex a laissé dans la surface.

 

 

 

 

Les minutes

 

La minute pragmatique de Jean-Louis Triaud (à propos de Trémoulinas)
“Il y aura aussi une sanction financière. Parce que je pense que ça touche plus les joueurs lorsqu'on tape au portefeuille. Si on lui dit: «Tu ne joueras pas le week-end prochain», ça lui permettra de sortir une fois de plus parce qu'il sera libre! Donc autant le sanctionner financièrement.” (RMC)

 

 

La minute d'hommage à Abdeslam Ouaddou d'Henri Bédimo
"Aujourd'hui, on ne va pas se permettre de tuer l'ours avant la fin du championnat." (Canal+)

 

 

 

 



L'équipe-type mystère




Comment avons-nous garni ce superbe sapin de Noël à la Ancelotti?

 

 

 

 

Les stats futiles  

Valenciennes aime les cartons rouges précoces. Carlos Sanchez a amélioré la “marque” de son partenaire Nicolas Isimat-Marin, exclu après un quart d’heure de jeu lors du déplacement en Savoie, en se faisant sortir au bout de trois minutes. Un record qui devrait durer. 

 

Pour la deuxième journée consécutive et pour la première fois en deux ans, la Ligue 1 enregistre plus de victoires en déplacement qu’à domicile. Et cela alors qu’Auxerre se déplaçait deux fois.

 

Le TFC est certes en lice pour une qualification européenne en fin de saison, mais ses attaquants figurent parmi les moins prolifiques du championnat: Bulut et Rivière n’ont inscrit que quatre buts jusqu'à présent. Aucune équipe ne fait moins bien.

 

Même en excluant les journées estivales, la moitié des équipes du championnat ont occupé une place de relégable. C’est trois de plus que l’an passé, saison qui fut déjà particulièrement stressante pour le maintien.

 

Daniel Congré est le dernier joueur de champ à avoir joué l’intégralité des 2430 minutes de jeu du championnat.

 

Guillermo Ochoa est le premier gardien de L1 à passer la barre des 100 arrêts en championnat cette saison.

 

 

 

 


Le concept de WAG a été assez mal compris dans le Pas-de-Calais.

 

 

 

 

Les observations en vrac  

Auxerre et Dijon ne seront pas sacrés champions de France cette année. 

 

Mardi, nous sommes revenus quatre journées en arrière pour ETG-OM, et quatre ans pour Jérôme Leroy.

 

Il y a une semaine, la “taxe Hollande” était accusée de provoquer une chute du niveau de la Ligue 1 par une fuite massive des talents. Une semaine plus tard, l’OL s’est fait sortir de la Ligue des champions par Nicosie et l’OM a perdu contre le plus petit budget de Ligue 1. Quand ça ne veut pas...

 

C'est bizarre d'assister à une rencontre entre une équipe évoluant en violet et l'autre en orange, sans qu'aucune ne porte un maillot third.

 

Complot ou pas, Dijon sera l’équipe promue en L1, qui, au cours des dix dernières années, aura dû attendre le plus longtemps avant de passer à la télé.

 

Si Sako avait marqué à chaque montant touché, il serait troisième au classement des buteurs de L1, avec un but de plus qu'Aubameyang.

 

C'est dommage qu'on puisse pas changer les gardiens juste pour les pénos comme au handball. Carrasso aurait été intéressant dans ce rôle à l’Euro.

 

Deschamps peut laisser une autre trace à l'OM: égaler le record de Markovic et ses cinq défaites consécutives en championnat avant de se faire limoger en décembre 1979.

 

Batlles Fact : Quand une frappe de Batlles touche le poteau, ce n'est pas qu'il a raté le cadre, c'est qu'il a fait une passe décisive par le seul angle possible.

 

 



"- Tiens Vikash, t'avais oublié ça !
- Non je vous assure, ce ne sont pas mes affaires, je ne suis pas Vikash!
- C'est pas grave, prends-les quand même."

 



Le classement du Money Time

Le classement de Ligue 1 par point obtenu au delà de la 89e minute de jeu
 

 
61 buts ont été marqués cette saison au delà de la quatre-vingt neuvième minute. Toulouse est l’équipe la plus efficace en termes de points mais c’est Paris qui a l’attaque la plus prolifique, avec neuf buts inscrits. Le terme de “money time” n’est pas galvaudé pour cette saison, puisque Paris devance son rival montpelliérain sur cette période du match. À noter que Brest et Rennes sont les seules équipes de Ligue 1 à ne pas avoir encaissé de but au delà de cette fatidique minute. 

