auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> déconnerie

Les cinq petits cochons

> article précédent

Sortir des bois

Ligue 1 / Journée 30 : la Gazette

Partager


Le Classement en relief



Si vous voulez voir un autre  Classement en relief (Premier League, Liga, Bundesliga, Serie A) ainsi que le générateur de classements, c'est chez Poteau rentrant.


Les résultats de la journée

Lille OSC 2 - 1 Toulouse FC
FC Sochaux Montbéliard 2 - 1 Stade Brestois 29
AS Nancy Lorraine 2 - 1 Paris Saint-Germain
AJ Auxerre 2 - 0 Valenciennes FC
SM Caen 0 - 0 AC Ajaccio
Girondins de Bordeaux 1 - 1 Dijon FCO
Stade Rennais FC 1 - 1 Olympique Lyonnais
AS Saint-Etienne 2 - 3 OGC Nice
FC Lorient 0 - 1 Evian Thonon-Gaillard

Match reporté:
Olympique de Marseille - Montpellier Hérault SC





"C'est un tuyau que m'a filé Marcel sur Bet and Clic. Dans la 32e, tu joues Groloulou devant Ragondin jovial et Belle du Qatar. C'est du tout cuit."


Les gestes de la journée  

Le tacle glissé de l’intérieur du talon de Rio Mavuba.

 

L’intox d’Ochoa, qui indique à Pierre-Alain Frau qu’il va plonger à l’endroit où il avait tiré son pénalty précédent, le tireur caennais optant pour une Panenka renvoyée par la barre.

 

Le service altruiste d'Eden Hazard pour Dimitri Payet à la limite du hors-jeu, alors qu'il pouvait tenter sa chance.

 

L’enchaînement centre d’un coup du foulard d’Eden Hazard-ciseau retourné de Tulio De Melo, ce dernier étant pénalisé pour jeu dangereux.

 

La feinte de Digard, qui laisse passer le ballon entre ses jambes pour Mounier seul au second poteau, qui marque le premier but niçois.

 

Le dribble de Max Gradel à la 67e minute de Saint-Étienne-Nice, qui tombe à quatre pattes, se relève, talonne pour lui-même et met ainsi dans le vent ses quatre adversaires.


 


Les antigestes de Sylvain Marchal  

 

Le chambrage de Sylvain Marchal à l’encontre de Renato Civelli à la mi-temps de Saint-Etienne-Nice, préférant dire qu’il a sauté plus haut que lui plutôt que d’avouer sa faute.

 

Le placement de Sylvain Marchal sur l’égalisation niçoise.

 

La sévère défaite de Sylvain Marchal dans le duel aérien avec Renato Civelli sur le but de la victoire niçoise.

 

 

 



"Bon alors, j'ai eu l'UNFP et y a que deux joueurs 'officiellement pros' dans l'effectif, alors ils veulent pas des autres pour le stage cet été."

 

 

 

 

Les tops

 

Le top "Parmentier de Canard"
Jacques Rousselot (francefootball.fr) : “C'est la cocotte-minute qui pète dans tous les sens.”
Pablo Correa (francefootball.fr) : “On a mis du cœur.”
Francis Gillot (francefootball.fr) : “C’est du gâchis.”

 

Le top "Éléments de langage au QG de Sarkozy"
Carlo Ancelotti (L'Équipe) : "Il n'y a pas de crise."
Franck Béria (lequipe.fr) : "Le contrat est rempli."
Grégory Proment (smcaen.fr) : “On ne cède pas à la panique.”

 

Le top "Igor et Grichka"
Eric Hély (francefootball.fr) : “On est passé par tous les états.”
Christophe Galtier (francefootball.fr) : “On s’est vus trop beaux.”
Christophe Galtier (L'Équipe) : “On va dégonfler certaines têtes.”

 

 

 

 

 

L'équipe-type mystère

 

 À quel "club" appartiennent ces onze joueurs ?