 

 



Fidèle à son modèle, la version brésilienne de 24h voit aussi Jack Baoão venir en aide à ses compatriotes, retenus en otage par un réseau de finance islamiste dont il n'a de cesse de traquer le chef, un barbu grand comme ça avec un keffieh, vous l'avez pas vu?

 

 




Le coin fraîcheur  

Olivier Giroud rend, après son but, un hommage à son ami Rémi Gaillard, en montrant son sous-pull “C’est en faisant n’importe quoi qu’on devient n’importe qui”. Un peu de détachement dans ce monde de foot, ça ne fait pas de mal.

 

 

Dejan Lovren mouline des bras, tout à sa joie enfantine, après la victoire de ses coéquipiers face aux Lillois.

 

 

 



Tiens, Acidenitrix a enfin réussi à choper Fanzine.

 

 

 

 

Micro de Plomb, the Race

 

Pierre Ménès règle son compte à l'arbitre Bartolomeu Varela lors du Canal Football Club : "Toutes les semaines il est nul, et toutes les semaines il arbitre." Ce qui leur ferait un sacré point commun.

 

Denis Balbir et Franck Sauzée, durant Lyon-Lille sur Orange Sport, ne décomptent plus les occasions de buts et comment elles ont été conçues, mais les "occasions de cartons". Ou comment le commentaire de match se transforme en réarbitrage pathologique.

 

Thierry David réussit un combo morale du jeu douteuse + théorème de David Berger: "Pitroipa qui est accroché par le maillot, mais qui a le malheur de poursuivre son action jusqu'au bout. Cela aurait pu, cela aurait dû faire un penalty." Ben voyons.

 

Jérôme Touboul ne pouvait pas être en reste : décrétant que "rien ne semblait justifier l'expulsion directe de Mohamed Sissoko" [à part une faute bête commise avec un engagement excessif], le journaliste de L'Équipe s'inquiète ensuite de la régularité d'un championnat menacé par les expulsions décidées par les arbitres, et avertit, solennel: "Seul le jeu devra trancher qui [de Montpellier ou Paris] remportera le titre. Le jeu, pas les arbitres." Vraiment les gars, vous n'entendez aucune alarme dans vos têtes quand vous viennent des propos de cette nature? Et vous n'en avez pas marre de vous soulager toujours sur les mêmes marronniers?

 

 

 



"Hé les gars, c'est pas marrant de me laisser seul avec Brandao! Les gars? Ouvrez! Les gars?"

 

 

 

 

Le championnat à l’envers

 

Week-end compliqué pour les ténors du championnat à l’envers. Sochaux s’est endormi dans les Alpes, inscrivant pas moins de trois buts que sa défense ne parvint pas à rattraper, et Auxerre se contente du nul à Rennes (1-1). Nice et Nancy se sont neutralisés (1-1) au terme d’une bien belle partie.

 

 

Dijon s’est fait une frayeur mémorable face à la lanterne rouge parisienne. Déjà bien accrochée, l’équipe bourguignonne a senti passer le vent de l’obus avant qu’une astuce tactique de Varrault, qui retrouve des réflexes de latéral à l’envers, ne lui donne la défaite de justesse (1-2).

 

La mauvaise opération de la journée est pour Ajaccio, qui a réellement touché le fond contre l’OM. Cette victoire acquise dans les dernières minutes témoigne de la fragilité du regain de forme observé ces dernières journées.

 

 


 



La bonne enseigne

 


 

Si jamais vous avez une panthère verte à faire soigner, cette clinique sise à Empuriabrava de l'autre côté de la frontière espagnole (là où ils ont de bons produits) semble toute indiquée (photo envoyée par Philippe).

 

Merci à 12 mai 1976, Anglachel, Cébrik Jécluse, Cyril Gignac, forezjohn, Gouffran direct, Ivanov, Justin Bibard, Marius T, Moravcik dans les prés, Nasi_goreng, vertigo, Yoop2804 pour leurs contributions. Les lucarnes sont en partie issues du Diaporama des lecteurs et leurs auteurs sont Parkduprince, contact, forezjohn et matthias.

Partager

Le championnat de France


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


Alex Lagazette
2019-05-23

La Gazette de la L1 : 37e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observationsLe championnat à l'enversVu de Twitter 


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)