 

 

 

 

L'extrait gratuit

Leçon 626 : “On prend les matches les uns après les autres”
Mes coéquipiers assuraient aux journalistes “prendre les matches les uns après les autres” alors même qu’ils ignoraient le calendrier du mois en cours. Bodmer, lui, prenait les rencontres en cours de route en remplaçant Pastore. Un garçon comme Gameiro, en proie en doute, étudiait plusieurs semaines à l’avance les futurs adversaires pour établir des plans de jeu et marquer à nouveau. Il prenait les matches les uns avant les autres. Après une longue réflexion, Ménez avait décidé de prendre les matches tous en même temps. Il espérait ainsi gagner du temps libre pour se reposer en perspective de l’Euro. Sa logique le poussait à tout donner durant 90 minutes puis à se la couler douce les cinq ou six matches suivants. Ménez nous prenait surtout pour des cons.

 

Kevin Kohler raconte le cours de langue de bois administré par Leonardo aux joueurs du PSG.

 

 

 

 

La personnalité mystère (1)

 

Salut, vous me reconnaissez?

 

 

 

 


Les minutes

 

La minute “le Puel illustré” d’Alex Dupont
“Tu vas faire la gueule. Tu dois pas rire, tu dois faire la gueule.” (Canal+)

 

La minute “Stats futiles” de Patrice Carteron
“On a une série en cours, on est la seule équipe à être sur treize matches consécutifs en ayant marqué un but à chaque rencontre.” (francefootball.fr)

 

La minute un peu lourde de Christophe Galtier
“Je la cherche encore, mais la mi-temps a duré trente minutes au lieu de quinze minutes habituellement (...) nous sommes restés un quart d'heure de plus que l'adversaire dans le vestiaire à la mi-temps et nous avons eu l'art de donner le match. Nous avons donné le match. Dans ce premier quart d'heure de la seconde période, nous avons été totalement absents.” (francefootball.fr)

 

 





"Et vous pensez quoi de la rumeur selon laquelle Olivier Giroud irait étoffer son palmarès à Marseille?"

 

 

 

Les observations en vrac 

On rêvait que Pierre Ménès et Jean-Michel Aulas se fassent enfin moucher publiquement, pas qu'ils s'en chargent réciproquement.

 

Nancy peut encore être sacré champion de France, alors que Lille ne craint plus la relégation.

 

Leonardo a le bonjour du staff médical de Nancy.

 

Il paraît qu’en regardant un match du Paris Saint-Germain, on peut entendre rire Antoine Kombouaré.

 

La Corse remercie chaudement le petit Pierre-Alain pour sa Landreau (ou Zidane-inversée) et sa mine hors-cadre à six mètres après un long cafouillage défensif et offensif, qui permettront peut-être à Caen de finir sur le podium à l'envers et à Ajaccio d'espérer se maintenir dans le classement à l'endroit.

 

Tiens, le classement des victoires se confond parfaitement avec le classement général... Ah non, Brest.

 

Avec 1 victoire pour 5 nuls et 5 défaites, Lorient a un parcours aussi calamiteux qu’Auxerre sur la phase des matches retours.

 

Il a donc fallu que la pénible séquence de la joie de Jacques Rousselot, aussi naturelle qu'un sourire de Jean-Michel Aulas, soit la plus diffusée du week-end.

 

Quand l'arbitre prend la bonne décision (Philippe Kalt pour le penalty accordé à Hazard), Philippe Jeannol, déçu, lui reproche quand même d'avoir hésité.

 

David Berger avec Philippe Jeannol au commentaire, c'est parce qu'Olivier Rouyer était devenu trop mou sur les arbitres?

 

 

 

 



"Ah ouais, tu trouves vraiment que je ressemble à Jérémy Ménez?"

 

 



Le classement du money time

Beaucoup de buts ont été marqués dans les dernières minutes de jeu, l’occasion de mettre à jour le classement par point obtenu au delà de la 89e minute de jeu.

 

1. Paris SG +6
2. Toulouse +6
3. Montpellier +3
4. Ajaccio +2
5. Evian +1
6. Rennes +1
7. Lorient +1
8. Nice +1
9. Valenciennes +1
10. Marseille 0
11. Brest 0
12. Saint-Etienne 0
13. Auxerre -1
14. Nancy -1
15. Sochaux -2
16. Lyon -2
17. Bordeaux -4
18. Dijon -4
19. Lille -6
20. Caen -7

 

 

 



Les sosies officiels de Frédéric Lefebvre profitent du tirage de Coupe de France pour découvrir leur nouvelle circonscription. 




Le coin fraîcheur 

Jean Fernandez, très classe au moment d’évoquer les difficultés de son ancien club, vendredi dernier: “Je ne pensais pas qu’il y aurait tous ces problèmes. Je suis parti parce que j’avais fait mon temps, cinq ans dans un club, c’est long. Ils sont dans une situation difficile mais ils peuvent encore rester en Ligue 1.” (RMC)

 

Kamel Chafni n’oublie pas de rendre hommage à son ancien entraîneur: “C’est également le travail de Laurent Fournier. Il a fait du bon boulot mais les circonstances ne l’ont pas aidé. Cette victoire est aussi pour lui.” (L'Équipe)

 

La joie communicative de Papa Camara, jeune gardien sochalien qui a joué son premier match de Ligue 1 en remplaçant Teddy Richert blessé.

 

 

 

 



"Et toi, Charles, ta carrière, tu l'as arrêtée comment?"

 

 

 

 

Le championnat à l’envers   

L’incertitude règne plus que jamais en haut du classement. Les revers subis par Auxerre (2-0) et Sochaux (2-1) dans des matches “à six points” témoignent d’une faiblesse récurrente du football français: les locomotives qui devraient tirer le championnat vers le bas manquent de régularité. Le succès du Paris SG à Nancy (2-1) en est la parfaite illustration. 

 

La dernière affiche a vu Caen se faire des frayeurs contre Ajaccio (0-0). Les Normands se sont procurés bien trop d’occasions, mais Grégory Proment refuse de “céder à la panique” et son entraîneur, Franck Dumas, positive: “On est encore en course”. Pourtant, Caen voit s’annoncer une série de matches couperets face aux gros...

 

 

 

 

La personnalité mystère (2)

 

Bon, et là, vous me reconnaissez?

 

 

 



La bonne enseigne

 


 

Si les footballeurs étaient des guitaristes, Chantôme prendrait la guitare rythmique et Javier Pastore la guitare solo. Et s'ils étaient des magasins de guitares, on trouverait le premier à Creil, et le second à Union City dans le New Jersey... (photos envoyées par Simon et Pascal).

 

Merci à George Worst, Gone n Rosette, Gouffran direct, I want my Mionnet back, Marius T, Mathias, Nagrom, Pan Bagnat, Roger Cénisse, Yoop2804 pour leurs contributions.

Partager

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"


Le forum

Le fil éclectique

aujourd'hui à 14h15 - Loscoff-Plage : Oui, c'est tout à fait ça dans l'idée !Mais je n'ai pas besoin de tout l'aspect audio pour... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 14h14 - Yul rit cramé : Tu vois la différence, pour moi, une cinquième place à la fin de la saison serait déjà une... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 14h12 - Pier Feuil Scifo : Raphael n'est pas du tout d'accord avec toi Toni. Heureusement que nous ne sommes pas chez les... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 13h57 - El Mata Mord : Le gars Denis avait des qualités littéraires au dessus de la moyenne des journalistes de son... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 13h55 - Pier Feuil Scifo : Je crois qu'il est plutôt heureux d'être capitaine de ce club, et que son départ dépendra en... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 13h42 - beltramaxi : Non mais la question de l'ennui n'est même plus liée au niveau de la L1. C'est déjà de dominer... >>


Messages de service

aujourd'hui à 13h28 - Fugazi : Bravo pour cette campagne que j'ai suivie un peu comme un France Allemagne 82 mais qui se... >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

aujourd'hui à 13h18 - le petit prince : Et ça dédouble "bien", apparemment. >>


Foot et politique

aujourd'hui à 13h17 - Tricky : Josip R.O.G.aujourd'hui à 10h49Quand vous aurez fini de vous distribuer les certificats... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 12h33 - suppdebastille : Tout autre style , j'avais beaucoup aime "le prénom" et j'ai aussi aimé "le meilleur reste à... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)